Autres thèmes pertinents :
Dernière modification 08/10/2021

Voiture électrique : un piège tendu aux automobilistes ?


Mon imaginaire débordant mène parfois à des articles d'une originalité un peu plus poussée que d'autres. Bien entendu, aucune prétention concernant cette imaginaire, certains trouveront probablement qu'il dégouline de médiocrité ou qu'il emprunte les voies d'une paranoïa aiguë ... Que voulez-vous, le monde est parsemé d'une grande diversité d'esprits, allant du plus sceptique ou plus crédule (de quoi s'égarer d'ailleurs).
Bref, la dernière idée concerne donc un sujet plutôt actuel, à savoir la voiture électrique. Ayant acquis l'une d'entre elles, l'utilisation au quotidien permet de se faire une idée plus consistante et réaliste de ce qu'implique l'usage de ce genre de voiture à piles, et les tendons d'Achille ont tendance à se dévoiler de manière plus flagrante.
Il en est ressorti quelques pensées qui pour certaines paraîtront un peu tirées par le cheveux (le but aussi est de se divertir un peu en élargissant un peu le spectre des idées). Il m'a paru toutefois intéressant de vous les partager, car cela ne mange pas de pain et il n'y rien à perdre de le faire (à part peut-être pénaliser ma crédibilité auprès de certains, mais cela semble avoir déjà été fait avec d'autres articles du genre. Avec le temps j'ai eu besoin d'entamer des sujets un peu moins conventionnels afin de rassasier un minimum mon esprit, car la voiture peut vite devenir ennuyeuse et rébarbative quand on y est dessus 365j/365).


Pour revenir au sujet, il s'agit de comprendre ce que sont les tenants et aboutissants liés à l'emploi en masse de la voiture électrique, et il semble que les gouvernements aient à y gagner ... Voici donc quelques unes de ces suppositions.

Réduire le CO2 par la précarisation ?!

Celui qui a une voiture électrique sait à quel point ces dernières n'ont rien dans le ventre en terme d'endurance. Sur une thermique, on peut charger le coffre et enchaîner 600 km à 150 km/h sans aucun souci, le ravitaillement ne prendra que quelques minutes et c'est reparti pour un tour. Ce confort se paie au prix d'une consommation énergétique qui est plus dispendieuse, avec des rejets de CO2 (et autres) qui pourront donc être assez importants même si tout reste relatif et qu'on ne parle pas non plus ici d'un chalutier (là n'est pas la question en réalité).


Si la voiture électrique est censée être plus vertueuse, même avec l'emploi de centrales à charbon pour la recharge (ce que je doute encore un peu, car tout cela s'appuie sur des consommations assez hypothétiques ...), j'ai semble-t-il trouvé un autre axe qui permet de décupler ces économies d'énergie ...
En effet, comme je l'ai dit au début de ce paragraphe, la voiture électrique n'a pas grand chose dans le ventre dès qu'il s'agit de lui demander de réels efforts, à savoir qu'on videra de manière abrupte la réserve d'électricité. C'est simple, une voiture électrique peut aller du simple au double, voire même plus si on est très ambitieux en terme de prise de poids ou de vitesse !

A lire aussi : pourquoi les écarts de consommation sont importants sur les voitures électriques


Quel est le résultat ? Eh bien les conducteurs de voitures électriques conduisent comme des limasses, et vous aurez constaté que sur autoroute les Tesla de plus de 500 ch n'avancent guère mieux que les Twingo circulants aux alentours ...
Le fait est qu'avec une réserve d'énergie limitée à 50/80 kWh on se retrouve avec le potentiel énergétique de 5 à 8 litres de carburant environ (un litres de carburant équivaut, même si ça varie forcément de l'un à l'autre [SP,GO,Eth ..], à environ à 10 kWh), et je peux vous garantir que ça peut se vider très très vite ! Même si le rendement deux fois supérieur de la voiture électrique permet de pousser à 10 et 16 litres si je reprends mes valeurs de batteries allant de 50 à 80 kWh pour le gros du marché.
C'est simple, sur ma Model 3 Performance, je peux parcourir avec 10% de batterie entre 10 et 40 km selon mon type de conduite ... Bon, je vous avouerai que dans le premier cas c'est quand je force véritablement, façon Nurburgring si vous voyez ce que je veux dire (beaucoup de pleines charges bien longues). Sur route fermée évidemment !


