Comment ça marche ?

- Moteur
- Turbo
- Boîtes auto
- Hybride
- Injection
- Vanne EGR

   
Salons de l'auto

- Paris :
     2010  2012  2014
- Genève :
     2013  2014  2015

- Francfort : 2013  2015
- Barcelone : 2015

Exprimez-vous !
Devenez testeur en jugeant votre auto !

Choisir une voiture

Fiabilité / Entretien

Culture auto

Divers

Nouveautés auto

Avis auto

Outils pratiques



Dossiers-Conseils > Les sagas de l'auto > Saga Opel Astra 17/11/2016

Retour sur l'histoire de l'Opel Astra

De conception allemande, l'Opel Astra dispose d'une implantation récente dans l'univers automobile compact, malgré une histoire chargée. Produite à partir de 1991 et déclinée dans plusieurs gammes depuis lors, l'Astra remplace l'Opel Kadett dans la référence familiale, référence détenue par cette dernière depuis près de 60 ans. On distingue plusieurs types d'Astra, entre l'Astra type F originelle, l'Astra G et jusqu'à l'Astra H, qui connue divers modèles sports dédiée à diverses évolutions électroniques. Quoiqu'il en soit, le fantôme de l'ancienne Opel Kadett continue de planer dans certaines régions du monde comme en Afrique du Sud, où l'Astra cinq portes continue de se faire appeler par son ancienne dénomination.

OPEL : 110 ANS D'INNOVATIONS AUTOMOBILES

L'Astra F est officiellement la remplaçante de l'Opel Kadett à partir de 1991. L'historique de la marque Opel est intimement liée aux aventures de l'Opel Kadett, première génération de « concept car » familiale qui eut des répercussions évidentes sur les modèles suivants. L'histoire débute en 1937 et connue plusieurs déclinaisons : la Kadett première génération (1937 -1940), dont la production fut stoppée durant la deuxième guerre Mondiale et dont les plans furent récupérés par l'armée rouge dès 1945. Vient ensuite la Kadett A produite entre 1962 et 1965. Le modèle est alors disponible en deux motorisations, et fut alors considéré comme le mètre étalon du succès d'Opel à partir de 1962. La saga se poursuit et s'achève au terme de six générations jusqu'à la Kadett E, élue voiture de l'année en 1985 et produite jusqu'en 1993.

L'Opel Kadett connue ainsi des performances jugées impressionnantes, autant sur le marché de l'automobile que sur la route. Les nombreuses innovations en matière de recyclage et de développement durable firent de la gamme Kadett un précurseur dans le domaine de l'industrie écologique. Sa succession au travers la gamme Astra se devait donc de porter la barre haute, notamment avec l'implantation de nouveaux systèmes de sécurité, des protections supplémentaires contre les impacts latéraux, ainsi que des rampes sous-marinage permettant d'éviter de glisser sous la ceinture en cas de choc. On constate également l'octroi de tensionneurs de ceintures haute-sécurité.

Astra F (1991 - 1998)

L'Opel Astra et sa gamme d'Astra F présente 6 modèles carrosseries différentes. Une trois porte en deux volumes, une cinq portes en deux volumes, une cinq portes de type break, une quatre portes 3 volumes, une deux portes type cabriolet ainsi qu'une trois portes utilitaire. Doté d'un moteur souple de 82ch réputé pour sa fiabilité dans les dépassements, l'Astra F est conçue à l'origine pour chasser sur les terres de ses concurrentes directes, la Renault 19 et la Golf 3.

La durabilité de l'Astra F est le maître mot. A ce titre, on retrouve un équipement embarqué qui, au milieu des années 1990, constitue une petite révolution optimale et technologique : airbag côté conducteur, système ABS, jantes en alliage, vitres électriques avant avec impulsion descendante et ascendante, le verrouillage centralisé ainsi que les siège réglables en hauteur, un afficheur écran indiquant la date, l'heure et la température extérieure sur écran séparé.

