Autres thèmes pertinents :
Dernière modification 28/11/2023

Quels types de voitures sont les plus fiables ?



(Chiffres et classements fiabilité : cliquez ici)
+ Les retours des internautes sur les principaux modèles du marché

Attention, il n'est pas du tout évident d'affirmer que tel ou tel véhicule est fiable de manière objective et définitive. Attester par exemple qu'un Scenic 2 (véhicule parfait pour parler de fiabilité douteuse ...) est fiable ou non est simplificateur puisque selon qu'il s'équipe d'un moteur essence ou diesel, d'une certaine puissance ou d'une autre, la fiabilité ne sera pas du tout la même ...
Un Scenic 2 en 1.5 dCi 105 ch sera bien plus fiable qu'un Scenic 2 1.9 dCi 120 ch (affecté par de nombreuses et graves avaries), tout comme un Scenic 2 phase 2 est bien plus fiable qu'un phase 1. Il faut donc au passage distinguer la fiabilité moteur du reste de l'auto (trains roulants, composants électriques etc.), tout comme les différentes phases des autos (restylages qui apportent heureusement une certaine fiabilisation, les ingénieurs en profitent pour corriger leurs bêtises ou adapter les mécaniques pour faire face aux mauvaises utilisations faites par les conducteurs).


Le constat de ces dernières années est que les moteurs essences posent souvent moins de soucis à leurs propriétaires que les diesels. Mais la tendance semble revenir vers des diesels plus fiables puisque les essences héritent désormais des mêmes dispositifs problématiques (injection directe, FAP etc.), il ne faut donc pas rester sur des préjugés/acquis, les choses ne font qu'évoluer sans cesse et les tendances changent constamment ...

Quel est le profil type d'une voiture fiable ?


Plus il y a de pièces, plus il y a de possibilités d'avoir une panne. Les autos modernes étant bien plus évoluées et complexes, les risques sont d'autant plus présents. Toutefois pas de caricature ni d'amalgame simpliste et réducteur ... Certaines autos complexes sont plus fiables que d'autres plus simples en terme de conception, cela dépendra de la compétence des ingénieurs qui ont développés l'auto et des moyens qui leur ont été mis à disposition (cahier des charges). Un navette de la Nasa est par exemple plus fiable qu'une Toyota malgré que sa complexité soit incomparable.


Voiture à la fiabilité éprouvée : mécanique ancienne au rendement faible

Il n'est généralement pas idéal d'acheter un modèle très récent (moins de 2 ans d'existence sur le marché du neuf), sauf voiture qui reprend majoritairement les composants de sa devancière (quelques exemples). En effet, les modèles fraîchement arrivés sur le marché du neuf n'ont généralement pas encore été fiabilisés à 100% et les ingénieurs s'aperçoivent assez rapidement des faiblesses après les premiers mois de mise en circulation (rien ne vaut l'utilisation du modèle par des milliers d'utilisateurs pour détecter toutes les imperfections, les seuls tests de la part des marques restent fragiles), d'où l'existence de rappels faits plus ou moins discrètement (surtout discrètement) par les marques. Idéalement, il faut attendre le restylage car de nombreux correctifs sont effectuées à ce moment là. Cela ne concerne évidemment pas les modèles dont la mécanique reprend celle d'un modèle plus ancien comme par exemple les Sandero , Logan (reprennent de nombreuses pièces mécanique de la Clio), Clio Campus (reprise de la Clio 2), 206 Plus (206...), 207 Plus, Clio 4 (qui reprend beaucoup de la 3 à part certains moteurs TCE). En effet, les mécaniques reprises ont été largement fiabilisées dans le temps. De plus, cela est de moins en moins vrai car les tests effectués avant la commercialisation se sont corsés. Donc ne vous gardez pas de prendre un modèle coup de coeur qui vient de sortir. Au pire, il faudra faire marcher la garantie ...


Les Dacia reprennent majoritairement des mécaniques arrivées à maturité puisqu'ils s'agit en grande partie d'éléments empruntés à des modèles plus anciens. Mais les lowcost sont-elles aussi fiables que résistantes à l'usure ...

