Autres thèmes pertinents :
Dernière modification 11/05/2022

Les illogismes et aberrations du monde automobile


Pas toujours droits dans leurs bottes, les constructeurs et les autorités nous affublent parfois de certaines aberrations et incohérences que nous allons tenter de répertorier dans cet article. Je vous invite d'ailleurs à étoffer l'article via les commentaires si vous aviez des idées judicieuses à partager avec les autres.

Le tout essence, censé être vertueux, a aggravé les choses ?

La politique visant à diaboliser les diesels et favoriser les essences a finalement mené à un bilan environnemental qu'on peut sous certains aspects qualifier de négatif ...
Il est donc étonnant de voir que le carburant le plus vertueux pour l'environnement ait été considéré comme néfaste. Car si il émet plus de NOx qu'un essence, au niveau des particules fines c'est assez  comparable (l'essence a aussi généralisé l'injection directe, certes plus tard, voilà en partie pourquoi il a réussi à se faire une meilleure réputation).
Bref, depuis que les Français ont favorisé l'essence, les rejets de CO2 ont presque cessé de se réduire comme ils le faisaient depuis un bon bout de temps (et de manière régulière).


Je cite le CCFA : "Puis, la tendance s’est interrompue ponctuellement en 2017, en raison notamment de l’augmentation, depuis 2013, de la part des véhicules essence qui consomment davantage (7,1 l au 100 km pour l’essence contre 6 l pour le gazole).".

L'illogisme ici est qu'on favorise un carburant qui accentue les émissions de CO2.

Vignette Crit'Air


Ca rejoint le point précédent, à savoir ici qu'on a un cas pratique qui met largement en évidence les incohérences et illogismes liées aux règles et communications de l'Etat. Alors que le diesel a des bonus plus élevés que les essences en concession, eh bien c'est l'essence qui a les faveurs des vignettes Crit'Air.
Donc d'un côté le diesel est plus récompensé, et de l'autre c'est l'essence.
Bon, cela n'est finalement pas si incohérent, car d'un point de vue CO2 le diesel est meilleur mais d'un point de vue santé public l'essence a un petit avantage (avantage qui s'est largement réduit à l'apparition de l'injection directe de série et de ce que tout cela implique : particules et NOx bien que l'essence soit moins émetteur sur le deuxième point).

Malus écologique VS surconsommation matérielle


 

Alors que vous êtes considéré comme un pollueur sans scrupule à partir de 100 g/km de CO2, vous serez en revanche traité de bon citoyen si vous consommez beaucoup de bien matériels. En effet, si vous participez à la croissance en favorisant la consommation, alors vous serez perçu comme un chic type qui fait tourner l'économie et redistribue sa richesse. Hélas cela est totalement illogique avec le contexte environnemental actuel, et donc les malus écologiques si on s'en tient au thème de l'auto.
Car n'oublions pas que quand j'achète une chose, elle a été fabriquée aux quatre coins de la planète et qu'elle a été acheminée par des transports très énergivores (si on prend en compte l'ensemble de la chaîne c'est colossal).


 

Comble de l'ironie, il n'y a pas de restrictions particulières sur les "petits produits" courants de consommation alors que ce sont eux qui finissent le plus dans la nature, et ce sont aussi eux qui sont souvent les moins vitaux. Si je prends une bouteille d'eau, je peux en acheter 500 et les jeter dans la nature (au mieux elles finissent dans des décharges à ciel ouvert car le recylage reste partiel. Imaginez l'impact de ceux qui ne boivent que de l'eau minérale !). La voiture quant à elle est très encadrée, avec un circuit de recyclage élaboré et strict, sans oublier que ce n'est pas un achat que les citoyens peuvent faire avec excès, comme c'est le cas avec mes bouteilles d'eau que j'ai prises en exemple.
Sur les produits non "surveillés" je n'ai donc pas de contraintes, alors que sur une auto très encadrée par la législation (en plus toute voiture a une carte grise qui la lie à son propriétaire), on nous  met des bâtons dans les roues pour en acheter une nouvelle, à savoir des malus et taxes indigestes pour l'achat et l'utilisation (carburant).

Des bonus pour les voitures neuves ?!


 

Si je dénonce dans le paragraphe précédent des contraintes anormalement élevées, il ne faut pas oublier que la voiture reste un gros vecteur de pollutions diverses et variées. De la conception à l'utilisation, en passant par la fabrication, c'est une source gigantesque de désordre environnemental.
D'un point de vu rationnel, fabriquer une voiture neuve est juste incompatible avec conscience écologique, qu'elle soit économe en carburant ou pas.

