Autres thèmes pertinents :
Dernière modification 23/10/2019

Réduire sa consommation de carburant




Le type de conduite, l'état de votre véhicule ainsi que l'environnement de conduite (ville, campagne, montagne ...) jouent sur votre niveau de consommation. Il suffit par exemple de voir les différences entre les témoignages consommation fournis par les internautes sur la Peugeot 407 pour se rendre compte que sur un même moteur les chiffres peuvent varier grandement.

A lire aussi : les techniques pour consommer moins (comprendre son moteur pour réduire la consommation)

Facteurs qui augmentent la consommation de carburant : résumé


  • Avoir des pneus sous-gonflés augmente la consommation en carburant car la résistance est accrue (surface de frottement du pneu plus importante car il s'écrase).
  • Avoir des pneus larges augmente la consommation, même phénomène que pour des pneus sous gonflé.
  • Faire de petits trajets augmente la consommation car un moteur consomme beaucoup plus lorsqu'il est froid. En effet, un moteur est conçu pour fonctionner à une température précise.À froid, son but est d'arriver le plus vite possible à température grâce, entre autres, au calorstat. Effectuer de petits parcours se résume donc à rouler une grande partie du temps moteur froid.
  • Mauvais entretien (vidange, remplacement filtre à air et gazole régulièrement effectué, produits d'entretien moteur de temps en temps) et moteurs encrassés (qui ne roule jamais sur autoroute ou qui ne sont pas assez sollicités) ne lui permettent pas de fonctionner parfaitement, ce qui réduit son efficience et donc accroit sa consommation.
  • Style de conduite qui consiste à toujours rester haut dans le compte tours. Il faut profiter du couple maximum pour grimper le moins possible en régime et passer les rapports le plus tôt possible. L'idéal pour vous est de connaître le courbe de puissance/couple de votre moteur afin de connaître sur quelle plage d'utilisation (sur le compte tours) il délivre le plus de couple et de puissance. C'est sur cette plage qu'il vous offrira le meilleur rapport puissance/consommation. A noter pour les moins connaisseurs que les moteurs diesel et essence ont des courbes très différentes !
  • Un véhicule qui a un trop grande prise au vent consomme beaucoup plus. Par exemple, un Mercedes ML (4X4) a lute contre le vent sur autoroute comparé à une Classe S (berline) qui reste aussi très lourde mais plus économe car plus aérodynamique. De même si vous installez un porte bagage sur le toit ou même des vélos accrochés à l'arrière la prise au vent sera accrue et la consommation aussi.Sans oublier que conduire les vitres ouvertes réduit l'efficience de l'aérodynamique en ajoutant de la résistance.
  • Parallélisme : les roues avant doivent être bien alignées. Des roues qui ne sont pas parallèles provoquent une contrainte qui nécessite un surplus d'énergie
  • La climatisation peut faire grimper la consommation jusqu'à 0.5 litre au cent voire plus en cas de grandes chaleurs.
  • Un embrayage usé provoque aussi une surconsommation qui peut devenir très important (selon le ripage de l'embrayage sur le volant moteur). En patinant, le moteur monte plus dans les tours et consomme donc plus.
  • Une sonde lambda défectueuse peut provoquer une surconsommation. Son rôle est d'aider le calculateur à optimiser au maximum le mélange carburant/comburant, si il le fait mal le mélange sera moins bien dosé et donc moins efficient.
  • Le poids ... Si c'est une évidence, certains ont tendance à laisser trainer des choses lourdes dans leur coffre de manière habituelle. A la fin de l'année, cela peut se ressentir légèrement sur la facture de carburant.


Comment conduire pour favoriser la réduction de la consommation ?



