Autres thèmes pertinents :
Dernière modification 02/02/2024

Les inserts en bois des voitures sont-ils vraiment en bois ?


Lorsque nous entrons dans l'habitacle d'une voiture premium, nous sommes généralement séduits par les finitions et les détails conférés par la diversité des matériaux employés, qui ne se limitent généralement pas à du plastique sur ce segment. Parmi ces détails, les inserts en bois ont toujours eu une place de choix dans ce type de voiture, bien que cette mode ait pris du plomb dans l'aile dans les années 2010 pour revenir en force plus tard (avec des bois plus clairs ou tendant vers le gris pour éviter l'aspect ringard et presque cafardeux des anciennes boiseries qui tendaient vers le orange). Ils confèrent à l'intérieur de la voiture une touche de sophistication et d'authenticité, évoquant le luxe et la chaleur de la nature (il est nécessaire de contraster avec les matières plastiques très synthétiques et roturières, donc peu valorisantes). Cependant, une question persiste : ces inserts en bois sont-ils aussi réels qu'on veut nous le faire croire ? Dans cet article, nous chercherons à démystifier ces éléments de design automobile pour découvrir s'ils sont authentiques ou simplement une illusion bien conçue.



Vrai ou faux bois ?

Les marques ont beau tenter de faire planer le doute le plus possible sur cet aspect, il suffit de quelques réflexions et démontages pour s'apercevoir que mettre du bois dans une voiture est irréalisable ou presque ... Sachez donc que dans 99% des cas votre bois sera faux, même dans une Mercedes à 100 000 euros. Et plus l'auto sera récente, et moins il y aura la possibilité de trouver la moindre trace de bois. Car il faut avouer que les anciennes premium arrivaient à incorporer un peu de bois en raison de la forme plus rectiligne des inserts (placages bois davantage rectangulaires).
Les marques doivent d'ailleurs sourire de voir qu'une majorité de personnes croit à l'existence de vrai bois dans les voitures premium fabriquées à grande échelle, mais ils préfèrent laisser ce malentendu perdurer, surtout que les journalistes participent à faire perdurer ces fausses idées.




Observons par exemple mon ancienne série 3 E90


Voici ce qu'il se cache derrière l'insert en bois, on se rend ainsi compte que c'est une matière plastiques teintée


Cet impact prouve encore une fois qu'il ne s'agit pas de bois




Un bois plastifié ?...

Les difficultés qui empêchent d'utiliser ce matériaux


L'incorporation de bois dans les habitacles de voitures présente une série de difficultés techniques et économiques considérables qui le rendent non viable. Tout d'abord, le bois est une matière très difficile à travailler dans le contexte de la production automobile, il faudrait une chaîne d'ébénisterie automatisée coûteuse et laborieuse. Contrairement au plastique ou au métal, le bois ne peut pas être fondu pour être moulé, ce qui rend la fabrication de pièces complexes très fastidieuse. Même dans des véhicules de très grand prestige tels que les Rolls Royce, le coût attribué à la fabrication de ce genre de pièce est cadré de près. Et il n'y a que dans ce type d'auto ou dans les plus anciennes premium (jusque dans les années 90) que vous aurez l'espoir de trouver du vrai bois. Et encore, il s'agira de plaquages de bois extrêmement fins (et ramollis) collés sur des inserts en plastiques ou métalliques, une sorte de papier / bois qu'on va coller et modeler sur leur support récepteur. N'espérez pas de bois massif sauf éventuellement sur un seul élément fabriqué sur mesure, comme par exemple les planches de bord personnalisables des Rolls [face au passager avant] qui servent de commodes / vitrines esthétiques).





Economiquement, de simples inserts en bois pourraient faire exploser le coût de revient de l'habitacle, alors qu'il ne s'agit au final que de détails esthétiques qui peuvent en plus être imités à la perfection avec des matériaux composites. Presque aucune marque actuellement (si ce n'est les quelques voitures faites à la main qui atteignent plus de 500 000 euros) ne propose de bois, même si parfois on entend le contraire.
Pour preuve, dans une Mercedes CLS de deuxième génération, le plancher de coffre optionnel en bois (pourtant un simple "parquet" droit qui n'est ni tortueux ni difficile à produire) coûtait dans les 5 000 euros lors de la commande. Vous imaginez donc que les inserts de l'habitacle à l'avant sont réels ?