A lire aussi :

C'est très simple à comprendre, si j'ai une auto qui consomme 2 litres/100km de plus que sa version moderne disponible en concession (sachant qu'en réalité les autos des années 2000 ne consomment pas vraiment plus que les modernes ... Sauf sur cycles NEDC et WLTP évidemment !), croyez-vous vraiment qu'il serait écologique de remplacer mon ancienne par une voiture neuve ?
Croyez-vous que la fabrication de cette nouvelle auto permet de combler les deux petits litres consommés en plus à chaque 100 km parcourus ?
Si je fais 15 000 km/an, cela représente 300 litres de consommés par an. Sur 10 ans cela fait 3000 litres, l'équivalent d'une bonne citerne de fioul domestique (pour se chauffer un hiver, voire à peine plus). Il est considéré que fabriquer une voiture induit de rejeter 7 tonnes de CO2 dans l'atmosphère (ce chiffre est pour moi sous évalué, car il omet les concessions, services marketing etc. et personnel, qui servent au circuit de vente indispensable quand on veut écouler les voitures sorties d'usine). Et puis se focaliser sur le CO2 est aussi une aberration, la chimie lourde et autres polluants divers et variés (d'autant plus sur les moteurs modernes : NOx et particules) devraient aussi être pris en compte ... Et n'oublions pas que les autos récentes s'équipent de tout un tas de bazar très polluant et assez nouveau : batteries lithium (hybrides), écrans, calculateurs (transistors, métaux rares etc.), circuits électriques, catalyseurs etc.

Le pire étant les bonus sur les voitures électriques, qui sont bien plus polluantes à fabriquer et même potentiellement plus polluantes à faire rouler (puisque plus lourdes et étant rechargées en grande majorité par des usines thermiques au rendement similaire à nos voitures, sans oublier la perte de 10% entre la centrale et ma maison, et encore 10% de ma prise à ma batterie ...). Bref, aujourd'hui on vous subventionne pour accélérer la fuite en avant et la destruction de notre environnement (parfait à la base, et qui nous permet d'être serein pour des millions d'années à venir. Ce n'est hélas plus le cas). Je précise que je ne suis pas contre les voitures électriques, je suis même presque devenu accroc de l'agrément qu'elles procurent ! Mais si on est honnête et objectif ça ne change pas vraiment la donne dans le cas où on observe le besoin énergétique pour les faire rouler (quasi similaire à une thermique si on démarre depuis la centrale électrique) et les sources de cette énergie : principalement le fossile.

A lire : différence de rendement global entre thermique et électrique

Bonus / malus : round 2

Trouvez-vous normal de profiter d'un bonus si j'achète une petite voiture et roule ensuite 100 000 km dans l'année ? A contrario, si j'achète un V8 pour faire 200 km sur la même période je me verrai écoper de 20 000 euros de malus.
En gros, ne devrait-on pas payer les malus écologiques en fonction de ce qu'on pollue justement ? Les assurances nous pistent sans problème pour vérifier notre kilométrage (puces GPS de plus en plus répandues) alors pourquoi l'Etat ne pourrait pas le faire (bien que je sois contre le flicage) ?
Notez enfin que les bonus privilégient les petits moteurs peu puissants. Hélas, dans les faits ces moulins sont généralement tirés plus forts par leur propriétaire (pour justement avoir un peu de puissance !) ce qui fait exploser la consommation. Résultat, il se peut qu'un parc automobile ayant des moteurs plus gros consomme moins qu'un autre à cylindrée inférieure (à partir du moment où il faut compenser en allant chercher la puissance et le couple haut dans les tours ça ne vas plus).

Prime à la casse ?!


Ici on atteint un comble ... Il a été mis en place des primes (renommées en prime à la "conversion") pour mettre au rebus des autos qui fonctionnaient très bien et qui disposaient de normes Euro assez avancées. C'est tout simplement un petit scandale écologique qui a été mis sous silence. Plus on renouvelle vite le parc plus on accroît la pollution, car la hausse du rendement des moteurs ces 20 dernières années est franchement ridicule (encore plus atténuée par le poids grandissant des autos), alors que dans un même temps l'impact écologique pour fabriquer une voiture a explosé avec la prise de masse et la multiplication de l'électronique / multimédia à bord, sans oublier l'hybridation qui s'est démocratisée.
Les autos mises à la casse ont donc souvent été moins polluantes à fabriquer que celles qui les remplacent.

