Exprimez-vous !
Devenez testeur en jugeant votre auto !

Choisir une voiture

Fiabilité / Entretien

Culture auto

Divers

Nouveautés auto

Avis auto

Outils pratiques



Dossiers-Conseils > Les sagas de l'auto > Saga Mercedes Classe A 26/06/2012

Lorsqu'on parle d'un véhicule Mercedes, on associe toujours celui-ci à la robustesse, au luxe et au fameux logotype qui caractérise la marque.

SPECIFICITES DES MERCEDES CLASSE A

La Mercedes classe A est le modèle le plus compact du constructeur. C'est une petite voiture avec plancher double, ce qui lui donne son aspect réhaussé. Ainsi, elle peut aussi bien appartenir à la catégorie des mini monospaces, bien que son agencement classique rende ce classement discutable. Toutes les motorisations de la classe A peuvent être secondées par une transmission automatique à variateur, ce qui permet de ne pas trop pénaliser la consommation. Cette option est très judicieuse en ville, elle se conduit comme un scooter, dynamique mais surtout sans à-coups (Mercedes a une grosse réputation sur ses boîtes automatiques). Concernant l'équipement, dès le premier niveau de finition, une dotation généreuse avec l'essentiel des équipements est offerte au client. La différence avec les modèles supérieurs est surtout cosmétique. Si vous souhaitez impérativement mettre des airbags rideaux ou une colonne de direction réglable en profondeur ou bien encore posséder un indicateur de pressions de pneus, alors c'est à vous de trouver la bonne occasion. Ne dit-on pas "qui cherche trouve" ?

LA MERCEDES CLASSE A W168 : nouveau format

La Mercedes W168 a été produite de 1997 à 2004, à noter qu'elle a été restylée en 2001. Le premier modèle à traction avant avait un moteur transversal très avancé et très incliné, à 59° pour les essences et 56° pour les diesels. Elle possède un capot ultra court avec hayon arrière. Sa suspension a été durcie et munie d'un contrôle électronique de trajectoire pour pallier son manque de stabilité dans un virage brutal (roulis). La Mercedes A 168 a été vendue à plus d'un million d'exemplaires.

C'est une citadine/minispace réhaussée avec moteur à essence (82, 102, 125 ou 140 chevaux) et à diésel (75 ou 95 chevaux). C'est une traction dont le poids varie entre 1 060 à 1 160 kg, sa longueur est de 3 606mm, c'est un monocorps avec une émission de CO2 qui va de 127 à 197 g/km. Elle a été déclinée en version longue à partir d'avril 2004 et se dénomme "Family". Cette classe A a fait parler d'elle en mal lorsque cette dernière s'est retournée sur le toit pendant des essais de slalom entre des plots... Cela lui a fait une très mauvaise pub !


Pas moche, on ne peut pas non plus dire qu'elle se révèle très désirable. C'est justement le
créneau de cette Classe A : être pragmatique en faisant passer la praticité devant
l'esthétisme pur. Malgré tout, elle reste statutaire car badgée Mercedes.


L'intérieur ne fait cependant pas honneur à Mercedes qui propose habituellement des finitions
bien plus léchées. Erreur que l'on remarque aussi sur le ML première génération. En cause la réduction
du coût de revient.

LA MERCEDES A W168 210 EVOLUTION : STATUT V.I.P.

Cette version vient couronner la gamme classe A avec des ambitions sportives. Lancée en 1997 dans le but d'attirer la clientèle Mercedes vers le bas, elle ne cesse de monter en gamme. En fait, cette nouvelle version vise une clientèle haut de gamme. Son allure est cossue, sa présentation chic, sa finition soignée et son moteur performant mais....son prix est élevé ! Elle se veut sportive avec de superbes jantes en alu, une double sortie d'échappement chromée. Les équipement intérieurs sont luxueux avec un habillage en cuir complet, volant en cuir bicolore, pédalier avec inserts en acier.

LA MERCEDES CLASSE A W169 : belle suite

La Mercedes W169 est produite depuis 2004. Elle remplace la précédente, la W168. Elle a la particularité d'être déclinée en trois et cinq portes, sur une base de carrosserie identique, hormis la découpe des portes, bien entendu. Suivant la nomenclature Mercedes, la cinq porte s'appelle W169 et la trois portes C169. Tout en gardant les thèmes stylistiques de l'ancienne Classe A, la 169 fait évoluer les phares, les roues et l'excroissance de la lunette arrière. La presse la qualifiera de mature et sera réputée pour moins ressembler à un gros jouet.

Elle a été produite de 2004 jusqu'à nos jours, elle est classée citadine réhaussée avec moteur à essence (95, 116 et 136 chevaux et diésel (82, 109 ou 140 chevaux). C'est une traction d'un poids de 1 365 à 1 995 kg, sa longueur est de 3 838 km et sa largeur de 1 760 mm, c'est un monocorps avec une émission de CO2 qui va de 127 à 197 g/km. Le modèle V 169 est la première voiture à propulsion électrique


Si la première génération de Classe A peut être considérée comme une réussite, ce deuxième opus
est un produit encore plus abouti. Sa ligne évolue vers le bien mais la plus grosse différence
se situera à l'intérieur ...


