Exprimez-vous !
Devenez testeur en jugeant votre auto !

Choisir une voiture

Fiabilité / Entretien

Culture auto

Divers

Nouveautés auto

Avis auto

Outils pratiques



Dossiers-Conseils > Les sagas de l'auto > Saga Mercedes Classe C 21/06/2014

Saga de la Classe C

Avec le lancement de la Classe C au début des années 90, Mercedes-Benz soignait tout particulièrement son retour dans la catégorie des berlines familiales de taille moyenne. Double enjeu pour la firme de Stuttgart, conquérir un nouveau public et tenir tête au rival de toujours : BMW. Toujours plus grande, toujours plus puissante et -surtout- toujours plus séduisante, près de 30 ans plus tard, la Classe C tient encore le haut du pavé. L'expérience a permis de démonter que la marque à l'étoile à trois pointes pouvait offrir un modèle plus abordable tout en maintenant un niveau d'exigence élevé sur tous les plans. Déblayant en cela considérablement le chemin à la Classe A, introduite en 1997, qui est désormais le modèle le plus compact et le moins onéreux du groupe. Histoire d'une réussite qui a de beaux jours devant elle...

La Mercedes 190 ouvre la voie...

Si la première Classe C sort d'usine en 1993, difficile de ne pas faire une filiation entre cette familiale et la Mercedes 190 -également appelée par certains Mercedes Classe C W201- produite entre 1984 et 1993. La 190 est une berline courte ayant vocation première à contrebalancer l'hégémonie grandissante de la Serie 3 de BMW sur le marché des familiales sportives.
Toutefois, avec son allure agressive et des motorisations toujours plus poussées lors des évolutions apportées au fil du temps, la 190 ne se démarqua finalement que peu des modèles antérieurs produits par l'entreprise allemande. Plus qu'une voiture pour toute la famille, la Mercedes 190 fut très vite ramenée à une sportive luxueuse de plus dans un catalogue déjà bien fourni dans le domaine. Pourtant, les jalons étaient posés...



En terme de qualité perçue il n'y avait pas vraiment de concurrente qui lui arrivait à la cheville. Depuis les choses ont bien changées et désormais beaucoup proposent une qualité équivalente voire même supérieure ... Notez qu'elle ne sera pas dérivée en break contrairement à la Classe E de même époque. Il faudra attendre la W202.

Classe C W202 : des concessions sans compromissions

Du coup, c'est avec la même ambition que dix ans auparavant -concurrencer la Serie 3 de BMW- que Mercedes-Benz lance en grande pompe la Classe C W202 en 1993. Un pari qui s'avère très vite payant tant le modèle gagne très rapidement en popularité tout autour de la planète. Une réussite qui doit pour beaucoup à un prix attrayant (autour de 25 000 euros) mais aussi à un design plus en rondeur, rompant avec les lignes strictes typiques de la marque à l'époque.
Avec ses 4 490 mm de longueur et ses 1 300 kg (jusqu'à 1 435 kg pour certains modèles), la Classe C W202 peut tout de même compter sur des moteurs essence ou diesel dégageant une puissance alternant entre 75 et 306 chevaux.Autrement dit, la marque à l'étoile à trois pointes ne renonce pas complètement à ce qui a fait sa réputation : des automobiles puissantes et luxueuses. Notons cependant que la marque n'osera plus proposer des moteurs de moins de 100 chevaux sur la prochaine version. En effet, la Classe C W202 de 75 chevaux ne mérite pas le statut de berline premium tant les relances sont difficiles. Sept années durant, berline ou break, la Classe C W202 emportera l'approbation des spécialistes comme du grand public pour s'imposer comme l'une des meilleures ventes du manufacturier.


C'est la première à profiter des motorisations CDI, dont l'appellation est toujours en vigueur (car on utilise toujours une rampe commune). Cependant, leur rendement a bien changé depuis ... En effet, la 200 CDI proposait 102 chevaux chevaux contre environ 140 aujourd'hui et la 220 CDI 125 contre plus de 170.




