Choisir une voiture

- Citadines
- compactes
- Berlines
- Monospaces
- 4 X 4
- Dates restylages

   
Histoire des marques

- Citroën
- Peugeot
- Renault
- Audi
- Volkswagen
- BMW

Exprimez-vous !
Devenez testeur en jugeant votre auto !

Choisir une voiture

Fiabilité / Entretien

Culture auto

Divers

Nouveautés auto

Avis auto

Outils pratiques



Dossiers-Conseils > Les sagas de l'auto > Saga Peugeot 205 à 208 04/08/2014

De la 205 à la 208

Quinze ans et plus de 5 millions d'exemplaires ont fait de la 205 un véritable symbole pour la firme Peugeot. D'autant que son succès a grandement participé à sauver l'entreprise sochalienne de la menace de la faillite. La petite citadine avait en tout cas réussi le tour de force de conquérir tout son monde : jeunes comme anciens, hommes et femmes.
Une insolente réussite que les bons résultats enregistrés en terme de vente de la 206 et de la 207 n'ont réussit à complètement faire oublier. C'est dans ce contexte empreint de nostalgie que la 208 déboule sur les routes hexagonales. La tâche s'annonce en tout cas très lourde pour celle qui porte bien des espoirs du côté de la marque au lion...

La 208? Quand Peugeot a les dents longues...

L'ambition est claire du côté de Peugeot. La mission prioritaire de la 208 est de briser la domination de la Polo de Volkswagen et de la Fiesta de Ford sur le segment des citadines. Le leadership est à ce prix et la barre à franchir est particulièrement haute. Pour autant, pas moins de 550 000 immatriculations sont attendues à l'horizon 2013, ce qui représenterait 40% des ventes du manufacturier français. On comprend dès lors l'importance donnée par les dirigeants de Peugeot à l'avènement de ce nouveau modèle.
Pour atteindre ces objectifs, la 208 a subi une cure d'amaigrissement par rapport à la 207. 110 kg de moins sur la balance et 7 cm retirés sur la longueur qui font repasser la semi-compacte sous la barre symbolique des 4 mètres. Consommation réduite pour préserver le portefeuille, nervosité du moteur atténuée (pour reconquérir une audience féminine peu conquise par une 207 jugée trop sportive) tout en conservant une qualité de conduite et de performance intacte, voilà les points tout particulièrement travaillés dans les bureaux d'étude du Doubs. Le tout en conservant un prix d'entrée de gamme abordable (11.950 euros et jusqu'à à plus de 20.000 euros selon les options). De quoi brouiller un peu plus l'image de l'insaisissable 207...


La 208 reprend la plateforme de la 207 (très à la mode chez les constructeurs au début des années
2010 pour réduire le coût de revient au niveau de la conception, la crise n'y étant pas étrangère).
La forme se veut plus élégante et moins agressive qu'auparavant mais hélas les protections des
pare-chocs et carrosserie ont disparu ... Tant pis pour les citadins qui devront la voir s'abimer de
jour en jour
...


L'intérieur se veut plutôt spectaculaire pour faire face à la C3 qui a sur le sujet osé aller très loin.
L'écran tactile est très valorisant mais pas aussi bon qu'espéré, les habitués des SmartPhone seront
déçus par sa manière de fonctionner (ergonomie) et sa lenteur. Autre innovation, la disposition du
combiné d'instrumentation qui est censé venir au dessus du volant question visibilité
(normalement les indications se consultent à travers le volant, à l'intérieur). Pour cela il a fallu
lui installer un volant d'une très petite taille mais hélas cela ne suffit pas pour certaines personnes
(selon leur taille) qui se retrouvent à de plus pouvoir bien voir le combiné qui se trouve caché
par le haut du volant. La qualité générale évolue peu par rapport à la 207 qui proposait déjà quelque
chose d'honnête. A noter qu'une Polo V fait bien mieux et reste l'une des références avec l'A1.