Constatez par vous même la qualité de finition proposée. Certes la marque ne joue pas dans la gaieté
mais l'ensemble respire la qualité. Certains critiqueront l'apparition de certains plastiques durs
mais quelle voiture n'en a pas ?

LA MERCEDES CLASSE A W176 : on change tout !

La Mercedes classe A W176 est la troisième génération de classe A. Dévoilée en mars 2012, elle est désormais classée Compacte premium avec une transmission traction (roues avant) ce qui n'est pas courant chez Mercedes qui privilégie d'habitude la propulsion. Celle-ci abandonne la formule minispace pour devenir une berline cinq portes classique. Changement que l'on peut même voir dans son nom de code qui passe de W169 à W176 (plusieurs marches ont été sautées). Cependant, les Classe A version minispace furent de belles réussites commerciales en raison du format inédit proposé par la marque, Mercedes va-t-il abandonner les minispaces ? Dommage pour ceux qui l'avaient adoptées ... Il faudra désormais changer de marque.


Mercedes semble en avoir eu marre de proposer une compacte chère et peu séduisante (la CLC)
et ainsi voir les Golf, Série1 et A3 se vendre comme des petits pains. Pour cela la marque a
réutilisé la dénomination Classe A pour proposer une compacte. Il y a de fortes chances
que cela marche vu la belle ligne qu'elle arbore. Cependant, les places pour le succès sont
de plus en plus réduites tellement il y a de concurrentes !


On est ici loin de l'aspect fade d'une Golf ou A3, c'est peut-être sur ça que la Mercedes se démarquera.
La qualité des matériaux est bonne mais pas vraiment courante ... Les plastiques sont à la fois durs
et valorisants ce qui en général soit l'un soit l'autre. L'aspect sera peut-être trop sportif pour certains
clients sensibles à l'excentricité.

UN PETIT VOYAGE DANS LE TEMPS

Explication du logotype Mercedes

Pour l'anecdote, la célèbre étoile aurait pour origine une carte postale envoyée en 1880 à son épouse par Gottlieb Daimler, sur celle-di figurait...une étoile qui trônait au-dessus de la maison familiale. Pour Daimler, celle ci sigifiait, à ses yeux, son élévation, un jour, au-dessus de ces créations, afin d'affirmer triomphe et rayonnement. En 1909, le comité de direction de la marque Daimler, déposa deux étoiles, une à quatre branche et l'autre avec trois. Ce fut cette dernière qui prona sur les premières productions de la marque. Chaque branche correspondait à une spécificité de la marque Daimler. La première désignait l'utilisation des moteurs Daimler sur terre (automobile) tandis que la deuxième évoquait les moteurs sur l'eau (motonautisme), quant à la dernière, elle symbolisait les moteurs dans les airs (aviation et dirigeables). En 1926, lors de la fusion de Daimler avec Benz, un logo fut créé : au centre du cercle, une étoile à trois branche et sur la bordure, les lauriers de la marque Benz avec, en haut, le nom de Mercedes et en bas, celui de Benz. Fait incroyable, Daimler et Benz ne se rencontrèrent jamais.

Pourquoi Mercedes

C'est en 1901 quel les voitures furent appelées Mercedes grâce à un Autrichien, Emil Jellinek, homme d'affaires, riche aventurier et passionné de courses, qui commanda trente-six voitures pour les vendre sur la Riviéra, en hommage à sa fille aînée Mercedes. Les premières voitures n'apparurent qu'en 1951. Avec la reprise économique d'après guerre et la fondation de la République Fédérale Allemande, leurs commercialisation furent un véritable succès. Dans les années 1960, le luxe se vend bien d'autant plus que la marque fait ses preuves et connaît une véritable notoriété grâce à ses nouveaux succès sportifs.

Quelques dates utiles

* 1927 : pour la première fois au monde, des moteurs diesel sont produits en série pour le lancement de la gamme d'utilitaires Mercedes-Benz
* 1970 : premiers tests du système ABS et montage d'airbags
* 1978 : le seul constructeur à proposer l'ABS est Mercedes
* 1994 : naissance de la société Smart dont Daimler-Mercedes détient 70 % du capital
* 1998 : fusion avec Chrysler (rachat de 57 % des actions du groupe américain. Daimler-Chrysler devient le troisième groupe mondial pour les ventes et le sixième au niveau de la production
* 2000 : rachat de la division automobile Mitsubishi

 

Tous les commentaires et réactions

Aucun commentaire n'a encore été écrit, soyez le premier : rendez-vous en bas de page.


Quelque chose à ajouter ?

Ce site est le vôtre ! Interrogation, complément d'information, conseil, anecdote etc... Toutes vos remarques sont les bienvenues.

Pseudonyme :

Mail* :

Commentaire sur cet article :



* Soyez au courant des réactions sur votre commentaire. Il n'est pas obligatoire et restera confidentiel si vous l'indiquez.


Sujets relatifs à : Les sagas de l'auto

 


© CopyRights Fiches-auto.fr 2017. Tous droits de reproductions réservés.



>> Nous contacter - Mentions légales




Fiches-auto.fr : Conseils et infos pour l'achat et la vente de voitures d'occasion. Fiches auto, essais, tests (fiabilité, consommation, les plus, les moins)