Histoire des marques

- Citroën
- Peugeot
- Renault
- Audi
- Volkswagen
- BMW

 
Les sagas de l'auto

- BMW Série 3
- 205 - 208
- Scenic
- Golf
- Clio
- Megane

 
Exprimez-vous !
Devenez testeur en jugeant votre auto !

Choisir une voiture

Fiabilité / Entretien

Culture auto

Divers

Nouveautés auto

Avis auto

Outils pratiques

Dossiers-Conseils > Les sagas de l'auto > Saga Mercedes Classe E 17/11/2016

L'histoire de la Mercedes Classe E

Berlines statutaires, les Mercedes Classe E sont auréolées d'un prestige qui doit autant à la qualité de leurs finitions qu'à leur infaillibilité présumée. Pas surprenant de la part d'un constructeur qui a construit son image de marque autour de deux piliers : le luxe et la solidité. Une tradition entretenue dans cette Classe E capitale pour les finances du groupe. En effet, ce modèle est la vitrine de la firme de Stuttgart dans ce que ses dirigeants nomment "la classe du milieu". Un segment aussi essentiel qu'exigeant car concernant directement une clientèle élargie...

La W124 en pionnière ! (1993 - 1997)



A l 'époque, le restylage consistait souvent à mettre les feux en rouge et noir.


Cette Classe E est très proche visuellement de la Classe C de l'époque (W201). Les amateurs
auront du mal à les distinguer même si les courbes un peu plus douces de la W124 aide
à faire la différence.

L'histoire de la Classe E débute en 1984, soit à une époque où celle-ci n'existe pas encore. C'est aux séries 200-300 que sont confiées la lourde tâche de relancer une entreprise essoufflée et bousculée par une concurrence toujours plus accrue sur le secteur des berlines de luxe. Beaucoup d'espoirs seront donc placés sur une W124, son nom d'usine, qui bouscule les convenances. "Audace", le (gros) mot est lâché pour les plus orthodoxes adeptes de la marque qui ne reconnaissent plus "leur" Mercedes à travers ce modèle à la malle haute, à la robe privée de tout chrome (à l'image de la 190, berline courte lancée en 1982) et à l'inclinaison globale déroutante. Pare-brise, phares, calandre, le design des séries 200-300 est soumis au diktat de l'aérodynamisme triomphant. Une préoccupation majeure pour des ingénieurs sommés de réduire la consommation de berlines décidément bien trop gourmandes en carburant dans une époque difficile.
L'aérodynamisme est une solution, l'allègement du châssis en est une autre. Stupeur et damnation, Mercedes emploie pour la première fois des matières plastiques. Un sacrilège aux yeux des conservateurs qui peuvent toutefois se consoler en contemplant la calandre si typique ainsi que l'inamovible mascotte au bout du capot...
Mais les séries 200-300 rentreront également dans l'histoire pour les multiples innovations embarquées à leur bord : pont autobloquant ASD, transmission intégrale (4MATIC) et boîte automatique cinq rapports. Pot catalytique, ABS et airbags rejoindront pour leur part la liste des équipements proposés en série. Dernier élément expliquant la réputation de la W124, l'infaillibilité des moteurs essence et diesel devenus légendaires.
Surtout, les séries 200-300 seront témoins d'un changement majeur chez Mercedes : la hiérarchisation des modèles de la marque par l'attribution de lettres. Suivant cette nouvelle nomenclature, la W124 se voit affubler d'un... "E".
La Classe E prend donc son envol avec un modèle qui occupe une place particulière dans l'histoire du groupe. De 1984 à 1995, l'essentiel des ventes de la marque aura été assuré par les séries 200-300. 2 058 777 unités sont en circulation dans le monde lorsque la W210 arrive sur le marché...

La W210 au sommet... (1997 - 2003)




La version restylée en berline et en break


Ce modèle amène les phares ronds chez Mercedes. Un style qui a été abandonné sur les derniers
modèles de la marque sortis au milieu des années 2000. Dommage le style
très élégant contrairement aux modèles plus agressifs actuels. Notons l'entrée des moteurs
CDI qui feront en grande partie le succès de la marque dans notre pays.