A lire : Mieux vaut-il acheter neuf ou garder ma voiture d'un point de vue impact environnemental ?

Moins de conso mais plus de pollution ?!


 

Avec les normes drastiques liées au CO2, et uniquement lui, les constructeurs ont trouvé tout un tas de moyen d'arriver à la réduire (très modestement certes). Un de ceux-là est l'injection directe ou encore le mélange pauvre ou stratifié sur les moteurs essence grâce à l'injection directe.
Hélas, si au final on baisse effectivement bien les consommations dans quelques contextes (mais pas tous, c'est même pire en ville pour les moteurs downsizés), ce procédé induit l'apparition de particules fines et de Nox très néfastes à la santé.
De ce fait, et pour résumer, on a aujourd'hui des moteurs qui émettent un poil moins de CO2 mais qui en contrepartie nous intoxiquent bien plus. Pire, cela induit donc l'apport de FAP, vanne EGR et autres dispositifs d'antipollution (peu fiables dans le temps) qui se révèlent donc énergivores à la fabrication (ça pollue puisque ça fait des déchets en plus), et qui provoquent des soucis de fiabilité menant souvent à polluer encore plus (quand la vanne EGR cafouille ce n'est pas beau à voir). Vous avez dit logique ?...
Rappelons pour finir que des études ont permis de voir que plus un moteur était petit en cylindrée, plus les écarts entre consommation théorique et réelle étaient prononcés ...

Vieux diesels interdits en ville


 

Malgré les odeurs et les idées reçues, les vieux diesels puants seraient finalement moins nocifs que les modernes ... En effet, les particules émises sont ici plus grosses et donc plus facilement captables par nos filtres biologiques : nez et poumons (elles vont moins profondément et pénètrent moins les parois internes des alvéoles). Hélas, le fait qu'il n'y ait aucun filtre rend quand même ce genre de moteur peu adapté à une circulation urbaine, car il n'y a pas que les particules fines qui soient néfastes. Mais malgré tout, ce n'est pas parce qu'un moteur sent fort qu'il est plus néfaste pour la santé qu'un autre plus discret (mais plein de produits nocifs comme les particules très fines et les NOx).

Puissances moteur


 

On vend des voitures qui vont toutes à plus de 130 km/h alors que cette allure est totalement interdite (je précise que je suis plutôt fan de grosses cylindrées, mais il n'empêche que ce paradoxe existe)... .
Un argument ne va toutefois pas en la faveur de ma critique. Pour avoir quelque chose de plus d'une tonne qui accélère correctement il faut une puissance qui vous projettera inévitablement à plus de 130 km/h ... Et puis personnellement je n'ai rien contre les voitures qui vont vite, bien au contraire !

SUV plébiscités à une époque qui est censée être rationnelle ?


 

D'un côté on nous pond des lois qui cherchent à réduire les émissions de CO2, avec une société soi-disant obsédée par ses émissions de polluants, et d'un autre on a un marché qui privilégie largement les SUV ... Qui dit SUV (et malgré les entourloupes liées au CX) dit plus grande consommation et pollution (plus polluant à l'utilisation et à fabriquer).
Il est donc illogique que ce soit à la période la plus chaude au niveau CO2 que les SUV aient pris l'ascendant ! C'est même ironique ...

Retroviseurs avec caméra et autres équipements futiles


 

Ca fait un bon moment qu'on nous l'annonce via des concept-cars et ils débarquent enfin sur la marché, les "rétroviseurs caméras" ne seraient-ils pas un contresens total ?
Ils sont en effet là pour réduire la traînée aérodynamique dans le but de gratter quelques centilitres de carburant. Mais ne serait-il pas plus judicieux de produire un peu plus de CO2 (pas grand chose en plus ...) plutôt que de devoir fabriquer des écrans à cristaux liquide, des caméras et des faisceaux qui sont eux très polluants à produire ? Remplacer une simple glace peu énergivore à fabriquer par un dispositif informatique me paraît tout simplement aberrant ...

C'est la même chose avec les hayons électriques et tout ce qui amène de l'électrique/électronique pour des besoins créés de toute pièce. Si on veut être cohérent sur toute la chaîne il faut éviter ce genre de futilité, ou alors on arrête d'ennuyer les acheteurs avec les malus.

Hybride rechargeable : la solution pour réduire les émissions nocives ?

Une voiture hybride est plus polluante à fabriquer et consomme plus quand les batteries sont vides : elles sont bien plus lourdes et doivent en plus travailler à recharger les batteries. L'avantage n'existe qu'au début de la conduite quand la batterie est remplie.