Attention toutefois, la fiabilité des Dacia semble de plus en plus compromise par le fait que les mécaniques reprises sont de plus en plus pointues et récentes. Finis les vieux blocs atmosphériques simples et robustes, on a affaire à des 1.2 TCE et plus récemment 1.3 TCE dont la pérennité est bien moins consistante. Et au moment où j'écris ces lignes je viens de valider un avis qui dénonce la casse d'un 1.3 TCE par manque d'huile sur un Duster II, ce qui rappelle le souci généralisé sur le 1.2 TCE qui était censé être corrigé ...
Bref, espérons aussi que la Spring (premier modèle électrique de la marque) soit un peu plus robuste que la Zoe, dont les retours ont été assez négatifs.

Voitures récentes : voitures jetables ?


Avec ce que l'on a pu observer depuis les années 2000, on est en droit de se poser la question de savoir si les voitures sorties a posteriori ne sont pas plus fragiles qu'avant ... Quand on sait que l'objectif numéro un des constructeurs est de réduire les coûts de fabrication d'une génération à l'autre (pour accroitre les bénéfices, la rente des actionnaires, meilleure compétitivité etc ... Sans compter que la raréfaction de certaines matières premières s'accroît) on peut alors avoir un doute quant à la conception et la qualité des pièces qui se montent de nos jours. Par exemple, l'automobile magazine a comparé (en démontant les autos de A à Z) la qualité de construction d'une A4 de 2001 avec celle d'une A4 de 2008. Ils en font la conclusion que la qualité de certains éléments issus de la génération précédente était de meilleure facture, alors que dans un autre temps la qualité de finition parait quant à elle en hausse. En gros on en met plein la vue sur ce qui est visible et on fait des économies sur ce qui se voit le moins (lire l'article ici). L'avenir reste flou sur la durabilité de nos autos, ça c'est sur ! Cependant, il ne faut pas faire de plan sur la comète et observer ce que les utilisateurs rapportent. Car les problèmes graves semblent désormais moins nombreux qu'il y a quelques années, et les modèles récents commencent à profiter de ces mauvaises expériences vécues.

A lire aussi : les voitures sont-elles en train de régresser ?


Même si la Laguna 2 n'est plus une voiture toute récente, elle illustre presque parfaitement ce qu'est une voiture jetable. Que ce soit du côté de la mécanique (diesel, précisons-le) ou électronique, elle aura tout fait à ses propriétaires ! Heureusement, les choses ont bien changé du côté de Renault avec une formidable fiabilisation de l'ensemble de ses modèles. Je vous laisse constater les dégâts par vous-même ici


Les Renault des années 2000 ont globalement été assez mauvaises côté diesel et électronique.


Trop d'électronique tue l'électronique ?

Force est de constater que plus il y a d'électronique dans une voiture, plus les possibilités de tomber sur un bug (dysfonctionnement sur la couche logiciel) est important ... Logique.
Pas tant que l'électronique en soit n'est pas fiable, mais plutôt parce que les programmeurs ne font pas un travail parfait (tout dépend du temps accordé au développement et au cahier des charges, plus ou moins léger selon le budget). En effet, si l'électronique plante c'est souvent à cause de l'homme (sauf composant qui rompt, dans ce cas c'est un problème matériel) car derrière vos puces et calculateurs il y a des programmeurs qui mettent tout ça au point, qui écrivent les programmes qui contrôleront des éléments (injection, turbo, climatisation automatique etc ...). Donc quand il y a problème électronique c'est en général un défaut inhérent à l'humain qui a codé le programme, et c'est d'ailleurs pour cela qu'il vous faut aller en concession faire une reprogrammation (c'est à dire "réinjecter" des programmes corrigés, un peu comme avec votre ordinateur / système d'exploitation qui a besoin de correctifs via les mises à jour). La machine ne fait que répéter ce qu'on lui a appris à faire (c'est un automate, comme les prétendues intelligences artificielles ..), et si on lui apprend mal elle fera mal le travail.

Notez que les soucis électroniques sont de plus en plus nombreux, mais cela concerne souvent l'infodivertissement et non les calculateurs destinés à propulser l'auto (boîte, moteur, injection ...).


Les soucis d'électroniques sont devenus un vrai fléau et ils ne laissent que peu de possibilités de se débrouiller seul ou avec son mécanicien de proximité. Parfois le problème est logiciel (software) ...


... et d'autres fois il est matériel (hardware). Ici le CCC d'une BMW E90 qui est tombé en panne. Les pannes peuvent alors être liés à une mauvaise connexion à la masse qui fait souffrir des composants. Ici c'est assez vicieux puisque c'est le module Bluetooth qui finit par épuiser les composants du CCC (tout le multimédia de l'auto, donc l'interface), il fallait le savoir ...

