Autres thèmes pertinents :
Dernière modification 04/04/2018

Fonctionnement des suspensions et amortisseurs


Quel rôle jouent vos amortisseurs et suspensions ?

Destinés à absorber l'impact des chocs, vos amortisseurs et suspensions participent aussi grandement à la tenue de route et au confort de roulage. Voyons donc les grandes lignes de ce dispositif.



Les deux organes (suspension et amortisseur) sont souvent confondus car ils sont très souvent (train avant) encastrés l'un dans l'autre. Ici le ressort en jaune (suspension) et l'amortisseur en métal (tout le reste).
 

Différence entre suspension et amortisseur

Si l'on emploie souvent l'un et l'autre de manière assez anarchique (je fais partie de ces gens là ...), il faut cependant bien distinguer la différence entre ce qu'est un amortisseur et ce qu'est une suspension ...


A l'arrière, l'amortisseur et la suspension sont généralement installés côte à côte et non pas l'un dans l'autre. Cela est donc parfait pour illustrer la différence entre ces deux éléments.
 

1 : Il s'agit de la suspension, son rôle est de suspendre en l'air l'auto. C'est donc la seule chose qui permet à votre auto d'être en hauteur et de ne pas tomber sur les butées d'amortisseur. Le ressort n'est au passage pas la seule manière de suspendre une auto en l'air.
2 : C'est l'amortisseur, son rôle est de modérer et améliorer (il l'amortit) le débattement de la suspension, afin d'éviter de rebondir (car c'est ce que veut faire un ressort à la base ! En détente il restitue beaucoup d'énergie). Il permet donc de rendre le travail de la suspension plus efficace pour la tenue de route, car il permet d'affiner grandement la manière dont vont se débattre vos trains roulants face aux routes abîmées et aux virages acérés ... Il participe à rendre l'amortissement plus ou moins raide (selon ses caractéristiques). Si le débattement est très permissif (aller de haut en bas sans grande résistance) alors les réactions sur les chocs seront plus douces. A l'inverse, des amortisseurs qui sont moins permissifs au niveau du débattement provoqueront des réactions sèches, même si les ressorts sont plutôt souples.

Pour résumer, des ressorts souples provoqueront des mouvements de caisse en appui, même si il y a des amortisseurs qui sont tarés durs (la voiture mettra juste plus de temps pour venir s'écraser sur sa suspension). Des ressorts durs (généralement des versions plus courtes) limiteront généralement l'amplitude du débattement et provoqueront des remontés sèches même si vous avez des amortisseurs tarés souples.
Des amortisseurs durs éviteront qu'une voiture ne s'écrase trop vite sur ses suspensions lors des virages ou lorsque vous roulerez sur des imperfections. Assouplir le tarage augmentera beaucoup le confort mais la conduite sportive sera difficile en raison des nombreux mouvements de caisse et du tangage excessif. Sachez que les ingénieurs se cassent la tête pour trouver la symbiose parfaite entre ces deux éléments pour qu'ils travaillent au mieux. Cela est d'autant plus compliqué lorsque la voiture est haute sur pattes (SUV).

Notez que le ressort peut être remplacé par des coussins d'air dans le cas d'une suspension pneumatique, des ressorts à lames (barres métalliques plates, plutôt sur utilitaires portant de lourde charges / vieux véhicules), ou une barre de torsion, mais que l'amortisseur devra toujours être présent. Les suspensions pilotées rendent l'amortisseur (2) plus ou moins "souple" dans son débattement en jouant sur des petites valves internes (d'autres procédés existent). Ces dernières jouent sur le débit du liquide qui l'intègre : plus le liquide passe facilement de haut en bas lors du mouvement de va-et-vient, plus l'amortissement est souple.
 

A lire aussi :

Types d'amortisseurs

Plusieurs types d'amortisseurs existent, les amortisseurs bi-tube et mono-tube. Les mono-tube sont supérieurs en terme de capacités (utilisés pour les voitures plus sportives) mais plus chers (ils chauffent moins et gardent leur capacités même quand on les brutalise).
Il existe aussi des amortisseurs dits à gaz qui contienne une réserve de gaz sous pression en lieu et place de l'air dans les versions classiques. Cela améliore la réactivité des amortisseurs et limite l'échauffement (comme dans les pneus, l'azote évite de surchauffer et d'augmenter la pression) en conduite sportive.

Plus d'infos sur le sujet : cliquez ici.

Types de suspensions

Pour les suspensions aussi il existe plusieurs techniques. La plus répandue est donc celle du ressort hélicoïdal qui n'est donc qu'un simple ressort métallique. Il sera plus ou moins log selon la volonté de régler la hauteur de caisse plus ou moins haute. Il existe aussi les ressorts à lames qui sont des barres (lames) métalliques aplaties et empilées les unes sur les autres.
N'oublions pas non plus la suspension pneumatique qui consiste cette fois à suspendre l'auto grâce à de l'air emprisonné dans des chambres (boudins) et qu'on voit sur les voitures haut de gamme.

Tous les commentaires et réactions


Ecrire un commentaire

Ce site est le vôtre ! Interrogation, complément d'information, conseil, anecdote etc... Toutes vos remarques sont les bienvenues.

Pseudonyme :


Mail * (non obligatoire) :


Votre commentaire :


* Soyez au courant des réactions sur votre commentaire. Il n'est pas obligatoire et restera confidentiel si vous l'indiquez.



Sondage au hasard :

Etes-vous attiré par les locations longue durée ?

Mon point de vue / Information complémentaire :
(votre commentaire sera visible sur la page de résultats)


Sur le même sujet

Nouveautés auto

Choisir une voiture

Fiabilité / Entretien

 

© CopyRights Fiches-auto.fr 2024. Tous droits de reproductions réservés.
Nous contacter - Mentions légales