Dernière modification 01/11/2022

Multiplication des reportages anti-électrique : pourquoi ?


C'est un phénomène que je constate depuis un certain moment et qui semble prendre de l'ampleur ces derniers temps. En effet, en cette période de défiance des médias mainstreams, la mode consiste un peu à être contre la bien-pensance et les recommandations d'Etat de manière un peu systématique. L'électrique faisant partie des produits qui sont poussés par les autorités, il semble que ce type de véhicule soit devenu la cible des journalistes et influeuceurs. Voyons pourquoi et si leurs arguments sont valables, car ils se rejoignent tous en terme de construction d'idées.

Mais avant de traiter le sujet je dois informer les lecteurs de ma vision des choses, et ce afin qu'ils puissent interpréter au mieux mon développement (ou plutôt savoir de qui émergent les réflexions à venir). Je suis un profil très classique a toujours été attiré par les mécaniques expressives et "dominantes", à savoir les voitures rapides et relativement démonstratives, jusqu'à avoir la chance de posséder une Ferrari Modena sur une durée de 6 ans (il faut de la motivation pour acquérir ce genre de "contrainte").
J'ai été comme beaucoup (je le répète mon profil est banal) anti-voiture électrique, avec un sentiment de désintérêt et de mépris vis à vis des modèles et marques qui s'engageaient dans cette voie. Mon métier m'a toutefois imposé d'essayer ce genre de véhicule fade qui ne rassure pas quant à l'autonomie et la rapidité de ravitaillement (bref, ça cumule tous les défauts ce truc là !).
Cependant, l'utilisation grandeur nature a complètement bouleversé mes a priori, à tel point que je suis devenu propriétaire d'une voiture électrique comme véhicule principal.
Je ne suis cependant pas devenu pro-électrique, j'ai juste gagné en objectivité et neutralité vis à vis du sujet en sortant de mes biais.


Les arguments des anti-électriques

Avant de lister leurs arguments, je tiens à souligner l'extrême mauvaise fois et la caricature qui est souvent faite concernant ces derniers dans certains reportages.

Le coût à l'utilisation


Il est dénoncé que le coût à l'utilisation aux superchargeurs atteint désormais les tarifs du thermique. Certes ...
La mauvaise fois et l'idiotie sont ici prédominantes, car cela revient à dire que la voiture avec laquelle on paie toujours plein tarif (thermique) est meilleure que celle où on va payer plein tarif une toute petite partie du temps (celle où on effectue de grands voyages). C'est aussi omettre les frais d'entretien du thermique qui font bondir le coût à l'usage (qui ne sont jamais intégrés dans les comparatifs ...).
En effet, les vidanges, les filtres, embrayages, les courroies, les sondes, les bougies, les petits pépins (EGR, injecteur, damper etc.), la main d'oeuvre liée à ces opérations etc. ajoutent au coût d'utilisation des sommes astronomiques qui sont toujours omises dans la comparaison.

Bref, on nous dit ici qu'il vaut mieux avoir une auto qui réclame systématiquement entre 12 et 15 euros de carburant sur 100 km + les entretiens et pannes nombreuses plutôt qu'une auto qui permet 3/4 euros de coût pour 100km sans entretien et rarement 10 à 14 euros sur 100 km (voyages qui restent rares).
Il suffit d'avoir un peu de jugeote pour comprendre ici qu'on nous baratine un argumentaire qui n'a aucun sens logique.
Bien entendu, le coût d'acquisition vient ici troubler les cartes ... Mais au global, et après 5 ans d'utilisation, les économie réalisées sur l'électrique (entretien, consommation) viennent compenser le surcoût à l'achat.