L'électronique a aussi changé l'automobile de manière importante. Elle facilite le travail des mécanos (ou le complique pour ceux qui manquent d'équipement), optimise LARGEMENT le fonctionnement du moteur, accroit la sécurité (plus que les radars croyez-moi) avec principalement L'ESP/ABS mais aussi les système anti collision/sortie de route. Ne soyez pas contre l'électronique même si il vous a déjà fait de mauvais tours. Etre contre, c'est être contre le progrès plus généralement.

Essence ou Diesel ?

Il y a encore 15 ans, le diesel était synonyme de fiabilité. C'était même un argument de vente face aux moteurs essence qui se fatiguaient plus vite. En effet, les blocs diesel sont plus costauds (matériaux différents) pour faire face aux plus grandes contraintes (taux de compression). C'est d'ailleurs pour cela que les vieux moteurs diesel marchent encore très bien aujourd'hui malgré leur grand âge.
Grâce à cela et à une consommation inférieure, le diesel a connu un grand succès commercial, ce qui a permis aux constructeurs d'engager de gros frais en recherche et développement afin d'améliorer ces derniers (surtout les Français qui carburent au diesel depuis la deuxième guerre mondiale. Sans oublier les Allemands qui en ont besoin dans leurs grosses berlines nécessitant du couple et de l'autonomie malgré les grandes vitesses sur l'autobahn qui sont très énergivores).


Hélas, en améliorant les performances (turbo, injection haute pression etc.), l'agrément (volant moteur bi-masse, rampe commune d'injection etc.) et la dépollution (vanne EGR, FAP etc.), ils sont devenus de vrais usines à gaz ... Le souci qui s'ajoute par dessus est que les moteurs diesels s'encrassent plus facilement en raison des suies produites. Et cet encrassement à tendance à provoquer des soucis en cascade, mais cela ne concerne que les moteurs peu sollicités dans les tours (favorisé par la conduite en ville)

Pour résumer, entre 2000 et 2010 on a perdu en fiabilité ce qu'on a gagné en performances, dépollution et agrément. Les principaux problèmes sont d'ailleurs la vanne EGR, le turbo, le volant moteur (bi-masse généralement), l'injection haute pression (notamment pompe, rampe commune et injecteurs), débitmètre et le FAP. Les années 2010 ont en revanche amélioré de manière significative la fiabilité générale des moteurs, et ce sont plutôt les soucis électroniques qui sont venus pourrir la vie des automobilistes.


Attention cependant, il faut nuancer les soucis de fiabilité des moteurs diesel. En effet, ce sont souvent des organes satellites qui posent problème (EGR, turbo, volant moteur) et non pas le bloc moteur en lui même. Je veux dire par là que le coeur du moteur (chambres de combustion, cylindre, bielle, vilebrequin ...) continue de durer très longtemps sur les diesels récents. Leur conception plus robuste (d'où un poids supérieur) permet encore une très belle durabilité si rien autour ne vient à lâcher. N'éliminez donc pas le diesel de votre liste d'achat !

De plus, les constructeurs ont largement fiabilisé les moteurs diesel sortis après les années 2010. Bon exemple avec Renault qui, avec ses dCi, a largement relevé la tête. Mais ce n'est pas la seule marque car je constate une chute drastique des problèmes liés aux moteurs diesel modernes qui sont donc arrivés à maturité. Ce sont maintenant les  essences qui vont devoir relever le défit car ils s'équipent désormais comme des diesels ! D'où l'apparition de cochonneries à la sortie de leur pot d'échappement ... Il accueillent donc désormais l'injection directe, injection haute pression (induite par l'injection directe) et FAP pour les principales nouveautés.

A lire :

Boîte automatique ?


Si elles sont désormais toutes fiabilisées depuis un bon moment, il faudra cependant être plus méfiant des versions robotisées (simple ou double embrayage) qui ont généralement plus de pépins que les BVA natives à convertisseur de couple et des trains épicycloïdaux. Si la fiabilité est votre priorité visez alors les boîtes à convertisseur et les CVT (ou E-CVT de Toyota). Mais comme toujours pas de caricature, une DSG (par exemple) à embrayage multidisque à bain d'huile tient extrêmement bien la durée (avec donc notamment des embrayages qui peuvent tenir toute la vie de l'auto).
En tout cas une chose est certaine, se priver de boîte automatique par peur de la panne est un raisonnement faux qui montre que la personne ne sait pas de quoi elle parle.