Bien finie à l'intérieur, cette Classe C (ici en break) de deuxième génération n'est pas vraiment la plus grande réussite esthétique de la marque. Les ventes seront très bonnes puisqu'à part la Série 3 de BMW il n'y a toujours pas de grosse concurrence.


Classe C W 203 : un chamboulement dans la continuité !

Loin de se reposer sur ce succès, Mercedes-Benz va surprendre son monde à l'orée de l'an 2000 avec la Classe C W203. Loin d'apporter quelques retouches à sa devancière, la nouvelle arrivée va changer du tout au tout en ce qui concerne son design extérieur. Véritable rupture de style. Largement inspirée de la Classe S, limousine de luxe de la marque, la Classe C W203 reprend la fluidité et la légèreté apparente de cette dernière pour offrir le visage d'une familiale classieuse plus que sportive, une belle alternative pour ceux qui trouvent que la Série 3 a une ligne trop dynamique et pas assez statutaire. Pour autant, il ne faut pas s'y tromper, la belle présente sous le capot une motorisation toute diabolique, plus encore que la Classe C W202. En effet, alors que Mercedes avait concédé un petit 75 chevaux sur son modèle précédent, la première motorisation prévue sept ans plus tard restitue pas moins de 105 chevaux pour un poids comparable et une longueur à peine augmentée de près d'une quarantaine de centimètres.
Autant de modifications majeures qui ne freineront en rien les ardeurs des acheteurs. La Classe C continue à faire recette. Il faut dire que le ratio coût-prestation reste particulièrement attractif de la part d'une marque dont le soin apporté aux finitions et aux matériaux de prestige est une religion. Là encore, Classic, Classic optimum, Elegance ou Avantgarde, berline, break ou coupé, la Classe C W203 continue d'assurer la prospérité de Mercedes-Benz.


Voila enfin une Classe C qui fait tourner les regards (un peu moins aujourd'hui c'est sur ...). La ligne est cette fois vraiment désirable, finie la fadeur de la version précédente, ici il y a du caractère et une forte identité. La finition est encore une fois très bonne mais la présentation peut-être un peu moins inspirée que sur la très réussie BMW Série 3 E46.






Classe C W204 : une image préservée mais...

Fort de cette réussite, Mercedes-Benz persiste dans sa logique commerciale en ne laissant pas la Classe C ronronner dans un confort pouvant vite devenir désuet. Ainsi, sept ans suffisent de nouveau avec que le constructeur allemand ne présente une nouvelle génération de son modèle phare. C'est donc au salon de Genève le 18 janvier 2007 que la Classe C W204 est enfin révélé officiellement au public. La Classe C W204 s'empâte considérablement avec un poids sur la balance oscillant entre 1 565 et 1 795 kg, soit plus de 250 kg que sa devancière ! Cette surcharge pondérale ne fera que confirmer la lacune principale constatée sur la Classe C : une lourdeur et un amortissement trop typé confort qui laisse sur leur faim les amateurs de sensations fortes mais qui plaira aux conducteurs plus matures. Notons l'introduction de quatre roues motrices (4MATIC) désormais présente sur tous les modèles de la marque pour concurrencer le système Xdrive de BMW et Quattro d'Audi.
Mercedes-Benz se voit contraint de redonner un nouveau coup de rabot (léger toutefois) dès 2011 pour tenir tête à la concurrence. Pour autant, comme ses devancières, la Classe C W204 peut compter sur une image de marque toujours aussi prestigieuse et une débauche d'équipements à la pointe de la technologie, tout particulièrement dès lors que l'on y met le prix. A côté de la Berline 4 portes et de la Station Wagon, Mercedes-Benz offre toute fois un petit plaisir aux adeptes de grands frissons en développant la C 63 AMG. Une évolution sportive de 457 chevaux pouvant se targuer de passer de 0 à 100 km/h dans l'espace de 4,4 secondes. Un petit bijou déraisonnable bien loin de la vocation première de la Classe C.