Autonomie faible


Les mêmes qui dénoncent les faibles autonomies indiquent qu'il n'y a des bornes de recharge QUE toutes les deux stations sur autoroute, soit tous les 80 km (je prends ici comme exemple l'extrait d'un reportage de CAPITAL que je viens de visionner). On atteint ici un niveau de cognition digne d'un papillon de nuit en plein cagnard, car les chiffres exposés ici sont plutôt des arguments en faveur plutôt qu'en défaveur ...
En effet, stipuler qu'il y a des bornes tous les 80 km indique clairement que l'électrique n'a plus à avoir peur de partir loin ! Il y a de quoi se recharger tous les quarts de "réservoir" (batterie), de quoi être à l'aise.

Temps de recharge


Le reportage ajoute, en utilisant des mises en scène qui accentuent le trait (journaliste qui tourne en rond autour de l'auto avec un air impatient), qu'il faut attendre longtemps pour recharger. Dans le reportage on a affaire à une e-208 (la pire voiture électrique pour les longs trajets, à croire qu'ils mettent toutes les chances de leur côté pour dénigrer l'électrique) et il est indiqué que l'attente a été de trente minutes. Si ça peut paraître long comparé à un plein d'essence, la réalité est que dans les deux cas on reste environ une trentaine de minutes dans une station quand on s'arrête. Qui repart immédiatement après avoir rempli son réservoir ? (bon j'avoue le faire quand j'ai 1200 km à faire dans la journée pour aller au salon de Francfort, donc rarement).
Car si il est vrai que recharger sa batterie est plus lent, dans la réalité d'un long trajet ça ne change pas vraiment les choses, on s'arrête généralement 20 à 30 minutes lors des pauses.
Encore une fois, on cherche à caricaturer et exagérer cette variable qui est certes réelle mais en réalité très mineure en terme d'inconfort (c'est bien évidemment du vécu).

Polluante et non recyclable

La voiture électrique est annoncée (cette fois on passe chez Bercoff) à 70 000 km pour égaler le bilan carbone d'une voiture thermique. En effet, la voiture électrique est plus polluante à fabriquer et cela n'est compensé qu'au bout de 70 000 km (moyenne très grossière évidemment, entre une Ion de 15 kWh et une Model S de 100 kWh c'est le jour et la nuit) selon l'ADEM.
Cela prouve donc que l'utilisation de l'électrique est plus vertueuse car dans le cas inverse le bilan carbone ne serait jamais rattrapé. 70 000 km étant environ le tiers de ce qu'une voiture va rouler en moyenne dans sa vie (on pourrait même dire le quart si on estime qu'une électrique peut rouler facilement jusqu'à près de 300 000 km avec sa mécanique simple et durable), on peut dire que c'est très positif ! Et ca montre que le bilan global sera meilleur avec l'électrique que le thermique.
Bien entendu c'est encore un argument très complexe car il évolue et varie selon la voiture traitée mais aussi le mix énergétique employé (certains estiment que même avec des centrales au charbon le bilan resterait positif, car ces fameuses centrales atteignent des rendements excellents sur les dernières générations (qui sont certes très rares à être aussi modernes).

Et donc pour être plus juste et objectif, on reconnaîtra que les deux technologies sont à peu près équivalentes. Et donc accuser l'électrique est vraiment mal venu car en réalité elle est même un peu meilleure dans sa globalité (mesure du CO2 sur toute la vie de l'auto, de la fabrication à sa mort). Et donc accuser l'électrique d'être plus polluante est en partie malhonnête (surtout que comparé à une thermique la voiture électrique peut s'alimenter par bien plus de sources énergétiques, dont certaines vertueuses : pétrole, charbon, nucléaire, solaire, éolien, hydraulique etc.).

Concernant le recyclage, il faut avant tout savoir qu'une batterie servira grosso modo une bonne trentaine d'années avant de nécessiter le moindre recyclage. Elle aura donc offert de très nombreux services (notamment dans des centrales électriques une fois avoir été extraite de votre auto) avant de rendre définitivement l'âme. On a donc affaire à quelque chose de coûteux en énergie à fabriquer mais cela est compensé par une durée d'utilisation XXL.
Quant au recyclage il n'y a rien de particulier ici, comme toujours il faut chauffer et tout faire fondre pour séparer les matières et les récupérer. C'est donc très énergivore, mais comme tout le temps s'agissant de recyclage ...