La 207 ? Une inclassable qui fait débat !

Modèle phare de la marque au lion, la Peugeot 207 gardera l'image d'une mal-aimée malgré un succès commercial retentissant sur le marché français. Lancée en 2006 pour prendre la succession de la 206, la 207 se trouve dès le départ affublée de bien des tares : plus chère, plus grande et surtout bien plus lourde (150 kg) que sa devancière, elle laisse particulièrement circonspect les observateurs. De très nombreux spécialistes jugent d'ailleurs que la 207 ne joue pas vraiment dans la cour des citadines mais se trouve à mi-chemin entre la 206 et 307.  Pourtant l'habitabilité est la même ...
De fait, la production de la 206 sera conservée en parallèle. Un véritable impératif tant il était important pour Peugeot de conserver un prix d'entrée sous les 10 000 euros dans ce segment. La nouvelle arrivée n'offrant ses services qu'à partir de 12 000 euros.
Cette image troublée ne doit pourtant pas faire oublier les avancées qu'a pu apporter la 207. Une qualité de finition digne de ce nom, une insonorisation à la hauteur du produit. Le côté plus sombre de ce modèle tient avant tout à une lourdeur accrue ainsi qu'un niveau de consommation excessif dans une période où le prix du pétrole flambe. Pas très pertinent. Il n'empêche que les ventes sont au rendez-vous. Inclassable, la Peugeot 207 brouille un peu plus le souvenir d'une mythique 205 que la 206 avait su préserver...



Au dessus la 207 avant restylage et en dessous après restylage. Personnellement je préfère la version
avant le restylage qui bénéficie de feux antibrouillard ronds cerclés de chrome qui lui vont à merveille.
Cependant la phase 2 bénéficie de feux arrière à led qui sont eux aussi valorisants.
Encore aujourd'hui et malgré la sortie de la 208 cette 207 reste très désirable. Dommage qu'il y en
ait tant sur les routes ...Son originalité reste donc plus que limitée.




L'intérieur de la 207 est sobre mais efficace et on se met presque à la préférer à une 208 ...
Une écran GPS est disponible en option au niveau de la partie supérieure des aérateurs.

La 206 ? Une réussite dans l'ombre d'une géante.

Bien évidemment, on pourrait avancer que la 206 a les qualités et les défauts inverses à la 207. Ce serait aller un peu vite et surtout oublier que les deux voitures ne concourent pas vraiment dans la même catégorie. Véritable petite polyvalente dans la lignée directe de la 205, la 206 arrive sur le marché en septembre 1998 avec l'ambition de renforcer la position de Peugeot sur un segment très concurrentiel.
Adaptée à son époque et présentant un rapport coût-prestation supérieur à ses rivales en fin de cycle, la 206 va très rapidement rencontrer son public et perpétuer les beaux résultats enregistrés par la 205 dans ses plus belles années. De fait, Peugeot pourra se féliciter de récupérer le leadership des citadines durant la période 1999-2002.
Le modèle maintiendra son haut niveau de vente, surtout sur le marché français où la Clio II ne parviendra pas à la détrôner, tout en subissant les assauts de concurrents remis en selle par de nouveaux produits. Dès lors, l'habitabilité quelque peu frustre, le coffre alambiqué et la mauvaise insonorisation moteur colleront à l'image d'une voiture pourtant revisitée, légèrement, en 2003 et, plus profondément, en 2009. Quelques défauts contrebalancés par des qualités routières indéniables. Tout particulièrement en terme de souplesse de conduite et de consommation d'essence.
La sortie de la 208 sonne le glas de la 206 (si l'on inclut la 206 plus) dont l'arrêt de la production apparaît inéluctable. Une production qui aura duré près de quatorze années pour des ventes estimés aux alentours de 8 millions. Soit un résultat supérieur à une certaine 205 qui continue pourtant de hanter les esprits...



