Histoire des marques

- Citroën
- Peugeot
- Renault
- Audi
- Volkswagen
- BMW

 
Les sagas de l'auto

- BMW Série 3
- 205 - 208
- Scenic
- Golf
- Clio
- Megane

 
Exprimez-vous !
Devenez testeur en jugeant votre auto !

Choisir une voiture

Fiabilité / Entretien

Culture auto

Divers

Nouveautés auto

Avis auto

Outils pratiques



Dossiers-Conseils > Les sagas de l'auto > Saga Opel Corsa 09/07/2014

Saga de l'Opel Corsa : la petite star allemande

L'Histoire d'Opel a débuté en 1858. Adam Opel son créateur se lance alors dans la fabrication des machines à coudre. Son activité s'étendra progressivement aux bicyclettes puis aux véhicules à 4 roues. La marque a toujours collaboré avec d'autres constructeurs (General Motors, Chevrolet, Vauxhall, Saturn ...). L'Opel Corsa fut la résultante d'une de ces collaborations. Plusieurs modèles ont, par exemple, été équipés de moteurs Isuzu. Nous allons voir comment Opel a su, au fil du temps, faire évoluer la Corsa pour maintenir intacte sa popularité auprès des automobilistes.

La Corsa est une petite voiture de qualité qui profite généralement de moteurs assez musclés pour la catégorie.

Corsa A 1983



En haut la version sortie en 1983 et en dessous la version restylée. Si elle parait un peu désuète de nos jours, elle avait plutôt fière allure à l'époque.




La Corsa sedan n'était pas destinée à notre marché.


L'intérieur est simple mais sérieux

La Corsa apparaît en 1983. Opel cherche alors à produire une petite citadine au meilleur rapport qualité prix. L'Espagne (Saragosse) accueillera une toute nouvelle usine d'assemblage. 6400 employés sont chargés de cette tâche. Lors de son lancement, deux moteurs à essence sont proposés (1,2 litre et 1,4 litre). Il faudra attendre la fin des années 80 pour qu'un moteur diesel soit enfin implanté dans la Corsa. A l'époque, les carburants sont encore très bon marché et nul ne voit l'intérêt d'une motorisation gaz oïl surtout sur un véhicule de cette catégorie. La greffe d'un bloc diesel viendra un peu plus tard et sera durable : avec 1,5 litre celui-ci fait figure d'exception dans un paysage encore marqué par des cylindrées diesel bien plus importantes. Au milieu des années 80, la Corsa se voit dotée d'une multitude de motorisations : un moteur de 1 litre développant 45 chevaux, un autre beaucoup plus impressionnant, pour l'époque, de 1,6 litres doté de 4 cylindres en ligne affichant une puissance de 100 chevaux. La Corsa A n'hésite pas alors à emprunter les autoroutes et à parcourir des trajets plus longs que le seul milieu urbain auquel elle était destinée. A cette époque, le constructeur allemand peine encore à se faire une place dans un paysage largement occupé par les modèles français. La Renault R5 est à son apogée et la Peugeot 205 débute une carrière qui la conduira aux sommets des ventes. Difficile dans ces conditions d'occuper le terrain. Pourtant, au fil du temps, en ne cessant jamais de se renouveler, elle réussira à séduire un nombre toujours plus important de clients. On estime que 11 millions d'Opel Corsa ont été écoulées dans le monde.

Corsa B : 1993 (restylage 1997)

Retrouvez les avis ici



La version restylée en bas intègre plus de partie peintes, ce qui rend son look plus statutaire.




La version sedan qui se vendait au Brésil par exemple


Cette génération de Corsa a profité d'un intérieur particulièrement qualitatif pour l'époque. Peu de concurrentes pouvaient faire face et le succès fut largement au rendez-vous !