On fait croire au gens, et on y arrive, qu'avoir une voiture plus lourde est plus économique et écologique ... En effet, elles sont censées faire de la magie puisqu'elles sont vertueuses tout en étant plus lourdes, et donc aussi plus polluantes à fabriquer (poids en plus, batterie, cuivre etc). Hélas dans la physique de notre univers rien ne se crée, rien ne se perd et tout se transforme. De ce fait, si j'ai plus de masse à mouvoir j'aurai nécessairement besoin de plus d'énergie. Et le fait qu'une partie d'entre elle soit de l'électricité ne change rien puisque quasiment toute l'électricité est générée à base de matière fossile, à savoir la centrale (prise murale) ou le moteur (en mode générateur). Mais bon, comme la fumée qu'a émis la centrale pour recharger la batterie ne s'est pas faite voir, alors dans les esprits la voiture a roulé proprement.

L'hybride léger a un bien meilleur bilan car il accueille une solution légère qui est parfaitement calibrée et adaptée à recevoir la récupération d'énergie à la décélération (énergie qui reste assez limitée et qui ne nécessite donc pas de grosse batterie).

A lire : pourquoi il faut évier l'hybride rechargeable

Pick-Up / voitures de société = passe droit ?


 

Alors que tout le monde doit faire attention aux rejets de polluants, les Pick-up en sont exemptés parce qu'ils sont considérés comme des véhicules utilitaires légers. De ce fait cela créée un marché de niche qui se porte assez bien, et surtout cela induit un certain illogisme non ?

C'est la même chose avec les autos converties artificiellement en deux places comme c'est le cas par exemple avec le Jimny, dont le malus a été éteint en France grâce à cette méthode (dans le cas inverse le malus était trop important par rapport au prix d'achat).

Evolution des limitations de vitesse

Avec des autos qui tolèrent très bien les vitesses élevées et qui freinent bien plus court qu'autrefois (différences stupéfiantes), il est étonnant que les limitations soient les mêmes qu'il y a plus de 50 ans. Alors certes un choc reste tout aussi important qu'il y a 50 ans en terme de Joules, mais la sécurité accrue des véhicules les a toutefois rendus bien moins létales. Et quand on voir la baisse des morts sur la route, avec des chiffres qu'on peut qualifier de plancher et d'incompressibles, pourquoi ne pas avoir passé l'autoroute à 150 km/h par exemple ? Ou encore certaines nationales larges et sécurisantes à 100 km/h ?
Bref, il y a décoration entre l'aptitude des machines et les règles qui leur sont imposées.

Multimédia embarqué VS smartphone


 

Alors qu'il est totalement interdit d'utiliser son téléphone au volant (ce qui est d'ailleurs une très bonne chose) et même maintenant des écouteurs, utiliser à l'inverse son système multimédia embarqué ne pose absolument aucun problème. Pourtant ces derniers nécessitent la même concentration que de naviguer dans les menus d'un téléphone, avec même parfois l'obligation d'utiliser ces interfaces pour pouvoir régler des commandes essentielles comme le chauffage par exemple.


 

Le design avant la sécurité


 

Si l'exemple du 3008 n'est pas idéal pour illustrer mon propos (il reste toutefois pertinent), vous remarquerez qu'une tendance se dégage sur les voitures les plus récentes. En effet, les clignotants des voitures modernes ont tendance à être de moins en moins visibles, devenant de plus en plus petits ... Que ce soit en raison du design ou des coûts (en passant au Led ils essaient d'en limiter le nombre ..), il devient aberrant que la sécurité en pâtisse, car les jours de grand soleil je me suis souvent fait la remarque en voyant très mal les micros clignotants de nombreuses voitures modernes.

Tous les commentaires et réactions


Ecrire un commentaire

Ce site est le vôtre ! Interrogation, complément d'information, conseil, anecdote etc... Toutes vos remarques sont les bienvenues.

Pseudonyme :


Mail * (non obligatoire) :


Votre commentaire :


* Soyez au courant des réactions sur votre commentaire. Il n'est pas obligatoire et restera confidentiel si vous l'indiquez.



Sondage au hasard :

Etes-vous satisfait de votre concessionnaire ?

Mon point de vue / Information complémentaire :
(votre commentaire sera visible sur la page de résultats)


Sur le même sujet

Nouveautés auto

Choisir une voiture

Fiabilité / Entretien

 

© CopyRights Fiches-auto.fr 2024. Tous droits de reproductions réservés.
Nous contacter - Mentions légales