Autres thèmes pertinents :
Dernière modification 11/06/2022

Acheter une électrique : les raisons d'avoir peur


Vous êtes encore minoritaires à vouloir acheter une voiture électrique, avec moins d'un quart des Français qui seraient intéressés par une voiture de ce type. Pour être plus précis, selon OVO Energy (2021) vous seriez pour le moment 15% à envisager l'achat d'une électrique dans l'année [2022] (le reste pour les autres technologies donc) alors que dans un même temps vous êtes 36% à estimer que l'électrique sera la technologie future de la mobilité quotidienne, l'hybride étant placé en premier à 39% (cela est sans doute lié au fait que le psyché a du mal à se détacher brusquement d'une technologie qui a servi depuis toujours, le côté fidèle des Hommes probablement, ou alors instinct qui incite à continuer d'utiliser une technologie qui a déjà fait ses preuves. L'Homme est une machine qui aime la routine et la stabilité, comme toutes les autres espèces, car cela rassure et met un cadre protecteur).

Voyons dans cet article en quoi faut-il avoir peur de passer à l'électrique, quels sont les risques que vous prenez à le faire. Nous découperons cette analyse en paragraphes qui reprendront les différents thèmes qui vous soucient le plus selon l'étude OVO Energy (107 personnes interrogées au 7 octobre 20121). Je finirai par certains aspects qui n'y sont pas recensés.


A lire aussi :

Peur d'acheter une voiture électrique ? Les craintes des Français révélées

Prix élevé et décote ?


Soyons précis, c'est le principal frein à l'achat (87% des sondés) juste derrière l'autonomie (89%). Le coût d'une voiture électrique reste assez élevé même en déduisant les bonus écologiques, qui vont d'ailleurs fondre ...
Cela est légitime car même si on veut acheter de tout son coeur, sans argent cela n'est pas possible.
Toutefois, le surcoût paraît parfois plus important qu'il ne l'est réellement, et Tesla le met d'ailleurs bien en avant sur son site permettant de commander les voitures (calcul et estimation à la clé).
En effet, si vous mettez bout à bout les économies en entretien et en carburant, des frais qui sont à moitié cachés car étalés dans le temps, alors on peut dire que l'écart avec le thermique se ressert vraiment. Et donc en cumulant bonus et économies j'obtiens un tarif bien plus léger que les apparences veulent bien le montrer. Et franchement, il devient très vite addictif de ne plus mettre une goute de carburant et de laisser loin derrière soi toutes les contraintes d'entretien du thermique ... Moi qui suis passé à l'électrique, froussard que je suis, je ne le regrette absolument pas.

Concernant la décote, on ne pourra rien affirmer ici puisque l'avenir est dans son essence imprédictible ... En effet, telle la mécanique quantique, il est impossible de définir le futur avec précision, et même dans les grandes lignes c'est souvent incertain.
Toutefois, on peut prédire que les voitures électriques seront les véhicules qui décoteront le moins, car avec la demande grandissante, les pénuries à venir et l'interdiction du thermique, les gens seront nombreux à se ruer dessus (si l'hyperinflation ne détruit pas nos euros). Sachez donc, même si ça n'est pas gravé dans la pierre, que vous avez bien moins de chance de perdre en décote avec une voiture électrique qu'avec une thermique.

Faible autonomie ?


Avec un kilométrage moyen d'environ 28 km/jour en 2020 et 35 kilomètres les années plus "normales", on ne peut pas dire que le souci d'autonomie soit un réel problème, et ce même avec des autos totalement obsolètes de 10 ans qui ont à peine 20 kWh de batterie (à lire : notions essentielles de base sur les caractéristiques d'une voitures électrique).
Alors certes, il faut pouvoir faire plus de kilomètres que ce que le quotidien réclame, mais avec plus de 40 kWh en moyenne sur les électriques actuelles on peut atteindre sans souci les 250 km.
Mais pour être plus clair, les gens ont peur d'un risque qu'ils n'expérimentent pas. C'est un peu comme si une personne qui gagnait un salaire moyen de 1900 euros avait tout à coup peur de ne pas pouvoir se payer un hélicoptère, ça n'est pas rationnel. C'est aussi le cas ici, le quotidien (même les jours les plus chargés) absorbe sans souci vos besoins, mais vous avez malgré tout peur de manquer ...
Quant aux longs trajets, je vous invite à télécharger les appli Ionity et Tesla pour vous apercevoir que tous vos besoins en terme de long parcours seront pris en charge par ces services ...
Et pour ainsi dire, toute auto qui a un minimum de 50 kWh de batterie pourra combler tous vos besoins, même les plus "voyageurs".
Mais je peux comprendre cette angoisse car je l'ai aussi eu au début, j'ai cependant vite compris que c'était une tromperie de mon cerveau car les faits étaient totalement antagonistes.