Nouvelles marques : elles ont tout à prouver

Les marques qui doivent faire leurs preuves pour acquérir une réputation de solidité feront sans aucun doute plus d'efforts pour rendre leurs véhicules fiables (ils n'ont pas vraiment droit à l'erreur, car une mauvaise réputation peut vous coller à la botte longtemps. Renault a d'ailleurs changé le nom Laguna en Talisman ...). Je pense notamment aux nouvelles marques coréennes (Kia et ses 7 ans de garantie) qui sont de plus en plus présentes. On peut donc espérer une fiabilité correcte sur ce genre de véhicule même si bien sûr rien n'est garanti. A l'inverse, on peut penser à Renault qui n'avait pas grand chose à prouver en la matière et qui a fait beaucoup d'erreurs au début des années 2000.  A croire qu'ils se sont reposés sur leurs acquis et que leurs efforts pour faire des véhicules fiables n'ont pas été suffisants à cette période ... Le bon côté de la chose est que maintenant Renault redouble de vigilance pour la fiabilité de ses voitures. Mais tout n'est pas encore parfait en raison des motorisations diesel modernes dont les constructeurs ont du mal à maitriser la fiabilité dans le temps.


Cette jolie Kia Ceed est garantie 7 ans ...

Voiture électrique

La voiture électrique est peut-être la solution miracle pour définitivement anéantir les soucis de fiabilité puisque la simplicité même de la conception de ce type d'auto limite énormément les risques (voir ici). Et si cela fera du bien au portefeuille des clients, les mécanos et concessions risquent en revanche d'en souffrir ...


La Zoe ne risque ni d'avoir des problèmes de turbo ni de vanne EGR ... Il reste toutefois quelques éléments qui peuvent flancher au niveau électrique et trains roulants (pour ne citer qu'eux) sans oublier la batterie. Et dans les faits on peut dire que la fiabilité de la Zoe déçoit un peu avec notamment des soucis de chargeur Caméléon ou encore des moteurs à balais qui n'ont pas une durée de vie extraordinaire (environ 100 000 km).

Grosse cylindrée


Et oui, les voitures puissantes sont potentiellement plus fiables sur certains aspects. Pourquoi ? Et bien tout simplement que certaines des pièces, comme par exemple la transmission, sont conçues pour résister à une mécanique plus puissante. Les éléments sont donc tout simplement calibrés plus gros ... On a donc des éléments conçus pour tenir face à des contraintes accrues, ce qui joue sur la longévité. Malgré tout, il faut prendre conscience qu'il est assez fréquent que les V10 ou V12 soient peu fiables. Comme ils n'équipent que peu d'autos, ils n'ont pas bénéficié d'un soin aussi important que sur les moteurs de très grande diffusion. Dans ce cas il faut idéalement se limiter à des V8 ou encore mieux des V ou L6 qui sont issus de blocs déjà bien fiabilisés (un M4 a par exemple un L6 issu des 335i qui a été boosté. Et comme le 35i est très fiable ...).


Bien que le V12 Ferrari soit assez fiable, il est généralement peu recommandé de prendre ce genre de mécanique, trop peu diffusée et donc trop peu de retours d'expérience permettant leur fiabilisation (et de toute manière la marque préfère assumer les plâtres en SAV plutôt que de mettre des millionsen R&D pour améliorer la fiabilité, question comptable finalement). Donc que ce soit chez Porsche, Mercedes ou encore BMW, ne touchez à rien de ce qui dépasse 8 cylindres (les V8 sont bien plus diffusés, la clientèle sur la planète est assez large).

Downsizing ?


