Autres thèmes pertinents :
Dernière modification 13/02/2024

L'exode de l'industrie auto allemande vers les États-Unis


Depuis quelques temps, un phénomène alarmant se déroule sous nos yeux (pou plutôt des plus attentifs) : l'industrie allemande, autrefois florissante, semble progressivement migrer vers les États-Unis. Cette tendance, qui peut sembler anodine au premier abord, cache en réalité des enjeux économiques et géopolitiques majeurs. Suite à une augmentation drastique du coût de l'énergie en Europe, notamment en Allemagne, de nombreuses entreprises se voient contraintes de chercher des alternatives. Mais derrière cette crise énergétique se cache une série de manœuvres politiques qui pourraient bien changer le paysage industriel européen. Rappelons que l'automobile représente 20% du total des revenus de l'industrie allemande.


En effet, tout semble indiquer que les États-Unis, sans l'annoncer officiellement, ont orchestré cette crise énergétique. En provoquant la guerre (de manière très indirecte certes) contre la Russie et en détruisant les pipelines acheminant le gaz (non officiel bien que tout le monde le sait clairement désormais), ils ont sciemment éliminé tout espoir pour l'Europe de bénéficier d'une énergie bon marché. Cette action, bien que non avouée publiquement, semble avoir pour objectif de drainer les moyens de production européens vers les États-Unis, dans un effort pour limiter les pertes face à un contexte économique et géopolitique mondial très difficile. L'Europe, vue comme une réserve de ressources pour les États-Unis, se retrouve ainsi aspirée dans une spirale économique préoccupante.


Les conséquences de cette manœuvre sont déjà visibles. Une récente étude de la Fédération des industries allemandes (BDI) révèle que de nombreuses entreprises envisagent sérieusement de délocaliser leurs activités, cherchant des environnements plus stables et économiquement avantageux. Environ 16% des entreprises interrogées ont déjà pris des mesures pour délocaliser une partie de leurs activités, et 30% envisagent sérieusement de suivre le même chemin. Les prix de l'énergie et des ressources sont cités comme l'un des défis les plus urgents par près des deux tiers des entreprises sondées.

Des géants industriels, tels que Tesla, ont également ajusté leurs plans en conséquence. Alors même que Tesla avait prévu de fabriquer des batteries en Allemagne, la société a décidé de recentrer ses projets vers les États-Unis, attirée par des incitations financières plus attractives et un environnement économique plus stable (la marque a semble-t-il compris la manoeuvre et elle ne va pas tenter de perdre des plumes en allant à contre courant).


Cette fuite de l'industrie allemande vers les États-Unis soulève des questions majeures concernant l'avenir économique de l'Allemagne et de l'Europe. La Commission européenne a récemment prédit une croissance économique particulièrement lente pour l'Allemagne en 2023, mettant en lumière les défis auxquels est confrontée l'économie européenne dans son ensemble.

Face à cette situation préoccupante, des voix se lèvent pour demander des mesures concrètes. Le ministre allemand de l'Économie, Robert Habeck, a proposé des initiatives visant à réduire le prix de l'électricité pour les entreprises, notamment par le biais de subventions temporaires (qui serait une fuite en avant) et de programmes incitatifs pour une transition vers une production neutre en carbone. Mais ces solutions sont à la fois hors sujet et contre-productives ...

Les USA ont tout à gagner ?

Selon un article de l'IFRI (institut français des relations internationales), les États-Unis seraient les principaux bénéficiaires de la guerre en Ukraine, bien qu'ils n'aient pas directement initié le conflit. Thierry de Montbrial, fondateur de la World Policy Conference et de l'Institut français des relations internationales (Ifri), affirme que les États-Unis tirent profit de la situation en augmentant la dépendance de l'Europe à leur égard. En poussant les Européens à adopter des sanctions contre la Russie et en renforçant leur position stratégique dans le domaine de l'énergie, les États-Unis cherchent à devenir les maîtres du jeu en Europe. Montbrial souligne également que les États-Unis considèrent la guerre en Ukraine comme une opportunité pour élargir l'OTAN et accroître la dépendance de l'UE en matière de sécurité et d'énergie. Les États-Unis utilisent leur capacité stratégique pour renforcer leur propre position, au détriment de l'Europe, ce qui souligne le besoin pour les Européens de développer leur propre stratégie et de préserver leur autonomie.

Conclusion

En conclusion, l'exode de l'industrie allemande vers les États-Unis est bien plus qu'une simple migration économique. C'est semble-t-il le résultat de manœuvres géopolitiques complexes, visant à redessiner les équilibres économiques mondiaux au détriment de l'Europe. Face à cette situation, il est impératif que les gouvernements européens prennent des mesures rapides et efficaces pour préserver la compétitivité de leurs industries et éviter un affaiblissement économique plus profond. Hélas, ils sont à la solde de l'oncle Sam et cela depuis la fin de la deuxième guerre mondiale, il serait donc naïf d'espérer une tendance inverse.
Enfin, après la France qui a perdu son industrie et qui perd désormais son agriculture, c'est au tour de l'Allemagne de passer à la moulinette. Le dernier pilier européen est donc en train de vaciller à son tour, et il est à craindre (espérons que ça ne s'arrête qu'à des craintes) que l'Europe devienne une Grèce XXL. Car à ce rythme, et avec une dette qui monte au ciel, les choses ne pourront pas tenir indéfiniment.


Ecrire un commentaire

Ce site est le vôtre ! Interrogation, complément d'information, conseil, anecdote etc... Toutes vos remarques sont les bienvenues.

Pseudonyme :


Mail * (non obligatoire) :


Votre commentaire :


* Soyez au courant des réactions sur votre commentaire. Il n'est pas obligatoire et restera confidentiel si vous l'indiquez.



Sondage au hasard :

La voiture autonome ?

Mon point de vue / Information complémentaire :
(votre commentaire sera visible sur la page de résultats)


Sur le même sujet

Nouveautés auto

Choisir une voiture

Fiabilité / Entretien

 

© CopyRights Fiches-auto.fr 2024. Tous droits de reproductions réservés.
Nous contacter - Mentions légales