Et puis n'oublions pas (voir le lien du dessous) que le kilométrage moyen des Français est en train de fondre avec le nouveau contexte mondial. En s'atrophiant, l'économie induit des réductions drastiques en terme de distances à parcourir. Les besoins d'autonomie sont donc en baisse : télétravail etc.

 

A lire aussi : kilométrage annuel moyen des français

Le manque de bornes de recharge


Vous êtes 87% (même chiffre que pour la décote) à avoir peur du manque de bornes. Le souci de cette problématique est qu'on peut répondre : oui et non ...
Pour les longs trajets ce souci est devenu caduc, les autoroutes sont truffées de bornes rapides en tout genre. Avouons quand même que cette peur était vrai il y a encore quelques années, et donc que la mauvaise réputation a une inertie qui a encore cours aujourd'hui (le téléphone arabe met du temps avant d'éteindre une rumeur obsolète et dépassée).

On peut aussi reconnaître que le souci du manque de bornes dans les centres urbains très denses (de type Paris ou Toulouse) est réel. Car si pour ma part je peux recharger tous les jours à ma maison, ce n'est pas le cas de la majorité des citadins.
Et pour être honnête avec eux, j'avouerais ne pas recommander l'achat d'une voiture électrique ... C'est ironique car c'est avant tout dans ce milieu que l'électrique prend tout son intérêt : pas de pollution pour les piétons, calme accru et efficience maximale dans ces conditions (avec donc une autonomie largement accrue).
Et en réalité on ne peut pas dire que le souci provienne des voitures électriques, ce sont plutôt ces modes de vie (à tous s'entasser) qui amènent obligatoirement une déferlantes d'effets pervers ... Et la problématique inhérente à la voiture électriquen'est qu'un des signes parmi bien d'autres !

On aura donc deux problèmes :

  • L'impossibilité de se charger quotidiennement à une prise domestique pour profiter d'un plein pas cher et d'une autonomie maxi chaque matin
  • Pas assez de bornes rapides pour combler ce manque, et surtout des recharges qui seront aussi chères que des pleins d'essence !

Pour résumer, les provinciaux et banlieusards n'auront pas cette problématique (ceux qui l'affirment sont de mauvaise fois !) alors que les citadins de grandes villes pourront ajouter cette lourde contrainte aux dizaines d'autres qu'ils subissent déjà (et donc je ne leur recommande pas de passer à l'électrique, achetez plutôt une petite essence premier prix de type Peugeot 107/108. Ou encore mieux : déménagez au plus vite quitte à faire un effort important).

Crainte de ne pas pouvoir faire réparer


Vous êtes 71% à le craindre, ce qui n'est pas rien .. Vous avez raison car peu de mécanos (pour ne pas dire aucun) peuvent assumer la réparation d'une voiture électrique .
Toutefois, chaque voiture électrique appartient à une marque qui a la possibilité de vous la réparer. Et le souci se situe plus au niveau du coût de la réparation que de ne pas être en possibilité de le faire.
Cela est toutefois largement jugulé par le fait que les garanties sont XXL sur les voitures électriques (en particulier la batterie qui est de 8 ans, le reste est généralement à 5 ans), car les marques de par leurs études de marché sont bien au courant de votre peur. Ils ont donc appliqué des garanties très longues pour rassurer le client méfiant.

Faible diversité de choix


C'est de moins en moins vrai, je ne vais donc pas m'attarder sur ce frein qui mobilise 59% des sondés. De la Spring à l'EQS il y a désormais un éventail gigantesque bien qu'en occasion ce soit encore limité.

A lire aussi : méga comparatif des voitures électriques du marché

Autres causes liées à l'étude

L'étude met en avant que 49% des sondés trouvent qu'il y a une trop faible part des constructeurs français qui propose des voitures électriques. En effet, les citoyens préfèrent acheter les marques nationales, comme dans tous les autres pays. Hélas, les Français ne sont pas très bien lotis avec leurs enseignes tricolores mis à part Renault qui a pris de l'avance sur Stellantis (la dernière Mégane e-Tech est finalement assez pointue et efficiente malgré certains aspects techniques qui pouvaient en faire douter, et la Zoe qui a dans les 10 ans est aussi assez efficiente).

A 46% vous craignez que la voiture électrique ne soit pas aussi sûre qu'une thermique, probablement à cause du risque d'inflammation de la batterie. Pourtant, il me semble que peu de gens ont peur d'exploser un téléphone au sol de rage, et pourtant il intègre aussi une batterie du même genre (ou presque). Sachez bien que les normes de sécurité permettent une garantie totale à ce niveau en cas de choc, et il faudrait à la limite un choc frontal dans un mur à 200 km/h pour que ces protections soient mises à mal (mais dans ce cas, que la voiture brule ne change pas les choses, vous êtes condamné quoi qu'il en soit).