C'est au cours de l'été 1995 que la Classe E W210 fait son entrée dans les concessions. Le renouveau, amorcé par la W124, attend confirmation et Mercedes a son plan pour ne pas décevoir : jouer la carte d'une certaine continuité tout en lançant un nouveau style (phares ronds). Cependant, les modèles conçus pour le grand public ne connaissent pas d'évolution notoire en termes d'équipement ou de motorisation. Seul changement notoire entre la W210 et la W124, un gros restylage marqué par des lignes plus légères tout en arrondies. L'apparition de phares ronds à l'avant du véhicule viennent souligner cette transformation. Embourgeoisée et harmonieuse, la nouvelle Classe E brise l'aspect brusque, clairement teutonique, de la plupart des véhicules produits jusqu'alors par la firme de Stuttgart.
La Classe E phase I tire sa révérence durant l'été 1999 pour céder la place à une phase II au bouclier avant redessiné. Un volant multifonction est la retouche la plus notable apportée dans l'habitacle alors que le régulateur de vitesse vient compléter la liste des équipements en série. La boite manuelle passe de 5 à 6 rapports alors que les garnitures des sièges sont améliorées.
Si le parc moteur essence avait été modernisé l'année précédente (non sans problèmes de pompes à injection), les nouvelles motorisations CDI présentent de leur côté l'avantage d'être plus silencieuses, puissantes mais surtout nerveuses en comparaison des diesels des générations antérieures.
Au final, à l'image de la W124, la Classe E W210 rencontre le succès commercial avec plus de 2 millions d'exemplaires écoulés dans le monde. Toutefois, dès 2002, le rideau est tiré. Les 2 milliards d'euros investis en quatre ans dans la conception de la future Classe E se doivent d'être rentabilisés au plus vite. La W211 est sur les starting-blocks !

W211 (2003 - 2009)


Sans doute la plus réussie des Classe E sorties à ce jour. Certes la belle a pris un coup de vieux suite au déploiement du nouveau style Mercedes (obsolescence programmée par le design) amorcé pendant les années 2000. Cependant force est de constater que ses lignes ont atteint un niveau d'élégance de haut niveau tout comme l'intérieur qui bénéficie d'une finition que je trouve encore supérieure au modèle W212.


La troisième mouture de la Classe E est commercialisée le 16 mars 2002. Elle s'inscrit dans la lignée établie par ses devancières. L'inclinaison audacieuse de la W124 et les courbes gracieuses de la W210 ne sont d'ailleurs plus des évolutions, ils sont désormais la norme. Le public ne s'y trompe pas puisque 100 000 commandes sont passées lors du seul premier semestre de commercialisation. Alors évidemment, de la motorisation aux finitions en passant par l'habitabilité, tout y est parfait. Comme toujours. Vraiment ? Hé bien, non ! Des pannes électroniques récurrentes viennent considérablement ternir l'image d'infaillibilité de Mecedes. Un coup dur...
Par ailleurs, si la liste des équipements s'enrichit, il faut au client investir dans les options issues de la très luxueuses Classe S pour obtenir des fonctionnalités supérieures à ceux trouvés chez les concurrents. Mais, évidemment, les prix s'envolent :
Il faut donc s'éloigner des gammes usuelles pour rêver un peu. La E 55, développée avec la filiale AMG en 2002, devient la Classe E la plus puissante de l'histoire à travers son V8 turbo-compressé pouvant développer jusqu'à 476 chevaux ! La E 55 AMG passe du 0 à 100 km/h en 4,7 secondes ! Les amateurs apprécieront...
Comme souvent avec Mercedes, les modifications apportées à mi-vie d'un modèle sont essentiellement mécaniques. C'est en tout cas le cas pour la phase II de la W211 révélée en 2006. La grille de la calandre, le pare-choc et les optiques avant semblent retouchés pour la forme. L'intérieur n'est pas plus bouleversé (volant quatre branches, nouvelle commande climatisation). Du côté des dispositifs de sécurité, ça s'affole en revanche un peu avec l'Intelligent Light System, l'Adaptative Brake ou encore le système Pre-Safe. Et puis, surtout, les motorisations essence sont optimisées alors que 6 des 10 motorisations CDI phase II sont des évolutions ou des nouveautés.
La W211 tire sa révérence en 2009 en pleine crise économique avec une image brouillée. Pourtant, l'objectif est rempli puisque ce modèle a brillamment atteint la barre symbolique des 2 millions d'exemplaires vendus.

