Histoire des marques

- Citroën
- Peugeot
- Renault
- Audi
- Volkswagen
- BMW

 
Les sagas de l'auto

- BMW Série 3
- 205 - 208
- Scenic
- Golf
- Clio
- Megane

Exprimez-vous !
Devenez testeur en jugeant votre auto !

Choisir une voiture

Fiabilité / Entretien

Culture auto

Divers

Nouveautés auto

Avis auto

Outils pratiques



Dossiers-Conseils > Les sagas de l'auto > Saga Volkswagen Passat 07/07/2014

La saga des Passat

La Passat est présente, depuis près de quarante ans, dans le paysage automobile. Cette berline vient s'intercaler entre la Golf et la Phaeton. Au cours du temps, Volkswagen a fait subir de nombreux lifting à ce modèle qui, aujourd'hui, fait figure de référence dans son segment. Depuis le lancement du premier modèle, elle a pris de l'embonpoint, s'est doté des équipements les plus modernes et a considérablement gagné tant au niveau du confort que de la sécurité. Si l'histoire de la Passat s'est perpétué jusqu'à nos jours, on le doit avant tout à l'inventivité des ingénieurs de Volkswagen qui ont su la faire évoluer en la dotant de dispositifs toujours à la pointe du progrès.

Passat 1



Première Passat en 1973, elle bénéficie d'un hayon contrairement aux versions modernes.

Passat 2

En 1973, lors de son lancement, la Passat n'avait pas grand-chose à voir avec les modèles actuels. Elle succède alors aux modèles 1600 et 411. Elle était proposée en 2 ou 4 portes. Volkswagen reprenait les formes en deux volumes qui avaient notamment fait le succès des Citroën GS. Elle recevra alors le prix Car Wheels. Signe distinctif : la Passat ne disposait au départ d'aucun hayon. Ce n'est que deux ans plus tard que le constructeur allemand corrigera ce manque. L'acheteur a le choix entre deux motorisations OHC essence : l'un de 1,3 litre développant 55 chevaux et l'autre de 1,5 litre dont la puissance est de 75 chevaux. En 1978, la Passat est restylée. Déjà, à cette époque, l'allemand pressent que pour qu'un modèle de voiture dure longtemps, il faut constamment le faire évoluer. A partir de cette époque, le mot « Passat » deviendra une véritable marque de fabrique. Le changement réel interviendra, toutefois, un peu plus tard.


Ayant une ligne générale très proche de l'ancienne cette Passat 2 garde toujours le hayon.
L'esthétique se modernise avec l'emploi de pare-chocs en plastiques et des phares
rectangulaires qui symboliseront les années 80.

Passat 3

En 1981, c'est une toute nouvelle voiture qui est produite par Volkswagen. Elle gagne 7 cm en longueur. Les phares ronds sont remplacés par des optiques rectangulaires alors en vogue. La Santana, une version tri corps de la Passat fait également son apparition. On retrouve les moteurs 4 cylindres essence qui ont fait le succès de la génération précédente. De nouvelles motorisations 5 cylindres de 1,9 litres et 2,2 litres sont produites. Le turbo fait pour la première fois son apparition sur les diesels. Elles sont destinées aux modèles de haut de gamme. Une Passat 4 roues motrices (la Variant Synchro) est construite. Elle résulte d'un partenariat entre Volkswagen et Audi (dont la quattro occupe régulièrement les premières places sur les pistes des rallyes). Parmi les coloris proposés, on notera alors l'orange et le vert pomme tout un symbole pour ces années résolument « pop ».

En 1985, l'allemand abandonne la fabrication de la Santana. Le hayon 2 portes est oublié. Les pare chocs, les feux arrière et la calandre sont redessinés. Cette année la, le constructeur décide d'harmoniser ses modèles européens et américains. C'est le moment d'une plus grande rationalisation industrielle. On cherche à réaliser des économies d'échelles, à abaisser les coûts de production grâce au juste à temps (un processus dont l'objectif est de réduire les stocks de matières premières au strict minimum).


Gros bon en avant pour cette Passat3 qui rentre dans l'ère moderne. Malgré tout elle reste loin de
l'esthétique d'une Mercedes ou BMW. Elle parait lourdede l'arrière et simpliste de l'avant.
Le hayon est abandonné ce qui fera le bonheur des versions breaks qui se vendront très bien.