Si en théorie les petits moteurs peuvent paraître moins fiables en raison d'un rendement accru (rapport cylindrée/puissance), dans les faits ce n'est pas forcément le cas. En effet, il faut vraiment comprendre qu'on est rarement sur la plage de régime qui offre le maximum de puissance, et certains conducteurs n'y vont même jamais. Ce qui veut dire par exemple que sur un moteur 1.2 de 130 ch, certains n'irons jamais au delà des 90/100 ch, ceux qui conduisent calmement.
De plus, petit moteur 3 cylindres rime généralement avec gros pistons. Car si on met moins de pistons, ils sont généralement plus gros et renforcés. Pour le moment, il n'y a pas vraiment d'alerte sur une éventuelle usure précoce des moteurs downsizés 3 cylindres.
Malgré tout, il reste vrai que ce type de moteur appuie sa puissance sur un volume de cylindrée moindre et qu'il faut nécessairement une suralimentation sujette à problèmes (sans parler de l'injection directe haute pression, avec donc plus de contraintes et l'apparition de FAP).


Voiture d'occasion : les clés de la fiabilité


La fiabilité est un thème d'autant plus important quand il s'agit de parler de voiture d'occasion. Il n'y a pas de garantie (sauf légale contre les vices cachés) et la voiture a subi de l'usure.
J'ai donc un ou deux conseils rapides à donner pour favoriser vos chances. Tout d'abord, l'habit a tendance à faire le moine même si l'expression tend à dire le contraire. Donc quelqu'un qui semble peu sérieux et très relâché (ça se porte sur soi en général) aura certainement eu un comportement identique avec son auto. Je ne veux pas inciter au délit de sale gueule mais généralement ça colle ...
De plus, essayez d'acquérir une voiture qui a roulé en province et non pas dans votre "mégapole" si jamais vous habitez une grande ville. En effet, en conditions urbaines, les autos s'abiment bien plus vite : l'embrayage est très sollicité, le refroidissement du moteur a été moins bon (vitesse moyenne faible), l'air que le moteur a "respiré" est moins propre et c'est sans oublier que les petits défauts de carrosserie sont souvent plus présents sur une voiture parisienne que sur une bourguignonne ...
Bref, j'irai même jusqu'à dire (je me trompe peut-être) qu'il vaut mieux une "campagnarde" qui a 60 000 km qu'une parisienne qui en a 40 000 ...

Allemandes : plus fiables ?


Qu'elles soient allemandes ou françaises, les voitures diesels récentes (à partir de 2000) peuvent poser soucis. Le constat que l'on peut faire sur les fiches fiabilité du site Fiches-auto.fr ainsi que le palmarès livré par Autoplus (dans le numéro 1377 de janvier 2015) montrent qu'elles ne sont pas plus fiables. Autoplus va même jusqu'à mettre en bas de classement les marques allemandes !




Voici ici des éléments sensibles comme le turbo, les injecteurs, le couple embrayage/volant moteur et l'électronique.

La voiture la plus fiable c'est celle que vous entretenez !


Sauf existence d'un problème de conception (exemple avec certains volants moteur bi-masse peu résistant au temps), une voiture restera fiable si vous l'entretenez de manière correcte (remplacement des fluides et courroies principalement). Voyez dans cet article les opérations de maintenance à effectuer ainsi que leurs échéances.
Enfin, il faut aussi penser à respecter la mécanique ... Evitez de trop faire patiner l'embrayage comme le font souvent les personnes (très) âgées, qui n'ont semble-t-il, plus tous leurs moyens ...
Et pour finir, beaucoup de gens le savent mais j'appuie bien dessus encore une fois, il faut respecter absolument le temps de chauffe pour éviter d'user la mécanique de manière précoce.
Enfin, l'utilisation de produit de type "nettoyant injecteur", "dispersant d'eau", "Metal 5" est fortement conseillé tous les 5000 à 10 000 km. Ce n'est pas uniquement des "produits marketing" et ont une vraie incidence sur la mécanique et surtout l'injection qui est très fragile. Cependant, certains affirment que les nettoyants injecteur pourraient laisser passer de la limaille à travers les filtres, mythe ou réalité ?

