Dernière modification 20/10/2022

Pourquoi les hybrides rechargeables sont finalement paradoxales ?


Synonyme de vertuosité et de sobriété, l'hybride rechargeable est un compromis qui plaît à beaucoup de monde. En effet, l'attachement qu'ont les gens vis des motorisations thermiques les incite plus à opter pour cette technologie hybride plutôt qu'au 100% électrique à la fois fade et peu rassurant concernant l'autonomie (même si pour ma part je ne suis pas d'accord avec ces deux affirmations, je ne fais que relayer ce que les gens semblent ressentir et penser).

A lire aussi : en quoi l'hybride rechargeable n'est pas recommandable ?

Les clients sont donc doublement gratifiés, à savoir continuer de profiter d'un moteur thermique tout en se débarrassant de la culpabilité qu'induit d'avoir une voiture aujourd'hui en terme environnemental. Car avouons que le greenbashing est puissant sur les hybrides rechargeables, avec comme image un véhicule vertueux qui préserve l'environnement.
Mais est-ce vraiment le cas ? N'y a-t-il pas ici une (ou plusieurs ...) aberration criarde que personne ne voit ? C'est l'objectif de cet article.

Plusieurs paradoxes

Fabrication

Dès le départ, l'hybride rechargeable est plus sale qu'une simple thermique, et donc en remplaçant tout le parc existant par ce genre d'auto on provoque indubitablement un bon en avant en terme d'émission. C'est un peu comme si je vous recommandais d'augmenter votre consommation de cigarettes dans la première étape du plan que je vais vous faire appliquer (ou alors manger de gros gâteaux la première semaine de votre régime "Comme j'aime"). Premier paradoxe : ce type de voiture est plus polluant à fabriquer, tout comme plus difficile à recycler ...


Spécificités des hybrides proposées


On pourra aussi avouer que les spécifications des véhicules hybrides rechargeables ne vont pas en faveur de la réduction de la consommation d'énergie ...
En effet, la puissance moyenne est généralement bien supérieure à ce que l'on retrouve sur les thermiques, et avoir plus de 200 ch sur une hybride rechargeable est presque devenu une banalité.
Le souci est que si on veut gagner en sobriété il faut avant tout limiter la consommation d'énergie, et il suffit d'avoir été jusqu'au CM1 pour comprendre cette banalité.
Toutefois, avec de telles puissances les machines peuvent hélas absorber une plus grande quantité d'énergie, et cette valeur sera supérieure aux thermiques conventionnels qui ont habituellement des puissances plus modestes.
Le tour de passe passe consiste ici à déployer une partie de l'énergie par la force électrique, avec des gens et des constructeurs qui ne se bornent qu'à regarder la consommation de carburant (qui paraîtra forcément bonne par rapport à la puissance. Et encore, dans certains cas c'est pas joli à voir) en occultant complètement ce qui a été engouffré en électricité.
Ceci est à la fois illogique et totalement idiot, cela consiste à du déni pur et simple. Dans ce cas, j'ajoute un deuxième moteur à gaz et je ne me borne qu'à regarder que ce qu'a consommer mon moteur au pétrole, ça reviendrait au même.
Bref, si on cumule toutes les énergies consommées (ce qui coule de source), il est indéniable que l'hybride rechargeable va engloutir une énergie supérieure, car il ne faut surtout pas oublier qu'il y a en plus ici un poids majoré qui va encore accroître le phénomène.
Donc le deuxième paradoxe revient à dire que ce type de véhicule, censé être "vert", va engloutir plus d'énergie en raison d'une masse supérieure et de puissances qui le sont aussi. Et si on compare ça avec un régime, cela consisterait à dire que je vais moins marcher et plus manger (mais je ne vais pas comptabiliser les gâteaux, comme je le fais avec la consommation électrique de mon hybride) pour perdre du poids !

Conclusion

L'aberration de l'hybride rechargeable semble être une évidence que personne ne veut voir réellement. Car si l'électrique est décrié par de très nombreuses personnes (et possiblement vous qui lisez ces lignes), il me semble que l'hybride rechargeable soit un élève encore pire ...
Qu'en pensez-vous, ai-je l'esprit mal tourné qui passe son temps à être à charge envers l'hybride rechargeable, ou est-ce qu'il y a du vrai dans ma démonstration ? Je vous laisse donc conclure à ma place ce sujet ...