  • Voiture froide, démarrez tranquille : Lorsque la voiture est froide, démarrez sans donner trop de gaz et roulez avec un régime moteur le plus bas possible pendant un minimum de 3 minutes (on va dire 2 minutes en été et 5 en hiver) : une voiture consomme environ 10 à 15 fois plus de carburant lors des premiers kilomètres. Cette surconsommation à froid est d'ailleurs bien plus importante sur un diesel que sur une essence. Si vous faites parti des gens qui effectuent beaucoup de petits trajets moteur froid, l'essence est surement le type de moteur qu'il vous faut.
  • Pour atteindre la vitesse voulue il faut éviter de trop trainer ... En effet, certains pensent qu'en accélérant doucement ils épargneront du carburant mais ce n'est pas le cas. Disons par exemple que je veuille arriver à 100 km/h, j'ai soit le choix d'accélérer doucement pendant 40 secondes ou d'y aller franchement en 15 secondes (certes, certaines autos y arrivent en 6 secondes mais restons dans le "généraliste"). Il vaut donc mieux mettre 15 secondes avec une consommation (en direct sur l'ordinateur de bord) de 25 litres plutôt que 40 secondes avec une consommation de 17 litres (moins importante car l'accélérateur est moins sollicité). 15 secondes X 25 litres = 375 contre 40 secondes X 17 litres = 680. En gros, le but est d'arriver le plus vite possible à la vitesse stabilisée voulue (dans la limite du raisonnable encore une fois), car c'est en vitesse stabilisée que votre auto consomme le moins.
  • À vitesse stabilisée il faut rouler avec le rapport (la vitesse) le plus haut possible (afin que la compte tour soit au plus bas) contrairement à ce que l'on apprend à l'auto-école (sécurité ou économie il faut choisir ... Car en effet, on y perd en frein moteur et en reprise en cas de problème). Si vous pouvez passer la sixième à 70 km/h faites-le, le moteur consommera un minimum. Il faut être en effet sur un filet de gaz et appuyer un minimum sur la pédale d'accélérateur car même en bas régime, le fait d'appuyer franchement sur l'accélérateur fera exploser la consommation. Si vous voulez gagner de la vitesse, rétrogradez une vitesse (ou deux selon la configuration et le contexte ) et accélérez franchement jusqu'à atteindre la vitesse voulue, puis revenez sur le plus haut rapport possible sur votre filet de gaz pour la garder.
  • Quand passer les vitesses ? Et bien l'idéal est d'exploiter le couple moteur au maximum. Plus on exploite le couple, plus on optimise sa consommation. Si par exemple, le couple maximal de votre moteur est donné à 3000 tours/minute, passez la vitesse vers les 3500 car à partir d'ici le rendement moteur n'est plus intéressant (il va "brailler" et consommer plus en raison du couple qui retombe et un régime moteur élevé). Le couple maximal se situe à environ 2000 tours/minute pour un diesel et entre 3500 / 4000 tours/minute pour un moteur essence. Cette information est disponible sur les fiches techniques des véhicules.
  • Roulez en anticipant : Soyez prévoyant et regardez au loin : soyez concentré, anticipez les changements dans la circulation, et évitez d’accélérer inutilement alors qu’un STOP ou une file de voitures se profile à l’horizon. Vous remarquerez que, plus vous anticiperez, moins vous utiliserez la pédale de frein. Bref, vous devez ici exploiter au maximum l'énergie cinétique acquise lors de la dernière accélération, ne gâchez pas cette énergie !
  • Coupez le moteur : Les moteurs actuels, plus performants, supportent très bien les arrêts intempestifs. Coupez votre moteur (quand il est chaud uniquement) dès que vous vous arrêtez plus de 10 secondes (au MacDrive par exemple ...).
  • Covoiturez : La circulation n’en sera que plus fluide, et les consommations de carburant encore plus réduites. Et vous pourrez ainsi partager les avantages et le confort de votre auto.


Voici le profil type (même caricatural) d'une voiture économe : pneus très fins pour limiter la résistance à la route (le frottement). Elle est la plus basse possible pour réduire cette fois la résistance à l'air (CX de pénétration dans l'air). Son poids est réduit au maximum grâce à l'emploi de matériaux légers (fibre de carbone idéalement mais le coût est astronomique ...). Son moteur a un rendement optimisé au maximum. Il y a peu d'équipements afin de limiter la consommation d'électricité (car c'est le moteur qui recharge la batterie via l'alternateur, ce qui nécessite de consommer plus).


A vitesse stabilisée, le compte tours doit être le plus bas possible. Mais cela ne suffit pas, il faut aussi
limiter au maximum la pression sur l'accélérateur.

