Autres thèmes pertinents :
Dernière modification 25/06/2024

Sondage mondial sur les VE : aveu d'un échec ?


Les résultats du dernier sondage mondial mené par le cabinet McKinsey révèlent des sentiments partagés parmi les propriétaires de voitures électriques. Alors que certains y voient un signe encourageant pour l'avenir des véhicules électriques, d'autres interprètent ces données comme étant un échec. Cette étude, qui a interrogé plus de 31 000 automobilistes à travers 15 pays, met en lumière le ressenti des possesseurs de VE à date de 2024.

A lire aussi : la voiture électrique a-t-elle déjà gagné le combat ?

Le bilan ?

Le chiffre clé de cette étude indique que 29% des propriétaires de voitures électriques envisagent de revenir aux véhicules thermiques pour leur prochain achat. Rappelons ici, et peu le font, qu'on parle ici "d'envisager" revenir sur le thermique, et non pas d'une aversion pour cette technologie. Ce taux varie considérablement selon les régions, atteignant 46 % aux États-Unis, alors qu'en Europe, il est inférieur à 20 % (18% en France). Cette disparité est principalement due à la différence d'infrastructures de recharge entre les régions. Et pour mieux comprendre le bilan des USA, il faut rappeler qu'on a ici affaire au pays du carburant abordable même si cela a changé ces dernières années. Mais surtout, avec une surface bien plus grande que notre continent, le pays a en revanche moins de bornes que l'Europe, ce qui est nécessairement handicapant pour les usagers. De plus, les cas de stations de charge surchargées (c'est le cas de le dire) semblent plus courants que chez nous.


Les raisons exprimées par les "déçus"

Plusieurs raisons expliquent ce souhait de retour en arrière (nous allons répéter les classiques mais c'est ce qu'on exprimé les interrogés) :

A lire aussi : quelle est la vision de l'électrique par les Français ?

  • Manque d'infrastructures de recharge (91% d'insatisfaits) : La principale critique concerne le réseau de bornes de recharge, jugé insuffisant par une majorité de sondés. Aux États-Unis, par exemple, la pénurie de bornes de recharge, en particulier en dehors des zones côtières, constitue un obstacle majeur. En revanche, l'Europe, et particulièrement la France, est mieux dotée avec ses 100 000 bornes (dont 14 500 rapides / DC), ce qui explique une meilleure satisfaction relative ... De plus, on peut se retrouver insatisfait avec un manque partiel de bornes, à savoir qu'il n'en manquerait pas beaucoup pour que les sondés soient "rassasiés" (je parle en connaissance de cause, utilisateur au quotidien d'une voiture électrique). Pour revenir aux USA ien que l'administration Biden s'efforce d'accélérer le déploiement des bornes de recharge, en dehors des côtes Est et Ouest, ces infrastructures restent rares. En Australie, qui a des problématiques similaires aux USA, 49 % des propriétaires de voitures électriques envisagent de revenir au thermique.
  • Autonomie insuffisante : L'autonomie des voitures électriques reste une source de frustration. Les attentes des consommateurs augmentent : en 2022, une autonomie de 435 km était jugée acceptable, mais en 2024, les sondés souhaitent désormais 500 km. La moyenne actuelle de 300 km d'autonomie ne suffit plus à satisfaire cette demande croissante. Bien entendu on touche ici à la partie subjective du psyché humain, car peu d'automobilistes utilisent d'un seul trait 400 ou 500 km d'autonomie (quand est-ce que vous avez utilisé votre auto sur l'entièreté de son réservoir en une seule fois, sans s'arrêter ?). Il s'agit donc ici plus de se rassurer que d'utiliser de manière effective cette autonomie. Bien entendu, il ne s'agit pas ici de remettre en cause les bienfaits d'avoir une grande autonomie, mais exiger de pouvoir rouler plus de 400 km d'une traite est semble-t-il un besoin qui n'existe que chez très peu d'entre nous.
  • Prix élevés : Le coût des véhicules électriques, en particulier ceux avec des batteries de grande capacité, est un autre frein. Malgré les économies potentielles sur le long terme (carburant, entretien, etc.), le prix d'achat initial reste un obstacle significatif pour de nombreux consommateurs.

A lire : pourquoi les voitures électriques ont autant d'ennemis ?


Une double lecture des résultats ?

