Autres thèmes pertinents :
Dernière modification 03/01/2024

Comment on peut faire croire tout et n'importe quoi aux masses


Comme le dit Emile avec maladroitesse dans La cité de la peur : on peut mentir une fois à mille personnes mais pas mille fois à une personne. Pourtant, et c'est peut-être la raison pour laquelle il s'emmêle si souvent (pour ceux qui ont la "ref"), il semble finalement qu'on puisse mentir mille fois à mille personnes. Et si cette référence paraît forcément farfelue, elle se révèle assez pertinente dans le cadre de cet article. Et puis en ces temps parfois gris, l'humour ne fait pas de mal.
Nous allons en effet ici voir comment les masses peuvent arriver à croire tout et leur contraire sur des sujets qui sont pourtant déterminants et documentés.

Preuves par l'exemple

Comme on ne peut gratuitement affirmer de telles choses, il faut a minima les justifier et démontrer. Pour cela nous prendrons deux exemples.

Diesel et essence


Autrefois plébiscité comme étant une carburation plus vertueuse, le diesel a réussi l'exploit de passer de la case "propre" à la case "poison" en un rien de temps ! L'opinion publique n'a bien entendu pas initié cette nouvelle vision comme vous le savez. Il a été décrété que le diesel devait désormais être considéré comme un mouton noir qui cumule toutes les pires lacunes. La tendance s'est alors vite inversée et le diesel est désormais minoritaire à la vente, passant de 73% de parts de marché en 2012 à 9.7% en 2023. Pourtant les organes de dépollutions (certes souvent peu fiables dans le temps) avaient fait leurs preuves.
Pire, les essences qui les remplacent cherchent au maximum à imiter le diesel au niveau de leur fonctionnement, ce qui induit des pollutions accentuée qui se rapprochent de celles du diesel, tout en émettant plus de CO2 donc .. On a donc une production accentuée de NOx et particules fines, avec l'apparition de filtres à particules sur les essences "modernes" (injection directe + suralimentation). Mazda va même jusqu'à concevoir un moteur essence qui a un mode de fonctionnement qui se rapproche au plus près du diesel, en initiant l'allumage par compression (comme sur un diesel, bien que ce soit un peu extrapolé comme le démontre l'article en lien), le fameux Skyactiv-X.

A lire : les nombreuses différences entre essence et diesel

Hydrogène


Etant clairement une aberration technique pour l'automobile, bien des citoyens affirment au contraire que c'est l'avenir. Malgré que le sujet soit populaire et documenté, la masse ne voit pas de manière claire et limpide les raisons basiques pour lesquelles il n'y aura pas d'hydrogène dans les voitures. Avouons toutefois que de voir des marques comme Toyota s'y accrocher aide à être trompé ...


Je vous invite proposer d'autres sujets du genre dans les commentaires, à savoir quelque chose d'erroné qui est colporté par l'ensemble de l'opinion publique, ou au moins une grande part de cette dernière.

Comment est-ce possible ?

Commençons par le cas pratique de l'hydrogène. L'affinité (par habitude) de faire le plein avec un pistolet tenu en main en quelques secondes leur pousse à croire que c'est une solution viable (car l'esprit fait le lien avec ses habitudes passées qui ont été concluantes en terme de déplacement : tout le monde utilise une thermique depuis près de 100 ans de manière pérenne). Le cerveau, faisant souvent des raccourcis logiques faciles (surtout quand il n'est pas entraîné à se contredire et à se mettre à l'épreuve vis à vis de lui-même) aura vite tendance à tromper les gens dans leurs impressions premières.


La première cause qu'on pourra citer est donc le manque de capacité d'analyse technique de la population, qui est de plus en plus engourdie par la multiplication des distractions numériques qui prennent de plus en plus de "parts de marché" sur le quotidien du cerveau. On regarde plus et on fait moins qu'avant, avec un comportement davantage passif qui fait régresser certaines facultés. Toutefois, on reconnaîtra que certains sujets sont très techniques et que trop de choses peuvent nous échapper pour pouvoir trancher de manière fiable (surtout en ces temps où la vérité est parfois troublée par des publications contradictoires sur Internet). Il est donc dans ce cas plus raisonnable de ne pas conclure plutôt que de surestimer ses capacités, ce qui mène souvent à de grosses erreurs de jugement. C'est d'ailleurs le souci d'un grand nombre de personnes, qui croient savoir beaucoup de choses et qui ont une confiance aveugle envers leur cognition. Toutefois, plus on apprend de choses moins on se fait confiance contrairement à ce que l'on pourrait croire.