L'influence de la climatisation sur la consommation de carburant

La climatisation augmente la consommation d'essence mais à quel point ?
Il a été constaté que la climatisation pouvait accroitre la consommation de carburant de 0.5 à 0.7 litres pour 100 km. Bien évidemment, plus vous en demanderez à votre climatisation plus vous consommerez.
Pour être plus précis, si la différence de température entre l'extérieur et l'habitacle se limite à 5 degrés maximum, la consommation supplémentaire sera de 0.3 litres/100km. En revanche, pour un écart de 10 degrés, la consommation pourra être accrue de 0.7 à 0.8 litres/100km.
Une autre astuce pour économiser l'effort de votre climatisation est de mettre la ventilation en mode "recyclage" (servant principalement dans les embouteillages afin d'éviter de respirer le pot des autres). L'air refroidi de l'habitacle est donc refoulé, cela évite donc de refroidir constamment le nouvel air chaud provenant de l'extérieur. Bien sur, il est conseillé de remettre la ventilation en mode normal régulièrement pour éviter de respirer le même air trop longtemps (à penser lors de longs trajets).
Il faut rouler les vitres ouvertes ? Et bien ce n'est pas non plus la solution ... Car fenêtre ouverte une voiture est beaucoup moins aérodynamique, la résistance à l'air est accrue ce qui provoque une surconsommation ! Il n'y a donc pas vraiment de solution si ce n'est bruler sous le soleil fenêtres fermées !

Entretenir correctement votre auto

Bien entretenir sa voiture contribue à réduire sa consommation. Ainsi, une voiture dont le parallélisme est déréglé, les bougies encrassées, l'huile trop visqueuse ou de freins qui frottent nécessite plus de carburants. Un filtre à air obstrué consomme environ 3 % de plus. Cette précaution ne concerne pas uniquement les véhicules anciens car même une voiture neuve peut être touchée par ces problèmes. Il est donc essentiel de respecter scrupuleusement les périodicités d'entretien conseillées, qui constituent donc la clé d'une voiture économique.

Jouer sur la pression des pneus peut vous aider à consommer moins

Cette technique est connue, plus vous gonflerez vos pneus et moins il y aura de surface en contact avec le sol, et qui dit moins de contact dit moins de résistance et donc moins de consommation. L'auto aura donc besoin de moins d'énergie pour avancer.
Par exemple, si vos pneus sont normalement à 2.2 bars de pression, vous pourrez les monter à 2.5 bars sans aucun souci (même à 3 bars ils ne bougeront pas).

Attention, le sur gonflage provoque des effets secondaires :

  • Cela altère le confort, les mauvais revêtements se ressentent plus. En effet, un pneu normalement gonflé permet d'atténuer les imperfections de la route car ils sont plus "mous".
  • Ensuite, les distances de freinage sont un peu plus longues et les pneus ont tendances à glisser plus facilement (qui dit moins de contact dit moins de résistance et donc moins de freinage ...)
  • La tenue de route peut elle aussi être altérée

Economiseurs de carburant : efficaces ?

Voici les principaux dispositifs existants :

  • Système d'aimant : ce dispositif s'installe sur l'arrivée d'essence (durite). Il agirait sur les molécules du carburant qui le traversent grâce au champs magnétique.
  • Additif : bien connus, les additifs à mettre dans l'huile sont censés rendre l'huile encore plus visqueuse afin de réduire le frottement des pistons dans les cylindres.
  • Bulleur d'eau : ce système permet en gros d'humidifier l'air qui entre dans le moteur un peu à la manière du système Pantone

Alors que valent-ils ? Le magazine Autoplus les a régulièrement testés (ex : numéro 1242) sans en tirer grand chose ... En fait, seul le système de bulleur a permis une petite économie mais celle-ci est très modérée avec environ 3% de réduction (les autres n'ayant presque rien donné ...). On peut donc en conclure que ce n'est pas ici que vous obtiendrez la solution miracle. Il y a bien plus à espérer d'un changement de conduite de votre part, en la typant vers l'économie grâce aux conseils indiqués plus haut.


Ecrire un commentaire

Ce site est le vôtre ! Interrogation, complément d'information, conseil, anecdote etc... Toutes vos remarques sont les bienvenues.

Pseudonyme :


Mail * (non obligatoire) :


Votre commentaire :


* Soyez au courant des réactions sur votre commentaire. Il n'est pas obligatoire et restera confidentiel si vous l'indiquez.



Sondage au hasard :

Aimez-vous les moteurs turbo

Mon point de vue / Information complémentaire :
(votre commentaire sera visible sur la page de résultats)


Sur le même sujet

Nouveautés auto

Choisir une voiture

Fiabilité / Entretien

 

© CopyRights Fiches-auto.fr 2024. Tous droits de reproductions réservés.
Nous contacter - Mentions légales