Autres thèmes pertinents :
Dernière modification 02/10/2015

Les normes réduiraient-elles l'agrément des voitures ?

Vous le savez plus que jamais (Scandale Volkswagen étant encore frais), les voitures sont testées sur des bancs d'essai pour mesurer leur pollution et les niveaux de consommation qui serviront alors de données officielles.
Le but de tout constructeur étant de proposer la voiture la plus attractive, l'objectif est donc de proposer les plus bas niveaux d'émissions (que ce soit CO2 ou Nox) et de consommation possibles. Pour cela ils optimisent donc la manière de fonctionner de leurs moteurs mais aussi toute la conception de l'auto (EfficeintDynamics, Eco2, Bluemotion etc... pour les modèles encore plus orientés vers les économies et "l'écologie").


Mais si on analyse le problème de plus près en se mettant à la place des ingénieurs qui doivent "subir" le cahier des charges, l'exercice consiste à trouver un compromis entre agrément et optimisation ... Pourquoi ? Car les voitures sont testées sur un banc d'essai, avec des exercices bien précis que les constructeurs connaissent sur le bout des doigts.

Donc l'auto est testée en n'ayant que deux roues motrices sur le rouleau et un volant qui ne tourne jamais. Et concevoir une auto pour passer ce test au mieux ne permettra pas vraiment de la rendre jouissive à conduire dans la réalité, nous allons voir pourquoi.

Donc le dilemme n'est pas évident pour les constructeurs, il faut trouver un compromis pour que les chiffres soient bons pour les tests d'homologation tout en gardant suffisamment d'agrément pour convenir à la clientèle. Hélas, quand on privilégie l'un, on a rarement l'autre ...


Quelques exemples :

Allongement des rapports de boîte qui doivent certainement être étagés au mieux pour les tests (vitesse moyenne de 33 km/h, accélération en plus de 25 sec. pour atteindre 50 km/h etc...). Bref, l'étagement doit être précisément calibré pour ces fameuses épreuves. Résultat on se retrouve avec des vitesses qui tirent trop loin et il faut jouer de la boîte pour pouvoir obtenir la puissance voulue (ex : dépassement), pas très agréable non ? Je me doute aussi que la cartographie moteur (contrôle par l'électronique de l'injection, wastegate de turbo etc .) doit être optimisée précisément pour ces tests.


Réduction de la cylindrée : réduire la cylindrée est un bon moyen de passer ces tests de consommation puisque les chiffres chutent ! Toutefois, dans la réalité (bien différente des tests que l'on peut presque qualifier de pathétiques) la consommation s'envole tout de même (à peine plus bas que sur les moteurs plus gros) et l'agrément reste moyen (un plus petit moteur est généralement moins souple et rond, et quand il s'agit de 3 cylindres il peut y avoir du boucan. Sans oublier la généralisation du turbo qui fait perdre en linéarité et en fiabilité)


Direction électrique : parfaite pour la banc d'essai puisqu'elle ne consomme rien quand on ne tourne pas le volant ! Du coup elle ne pompe rien pendant les tests alors que dans la vraie vie on a tendance à tourner le volant ... Ce type de direction est souvent moins bon que les versions hydrauliques dont le felling reste généralement meilleur (on ressent mieux la route, c'est moins artificiel et plus précis, même si les progrès commencent largement à se faire sentir sur les modèles les plus récents).


Stop and start : il pourrit la vie de pas mal de gens (vous avez été quelques uns à me le préciser) puisqu'il peut parfois être impossible à couper. Si il reste plutôt vivable dans une voiture essence, les moteurs diesels (nombreux chez nous) rendent le système trop perceptible (vibrations et boucan typiques du diesel lors du redémarrage). Sur les bancs d'essai, les arrêts fréquents rendent ce système super efficace pour réduire la consommation ! Toutefois, et même si il est désagréable pour certains, je pense que ce système devait être mis en place un jour ou l'autre, car il est un peu idiot de gaspiller du carburant à l'arrêt.


Pneus basse résistance : moins de résistance veut dire moins de contact avec la route ... La voiture tient donc moins bien la pavé, un plus pour la consommation mais pas pour le plaisir, voire même la sécurité !


Conclusion, les décideurs doivent trouver un compromis car il ne faut pas non plus que la voiture soit inconduisible. Car si elle était à 100% développée pour le banc, elle le serait certainement !
De ce fait, il semble évident que les voitures actuelles seraient plus agréables à la conduite (et plus fiables ?) si les tests d'homologation ne pervertissaient pas la conception de nos autos.

Et vous, que pensez-vous de tout ça ? Mythe ou réalité ? RDV en bas de page pour participer

Tous les commentaires et réactions


Ecrire un commentaire

Ce site est le vôtre ! Interrogation, complément d'information, conseil, anecdote etc... Toutes vos remarques sont les bienvenues.

Pseudonyme :


Mail * (non obligatoire) :


Votre commentaire :


* Soyez au courant des réactions sur votre commentaire. Il n'est pas obligatoire et restera confidentiel si vous l'indiquez.



Sondage au hasard :

La voiture autonome ?

Mon point de vue / Information complémentaire :
(votre commentaire sera visible sur la page de résultats)


Sur le même sujet

Nouveautés auto

Choisir une voiture

Fiabilité / Entretien

 

© CopyRights Fiches-auto.fr 2024. Tous droits de reproductions réservés.
Nous contacter - Mentions légales