Classe E W212 (2009 - 2016)




L'intérieur s'avère moins chaleureux et la finition ne convainc pas plus que le modèle précédant. Malgré tout cette Classe E est loin d'être dépassée par les évènements, l'ensemble reste très  sérieux rassurez-vous. Ce qui est sur c'est que la W211 impressionnait beaucoup plus à l'époque que cette W212.




Voici la version restylée. Merdeces a essayé de faire une ligne plus jeune en exploitant celle d'une voiture pas très excentrique. Voici donc le résultat, quelque chose de pas moche mais qui souffle le chaud et le froid ... De quoi bousculer un peu la clientèle.


L'intérieur bénéficie de lignes adoucies, ce qui est bienvenu car l'ambiance était un peu froide et anguleuse auparavant.

Confronté à une conjoncture économique difficile tout comme à la concurrence féroce de l'Audi A6 et de la BMW série 5, Mercedes va se replier sur ses valeurs conservatrices pour présenter une Classe E détonante début 2009. Finis les airs de grandes bourgeoises, la W212 reprend les lignes acérées et le style anguleux déjà vu sur la Classe C W204. Surtout, la Classe E voit sa motorisation plus adaptée à une consommation et des émissions plus conformes aux exigences de l'époque. Suffisant pour reconquérir le terrain abandonné à ses rivaux ? Possible, mais pour mener cette mission à bien, Mercedes devrait dévoiler début 2013 la phase II de la W212 avant de commercialiser la W213 à l'horizon 2015. Bref, la Classe E n'a pas fini de faire parler d'elle...

Classe E W213 (2016)

La version W213 se met à l'hybride rechargeable et franchit un cap au niveau luxe puisque son intérieur atteint des sommets en se calquant sur la Classe S sortie un peu plus tôt.




Etes-vous satisfait que les avertisseurs de radar (appelés avertisseurs de zone dangereuse) aient été conservés ?

Mon point de vue / Information complémentaire :
(votre commentaire sera visible sur la page de résultats)

Tous les commentaires et réactions



Dernier commentaire posté


Par maybac. (Date : 2016-04-21 09:21:59)

Bonjour Admin.
Félicitation pour votre site,continuez comme ça pour revenir au sujet combien croisez vous de mercedes w124 tous les jours dans ma région le sud ouest j'en connais deux en roulant dans la semaine il m'arrive de n'en croiser aucune et vous envoyez vous?


Il y a 1 réaction(s) sur ce commentaire :

  • Par Admin ADMINISTRATEUR DU SITE (2016-04-21 16:38:44) : Merci à vous pour cet encouragement.
    Il m'arrive d'en croiser contrairement à bien d'autres autos qui n'ont pas tenu le choc. Cela prouve bien la grande fiabilité des Mercedes de cette époque !

(Votre post sera visible sous le commentaire après validation)

Derniers commentaires postés (ordre décroissant):


Par maybac (Date : 2016-04-19 10:08:07)


Bonjour.
Combien croisez vous de mercedes w124 tous les jours?



(Votre post sera visible sous le commentaire après validation)

Par Zali (Date : 2016-02-10 19:48:27)


Bonsoir je trouve que la w211 est esthetiquement lourde a cause de ses feux arrieres et l auto donne l impression d etre ecrasee dur ses roues



(Votre post sera visible sous le commentaire après validation)

Par maybac (Date : 2015-05-02 10:29:49)


Aujourd'hui on trouve des w124 pour une bouchée de pain,la cote reste
toujours aussi basse, on en voie de moins en moins sur nos routes,est ce que
la cote va remonter? j'en possède une de 1987 avec 400000 kms pas de problème
majeur,c'est vrai que ça devient un luxe pour l'entretien,je m'en sert
régulièrement c'est un vrai plaisir.