L'idée ici est qu'intrinsèquement la voiture électrique vous pousse, voire vous oblige, à éco-conduire. Encore une fois il suffit de croiser d'autres voitures électriques pour se rendre compte que ce type d'auto circule généralement à des vélocité inférieures. C'est donc un bon moyen pour les états de générer des réductions importantes de CO2 (de manière significative), au détriment du confort des usagers donc.
J'avoue toutefois ne pas vouloir crier au scandale car le premier d'entre eux (des scandales donc) est avant tout que nous émettons bien trop de CO2 par rapport à ce qui serait raisonnable (et comme en parallèle on supprime toutes les pompes naturelles : planctons et forêts tropicales en premier, ça fait un peu boule de neige). L'automobiliste n'étant pas non plus le principale émetteur de CO2, on avouera donc quand même qu'il est une cible facile pour les gouvernements.

Ajoutons aussi que tout cela dégouline d'hypocrisie, car la voiture électrique dans ce type de format (équivalent aux thermiques) n'est pas viable si on en croit Jean Marc Jancovici, il faut aller bien plus loin dans la réduction des masses des autos pour trouver un équilibre vertueux avec une nature qui absorbe autant de CO2 qu'on en relâche (encore une fois, il vaudrait mieux parfois préserver et décupler les pompes à CO2 naturelles plutôt que de les détruire de manière industrielle ou encore de chercher à faire des économies au niveau des émissions ...).

Pour résumer, on a ici des voitures qui peuvent embarquer bien moins d'énergie et dont la consommation peut devenir gargantuesque. Le bilan est donc un véhicule qui sera utilisé de manière bien plus "économique" par les usagers, tout "benef" pour les objectifs CO2 car les états commencent à bien comprendre que ce n'est pas un souci à prendre à la légère, et qu'il risque même de mettre en jeu la survie même de notre système (mais finalement ce serait un mal pour un bien, car le complexe militaro-industriel des pays riches a tendance à labourer notre belle Terre si on est un tant soit peu objectif et réaliste).

Des voitures moins populaires (accessibles) ?


Comment réduire le CO2 en jouant sur la population à la manière d'un Theme Park (pour ceux qui auront cette référence qui commence à prendre la poussière je dois l'avouer) ? Eh bien en faisant exploser le prix des voitures par exemple ...
L'équation est simple, si je veux réduire de manière drastique les émissions, il suffit donc de faire en sorte que moins de monde roule, pour ça il y a plein de techniques : appauvrissement de la population, mise au chômage de manière massive, confinements (non non je ne sous entends rien ...) etc. Bref, ici nous allons revenir au sujet de la voiture, et dans notre cas la méthode est simple : faire exploser le prix des voitures neuves tout en interdisant la circulations des anciennes. Ca vous dit quelque chose ? Alors vous avez compris quelle était mon idée ...
La voiture électrique est bien plus chère, et elle commence à s'imposer dans les grandes villes qui interdisent de plus en plus les 100% thermiques (on pourra donc ici aussi amalgamer les hybrides rechargeables dont le coût reste pesant).
C'est donc un levier intéressant pour réduire de manière drastique les émissions de CO2 dans l'atmosphère.

Pistage facilité ?


J'entame ici une réflexion dans laquelle je suis un peu moins convaincu, mais encore une fois il ne coûte rien de la partager.
Une voiture électrique laissera bien plus de traces numériques que votre voiture thermique, car justement une voiture thermique se ravitaille avec un simple liquide. Les états et sociétés privées ont donc plus de mal à pouvoir pister les automobilistes, car il suffit que je paie en liquide (qu'on veut étrangement faire disparaître ...) ou avec la carte bleue d'une autre personne pour que mon ravitaillement se fasse incognito. Dans le cas d'une voiture électrique il faudra systématiquement la brancher sur une borne externe en cas de déplacement sur de longues distances, avec généralement l'identification de l'auto par la borne et à minima votre nom (presque toutes les stations de recharge nécessitent la création d'un compte adossé à une identité).
On a donc ici de la matière pour alimenter la big data qui sera par la suite exploitée par les états et surtout les sociétés privées qui en font leur commerce.
D'ailleurs je ne doute pas vraiment que les Tesla (entre autres) aient ce but, et faire croire que la caméra dans l'habitacle serve aux robots taxi me paraît un peu suspicieux. Dans ma Tesla je suis identifié et l'auto connaît tous mes parcours. De plus, l'application permettant de contrôler l'auto m'a aussi récemment incité à faire en sorte que Tesla connaisse ma position (avec mon téléphone donc ! Rien à voir avec la voiture) tout le temps, cela afin que l'auto se déverrouille à mon approche même quand j'ai coupé cette fameuse appli (faut bien tenter de justifier un raisonnement qui m'incite à le faire ...).