Pas assez d'électricité pour toutes les voitures ?

Une voiture électrique serait censée consommer autant qu'un habitant. Et donc avoir 15 millions de voitures électriques reviendrait à avoir 15 millions d'habitants en plus du point de vue énergétique.
Certes, et alors ? Le souci semble ici largement compensé par le fait que ces voitures électriques ne vont pas consommer de pétrole. Car ce pétrole peut alors servir à générer de l'électricité pour recharger les voitures, et le manque d'énergie est alors plus difficile à justifier ... Il est plus crédible de parler de manque au niveau calibrage du réseau, qui aurait potentiellement besoin d'être un peu plus costaud pour ajouter cette charge. La charge lente dans les habitations et le faible kilométrage moyen des Français semblent toutefois modérer cette crainte.
Non, les anti-électriques passent leur temps à faire les fonds de tiroir concernant les arguments, et tout le monde sait que dans les fonds de tiroir on ne trouve jamais plus de quelques centimes ...

A lire : y aurait-il assez d'électricité pour toutes les voitures électriques de France ?

Pourquoi de tels papiers et reportages négatifs envers l'électrique

Le but ici est de vendre du papier dans les proportions les plus importantes possibles. Et c'est bien connu, il faut draguer le lecteur en le caressant dans le sens du poil si on veut le convaincre de lire et d'écouter le documentaire. A une époque où la majorité des gens sont anti-électrique c'est une aubaine dans laquelle beaucoup de journalistes et écrivains s'engouffrent pour faire de l'argent, même si il ne faut pas nier la sincérité de certains.
On a donc affaire à des "études" orientées et caricaturées dans lesquelles la vérité côtoie l'absurdité, ce qui a tendance à brouiller les choses et faire émerger des contre-vérités.
Alors oui, l'électrique est loin d'être parfait et idéal (la voiture moderne est de toute manière peu optimale pour l'environnement, quelque soit sa "carburation"), mais je peux vous garantir qu'il est très loin de toutes les inepties qu'on peut entendre à son sujet. Soyez donc particulièrement attentifs et critiques quand vous croisez ce genre de reportage ou livre, car ils utilisent l'attachement instinctif qu'ont les gens vis à vis du thermique pour vous draguer.


Avis Electrique

(Tri par ordre de longueur de l'avis)


Avis Electrique

(Tri par ordre chronologique)

Fiches techniques voitures électriques

Electriques Aiways
Electriques Audi
Electriques BMW
Electriques Citroen
Electriques Cupra
Electriques Dacia
Electriques DS
Electriques Fiat
Electriques Ford
Electriques Honda
Electriques Hyundai
Electriques Jaguar
Electriques Kia
Electriques Lexus
Electriques Mazda
Electriques Mercedes
Electriques MG
Electriques Mini
Electriques Nissan
Electriques Opel
Electriques Peugeot
Electriques Polestar
Electriques Porsche
Electriques Renault
Electriques Seat
Electriques Skoda
Electriques Smart
Electriques Tesla
Electriques Volkswagen
Electriques Volvo

Tous les commentaires et réactions


Dernier commentaire posté :


Par Etienn_pro_ou_antielec? (Date : 2022-11-08 09:17:14)

Le problème de l'électrique, c'est un peu comme le nucléaire, le mariage pour tous, les allocations chômages: soit on a pas d'avis, soit on a un avis ferme et on est persuadé d'avoir le bon. Dans le premier cas, on ne prend pas la peine de lire les articles car on s'en fout, dans le second cas on ne lit que les articles qui vont dans notre sens pour se conforter. Il est quand même rare de lire des articles sur le VE qui mêlent le pour et le contre de manière objective. N'étant pas "anti électrique" je n'écoute pas radio sud, mais ils doivent bien avoir l'argument de l'autonomie en hiver, l'article ci dessus n'en parle pas. Il préfère comparer capital à un papillon de nuit en plein cagnard, bel argument.