Mort programmée de votre auto


L'émission Thema sur Arte diffusée en début d'année 2012 venait nous rappeler qu'un grand nombre de produits (voire une majorité) est programmé pour rendre l'âme au bout d'un certain temps ...
Dans le reportage plusieurs exemples ont été énoncés comme par exemple les ... LIRE LA SUITE

Les "on dit" sur la fiabilité auto

Voici un petit récapitulatif des rumeurs sur la fiabilité de nos autos :

  • Les Japonaises sont les plus fiables : pas faux, il est incontestable que la fiabilité des Japonaises en général est supérieure à la majorité des marques. Cependant, le tableau n'est pas parfait, car si en essence elles assument leurs promesses, c'est moins le cas sur les diesels ... Certaines sont même bien moins fiables que les Françaises, qui ont fait d'énormes progrès depuis la fin des années 2000. Les Renault sont même stupéfiantes de fiabilité !
  • Les lowcost sont plus fiables : oui, mécaniques plus simples et fiabilisées dans le temps, c'est donc mathématique. Attention cependant à la corrosion de ces modèles, souvent moins bien traités à la construction, pour des raisons de coût justement.
  • Les Allemandes sont plus fiables : oui et non ... Si ils connaissent des avaries similaires aux nôtres concernant les moteurs diesel, et bien il faut noter que les trains roulants et roulements sont généralement plus costauds dans le temps chez les Allemandes, tout comme le vieillissement général (peinture, plastiques etc ..). Mais ne confondons pas Opel avec Mercedes par exemple, deux marques qui ne produisent pas vraiment la même chose ... Et il faut distinguer les petites Allemandes (traction transversal avec moteurs 1.6 / 2.0) des versions longitudinales avec 3.0 et BVA à convertisseur (là c'est vraiment du solide et il n'y a pas à avoir peur de prendre des occasions très kilométrées).
  • Les voitures ayant de l'électronique ne sont pas fiables : oui et non encore une fois ... Car si avoir de l'électronique augmente mathématiquement les probabilités d'avoir un soucis, et bien ce ne sera pas le cas avec un système bien conçu, bien programmé. Et rappelez-vous que l'électronique sauve nos vies depuis un bon moment maintenant : ESP, ABS, détecteur de fatigue, de sortie de route etc ... Donc ne critiquons pas trop sa présence ! Et puis si un soucis de calculateur moteur pourra immobiliser l'auto, l'électronique de confort (multimédia) ne posera généralement pas de problème. Et dans la majorité des cas le problème n'est pas matériel mais logiciel (on réinjecte un programme neuf dans ce dernier, ce que l'on appelle reprogrammation).
  • Voiture neuve = fiabilité : loin de là ! Certaines autos neuves ont des soucis dès 10 000 km alors que certaines occasions tirent jusqu'à 400 000 km les doigts dans le nez ! Mieux vaut une vieille voiture avec une bonne réputation de fiabilité plutôt qu'une voiture neuve avec une mauvaise réputation (qui est justifiée, et non pas seulement des bruits de couloir douteux).

Synthèse de vos avis fiabilité postés sur le site

Le tableau ci-dessous reprend les éléments cités dans vos avis grâce à la détection de mots clés. Pour chaque marque nous comptons les avis mentionnant la fiabilité dans les défauts et les qualités afin de faire ressortir les tendances.
Vous pouvez donc vous aussi participer en donnant un avis sur votre auto, si vous mentionnez "fiabilité" dans un des champs défaut ou qualité il sera compté dans le tableau. Plus vous serez nombreux à participer plus les chiffres auront du sens.

Merci à tous ceux qui ont pris le temps de partager leurs impressions sur le véhicule qu'ils possèdent.
Le bilan est statué NEUTRE lorsque l'écart entre le nombre d'avis positifs et négatifs est trop faible.