Passat 4

Comme de la Passat 6 à la Passat 7, il s'agit ici plus d'un restylage que d'un nouveau modèle. Sa production dépasse les 5 millions d'exemplaires. La plateforme est distincte de celle de l'Audi. Elle est proposée en 4 portes et en break 5 portes. Les moteurs à essence sont dotés de l'injection. Leurs cylindrées sont de 1,8 litre, 2,8 litres et un impressionnant 4 litres 16 soupapes. Un moteur de 1,9 litre diesel figure également dans le catalogue. En 1993, un nouveau lifting est engagé. Une grille totalement nouvelle est introduite au niveau de la calandre. Plusieurs éléments de carrosserie (panneaux latéraux principalement) sont retravaillés. A l'intérieur, les airbags font pour la première fois leur apparition. La sécurité devient la préoccupation principale du constructeur allemand. La Passat reçoit un nouveau moteur diesel turbo à injection directe de 1,9 litre. Sa sobriété lui permet de parcourir 1800 km avec un seul plein


Sur cette Passat quatrième génération on sent que l'ancienne plateforme a été reprise.
Une habitude semble-t-il chez la marque qui semble faire les générations par paire.
Le but est d'économiser des frais de développement. Il coute moins cher de tout redévelopper
de zéro toutes les deux générations plutôt qu'à chacune d'entre elles. Evidemment VW
est loin d'être le seul à faire cela.

Passat 5

Le 5ème opus de la Passat est produit en 1996. On retrouve la plateforme partagée avec l'Audi A4 (4,7 mètres de long, 1,74 mètre de large, 1,46 mètre de haut, un coffre de 475 litres). Le travail a porté, en premier lieu, sur le coefficient de pénétration dans l'air. Les formes sont donc, pour l'époque, très aérodynamiques. Les versions 4 roues motrices bénéficient de deux trains totalement indépendants. On retrouve 4 motorisations : 1.8 litres et 2.8 litres V6 essence, deux diesels, 1.9 TDI et 2.5 V6 TDI. Une boite automatique 5 vitesses et une boite 6 vitesses peuvent être commandées en option.






En haut il s'agit dela version avant restylage de la Passat 5 et en bas de la version restylée.
Cette fois l'allure de cette familiale s'est bonifiée. A l'époque la comparaison a été faite avec
le style Audi surtout pour la phase 1. Elle établira sa réputation sur sa qualité de fabrication et aussi
sur ses moteurs TDI très appréciés ...

En 2000, la Passat évolue en douceur. Ses optiques sont allongées. On observe de nouveaux pare chocs. Le chrome est omni présent. Volkswagen propose un V8 de 4 litres développant 275 chevaux. Deux ans plus tard, un TDI de 2 litres apparait. Sa puissance est de 136 chevaux.

Passat 6





La Passat 6 est la première de la lignée à vraiment jouer la carte de la séduction. Sans avoir le
charisme d'une Série 3 elle fait très sérieux et arbore une ligne mieux proportionnée.

La plate forme Audi est abandonnée. Sa longueur est de 4,76 mètres, sa largeur de 1,82 mètre et sa hauteur de 1,47 mètre. Le coffre quant à lui a une capacité de 485 litres. Dans sa version 4 roues motrices, elle adopte le système de transmission Haldex. Celui-ci est confère au véhicule un comportement proche d'un 2 roues motrices à la différence près qu'en cas de mauvaise adhérence, la puissance est immédiatement transmise vers l'essieu arrière. Les moteurs essence vont de 1,6 litre à 3,6 litres. Les versions TDI sont les plus vendues en Europe. Elles développent des puissances de 138 à 276 chevaux. En 2008, un moteur de 1,8 litre est produit. Sa puissance est de 160 chevaux. Avec une telle puissance, la Passat est capable d'atteindre 220 km/h. Le 100 km/h départ arrêté est atteint en 8,6 secondes. Elle est commercialisée en version SW. Le volume de son coffre passe alors à 603 litres (1731 litres lorsque les sièges arrières sont rabattus).