Quoi qu'il en soit, il n'y a pas de question à se poser "pour ou contre": non seulement on a pas le choix de la motorisation, il faudra tôt ou tard passer à l'élec, mais il faudra aussi tôt ou tard se passer de la disponibilité d'une voiture particulière telle qu'on l'entend.

Il y a 2 réaction(s) sur ce commentaire :

  • Par Bug Haty TOP CONTRIBUTEUR (2022-11-08 15:39:35) : Je suis halluciné de voir que les gens n'ont toujours pas compris que dans une démocratie, on ne peut imposer des décisions sans le consentement des gens.
  • Par Admin ADMINISTRATEUR DU SITE (2022-11-15 10:58:39) : Commentaire très éclairé, car justement sans parti pris ...
    Il faut toutefois finir par en prendre un, car dans le cas contraire on accepte tout et n'importe quoi. S'en foutre consiste à ne pas s'impliquer et laisser d'autres prendre le pouvoir décisionnel.

    Concernant Capital, le reportage que j'ai vu était loin de la qualité que je pouvais voir dans les années 90 et 2000. Donc oui, je persiste et signe à propos du papillon de nuit. On avait clairement affaire à une "gourdasse" totalement dépassé par la technicité du sujet, avec en plus un parti pris anti-électrique (c'était trop évident, pas de contre argumentaire même quand il était évident).

    Quant à "N'étant pas "anti électrique" je n'écoute pas radio sud, mais ils doivent bien avoir l'argument de l'autonomie en hiver, l'article ci dessus n'en parle pas", c'est pas clair pour moi ...
    Que voulez-vous dire ?
    Il me semble que j'ai traité de la chose dans l'article, et que le souci de l'autonomie est un mensonge éhonté en 2022 (j'ai une électrique et je peux enchainer 1000 km si il le faut).

(Votre post sera visible sous le commentaire après validation)

Suite des 3 commentaires :

Par Doremifasolasido (Date : 2022-11-06 07:52:37)

Je suis locataire d'une voiture électrique depuis 15 jours et j'adore !!!
Quel plaisir de conduire sereinement sans bruit moteur et en douceur,la recharge de mon véhicule se fait tranquillement à la maison de temps en temps (je suis un urbain) avec un minimum de frais.Je ne reprendrais jamais de voiture fonctionnent au pétrole (essence ou diesel), tous les arguments des anti-electriques sont un bruit de fond qui comme dit le proverbe "les chiens aboient et la caravane passe (en silence) 😉 Je suis en train de faire mon choix pour acheter une petite voiture électrique qui me conviendrait le mieux...


Il y a 5 réaction(s) sur ce commentaire :

  • Par Bug Haty TOP CONTRIBUTEUR (2022-11-06 20:37:11) : Le problème va au delà de votre jouissance personnelle. Il y a des enjeux économiques et écologiques généraux.
  • Par Andrei (2022-11-07 06:07:06) : Ce que dit Bug est tellement vrai.
  • Par Fab i trois TOP CONTRIBUTEUR (2022-11-09 19:28:42) : Bonjour à vous,

    Cher dorémifasolasirédo, si le coté très solfasilasiré de votre message ne fera pas le ménage en regard du thème du sujet, il s'y révèle par contre un peu hors sujet. J'y mettrai donc un bémol, à la clef, qui dans l'ordre similarésoldofa, vous donnera facilement la tonalité de mon propos :-)

    Je partage donc le point de vue de Bug Haty, auquel je rajouterai notamment le volet social, tant cet aspect est indissociable des 2 autres, car si la mobilité électrique a atteint un premier niveau de maturité, elle est encore loin d'être accessible à tous et de pouvoir couvrir tout type de besoin, telle la mobilité thermique, et donc de devenir un moyen aussi universel de mobilité et d'indépendance de déplacement que cette dernière.
    Les critiques et reportages anti-voitures électriques découlant ou du moins étant le reflets des inquiétudes et des incertitudes que cette transition engendre.