Marque Avis Positifs Avis Négatifs BILAN
Alfa Romeo (1982 avis)
11.1 % (220) 7.87 % (156) POSITIF
Alpine (30 avis)
3.33 % (1) 0 % (0) TRES POSITIF
Chiffre Alpine peu représentatif en raison du faible nombre d'avis postés sur cet aspect (1 commentaires seulement ont parlé de ce point sur un total de 30 avis)
Audi (3972 avis)
12.03 % (478) 8.89 % (353) POSITIF
BMW (6336 avis)
13.51 % (856) 7.39 % (468) POSITIF
Chevrolet (614 avis)
9.45 % (58) 3.58 % (22) POSITIF
Citroen (8595 avis)
12.8 % (1100) 9.12 % (784) POSITIF
Cupra (19 avis)
5.26 % (1) 15.79 % (3) NEGATIF
Chiffre Cupra peu représentatif en raison du faible nombre d'avis postés sur cette marque (19)
Dacia (2460 avis)
12.76 % (314) 6.59 % (162) POSITIF
DS (1343 avis)
3.35 % (45) 8.86 % (119) NEGATIF
Ferrari (9 avis)
11.11 % (1) 0 % (0) TRES POSITIF
Chiffre Ferrari peu représentatif en raison du faible nombre d'avis postés sur cette marque (9)
Fiat (2274 avis)
14.38 % (327) 7.43 % (169) POSITIF
Ford (4918 avis)
14.19 % (698) 7.04 % (346) POSITIF
Honda (1516 avis)
30.94 % (469) 5.15 % (78) TRES POSITIF
Hyundai (1695 avis)
11.62 % (197) 6.61 % (112) POSITIF
Infiniti (31 avis)
9.68 % (3) 3.23 % (1) POSITIF
Chiffre Infiniti peu représentatif en raison du faible nombre d'avis postés sur cet aspect (4 commentaires seulement ont parlé de ce point sur un total de 31 avis)
Jaguar (187 avis)
2.67 % (5) 18.72 % (35) TRES NEGATIF
Jeep (154 avis)
3.25 % (5) 16.23 % (25) NEGATIF
Kia (1355 avis)
13.65 % (185) 5.02 % (68) POSITIF
Land Rover (553 avis)
6.15 % (34) 19.53 % (108) NEGATIF
Lexus (96 avis)
28.13 % (27) 2.08 % (2) TRES POSITIF
Chiffre Lexus peu représentatif en raison du faible nombre d'avis postés sur cet aspect (29 commentaires seulement ont parlé de ce point sur un total de 96 avis)
Mazda (1102 avis)
21.05 % (232) 8.71 % (96) POSITIF
Mercedes (3910 avis)
11.87 % (464) 8.49 % (332) POSITIF
MG (92 avis)
6.52 % (6) 9.78 % (9) NEGATIF
Chiffre MG peu représentatif en raison du faible nombre d'avis postés sur cet aspect (15 commentaires seulement ont parlé de ce point sur un total de 92 avis)
Mini (678 avis)
6.49 % (44) 15.04 % (102) NEGATIF
Nissan (2434 avis)
12.28 % (299) 6.66 % (162) POSITIF
Opel (4339 avis)
10.99 % (477) 11.55 % (501) NEUTRE
Peugeot (12652 avis)
11.54 % (1460) 9.3 % (1177) POSITIF
Porsche (209 avis)
7.18 % (15) 11.96 % (25) NEGATIF
Renault (15603 avis)
11.32 % (1767) 10.15 % (1583) NEUTRE
Seat (2064 avis)
17.01 % (351) 5.91 % (122) POSITIF
Skoda (1445 avis)
17.58 % (254) 7.06 % (102) POSITIF
Smart (142 avis)
3.52 % (5) 4.93 % (7) NEGATIF
Chiffre Smart peu représentatif en raison du faible nombre d'avis postés sur cet aspect (12 commentaires seulement ont parlé de ce point sur un total de 142 avis)
Suzuki (769 avis)
15.86 % (122) 6.24 % (48) POSITIF
Tesla (113 avis)
11.5 % (13) 7.08 % (8) POSITIF
Chiffre Tesla peu représentatif en raison du faible nombre d'avis postés sur cet aspect (21 commentaires seulement ont parlé de ce point sur un total de 113 avis)
Toyota (3849 avis)
24.01 % (924) 6.29 % (242) POSITIF
Volkswagen (7289 avis)
14.75 % (1075) 9.53 % (695) POSITIF
Volvo (661 avis)
12.25 % (81) 8.17 % (54) POSITIF


Pour plus de détails, vous pouvez accéder aux chiffres de chaque modèle. Bien évidemment, ces derniers ont été classés par type de carrosserie :


Ecrire un commentaire

Ce site est le vôtre ! Interrogation, complément d'information, conseil, anecdote etc... Toutes vos remarques sont les bienvenues.

Pseudonyme :


Mail * (non obligatoire) :


Votre commentaire :


* Soyez au courant des réactions sur votre commentaire. Il n'est pas obligatoire et restera confidentiel si vous l'indiquez.



Sondage au hasard :

Croyez-vous faire de grosses économies de carburant avec une Hybride ?

Mon point de vue / Information complémentaire :
(votre commentaire sera visible sur la page de résultats)


Sur le même sujet

Nouveautés auto

Choisir une voiture

Fiabilité / Entretien

 

© CopyRights Fiches-auto.fr 2024. Tous droits de reproductions réservés.
Nous contacter - Mentions légales