La série Astra progresse dans sa conception et son design, avec l'apparition en 2004 de la troisième génération d'Astra. Cette dernière gamme de la série accueille en outre, la même année, le soutient d'une conception break, ainsi que d'une trois portes originale, avec toit en verre. Vient ensuite à partir de 2006 la déclinaison coupé-cabriolet baptisée « Twin Top », dans un marché du cabriolet en pleine effervescence avec la sortie parallèle de la Volkswagen Eos et l'annonce de l'arrivée imminente de la Ford Focus C+.

L'Astra cabriolet « Twin Top » est conçue comme un véritable cabriolet quatre places. Le toit escamotable, conçu par l'allemand CarTopSystem, se rétracte en trente secondes. Toujours en mode cabriolet, son système de chargement utile baptisé « Easy Load » permet grâce à une simple pression sur un bouton la surélévation du toit de vingt-cinq centimètres pour le chargement des bagages. Globalement, l'Astra Twin Top surfe le succès des berlines antérieures, avec des lignes tendues et agressives. Une nouvelle expertise stylistique intervient cependant dès 2007, avec l'octroi de nouveaux moteurs essences et diesel.


Plutôt jolie et bien finie cette Astra première du nom est une des rares à pouvoir prétendre
concurrencer la Golf 3. Une version break existe pour satisfaire aux familles. Cette
Astra est une compacte polyvalente qui n'a pas peur de faire 1000 km en une journée.

La finition intérieure est à la hauteur, la sensation de qualité est bel et bien présente en 1991
lors de sa sortie. Les Françaises font alors moins bien.

Astra G (1998 - 2004)

L'Opel Astra G est produite de 1998 à 2004. La série dispose à l'origine de seize motorisations essence ou diesel, d'une puissance de 75 à 200ch. Des évolutions font leur apparition dès 1998 avec le lancement de véhicules 3 et 5 portes, break, ainsi que quatre moteurs à essence et deux diesels. Les finitions comprennent trois catégories : la GL pour la sécurité, la CD pour le confort et la climatisation et la CDi sur trois portes pour les options supplémentaires (suspension sport, jantes en aluminium, etc..).

Un modèle sport, dérivé de l'architecture trois portes de l'Astra série F existe, incarné par l'Astra GSI. A ceci près que l'Astra GSI dispose d'un kit carrosserie de type IRMSCHER et ce jusqu'en 1994. Présente depuis 43 sur le marché de l'innovation et la personnalisation de véhicules automobiles, la marque IRMSCHER contribue encore aujourd'hui au rayonnement de la série Opel Astra au travers de compétitions automobiles européennes, notamment avec le modèle Astra DTM.


Cette deuxième mouture de l'Astra respire toujours la qualité mais les efforts concernant la ligne
ont été modérés semble-t-il ... La finition intérieure n'est pas mauvaise mais elle impressionne
beaucoup moins que pour la première Astra ... Dommage

Ici la finition parait très bonne mais il s'agit d'un modèle haut de gamme disposant donc
de détails de finition supplémentaires. Les version classiques arborent une console centrale
noire au lieu du gris ici présent. En gros c'est du basique, face à une Golf 4 sortie en même
temps il n'y a pas photo, l'Astra est larguée ...

Astra H (2004 - 2009)

Les innovations technologiques caractérisent particulièrement la gamme Astra H : éclairage adaptatif au bi-xénon AFL, suspension à amortissement piloté CDC, l'Opel Astra H amène avec sa seule identité de sérieux atouts face à la Mégane ou à la Golf de l'époque. Sortie à la vente le 3 avril 2004, l'Astra H connaitra une vie outre-Atlantique sous la bannière Saturn (une division du groupe Général Motors), depuis 2008. La gamme propose de choisir entre quatre moteurs à essence de 90 à 170 chevaux, et trois moteurs Diesel de 80 à 150 chevaux.