La fameuse CLS optionnée que j'avais interceptée dans un salon

Au mieux, certains constructeurs génèreront une sorte de faux bois en utilisant des copeaux de papier ou de carton recyclés, qu'ils pourront alors mouler et colorer pour que ça ressemble à du bois. C'est ici le seul moyen d'avoir une sorte de bois véritable (le carton et le papier sont du bois) dans une auto de grande série et à un coût acceptable.

De plus, le bois est un matériau vivant qui réagit aux variations de température et d'humidité en se dilatant et en se contractant, ce qui le rend susceptible de se fissurer avec le temps. Cette particularité nécessite une expertise technique pour intégrer le bois dans un habitacle de voiture, ce qui le rend peu adapté à la production de masse. De plus, le bois ne peut pas être utilisé en isolation et requiert souvent des renforts en métal ou en plastique pour garantir sa stabilité, ce qui ajoute encore aux coûts de production.

En outre, le bois est sensible aux produits de nettoyage et à l'usure naturelle, ce qui peut entraîner sa dégradation à long terme s'il n'est pas correctement entretenu. En fin de compte, l'utilisation réussie du bois dans l'intérieur d'une voiture exige du bois bien séché et traité de manière appropriée.




Voici comment "transformer" du plastique en bois ...

Comment produire du faux bois réaliste ?


Les fabricants de voitures utilisent différentes techniques pour produire des garnitures intérieures en faux bois texturé qui ressemblent au vrai bois. Voici quelques-unes des méthodes couramment employées :

  • Imprimer sur des surfaces : Les motifs de bois texturé sont imprimés sur des surfaces en plastique ou en vinyle à l'aide de techniques d'impression avancées. Ces impressions peuvent être très détaillées et ressembler de près à du bois véritable. Des encres spéciales sont souvent utilisées pour reproduire les nuances de couleur et de grain du bois.
  • Gravure et embossage : Certains fabricants utilisent des techniques de gravure et d'embossage pour créer des textures de grain de bois sur les surfaces en plastique. Cela permet d'ajouter de la profondeur et du réalisme au matériau.
  • Utilisation de matériaux composites : Certains panneaux de garniture intérieure peuvent être fabriqués à partir de matériaux composites qui combinent des couches de plastique et de fibre de verre, par exemple. Ces matériaux peuvent être moulés pour imiter la texture et la couleur du bois.
  • Peinture et finition : Après l'impression ou la gravure, les surfaces en faux bois sont souvent peintes avec des peintures spéciales pour reproduire la couleur du bois. Ensuite, elles sont recouvertes de couches de finition pour ajouter de la brillance et de la durabilité, simulant ainsi l'apparence du bois verni.
  • Utilisation de matériaux de qualité supérieure : Certains véhicules haut de gamme utilisent des matériaux de qualité supérieure qui imitent mieux le bois véritable en termes de texture et de grain. Ces matériaux peuvent être plus coûteux, mais ils offrent un aspect plus réaliste.

Tous les commentaires et réactions


Ecrire un commentaire

Ce site est le vôtre ! Interrogation, complément d'information, conseil, anecdote etc... Toutes vos remarques sont les bienvenues.

Pseudonyme :


Mail * (non obligatoire) :


Votre commentaire :


* Soyez au courant des réactions sur votre commentaire. Il n'est pas obligatoire et restera confidentiel si vous l'indiquez.



Sondage au hasard :

Quelle est la meilleure limitation de vitesse sur autoroute ?

Mon point de vue / Information complémentaire :
(votre commentaire sera visible sur la page de résultats)


Sur le même sujet

Nouveautés auto

Choisir une voiture

Fiabilité / Entretien

 

© CopyRights Fiches-auto.fr 2024. Tous droits de reproductions réservés.
Nous contacter - Mentions légales