Bref, il faut comprendre que ce que je dis ici est peut-être erroné mais qu'il y a une chose qui reste certaine : les entreprises font tout pour avoir un maximum de données sur vous (j'en sais quelque chose étant au contrôle de ce site Internet ...) car elles valent de l'or en permettant un ciblage publicitaire qui fait exploser les taux de conversion (ça c'est la partie gentille, je ne tenterai pas d'aller plus loin concernant d'autre hypothèses).
L'usage de la voiture électrique, et notamment par sa manière de se ravitailler, permet d'accentuer la qualité du pistage des individus.

Dépendance énergétique


Si il reste possible (mais pas légal) de se constituer une réserve de carburant assez conséquente grâce à l'emploi d'une cuve, avec l'électricité ce n'est pas vraiment possible. Car mis à part l'achat de batteries très coûteuses avec un certains nombre de panneaux photovoltaïques, il sera difficile de se garder une bonne réserve d'énergie dans le cas où les choses déraperaient (avec un potentiel souci systémique qui n'assurerait plus le ravitaillement des stations).
Dans ce cas ci, parcourir des longs trajets deviendrait assez risqué en électrique, et on serait cantonné à rester sur une zone limitée au niveau local. Avec une thermique il resterait possible d'aller loin en transportant en plus dans son coffre de quoi refaire un plein.
Encore une fois, la voiture électrique réduit les possibilités des conducteurs en terme de rayon d'action si les choses venaient à mal tourner (et on peut dire que c'est un scénario de plus en plus à la mode dans ce monde qui se délite de partout).


A lire aussi : quelle voiture choisir pour la fin du monde ?

Mais ne caricaturons pas non plus, l'électricité peut aussi être générée par tout un chacun, ne serait-ce qu'avec une éolienne de fortune fabriquée maison ... On peut donc la retrouver à condition d'avoir un esprit un ingénieux couplé à de solides compétences de bricolages (bon finalement ce n'est pas donné à tout le monde).

Manipulation et greenwashing


C'est aussi l'un des objectifs de la voiture électrique, à savoir faire croire à la population que les émissions des CO2 sont désormais bien maitrisées et que la voiture électrique représente une solution viable et durable. Et si la voiture électrique offre, semble-t-il, une petite avance vis à vis des thermiques concernant les émissions de CO2, la réalité est que l'écart n'est pas aussi conséquent qu'on veut bien nous le faire croire. Et finalement, la voiture électrique est un piège pour les esprits à partir du moment où l'effet placebo est supérieur aux effets sur le CO2 ...

Stimulant économique


Cette idée que la voiture électrique est la solution à tous nos problèmes permet aussi un deuxième effet, à savoir stimuler le marché automobile par le biais de l'innovation technique. Et l'objectif de remplacer toutes les thermiques (par le biais de lois punitives) accélère le renouvellement et stimule les ventes bien qu'une grande partie de la population soit laissée de côté (coût de l'électrique important).

Renouvellement forcé ?


Autre stimulant économique, la durée de vie limitée de la batterie qui rend l'auto plus périssable que jamais. Car si une thermique peut voir sa vie prolongée des centaines de milliers de kilomètres en y mettant quelques frais, ça ne sera pas la même musique avec la voiture électrique. En effet, il ne s'agit pas de faire un joint de culasse tous les 300 000 km, ici on doit investir lourdement pour la faire perdurer, à savoir racheter une batterie (valeur de 20 000 euros sur une Tesla LR par exemple).
On peut donc dire que les marques n'ont plus vraiment besoin d'employer la technique de l'obsolescence programmée, puisque la batterie qui représente le gros de la valeur se périme d'elle-même (les marques n'ont d'ailleurs pas trop d'intérêt à proposer une technologie plus durable).