Il est intéressant de noter que les résultats de cette étude peuvent être interprétés de manière très différente selon les biais des lecteurs et journalistes :

  • Pour les sceptiques des voitures électriques, ces chiffres sont la preuve que la technologie n'est pas encore prête à remplacer les véhicules thermiques de manière viable. Les infrastructures inadéquates, les coûts élevés et les limitations d'autonomie sont des arguments majeurs pour ce camp.
  • Pour les défenseurs des véhicules électriques, ces résultats montrent au contraire un potentiel de croissance et d'amélioration. Le fait que 70 % des propriétaires actuels restent fidèles à l'électrique, malgré les défis, est perçu comme un signe positif. Ils soulignent également que les insatisfactions sont souvent liées à des modèles spécifiques ou à des conditions de recharge difficiles, et non à la technologie elle-même.


Bref, avec ce sondage tout le monde semble y trouver son compte, les pro- et les anti- .. Car si plus de deux tiers semble indiquer une victoire de l'électrique, le fait que près d'un tiers "envisagent" de revenir au thermique montre aussi les aspects imparfaits de la technologie. Mais il serait intéressant de connaître quel modèle possédaient les plaignants, car il y a voiture électrique et voiture électrique, les mettre toutes dans le même bain n'est pas raisonnable ...

Conclusion

Il est évident que l'adoption des voitures électriques est encore un processus en cours, marqué par des problématiques techniques et infrastructurels qui semblent être sur le point d'aboutir à une utilisation presque sans contrainte de la voiture électrique. Cependant, il serait réducteur et caricatural de considérer ces résultats comme un échec pur et simple, comme le font pourtant les journalistes et influenceurs qui ont un biais négatif à leur égard.. Pour l'instant, ces résultats peuvent être vus comme un miroir reflétant à la fois les succès et les domaines à améliorer pour la mobilité électrique de demain. Enfin, si on sonde plus largement la population, 18 % des personnes interrogées affirment que leur prochain véhicule sera électrique, une augmentation par rapport aux 16 % de  2022 et 14 % en 2021. Cette tendance montre un intérêt croissant pour les véhicules électriques malgré les obstacles actuels. Et s'agissant de mon cas personnel, il m'a fallu expérimenter pour me convaincre, il reste donc un gros travail d'éducation et d'expérimentation à faire sur la population pour que les choses avancent. Hélas, beaucoup d'influenceurs parasitent ce travail en divulguant de fausses informations ou a minima en les caricaturant, et les pro-électriques de mon genre sont souvent qualifiés de personnes illuminées qui ont perdu tout sens et objectivité (ce que j'essaie justement de ne pas perdre pour rester digne de confiance vis à vis de mon audience, car mon but est de vous éclairer au plus juste, et non pas de prendre partie pour une quelconque technologie. Mon intérêt véritable est de viser juste, et non pas de viser ce qu'il me plait)... A cela s'ajoute une conjoncture difficile qui fait perdre du pouvoir d'achat aux citoyens, rendant l'accès à la voiture électrique plus difficile que cela aurait été à d'autres époques.


Ecrire un commentaire

Ce site est le vôtre ! Interrogation, complément d'information, conseil, anecdote etc... Toutes vos remarques sont les bienvenues.

Pseudonyme :


Mail * (non obligatoire) :


Votre commentaire :


* Soyez au courant des réactions sur votre commentaire. Il n'est pas obligatoire et restera confidentiel si vous l'indiquez.


Avis Electrique

(Tri par ordre de longueur de l'avis)


Avis Electrique

(Tri par ordre chronologique)

Fiches techniques voitures électriques

Electriques Aiways
Electriques Audi
Electriques BMW
Electriques Citroen
Electriques Cupra
Electriques Dacia
Electriques DS
Electriques Fiat
Electriques Ford
Electriques Honda
Electriques Hyundai
Electriques Jaguar
Electriques Jeep
Electriques Kia
Electriques Leapmotor
Electriques Lexus
Electriques Mazda
Electriques Mercedes
Electriques MG
Electriques Mini
Electriques Nissan
Electriques Opel
Electriques Peugeot
Electriques Polestar
Electriques Porsche
Electriques Renault
Electriques Seat
Electriques Skoda
Electriques Smart
Electriques Tesla
Electriques Toyota
Electriques Volkswagen
Electriques Volvo


Sondage au hasard :

Quel est le plus gros défaut de l'électrique pour vos besoins

Mon point de vue / Information complémentaire :
(votre commentaire sera visible sur la page de résultats)


Sur le même sujet

Nouveautés auto

Choisir une voiture

Fiabilité / Entretien

 

© CopyRights Fiches-auto.fr 2024. Tous droits de reproductions réservés.
Nous contacter - Mentions légales