Et c'est tout à fait logique, car plus on sait de choses plus on perçoit les innombrables subtilités de ce monde. Ca met aussi plus en perspective ce qu'il y a potentiellement à savoir, et ça amène d'autant plus de vertige au fur et à mesure que l'on avance. Même quand il s'agit de sujets simples en apparences, il y a souvent des mécaniques complexes sous-jacentes (souvent difficiles à percevoir au premier abord). C'est d'ailleurs en revenant à des questions bêtes et fondamentales qu'Einstein a fait un pas de géant, des questions que les intellectuels auraient trouvé stupides à ce moment là. Comme quoi l'humilité est finalement le seul chemin possible dans cet univers conçu justement pour l'être d'un point de vue mécanique (les forts et les brutaux s'y cassent plus les dents que les résilients qui font profil bas).

La deuxième cause est celle d'autorité ... Plus que jamais, l'Homme a besoin d'un avis tranché venant d'une autorité pour le valider dans son esprit. Le citoyen moderne, surtout Européen, a été éduqué pour être tributaire d'une entité "supérieure". Les aides diverses et variées en sont l'un des reflets, si vous avez un problème c'est l'Etat qui doit vous le régler, pas vous. En faisant cela nous sommes infantilisés jusqu'à nous faire douter de pouvoir réfléchir par nous-même. Le résultat donne lieu à une population qui attend que les sujets de sociétés soient tranchés par des médias d'autorité qui trônent en haut de la hiérarchie. Cela permet donc la chose extraordinaire de pouvoir ballotter l'opinion publique d'un extrême à un autre en un temps record comme on l'a vu dans les exemples exposés en début d'article.


Ce phénomène est moins accentué dans les pays anglo-saxons où le citoyen doit un peu plus subvenir seul à ses problématiques. Cela a toutefois l'avantage de mieux l'émanciper et de lui donner les armes pour être plus indépendant intellectuellement parlant. C'est toutefois une tendance en perte de vitesse, car contrairement à ce que l'on croit les pays libéraux se sont aussi très "socialisés" ces dernières décennies. Au bout du chemin il y a : "vous ne posséderez plus rien et vous serez heureux". Ce qu'ils ne disent pas c'est que vos idées aussi ne vous appartiendront plus. Mais c'est le salaire de ceux qui se sont laissé engourdir par confort, ou plutôt par fainéantise, les autres garderont leur liberté de penser (enfin je l'espère).
Et si j'ai commencé cet article par une référence légère, je le terminerai par une autre qui se situe à l'opposé de l'éventail. Et à y bien y réfléchir, elle consiste possiblement à apporter une troisième raison à ce paragraphe concernant les erreurs que peut faire l'opinion publique sur certains sujets.
2 Timothée 4:3-4 (Bible Louis Segond) : "Car il viendra un temps où les hommes ne supporteront pas la saine doctrine; mais, ayant la démangeaison d'entendre des choses agréables, ils se donneront une foule de docteurs selon leurs propres désirs, détourneront l'oreille de la vérité, et se tourneront vers les fables."

Tous les commentaires et réactions


Ecrire un commentaire

Ce site est le vôtre ! Interrogation, complément d'information, conseil, anecdote etc... Toutes vos remarques sont les bienvenues.

Pseudonyme :


Mail * (non obligatoire) :


Votre commentaire :


* Soyez au courant des réactions sur votre commentaire. Il n'est pas obligatoire et restera confidentiel si vous l'indiquez.



Sondage au hasard :

Pour vous quel est le plus fiable entre essence et diesel ?

Mon point de vue / Information complémentaire :
(votre commentaire sera visible sur la page de résultats)


Sur le même sujet

Nouveautés auto

Choisir une voiture

Fiabilité / Entretien

 

© CopyRights Fiches-auto.fr 2024. Tous droits de reproductions réservés.
Nous contacter - Mentions légales