Dix ans après son lancement, une deuxième génération voit le jour. Les traits droits qui caractérisaient la Corsa A, sont remplacés par des lignes plus fluides tout en rondeur. Elle séduit d'emblée une clientèle urbaine féminine. En termes de motorisation, le 1 litre essence est toujours à l'honneur. Il est complété de trois autres moteurs à essence : 1,2 litres OHC de 45 chevaux, 1,4 litres de 60 à 90 chevaux (version 16 soupapes), 1,6 litre de 68 à 109 chevaux. D'emblée, le constructeur a fait le choix d'offrir la palette de blocs essence la plus large possible. Du côté des diesels, on note l'émergence d'un bloc de 1,5 litre turbo Isuku développant 67 chevaux et de 1,7 litre atmosphérique (toujours fabriqué par Isuku) de 60 chevaux. La carburation est à injection indirecte. La Corsa mesure, à cette époque, 3,74 mètres de long, 1,60 mètre de large et 1,42 mètre de haut. Son coffre a une capacité de 260 litres ce qui est suffisant pour aller faire ses courses voire emporter quelques bagages. Elle offre 5 places assises. En série, la Corsa B est équipée d'un Airbag conducteur et d'une roue de secours. Elle dispose d'une direction équipée et de vitres avant électriques. Ses tarifs oscillent entre 8987 euros et 12036 euros (pour le 1,7 litres diesel). Elle se positionne ainsi en bonne position par rapport à la concurrence.

Corsa C : 2000 (restylage 2003)

Retrouvez les avis ici



En rouge l'initiale et en blanc la restylée






Si l'intérieur est plutôt bien réalisé, il impressionne moins que les générations précédentes pour leur époque.

Si la deuxième génération mettait l'accent sur la sécurité, il en sera également ainsi de la troisième qui apparait en 2000. Les prix de vente dépassent désormais les 13000 euros. La Corsa s'est indéniablement embourgeoisée. Elle est proposée en version 3 et 5 portes. Sa longueur est alors de 3,83 mètres, sa largeur de 1,64 mètre et sa hauteur de 1,44 mètre. La contenance du coffre est inchangée. Lorsque les sièges arrière sont rabattus, celle-ci passe à 1100 litres de quoi emporter des objets volumineux même si on est loin de la capacité d'un monospace. La Corsa a déjà une vocation économique avec des moteurs très sobres (5,2 litres pour cent kilomètres sur certaines versions diesel). Opel a également amélioré la fiabilité qui, sur les précédents modèles, présentait des difficultés. Elle reste toujours fidèle à sa vocation urbaine même si elle sait toujours se rendre ponctuellement sur les voies rapides et les autoroutes. Il existe alors plusieurs motorisations à essence : deux versions de 1 litre, avec trois cylindres, développant une puissance de 58 et 60 chevaux. En 4 cylindres, 4 blocs sont présentés : deux versions de 1,2 litre développant 75 et 80 chevaux, une version de 1,4 litre de 90 chevaux et une version de 1,8 litre de 125 chevaux. Deux moteurs diesel de 1,7 litre figurent au catalogue ; leur puissance est de 65 chevaux et 75 chevaux. Enfin, deux moteurs diesel à injection directe viennent compléter l'offre. Leurs cylindrées sont de 1,3 et 1,7 litres pour une puissance de 70 et 100 chevaux.

Corsa D : 2006-2014 (restylage 2011)

Retrouvez les avis ici



La version restylée revoit la forme de ses feux (en bas)




L'arrière de la 5 portes


L'arrière de la 3 portes, les optiques sont différents.


Fortement critiquée par la presse écrite concernant sa finition, je trouve en réalité que c'est très correct même si certains plastiques sont sommaires (quelle citadine n'en a pas ??)

La quatrième génération (Corsa D) est née en 2006. Ses formes sont beaucoup plus fluides et en accord avec les normes esthétiques de l'époque. Les phares avant sont allongés lui donnant un aspect sportif et valorisant. On retrouve de nombreuses pièces communes avec la Grande Punto dont elle partage la plate forme. Les tarifs sont de nouveaux à la hausse (jusqu'à 23750 euros). La taille est de nouveau accrue : 4,04 mètres de long, 1,71 mètre de large, 1,48 mètre de haut). Le volume du coffre est amélioré et passe à 285 litres. Le moteur de 1 litre essence est toujours présent. Sa puissance gagne 5 chevaux (65 chevaux). La gamme essence comprend également des motorisations de 1,2 litre de 85 chevaux, 1,4 litre de 100 chevaux et 1,6 litre de 160 chevaux grâce à son turbocompresseur. En version diesel, la Corsa dispose de trois moteurs : deux de 1,3 litre développant 75 et 95 chevaux et 1,7 litre de 130 chevaux. Pour répondre à une clientèle de professionnels, Opel commercialise également une Corsa Van qui est la déclinaison utilitaire de la citadine. En 2010, La Corsa fait l'objet d'un relooking. Les pare chocs, la calandre, les phares sont redessinés. Les niveaux de finition s'améliorent également. Un tout nouveau système multimédia, appelé Touch and Connect est proposé en option. Il offre tout ce que la technologie moderne peut proposer (Bluetooth, port USB ...). En version de sport, la Corsa dispose d'un moteur de 1598 cm3 essence de 192 chevaux de quoi inciter au crime à l'approche des radars ! La Corsa s'éloigne ainsi un peu de sa vocation initiale qui était celle d'un véhicule économique destiné à la ville. Au fil du temps, l'Opel Corsa a su évoluer et s'adapter aux goûts des automobilistes. Sa production a dépassé les 12 millions d'exemplaires (essentiellement en Europe). Ses usines de Saragosse, d'Eisenach et de Thuringe sont parmi les plus robotisées du monde ce qui, du point de vue de la productivité, leur donne un avantage compétitif indéniable. Il est probable que cette longue histoire se poursuivra encore longtemps. Tel semble, en tout cas, être la volonté des équipes dirigeantes d'Opel.