La 206 a été restylée mais ce dernier reste difficile à voir pour un amateur. Ce dernier a modifié
principalement les feux et boucliers de manière très légère. Pour les feux la forme ne change pas mais
c'est plutôt les couleurs et effets de transparence qui évoluent. Si la petite Peugeot a pris un coup de vieux,
les modèles plus haut de gamme (pare-chocs peints, jantes allu, toit ouvrant ...) gardent encore
un look qui donne envie. (La grise et la version restylée, on peut voir un plus grande transparence
des optiques avant. Au niveau des feux arrière c'est le dessin interne qui change avec l'apparition
de ronds sur la restylée.




L'intérieur varie d'une finition à l'autre tout comme la qualité perçue. Cependant il faut reconnaître que
l'ensemble reste assez sommaire avec des matériaux solides mais qui rappellent une
époque plus ancienne. On peut voir quand même le fossé qui la sépare de la "préhistorique" 205.




Ci dessus l'images de la 206 Plus qui est en fait la continuité de la 206 malgré la sortie de la 207.
En effet, après avoir bénéficié de l'économie d'échelle induite par la constructions de millions de 206,
cette dernière revenait donc plus très cher à produire d'où l'idée de Peugeot de la proposer en parallèle
de la 207 à un prix digne du lowcost. Renault fit pareil avec sa Clio Campus.
Stylistiquement parlé, que ce soit à l'intériur ou extérieur c'est un mélange de 206 et 207.
Car contrairement à Renault et sa Campus, Peugeot a décidé de faire des efforts question ligne en
proposant quelque chose qui diffère un peu de la 206 classique. Les optiques avant sont changés
par ceux d'une 207 (pas top pour les proportions au passage), les feux arrière ont été retravaillés
mais pas modifié question forme et l'intérieur arbore une planche de bord qui ressemble beaucoup
à celle d'une 207. Un look un peu batard mais correct.

La 205 ? La bonne voiture au bon moment !

La renommée de la 205 tient à la conjonction de nombreux facteurs. Tout d'abord, l'apparition de la citadine au début des années 80 est une véritable nouveauté. Le modèle correspond pleinement à une certaine demande de l'époque où le marché de l'automobile s'élargit considérablement malgré la crise traversée par le secteur. Il faut dire que la proportion des femmes engagées dans la vie active et une jeunesse à la recherche d'une voiture plus adaptée à leurs besoin que la vieille familiale du paternel changent clairement la donne. Une aubaine pour Peugeot et quelques autres constructions en position difficile qui vont trouver leur salut à travers des voitures qui marqueront leur époque comme la Peugeot 205 et sa grande rivale hexagonale, la Renault 5.
La 205, c'est avant tout la carte jeune de Peugeot véhiculée à travers des modèles phares comme la GTI ou encore la cabriolet. Une image largement développée par des campagnes marketing savamment orchestrées et des finitions adaptées comme dans la série "junior" avec ses sièges en jean's !
Tendance, la 205 n'oublie pas pour autant de se montrer performante. C'est le cas avec un moteur diesel qui présente une consommation équivalente à une motorisation essence avec 3,9 l/100 km. Pour rajouter à cette aura miraculeuse, il faut également rappeler les très nombreuses performances réalisées dans le sport automobile par la 205 Turbo 16. Celle-ci brillera très régulièrement durant les Championnats du monde des Rallyes.

Malgré les succès commerciaux probants de la 206 et la 207, il semble que les dirigeants de Peugeot soient toujours en quête du successeur de la fameuse 205. Une étrange nostalgie qui tient beaucoup à l'influence qu'a pu avoir la citadine sur plusieurs générations d'automobilistes. De fait, il paraît évident que Peugeot est à la recherche d'un nouveau phénomène de mode, du modèle parfaitement adapté à son époque et ses exigences. En cela, il est vrai que 206 et 207 n'ont pas su réaliser le consensus que la 205 était parvenue à faire.