Depuis restylée pour mieux coller à la famille VW, cette Passat CC a été produite après que la marque ait remarqué le succès énorme de la CLS qui inaugurait un nouveau style : le coupé 4 portes. Cependant cette Passat CC s'adresse à une clientèle plus populaire. Ses ventes furent mitigées car elle a fait l'erreur de ne proposer que 4 places au niveau de l'homologation. Une version 5 places est sortie plus tard mais les ventes n'ont pas vraiment décollé. Ce créneau du luxe semble encore trusté par BMW et Mercedes qui proposent eux de vrais moteurs (la Passat CC n'a que du diesel en 2 litres ...) et la propulsion (la VW est une traction). La deuxième version (ou plutôt la restylée vu les faibles différences) s'appelle désormais CC tout court. A noter que l'intérieur est strictement le même que sur une Passat B6 ou B7.

La Passat CC (coupé) concurrence de manière frontale (ou presque puisque la différence de standing reste visible) la Mercedes CLS. Ses formes sont fluides et dégagent une impression de sportivité. Deux moteurs ont été spécifiquement développés pour la CC : un 2 litres de quatre cylindres turbocompressé et un V 6 de 3,6 litres associé à quatre roues motrices.

Passat 7




Cette image illustre à la fois la Passat break et la version AllTrack destinée au tout chemin.


On prend une Passat 6, on lui modifie les feux avant et arrière, on rajoute des options technologiques et on appelle ça Passat 7. Voila le résumé de ce modèle qui n'a en plus pas changé (à part quelques détails subtils) son intérieur.


La Passat CC a aussi droit à son restylage, elle s'appelle désormais CC tout court.

En 2010, la Passat est relookée pour devenir alors la Passat 7. Les changements les plus marquants portent sur la calandre et sur les optiques. La longueur s'accroit de 4 mm. Parmi les équipements de sécurité, on note l'existence d'un système de détection de fatigue capable d'attirer l'attention du conducteur lorsqu'il détecte une baisse de vigilance. Certains journalistes lui reprochent son manque d'audace et ses changements relativement timides. La nouvelle Passat mesure 4769 mm de long, 2062 mm de large et 1470 mm. Son coffre a une capacité de 565 litres. Elle est déclinée avec des motorisations essence 1,4 litres TSI, 3,6 litres FSI et diesel 1,6 TDI, 1,8 TDI, 2 TDI, La puissance oscille entre 105 chevaux (pour le 1,6 litres diesel) et 300 chevaux (pour la 3,6 litres essence). Comme pour les précédentes générations, un break figure dans le catalogue.

Passat 8







Nul ne sait quand s'arrêtera la saga de la Passat. En 1973, les ingénieurs de Volkswagen n'imaginaient probablement pas que leur conception aurait une telle longévité. Les exemples d'une telle durée de vie ne sont pas très nombreux même si, en l'occurrence, la Passat d'aujourd'hui n'a plus grand-chose en commun avec son ancêtre.

Tous les commentaires et réactions

Dernier commentaire posté

Par (Date : 2012-10-16 14:40:22)

Passat 6 = grosse m....

Admin : j'ai un peu modéré votre propos ... Cependant il aurait été intéressant de savoir pourquoi elle ne vous plait pas.

Il y a 1 réaction(s) sur ce commentaire :

  • Par Yoan34 (2014-07-20 12:24:44) : la passat 6 fait partie des malheureuses années de tout les constructeurs environ 2003 et +
    pas mal de problèmes moteur etc
    et je suis prêt a parier que Mr a du avoir un TDI 140cv avec une culasse poreuse ? ^^

(Votre post sera visible sous le commentaire après validation)

Aucun commentaire n'a encore été écrit, soyez le premier : rendez-vous en bas de page.


Quelque chose à ajouter ?

Ce site est le vôtre ! Interrogation, complément d'information, conseil, anecdote etc... Toutes vos remarques sont les bienvenues.

Pseudonyme :

Mail* :

Commentaire sur cet article :



* Soyez au courant des réactions sur votre commentaire. Il n'est pas obligatoire et restera confidentiel si vous l'indiquez.


Sujets relatifs à : Les sagas de l'auto

 


© CopyRights Fiches-auto.fr 2017. Tous droits de reproductions réservés.



>> Nous contacter - Mentions légales




Fiches-auto.fr : Conseils et infos pour l'achat et la vente de voitures d'occasion. Fiches auto, essais, tests (fiabilité, consommation, les plus, les moins)