Voici la Classe C W204 avant son restylage et en bas après le restylage


Voici la version restylée. On ne peut pas dire qu'elle soit vraiment plus jolie que l'autre, il s'agit plutôt d'une alternative. Ceux qui aimaient la phase 1 devront désormais se reporter sur l'occasion. Certains trouveront le double antibrouillard un peu "to much".


L'arrière ne diffère presque pas après le restylage (ajout de led). On peut dire que l'élégance prime sur la sportivité. Vraiment cette Classe C W204 est très désirable !


Le break est particulièrement réussi en terme de proportions même si cela est au détriment de l'espace du coffre. Cela reste très correct cependant.


Le pack AMG qui équivaut au pack M Sport chez BMW


Chose assez rare, le restylage a permis de proposer une nouvelle planche de bord. On préfère la version restylée qui présente mieux et qui fait surtout plus statutaire par rapport à l'ancienne trop fournie en plastique et qui manque donc de matériaux plus flatteurs.

Le cycle de la Classe C W204 touche à sa fin après six ans de bons et loyaux services. En effet, Mercedes-Benz finit de mettre au point la toute nouvelle Classe C W205. Et si révolution il y a, elle pourrait bien se dérouler sous le capot. En effet, soucieux de répondre à la nouvelle donne écologique du moment et conscient des difficultés traversées par le secteur automobile, le constructeur allemand pourrait présenter une entrée de gamme plus abordable que les 32 900 euros de la C180 et plus verte avec une motorisation 1,6 l déclinée en 115 et 156 chevaux. Un projet partagé avec la prochaine mouture de la Classe A.

Toutefois, même si la clientèle actuelle réclame majoritairement plus de confort et moins de vitesse, il ne fait aucun doute que Mercedes-Benz n'aura aucun scrupule à développer de nouvelle motorisation "upsizée" pour satisfaire ses admirateurs "historiques". Reste que la Classe C (et plus encore la Classe A) aura permis de "démocratiser" la firme de Stuttgart, tout en lui ouvrant de nouveaux marchés. L'assurance de maintenir le mythe autour d'une entreprise synonyme de luxe et de puissance.

Classe C W205

Modèle sorti juste après les CLA, GLA et Classe S, la Classe C W205 annonce la volonté de Mercedes de garder une place prépondérante chez les berlines premium de taille moyenne. En effet, que ce soit de l'extérieur ou de l'intérieur, la Mercedes semble presque faire un sans faute. Sa filiation visuelle à la Classe S la fait encore plus monter en gamme (mais cela reste psychologique évidemment).


  Le tout gagne en dynamisme mais en sachant rester suffisamment sage pour ne pas perdre sa clientèle d'origine.


L'arrière joue quant à lui un peu moins la carte de la "jeunesse", mais ce n'est pas forcément un mal ... Il en faut pour tout le monde.



Pour l'intérieur, Mercedes n'a pas fait la même faute de goût qu'avec la W204 dont le tableau de bord a été totalement revu lors du restylage pour plus de prestance et réduire les surfaces plastifiées. Certains éléments (dont les boutons de commande du haut) pourraient faire croire que l'on est deux gammes au dessus !


Comme sur la version précédente il y a deux calandres disponibles. Celle du bas s'ouvre (entre chaque barre de calandre) quand on roule pour faire entrer l'air dans le moteur.


Le coup de foudre est moins important sur cette version break ...

Tous les commentaires et réactions

Dernier commentaire posté

Par Med (Date : 2016-07-30 16:15:20)

Bonjour.
Ou je peut trouver l'ordinateur de bord pou Mercedes Benz 190. Est merci

Il y a 1 réaction(s) sur ce commentaire :

  • Par Wanu1966 TOP CONTRIBUTEUR / MECANO (2016-07-30 16:54:00) : Je ne pense pas que vous le trouviez ailleurs qu'à la marque Mercédès !