Il y a 2 réaction(s) sur ce commentaire :

  • Par Admin ADMINISTRATEUR DU SITE (2015-05-02 17:14:10) : Moins il y en aura en circulation et plus la cote aura des chances de monter. Toutefois, s'agissant d'une voiture diffusée à grande échelle, il y a peu de chance de toucher le jackpot ...
  • Par Mendo TOP CONTRIBUTEUR (2016-11-18 00:05:00) : Pquoi ca devient un luxe de rouler en vieille mercedes ?

(Votre post sera visible sous le commentaire après validation)

Par elbecko (Date : 2014-02-14 10:08:11)


Je vous invite, si vous le pouvez, à comparer confort et insonorisation entre les 3 premières moutures (124, 210 et 211) : vous risquez d'avoir une surprise :) La 211 reste pour moi aussi la plus réussi d'un point de vue général. Les lignes carrées de la planche de la 212 sont abominables. Aujourd'hui la 124 monte en valeur alors que la 212 hérite de la politique nouvelle de Mercedes : fini les muzicos qui roulent en nreak Mercedes. Rouler en Mercos d'occase devient aussi un luxe car chez eux on est pas cher sur les tarifs d'entretien. Non non non : on est carrément escrocs et voleurs !


Il y a 1 réaction(s) sur ce commentaire :

  • Par Wanu1966 TOP CONTRIBUTEUR / MECANO (2014-02-14 10:30:32) : C'est pas une nouveauté, pas une pour rattraper l'autre !

(Votre post sera visible sous le commentaire après validation)

Quelque chose à ajouter ?

Ce site est le vôtre ! Interrogation, complément d'information, conseil, anecdote etc... Toutes vos remarques sont les bienvenues.

Pseudonyme :



Mail * (non obligatoire) :



Commentaire sur cet article :




* Soyez au courant des réactions sur votre commentaire. Il n'est pas obligatoire et restera confidentiel si vous l'indiquez.


Sujets relatifs à : Les sagas de l'auto

Saga Audi A3  
(1 commentaires )
Saga Audi A4  
(0 commentaires )
Histoire de l'Audi A6  
(2 commentaires )
Evolution du style BMW  
(2 commentaires )
Saga BMW Série 3  
(0 commentaires )
Histoire de la BMW Série 5  
(0 commentaires )
Histoire de la Série 7  
(2 commentaires )
Citroën C3  
(0 commentaires )
Histoire du Picasso (du Xsara au C4)  
(0 commentaires )
Saga Mini  
(0 commentaires )
Evolution du style Mercedes  
(0 commentaires )
Saga Mercedes Classe A  
(0 commentaires )
Saga Mercedes Classe C  
(3 commentaires )
Saga Mercedes Classe E  
(5 commentaires )
Saga Classe S  
(0 commentaires )
Saga Opel Astra  
(0 commentaires )
Saga Opel Corsa  
(1 commentaires )
Saga Peugeot 205 à 208  
(4 commentaires )
Porsche Boxster  
(7 commentaires )
Evolution du style Renault  
(0 commentaires )
Histoire du Scenic  
(1 commentaires )
Saga Twingo  
(0 commentaires )
Saga Renault Espace  
(0 commentaires )
Saga Renault Mégane  
(0 commentaires )
Saga Renault Clio  
(1 commentaires )
Saga Seat Ibiza  
(0 commentaires )
Saga Volkswagen Polo  
(0 commentaires )
Saga Volkswagen Golf  
(1 commentaires )
Saga Volkswagen Passat  
(1 commentaires )
Histoire du X5  
(1 commentaires )
 


© CopyRights Fiches-auto.fr 2017. Tous droits de reproductions réservés.



>> Nous contacter - Mentions légales




Fiches-auto.fr : Conseils et infos pour l'achat et la vente de voitures d'occasion. Fiches auto, essais, tests (fiabilité, consommation, les plus, les moins)