Autres thèmes pertinents :
Dernière modification 10/04/2023

Le cycle à 4 temps du moteur essence en détails


Voici le détail du cycle à 4 temps des moteurs essence en distinguant les versions à injection directe et indirecte.

4 temps d'un moteur essence à injection indirecte

  1. Admission : lors de la première phase du cycle, la soupape d'admission s'ouvre et un mélange d'air et de carburant est aspiré dans le cylindre alors que le piston se déplace vers le bas. Dans un moteur à injection indirecte, le carburant est injecté dans le collecteur d'admission, plutôt que directement dans le cylindre.
  2. Compression : lors de la deuxième phase, la soupape d'admission se ferme et le piston remonte pour comprimer le mélange air-carburant. La compression augmente la température et la pression du mélange, ce qui facilite la combustion lors de la prochaine phase.
  3. Combustion : lorsque le piston approche du sommet de sa course, une étincelle est créée par la bougie d'allumage, qui enflamme le mélange air-carburant comprimé. Lorsque le carburant brûle, il produit une force qui pousse le piston vers le bas.
  4. Échappement : lors de la quatrième et dernière phase, la soupape d'échappement s'ouvre et les gaz d'échappement sont expulsés du cylindre lorsque le piston remonte à nouveau. Les gaz d'échappement passent ensuite à travers le collecteur d'échappement et le système d'échappement de la voiture (pour éventuellement animer le turbo compresseur si il y en a un).

4 temps d'un moteur essence à injection directe

  1. Admission : lors de la première phase du cycle, la soupape d'admission s'ouvre et de l'air est aspiré dans le cylindre alors que le piston se déplace vers le bas (uniquement de l'air, pas de carburant). Dans un moteur à injection directe, le carburant est donc injecté directement dans le cylindre, plutôt que dans le collecteur d'admission. Cela se fait généralement durant la descente du cylindre avec sur les moteurs modernes plusieurs petites injections (pour rendre le plus homogène possible le mélange air carburant). A lire aussi : l'injection stratifiée qui s'apparente comme une méthode originale pour réduire la consommation.
  2. Compression : lors de la deuxième phase, la soupape d'admission se ferme et le piston remonte pour comprimer l'air dans le cylindre. La compression augmente la température et la pression de l'air, ce qui facilite la combustion lors de la prochaine phase. A partir d'ici le reste du cycle est identique à celui de l'injection indirecte

Tous les commentaires et réactions


Ecrire un commentaire

Ce site est le vôtre ! Interrogation, complément d'information, conseil, anecdote etc... Toutes vos remarques sont les bienvenues.

Pseudonyme :


Mail * (non obligatoire) :


Votre commentaire :


* Soyez au courant des réactions sur votre commentaire. Il n'est pas obligatoire et restera confidentiel si vous l'indiquez.



Sondage au hasard :

Pour l'achat d'une auto vous optez pour :

Mon point de vue / Information complémentaire :
(votre commentaire sera visible sur la page de résultats)


Sur le même sujet

Nouveautés auto

Choisir une voiture

Fiabilité / Entretien

 

© CopyRights Fiches-auto.fr 2024. Tous droits de reproductions réservés.
Nous contacter - Mentions légales