L'Astra H dispose de trois à quatre modèles d'équipements optionnels, du plus basique au plus aboutit. La finition basique « Essentia » propose une épuration des principales options à commandes manuelles comme la climatisation (en option au prix de 1030 euros supplémentaires) ou l'intégration de l'ordinateur de bord. La finition « Enjoy » décline une couverture d'options classiques, des rétroviseurs électriques au lecteur CD MP3. Un équipement au rapport qualité/prix décent. L'option « Sport » est réservée aux amateurs de belles finitions avec jantes en aluminium, des capteurs de pluie et de lumières, la climatisation automatique ainsi que le régulateur de vitesse. Quant à la finition « Cosmo », elle propose outre l'anti patinage et les antibrouillards des finitions en semi-cuir pour les sièges et des couleurs laquées pour les finitions du tableau de bord (entre gris clair et anthracite).

Outre le succès de l'Astra H, une déclinaison sportive fera également son apparition, comme pour l'Astra G par rapport à l'Astra F. Lancée en mai 2005, l'Opel Astra GTC est une traction disponible en plusieurs motorisations essence ou diesel, ainsi qu'en boite manuelle ou automatique.



Question style l'Astra H tranche avec le style vieillot de l'ancienne qui n'était pas très tendance.
Ici la ligne est moderne et dynamique orientée vers les angles. Sa fiabilité est un peu plus mitigée ...

Le style intérieur bénéficie d'une idendité forte qui sera partagée sur l'ensemble des modèles Opel.
Cependant, cet espèce de plastique gris dur qui compose en grande majorité la console centrale
n'est pas appréciée de tout le monde ... Depuis ses derniers modèles la marques a tout changé.

La version break est à la fois bien plus polyvalente tout en évitant de dénaturer l'esthétique.
N'est-elle pas jolie ?

La version GTC (la 3 portes) est bluffante au niveau style. On se demande d'ailleurs pourquoi on
n'en voit pas plus sur nos routes. Peut-être encore cette histoire de finition ou encore
la qualité proposée par la concurrence. A notre qu'un pare brise panoramique était proposé
en exclusivité à l'époque.

Astra J (2009 - 2015)

Cette version de l'Astra prouve la volonté d'Opel à proposer un produit de qualité. Sa ligne est réussie à défaut d'être originale. La concurrence est encore une fois très diversifiée et la vendre n'est pas aussi aisé que cela. Pas de révolution côté moteur puisque les 1.7, 2.0 et 1.3 CDTI sont repris.



Sans prendre de risquela ligne de l'Astra rassure, pas d'excentricité et de belles proportions.
On a bien à faire à une compacte allemande ... Attention aux dimensions exagérées pour
une compacte lui faisant ainsi perdre ses capacités de stationnement en ville ... C'est l'un
de ses principaux défauts.

Les seules critiques que l'on peut faire à son habitacle est la qualité d'assemblage limite
(des gros écarts entre certains éléments) mais aussi une présentation un  peu trop fade.

Astra K (2015)

Une fois n'est pas coutume, l'Astra cru 2015 n'est en fait qu'un gros restylage de la version précédente.




Tous les commentaires et réactions

Aucun commentaire n'a encore été écrit, soyez le premier : rendez-vous en bas de page.


Quelque chose à ajouter ?

Ce site est le vôtre ! Interrogation, complément d'information, conseil, anecdote etc... Toutes vos remarques sont les bienvenues.

Pseudonyme :

Mail* :

Commentaire sur cet article :



* Soyez au courant des réactions sur votre commentaire. Il n'est pas obligatoire et restera confidentiel si vous l'indiquez.


Sujets relatifs à : Les sagas de l'auto

 


© CopyRights Fiches-auto.fr 2017. Tous droits de reproductions réservés.



>> Nous contacter - Mentions légales




Fiches-auto.fr : Conseils et infos pour l'achat et la vente de voitures d'occasion. Fiches auto, essais, tests (fiabilité, consommation, les plus, les moins)