    Les contradicteurs et contradictrices de la voiture électrique dans leurs propos, témoignages ou écrits méritent donc d'être entendus, écoutés et pris en compte, d'autant que si certains contenus sont erronés voir fallacieux en regard d'un public mal informé, d'autres s'avèrent tout à fait exacts et pertinents. Dès lors l'auto-satisfaction onanistique fortissimo que vous retirez de l'usage de votre voiture électrique ne saurait justifier de passer sous silence ou de mettre carrément en pause ce que ces personnes ont à nous dire ou à nous apprendre, et je serais plutôt enclin à mettre votre prose sous pianissimo, si ce n'est en sourdine pour les écouter eux et mieux les entendre.

    En point d'orgue, je rappellerai que si les années 60, soit 20 ans après l'après guerre, ont vus les foyers les plus modestes pouvoir acquérir deudeuche, Ami 6 et autres 4cv ou 4L, les transports en commun de l'époque avait encore une trame horaire et une fréquence cohérente en regard de son travail y compris hors agglomération, pour celles et ceux qui ne pouvaient acquérir un moyen de locomotion individuel. De plus si la gentrification n'avait pas encore renvoyé à perpette des villes, y inclues des gares de grande banlieue, la petite classe moyenne, les secteurs de travail n'étaient pas aussi éloignés et dispersés qu'en notre ère "moderne". Aujourd'hui avec un travail qui commence à 6 h du mat ou qui fini à 23 h, sans auto, cela va être très difficile de faire pour nombre de personnes, et je ne parle même pas de la petite province ou de la ruralité, ni même du cas spécifiques des vacances. Pour le reste imaginez-vous faire vos courses sans auto, en prenant le bus avec un chariot à roulette et un sac à dos, ou bien emmener un proche aux urgences en taxi et en tarif de nuit, ce qui est déjà une réalité pour les moins bien lotis.

    Bien à vous
  • Par Bug Haty TOP CONTRIBUTEUR (2022-11-10 17:30:28) : Quelle rhétorique !
    @admin Pourriez vous changer le viain gros illisible du fonds des réponses ?
  • Par Admin ADMINISTRATEUR DU SITE (2022-11-15 10:08:06) : Evidemment, je rejoins Doremifasolasido ;-)
    Car même si les prix induisent des inégalités sociales, les autres arguments qui sont utilisés contre la voitures électriques sont caricaturés et exagérés.
    Les études montrent un gain environnemental avec cette solution, qu'on le veuille ou non.

    Quant à l'utilisation, encore une fois l’électrique est diabolisée et Doremifasolasido fait bien de rééquilibrer les choses. L'électrique c'est simple et facile à utiliser, et les longs trajets ne sont pas une corvée.
    Je sais que certains internautes ont de la sympathie pour moi mais sont en revanche opposés à mes idées vis à vis de l'électrique, je suis donc navré de les décevoir ;-)

    @Bug : je ne saisis pas de quoi vous parlez concernant le "gros vilain illisible". N'hésitez pas à m'envoyer un mail.

(Votre post sera visible sous le commentaire)

Par Bug Haty TOP CONTRIBUTEUR (Date : 2022-11-04 17:44:32)

Cher Admin,
Votre contre argumentaire repose sur un point aveugle énorme : comment l'état remplacera la perte de recettes fiscales de la TIPP ? Evidemment en les déplaçant sur l'électricité. Nous payons déjà 54 % de taxes. Quant aux goulets d'étranglement de l'offre électrique, vous avez déjà vous même démontré qu'elle serait insuffisante. Je vous ai conu plus en forme.


Il y a 5 réaction(s) sur ce commentaire :

  • Par Fab i trois TOP CONTRIBUTEUR (2022-11-04 23:11:20) : Bonjour,

    En fait la taxe intérieure sur les produits pétroliers TIPP de son acronyme, a été supprimée depuis 2014 et remplacée par la TICPE Taxe nterieure de consommation des Produits énergétiques, donc avec celle là ça ratisse "très" large car du granulé bois à la cartouche gaz en passant par la recharge électrique ils sont sûr de pouvoir un jour ou l'autre de faire raquer à tous les étages produit par produit.