Dépendance mécanique


Une chose est certaine, la voiture électrique vous fait largement perdre en autonomie et pas qu'au niveau des distances "parcourables" ... En effet, en ce qui concernent les pannes, la voiture vous rendra totalement impuissant en cas de souci. Tout d'abord il faut des notions en électricité et informatique très avancées, mais pire les systèmes sont ici conçus pour ne pas être pénétrés. Vouloir bidouiller une voiture électrique est donc illusoire, car protéger le système se révèle très facile avec la cryptographie (demandez au Bitcoin si il ne s'en tire pas bien malgré que les meilleurs hackers soient sur le coup, décrypter une clé peut nécessiter des millions d'années de calcul par les meilleurs ordinateurs).
Bref, encore un aspect qui vous laissera sur le bord du chemin ... Mais encore une fois il faut relativiser car la voiture électrique ne nécessite presque aucun entretien et a priori les pannes devraient logiquement être plus rares.


Rappelons que pour asservir quelqu'un, l'idéal est de faire en sorte qu'il ne sache rien faire tout seul, ça le rendra bien plus dépendant à vous. Les gouvernements occidentaux semblent aller dans cette direction en voulant légiférer sur certains aspects intimes qui ne devraient finalement pas entrer dans le cadre de la loi. On peut donc en conclure que les civils d'aujourd'hui (et c'est un fait avéré) sont bien moins résilients que ceux du passé. Une guerre mondiale (ou tout autre trouble laissant la population livrée à elle-même) serait à l'heure actuelle bien plus difficile pour eux, et vous ne pouvez pas imaginer à quel point. Et la voiture électrique accentue ce trait car elle est bien moins réparable qu'une thermique (bien que les thermiques récentes soient tellement truffées de calculateurs qu'on n'est plus très loin de l'électrique).


A lire aussi : la fiabilité des voitures électriques

Conclusion

Je rappelle encore une fois que je n'expose ici que des idées et non des faits avérés et vérifiables, mais dans un monde qui cherche de plus en plus à castrer et contrôler ses citoyens, on peut finir par développer un esprit qui tend à être plus vigilant et méfiant vis à vis des nouveaux objets qui nous sont mis entre les mains : téléphones, voitures électriques etc. Surtout quand on voit les protagonistes qui se cachent derrière (je ne citerai personne), souvent narcissiques peu friands des citoyens lambdas qu'ils considèrent souvent comme des êtres moyens d'un niveau inférieur (phénomène qu'on peut même retrouver chez les petits bourgeois, pourtant sans grande envergure, alors imaginez chez les "élites", ou plutôt les possédants si on voulait les nommer avec plus de justesse).
Je devine par avance qu'une grande partie d'entre vous n'y verra ici que fiction et fantasmes.
Une chose est toutefois certaine et ce n'est pas qu'une formule d'usage : la réalité dépasse de loin la fiction (et j'ajouterai que sans la réalité, la fiction ne peut exister ...). Plus vous en apprendrez sur le monde (histoire, physique, cosmologie etc.) plus vous verrez que c'est vrai, et même "puissamment" vrai !


Avis Electrique

(Tri par ordre de longueur de l'avis)


Avis Electrique

(Tri par ordre chronologique)

Fiches techniques voitures électriques

Electriques Aiways
Electriques Audi
Electriques BMW
Electriques Citroen
Electriques Cupra
Electriques Dacia
Electriques DS
Electriques Fiat
Electriques Ford
Electriques Honda
Electriques Hyundai
Electriques Jaguar
Electriques Jeep
Electriques Kia
Electriques Leapmotor
Electriques Lexus
Electriques Mazda
Electriques Mercedes
Electriques MG
Electriques Mini
Electriques Nissan
Electriques Opel
Electriques Peugeot
Electriques Polestar
Electriques Porsche
Electriques Renault
Electriques Seat
Electriques Skoda
Electriques Smart
Electriques Tesla
Electriques Toyota
Electriques Volkswagen
Electriques Volvo

Tous les commentaires et réactions


Ecrire un commentaire

Ce site est le vôtre ! Interrogation, complément d'information, conseil, anecdote etc... Toutes vos remarques sont les bienvenues.

Pseudonyme :


Mail * (non obligatoire) :


Votre commentaire :


* Soyez au courant des réactions sur votre commentaire. Il n'est pas obligatoire et restera confidentiel si vous l'indiquez.



Sondage au hasard :

Combien payez-vous votre assurance auto ?

Mon point de vue / Information complémentaire :
(votre commentaire sera visible sur la page de résultats)


Sur le même sujet

Nouveautés auto

Choisir une voiture

Fiabilité / Entretien

 

© CopyRights Fiches-auto.fr 2024. Tous droits de reproductions réservés.
Nous contacter - Mentions légales