Corsa E : 2014

L'Opel Corsa E n'est cette fois-ci pas une totale nouveauté ... En effet, même les moins attentifs d'entre vous aurons capté que l'allure générale est bien trop proche de l'ancienne. Il semble donc qu'Opel ait voulu profiter des économies d'échelle en continuant à exploiter une partie des pièces déjà existantes. Quant au reste, tout est nouveau, avec par exemple un habitacle qui se rapproche fortement de l'Opel Adam. La qualité perçue est donc désormais parmi les meilleures de sa catégorie !





Tous les commentaires et réactions

Dernier commentaire posté

Par benm74 (Date : 2014-07-17 16:28:30)

alala la première c'était sympa ... la notre était de 1987, une version non restylé et haut de gamme pour l'époque ( intérieur beige tout comme l'extérieur (peinture métallisé super pour l'époque) avec des parties en cuir mais pas sur les assises, seulement a l'arrière des sièges avant, un radio cassette, une ventilation et un moteur 1.25 essence qui marchait plutôt bien (moins bien durant ses dernières 5 dernières années de vie tout de même à cause d'un carburateur à moitié-HS (mauvais mélange a cause du clapet de l'arrivé d'essence voilé, et impossible de le changer à du fait que presque 20 ans après sa sortie la pièce n'était plus commercialisé neuve...)

bref bien équipé pour l'époque.... le plus marrant c'était les petits défauts de fonctionnement pas trop contraignant qu'elle a attrapé a force de l'âge... comme l'essuie glace arrière qui ne s'arrêtait plus meme en actionnant la telecommande, le bruit de voiture de course lorsqu'on accélérait fort de part le silencieux qui avait un petit trou (bon on a quand meme fini par le changer pour le contrôle technique et pour éviter tout litige avec les policiers ;) mais 4 ans seulement avant de l'amener à la casse (dépense inutile quoi) ou encore le clignotant qui faisait un bruit de tic tac très prononcé (ce devait être fait exprès à l'époque). Puis aussi la radio qui fonctionnait pas bien du tout ( on aurait dit un vieux poste des années 40 qui grésillait tout le temps)...

Malheureusement, devenant bien vieille, et les problèmes de carburateurs s'accentuant, nous avons décidé de remplacer cette voiture, qui faisait office de seconde voiture, par une neuve, une toyota yaris TS en 2008, elle a donc été racheté par toyota avec la prime à la casse qui était encore de rigueur à l'époque, en échange d'une voiture neuve. bref, un bon souvenir tout ça...


(Votre post sera visible sous le commentaire après validation)

Aucun commentaire n'a encore été écrit, soyez le premier : rendez-vous en bas de page.


Quelque chose à ajouter ?

Ce site est le vôtre ! Interrogation, complément d'information, conseil, anecdote etc... Toutes vos remarques sont les bienvenues.

Pseudonyme :

Mail* :

Commentaire sur cet article :



* Soyez au courant des réactions sur votre commentaire. Il n'est pas obligatoire et restera confidentiel si vous l'indiquez.


Sujets relatifs à : Les sagas de l'auto

 


© CopyRights Fiches-auto.fr 2017. Tous droits de reproductions réservés.



>> Nous contacter - Mentions légales




Fiches-auto.fr : Conseils et infos pour l'achat et la vente de voitures d'occasion. Fiches auto, essais, tests (fiabilité, consommation, les plus, les moins)