    Créée en 2014, elle n'a eu de cesse d'augmenter, une taxe qui augmente quel beau pléonasme n'est-ce pas. Pour nos voitures électriques relativement épargnée à ce jour nulle doute que la solution passera par un relevé déclaratif des kilomètres effectués annuellement associé avec un barème lié à la conso wltp officielle, par exemple, et hop là le tour sera joué. Come d'hab' y'aura une 'tite pondération pour telle ou telle catégorie de contribuables, mais point d'inquiétude depuis des siècles ils ont toujours trouvé comment s' y prendre, même la révolution n'y a rien changé donc c'est pas l'avènement du véhicule électrique qui y changera grand chose.

    Bien à vous
  • Par Ray Kourgarou TOP CONTRIBUTEUR (2022-11-05 12:09:48) : Et avec les compteurs domestiques 'intelligents' type Linky il pourrait y avoir moyen de détecter une recharge à domicile qui serait surtaxée.
    J'emploie le conditionnel mais j'imagine que c'est probablement déjà dans les tuyaux.
  • Par Bug Haty TOP CONTRIBUTEUR (2022-11-05 13:29:11) : @Fab
    et oui, je trahis l'ancienneté de mes connaissances fiscales...
  • Par syn (2022-11-07 11:32:03) : @Ray: il y a pour le moment quelques barrières à cette utilisation de Linky

    1/ Linky ne fait remonter qu'un consommation globale. Certes il pourrait y avoir une analyse de la courbe de consommation qui permettrait de "deviner" la recharge d'un VE

    2/ La courbe en "temps réel" ( intervalle de 30 minutes en réalité de mémoire ) n'est qu'une option à activer, sinon envoi des consos une fois par jour. Ce qui empêche toute autre analyse que celle d'un départ en vacances

    Certes d'autres moyens techniques pourraient être utilisés pour imposer une telle déclaration de conso à usage de véhicules.
  • Par Admin ADMINISTRATEUR DU SITE (2022-11-12 11:52:29) : @Fab : encore une réponse des plus pertinentes et précises ... Merci beaucoup pour vos éclairages, car moi aussi j'en apprends beaucoup dans vos commentaires.

    @Bug : ce n'est pas que je ne suis pas en forme, c'est que l'électrique ne semble pas être votre tasse de thé ;-)
    Qu'on paie des taxes via le carburant ou l'électricité revient à peu près au même non ? Espérer pouvoir s'en tirer et éviter ce genre de chose en passant à l'électrique est en effet naïf, car de toute manière on est cerné de partout par un Etat qui cherche à nous éponger au maximum ... Nous sommes devenu son bétail, ni plus ni moins. Il fera donc de nous ce qu'il veut puisque le peuple a perdu sa hargne.

    @Ray : je ne pense pas que Linky aura un quelconque rôle dans la taxation ... Ce sera plus simple, toute l'électricité dans son entièreté sera surtaxée. Comment faire la différence entre un four et une voiture ? Et quel intérêt de s'embêter à le faire alors qu'il suffit de surtaxer toute la consommation comme je viens de le dire ? Le peuple étant à moitié mort, il n'y a plus de rébellion à craindre du côté du pouvoir.

(Votre post sera visible sous le commentaire)



Ecrire un commentaire

Ce site est le vôtre ! Interrogation, complément d'information, conseil, anecdote etc... Toutes vos remarques sont les bienvenues.

Pseudonyme :


Mail * (non obligatoire) :


Votre commentaire :


* Soyez au courant des réactions sur votre commentaire. Il n'est pas obligatoire et restera confidentiel si vous l'indiquez.






Sur le même sujet

Nouveautés auto

Choisir une voiture

Fiabilité / Entretien

 

© CopyRights Fiches-auto.fr 2022. Tous droits de reproductions réservés.
Nous contacter - Mentions légales