Dossiers-Conseils > Fonctionnement d'une auto > Capteur d'arbre à cames / référence cylindre 14/02/2018

Capteur d'arbres à cames : fonctionnement et principe


Avec les moteurs modernes multipoints à rampe commune, le calculateur ne peut pas se contenter uniquement d'avoir la position des pistons grâce au capteur Point Mort Haut (PMH) pour pouvoir injecter du carburant et contrôler l'allumage dans le cas d'un moteur essence. En effet, un piston en haut (point mort haut) peut être à la fois en phase (des 4 cycles) de compression ou d'échappement, ce qui n'est pas du tout la même chose (dans un cas il faut injecter et dans l'autre non) ... Pour en savoir plus, le calculateur s'informe en plus d'un capteur d'arbres à cames / référence cylindre qui permet d'avoir cette information, c'est à dire la position du cylindre ainsi que le cycle dans lequel il est (compression ou échappement). En effet, l'arbre à cames est particulièrement bien placé pour dire au calculateur où en sont les phases des cylindres puisque c'est lui qui pilote l'ouverture et la fermeture des soupapes (échappement et admission donc). Mais c'est en cumulant les informations su PMH et du capteur AAC que le calculateur sait exactement où en est le moteur.

Notez cependant que les voitures n'ayant pas de rampe commune (donc une pompe distributrice) c'est souvent la pompe qui s'occupe de rythmer l'injection (cf calage de la pompe à injection, avec un capteur sur cette dernière pour informer le calculateur, c'est aussi un capteur de référence cylindre donc), à savoir injecter au bon moment et dans le bon cylindre, il n'y a donc pas nécessairement besoin d'un capteur situé vers l'arbre à cames (la pompe est calée d'elle-même et sait donc quand injecter).

Sachez aussi que ce capteur sert pour le démarrage de l'auto, encore une fois pour savoir dans quels cylindres il faut injecter pour commencer la rotation du moteur. Une fois démarré l'information n'est plsu forcément nécessaire et même si vous débranchez le capteur le moteur continue de tourner (il se rappelle où il en est à partir de la référence initiale donnée par le capteur d'arbres à cames).
Il sert donc aussi pour l'avance à l'allumage des moteurs essence afin de limiter le cliquetis (c'est en revanche la capteur de cliquetis qui détecte les inflammations détonantes), c'est à dire déclencher l'étincelle de la bougie au meilleur moment (c'est à dire pas trop tôt car cela détruit le moteur par des contraintes trop importantes. Enclencher la combustion en phase de compression n'est pas terrible et ça se comprend aisément).
Une fois démarré et donc l'injection et l'allumage calés comme il faut, le calculateur peut ensuite déduire seul (uniquement grâce aux données du capteur PMH) où en est le moteur (position des pistons mais aussi les moments d'injection).
Bien évidemment, les moteurs à arbre à cames variable ont besoin du capteur AAC même après le démarrage.

Fonctionnement du capteur de référence cylindre

Il fonctionne d'une manière assez proche du capteur d'arbre à cames, à savoir par effet hall. C'est donc la force électromagnétique (aimant) qui est employée ici. Les dents qui passent devant le capteur induisent une modification du champs magnétique, ce qui est détecté par le capteur : la tension change à chaque passage, et c'est par ces changements de tensions que le calculateur est au courant de ce qu'il se passe et donc il connaît la position angulaire de l'arbre.
Il y a un repère sur le cylindre 1 où l'on trouve alors deux dents eu lieu de une.



Voici le capteur de plus près, il s'agit d'un zoom de l'image précédente. En rouge l'arbre à cames, en jaune le repère tournant / disque denté qui sert au capteur en bleu (dont la tension change en fonction de la position de la roue dentée jaune).






Conséquences d'un capteur de référence cylindre HS

Les démarrages peuvent devenir impossibles ou alors aléatoires, selon que le capteur marche par intermittence ou plus du tout.
Le moteur peut alors aussi se mettre en sécurité si le calculateur ne reçoit plus cette information, c'est à dire qu'il se met en service minimum (puissance réduite) afin de ménager la mécanique et donc limiter l'usure en cas de dysfonctionnement d'un élément.
Le soucis peut alors provenir du capteur lui-même ou encore simplement de sa connexion, ce sont alors de simples problèmes électriques assez basiques. Un multimètre peut vous être utile.

Tous les commentaires et réactions




Quelque chose à ajouter ?

Ce site est le vôtre ! Interrogation, complément d'information, conseil, anecdote etc... Toutes vos remarques sont les bienvenues.

Pseudonyme :



Mail * (non obligatoire) :



Commentaire sur cet article :




* Soyez au courant des réactions sur votre commentaire. Il n'est pas obligatoire et restera confidentiel si vous l'indiquez.



Le nombre de radars bien plus élevé en France qu'à l'étranger, vous pensez que :

Mon point de vue / Information complémentaire :
(votre commentaire sera visible sur la page de résultats)



Devenez testeur en jugeant votre auto !
Fonctionnement d'une auto

Choisir une voiture

Fiabilité / Entretien

Culture auto

Divers

Nouveautés auto

Avis auto

Outils pratiques

 

© CopyRights Fiches-auto.fr 2018. Tous droits de reproductions réservés.


>> Nous contacter - Mentions légales
Fiches-auto.fr : Conseils et infos pour l'achat et la vente de voitures d'occasion. Fiches auto, essais, tests (fiabilité, consommation, les plus, les moins)