Très appréciée pour sa ligne à l'époque, de l'eau a coulé sous les ponts depuis ...
Son sexapile a pris un coup même si les GTI gardent encore un look appréciable.


L'intérieur renvoie aux année 80 avec tout de même quelques rondeurs d'angle par ci par là.
Il s'agit d'ailleurs sur la photo de la version restylée qui a vu son tableau de bord redessiné.
La vieille version avant restylage a une planche de bord très minimaliste sans aucun esthétique.

Tous les commentaires et réactions

Dernier commentaire posté

Par cocotoofoo (Date : 2015-09-01 16:24:14)

10 ans avec une 205 GTI 130CV et 180000 kms achettée neuve en 1991
Suite a une petite fumée bleue au ralenti Une seule réparation a 110000k ms (queues de soupapes à changer)
En bref voiture exceptionnelle comme on ne ait plus en faire !
Revendue par erreur avec de gros regrets à 170000kms !

Il y a 2 réaction(s) sur ce commentaire :

  • Par Wanu1966 TOP CONTRIBUTEUR / MECANO (2015-09-01 17:11:44) : La 205 GTI était une très bonne voiture, tout comme la golf GTI des années 1985, un peu gourmande malgré tout, cdt.
  • Par Admin ADMINISTRATEUR DU SITE (2015-09-01 20:30:31) : Merci pour ce témoignage. La 205 est une voiture aux multiples visages qui pouvait à la fois être maladroite (comportement) en Junior comme très habile en GTi ...

(Votre post sera visible sous le commentaire après validation)

Derniers commentaires postés (ordre décroissant):


Par guillaume (Date : 2014-01-16 10:45:47)

208 est très déplaisent a conduire on voit presque rien au compteur et l'appui tête vous pousse la tête en avant la 207 et mieux


Il y a 1 réaction(s) sur ce commentaire :

  • Par Wanu1966 TOP CONTRIBUTEUR / MECANO (2014-01-16 11:27:33) : Allez dire ça au ingénieur ! En espérant qu'ils comprennent.

(Votre post sera visible sous le commentaire après validation)

Par thibaut (Date : 2013-05-30 20:44:55)

Ma première voiture une 205 1.1i avec des défauts car très mal entretenue. Je garde un très bon souvenir avec ma deuxième voiture, 205 Dturbo que j'ai eu de 223 000 à 275 000 km voiture très fiable, une seule panne, cout de la pièce 50€( membrane de suralimentation).



(Votre post sera visible sous le commentaire après validation)

Par rofl

La 205 est vraiment moche


Il y a 3 réaction(s) sur ce commentaire :

  • Par (2012-11-28 15:56:10) : c'est une diesel la gti na rien a voir
  • Par T0MuX (2014-08-10 11:10:55) : La beauté est subjective. Donc, TU la trouve moche, car moi je la trouve bien plus belle que la majorité des récentes :) et la 405 n'en parlons pas <3
  • Par cocotoofoo (2015-09-01 16:28:28) : ÉVIDEMMENT IL NE FAUT PAS FAIRE DE COMPARAISON ENTRE UNE JUNIOE ET UNE GTI

(Votre post sera visible sous le commentaire après validation)

Quelque chose à ajouter ?

Ce site est le vôtre ! Interrogation, complément d'information, conseil, anecdote etc... Toutes vos remarques sont les bienvenues.

Pseudonyme :

Mail* :

Commentaire sur cet article :



* Soyez au courant des réactions sur votre commentaire. Il n'est pas obligatoire et restera confidentiel si vous l'indiquez.


Sujets relatifs à : Les sagas de l'auto

 


© CopyRights Fiches-auto.fr 2017. Tous droits de reproductions réservés.



>> Nous contacter - Mentions légales




Fiches-auto.fr : Conseils et infos pour l'achat et la vente de voitures d'occasion. Fiches auto, essais, tests (fiabilité, consommation, les plus, les moins)