(Votre post sera visible sous le commentaire après validation)

Derniers commentaires postés (ordre décroissant):


Par amgbenzin (Date : 2015-07-05 15:04:28)

Bonjour,

je trouve la w205 totalement ratée ! pour plusieurs raisons :
* la voiture a une forme globale incohérente , y a un truc qui va pas dans sa tenue, l'arrière est trop petite, ça ne suit pas avec l'avant, les petits phares arrières sont ridicules même si la forme du phare est pas mal, elle aurait du être plus large comme l'arrière d'ailleurs !

* les lignes de la voiture : y'en a plus ! vous enlevez le logo mercedes, et la calandre avant, et rien ne fait penser à une voiture haut gamme.. on dirait une vielle mondeo... ça manque de traits sur les bords , l'arrière se termine en suppositoire ! horrible vu de billais

* une seule chose positive, la calandre avant qui finalement et la même que la précédente, d'ailleurs ils ont vu que le "facelift phares skoda" est un total raté et on donc remis les phares presque comme la w204. le devant est pas mal parce que c'est les mêmes lignes que la w204.

* passsons à l'intérieur , certes il peut y avoir plus de qualité dans les matériaux (je n'ai pas vérifié, mais c'est ce qui est dit..à voir dans la durée au soleil etc...) mais les formes sont encore une fois à chier ! mais qu'est ce que c'est que ces ronds ! et ce mini "tablette posé " on dirait après fabrication , (attention certains pourraient tenter de l'arracher pensant que c'est amovible ) alors que BM intégre de superbes écrans dans le TDB, ça fait plus propre et pro que l'écran à la pijo 308 ! et encore elle n'est même pas tactile (sur option peut être..)

vraiment je ne dénigre pas par plaisir, je suis déçu, je suis un fan de MB, même si j'en ai pas eu 10, je cherchais des raisons de prendre celle ci, mais je n'en vois aucune
quand la w204 était sortie , on faisait "waaah " elle en jette ! mais sur celle si "bof "

enfin le moteur.. que dire , 5.9l c'est pareil qu'avant (c'est sur autoroute ) , en réalité elle en fera 6.3-6.5 selon votre conduite, mais c'est pas l'éco qui m'intéressait le plus mais la puissance, hors ça reste à 170ch pour la 220 diesel, et y'a même pas de 6 cylindres pour le moment;

bilan : je pense que MB va pas faire le même carton qu'avec la précédente et va vite relooker ce modèle
la concurrence a sorti de superbes modèles ... serie 4 par exemple ! une tuerie!
audi continue de produire des baguettes à guirlandes (désolé je n'ai pas pu me retenir)


Il y a 1 réaction(s) sur ce commentaire :

  • Par Admin ADMINISTRATEUR DU SITE (2015-07-06 08:48:17) : Merci pour cet avis approfondi de la nouvelle Classe C. Et vous n'y allez pas avec le dos de la cuillère ! Pour le 6 cylindres diesel il n'y en aura pas ...

(Votre post sera visible sous le commentaire après validation)

Par François (Date : 2013-04-04 13:09:35)

Bonjour.
Possédant une classe C w202 depuis 18 ans (un bonheur), je voulais vous remerciez pour votre article qui resume très bien l'histoire de la baby Benz. Bon travail ;)

Admin : heureux que vous ayez apprécié. Et merci à tous ceux qui parfois laissent un petit mot gentil.



(Votre post sera visible sous le commentaire après validation)

Quelque chose à ajouter ?

Ce site est le vôtre ! Interrogation, complément d'information, conseil, anecdote etc... Toutes vos remarques sont les bienvenues.

Pseudonyme :

Mail* :

Commentaire sur cet article :



* Soyez au courant des réactions sur votre commentaire. Il n'est pas obligatoire et restera confidentiel si vous l'indiquez.


Sujets relatifs à : Les sagas de l'auto

 


© CopyRights Fiches-auto.fr 2017. Tous droits de reproductions réservés.



>> Nous contacter - Mentions légales




Fiches-auto.fr : Conseils et infos pour l'achat et la vente de voitures d'occasion. Fiches auto, essais, tests (fiabilité, consommation, les plus, les moins)