Enfin, à 19% vous avez peur d'être ridicules au volant d'une électrique. Cela doit être lié à certains modèles qui sont entrés dans la mémoire collective : Peugeot Ion et Citroën C-Zero qui ont des physiques très particuliers. Les Autolib ont aussi peut-être joué sur la balance. Mais bon, en 2022 les électriques font partie des voitures les plus désirables qui soient, c'est donc un critère qui deviendra vite obsolète. Toutefois j'avais quand même noté que les Allemands semblaient défigurer exprès leurs autos pour ralentir la croissance de l'électrique, car cette technologie ne les arrange pas du tout d'un point de vue économique : à lire ici.

Vieillissement de la batterie à long terme


Ce n'est pas dans les réponses de l'étude, mais étant moi-même possesseur d'une voiture électrique j'avouerai que c'est ma principale crainte ...
En effet, je suis du genre à garder très longtemps mes autos, et j'ai donc peur de me retrouver avec une voiture vidée de son autonomie, avec une sorte de coquille vide qui ne vaudrait plus rien et qu'il faudrait remettre en scelle pour 20 000 euros (pas données les batteries, c'est ce qui m'est compté sur le détail de la facture de ma Model 3 de 82 kWh).
C'est donc pour ma part la seule crainte valable.

Il y a toutefois des arguments qui amenuisent cette problématique. Tout d'abord les garanties sont généralement de 8 ans, ce qui est assez large. De plus, et même si la batterie est rincée, elle offrira un peu plus de 50% de ses capacités sur au moins une bonne quinzaine d'années. Avec des bornes qui seront partout, n'avoir que 50% pourra encore être viable.
De plus le coût des batterie aura probablement chuté (rien n'est toutefois certain, le monde est au bord d'un gouffre ..), permettant alors d'en reprendre une pour un coût mesuré.
Enfin, les constructeurs ont des stratégies techniques qui permettent de les faire vivre très longtemps : électronique de puissance qui veille à la bonne santé de chaque cellule en les sollicitant de manière optimale (quand une chauffe trop on la laisse tranquille un moment), réserve de batterie (différence entre brute et utile) qui permet d'éviter les charges trop hautes ou décharges trop profondes (qui nuisent à la batterie) et gestion thermique par un refroidissement actif qui permet d'éviter les surchauffes (ce qui nuit le plus aux batteries).

Conclusion

Les peurs relevées par les sondages montrent que les Français décuplent de manière irrationnelle les risques liés à l'achat d'une voiture électrique (le principe de prudence ne peut toutefois pas leur être reprocher, car ce sont ces types de profils qui ont le taux de survie le plus important dans la nature). On ne peut donc pas leur jeter la pierre car c'est un comportement humain des plus normal, et dont j'ai aussi été "victime".
Il vous faut toutefois poser les choses calmement et tenter d'être le plus impartial et le plus lucide possible (laissez votre discernement prendre de l'ampleur), et vous verrez que vos craintes sont finalement plus dignes d'une illusion (ou même exagération) que de la réalité.


Avis Electrique

(Tri par ordre de longueur de l'avis)


Avis Electrique

(Tri par ordre chronologique)

Fiches techniques voitures électriques

Electriques Aiways
Electriques Audi
Electriques BMW
Electriques Citroen
Electriques Cupra
Electriques Dacia
Electriques DS
Electriques Fiat
Electriques Ford
Electriques Honda
Electriques Hyundai
Electriques Jaguar
Electriques Jeep
Electriques Kia
Electriques Leapmotor
Electriques Lexus
Electriques Mazda
Electriques Mercedes
Electriques MG
Electriques Mini
Electriques Nissan
Electriques Opel
Electriques Peugeot
Electriques Polestar
Electriques Porsche
Electriques Renault
Electriques Seat
Electriques Skoda
Electriques Smart
Electriques Tesla
Electriques Toyota
Electriques Volkswagen
Electriques Volvo

Tous les commentaires et réactions


Ecrire un commentaire

Ce site est le vôtre ! Interrogation, complément d'information, conseil, anecdote etc... Toutes vos remarques sont les bienvenues.

Pseudonyme :


Mail * (non obligatoire) :


Votre commentaire :


* Soyez au courant des réactions sur votre commentaire. Il n'est pas obligatoire et restera confidentiel si vous l'indiquez.



Sondage au hasard :

Que pensez-vous des chiffres consommation annoncés par les constructeurs ?

Mon point de vue / Information complémentaire :
(votre commentaire sera visible sur la page de résultats)


Sur le même sujet

Nouveautés auto

Choisir une voiture

Fiabilité / Entretien

 

© CopyRights Fiches-auto.fr 2024. Tous droits de reproductions réservés.
Nous contacter - Mentions légales