Avis Hybride

(Tri par ordre de longueur de l'avis)


Avis Hybride

(Tri par ordre chronologique)

Fiches techniques voitures hybrides

Hybrides Audi
Hybrides BMW
Hybrides Citroen
Hybrides Cupra
Hybrides DS
Hybrides Ford
Hybrides Honda
Hybrides Hyundai
Hybrides Jaguar
Hybrides Jeep
Hybrides Kia
Hybrides Land Rover
Hybrides Lexus
Hybrides Mazda
Hybrides Mercedes
Hybrides MG
Hybrides Mini
Hybrides Mitsubishi
Hybrides Nissan
Hybrides Opel
Hybrides Peugeot
Hybrides Porsche
Hybrides Renault
Hybrides Seat
Hybrides Skoda
Hybrides Toyota
Hybrides Volkswagen
Hybrides Volvo

Tous les commentaires et réactions


Dernier commentaire posté :


Par PriusLux (Date : 2022-10-25 23:53:15)

Toyota est un constructeur pragmatique quant à la consommation de carburant et il l'a prouvé en réduisant la puissance de la Prius 4 par rapport à la Prius 3 de 14CV, ce qui n'est pas rien et cela tout en ne perdant que 2 dizième de seconde à l'accélération de 0 à 100Km/h soit 10,6 seconde pour la P4 au lieu de 10,4 seconde pour la P3 ET en réduisant la consommation de presque 1 L.
Le terme 'Full Hybride' est ce qu'il est mais il faut bien trouver des noms différents pour justement différencier une micro hybridation (12 volt ou 48 volt) qui utilise un alterno-démarreur, d'une hybride comme la Prius qui possède 2 moteurs électriques alimentés par une batterie assez puissante pour lui permettre de rouler au maximum jusqu'à 2 km selon les données constructeur (en fonction de la charge et dans les meilleures conditions de circulation) en plus du moteur thermique, d'une Prius 4 rechargeable qui elle, non seulement ne consomme que 4L en moyenne en mode hybride (batterie déchargée), mais permet de rouler en tout électrique pendant 50Km en moyenne.
Certes, l'architecture de la Prius 3 ne ménage pas trop le confort à cause de la boite CVT à train épicycloïdal qui engendre un bruit en désaccord avec l'accélération mais cela est très supportable lorsqu'on s'y habitue. Et puis l'accélération ne dure que le temps d'atteindre sa vitesse de croisière pour savourer ensuite le calme du roulement.
Les Prius 3 et 4 "Full Hybride" sont de loin les voitures qui consomment le moins par rapport à leur taille et à leur poids. Les Prius 3 et 4 "Rechargeable" améliorent encore cette consommation batterie déchargée ce qui n'est pas le cas des modèles d'autres constructeurs qui discréditent ce système.
Et de là fusent alors les critiques à l'encontre des Hybrides rechargeables. Mais il ne faut pas mettre tous les oeufs dans le même panier.
Vous avez certainement raison dans vos propos car vous avez une vision globalisées mais il n'en demeure pas moins que ma vision est partagée par les propriétaires de Prius et notamment les taxis.

Il y a 2 réaction(s) sur ce commentaire :

  • Par Admin ADMINISTRATEUR DU SITE (2022-10-31 11:00:44) : Merci à vous.

    Il paraît toutefois illogique et impossible que la Prius rechargeable soit plus sobre que la non rechargeable batterie vide ...

    Cela reviendrait à dire que plus une voiture est lourde, moins elle consomme. Ou alors votre idée consiste à dire que la Prius peut récupérer des tonnes de kWh en énergie cinétique ... Mais dans ce cas elle freine plus qu'elle n'accélère, ce qui est un paradoxe mathématique.
  • Par PriusLux (2022-10-31 14:36:08) : Ce que j'ai écrit, je ne l'ai pas inventé. Je l'ai lu dans plusieurs commentaires journalistiques. Je crois que c'est tout à fait pertinent et je vais tenter d'en faire la démonstration par les chiffres:

    Tout d'abord voici quelques données:

    - Poids de la Prius 4 Full Hybride: environ 1400 Kg
    - Poids de la Prius 4 Plug-in: environ 1530 Kg
    - La P4 Plug-in pèse donc 130 Kg soit 9,3% de plus que la P4 Full Hybride.

    - La capacité de la batterie de la P4 FH est de 1,3 KW/H
    - La capacité de la batterie de la P4 Plug-In est de 8,8 Kw/h

    On sait qu'une batterie Lithium-Ion ne doit pas être déchargée complètement sinon elle s'abimerait et perdrait de la capacité rapidement au fil des ans. Par ce fait, les constructeurs limite électroniquement leur décharge en préservant je dirais 20% de la capacité totale.
    Admettons qu'il en soit ainsi pour la Prius rechargeable, qui lorsque celle-ci est déclarée "déchargée" entre guillemets, conserverait 1,76 KW/H en mode hybride (soit 20% de 8,8 KW/H)

    - Si l'on se réfère aux 1,3 KW/H de la Prius FH, on aura donc 35% de capacité supplémentaire (1,76 KW/H par rapport à 1,3 KW/H) pour soulager les 9,3% (130 KG) excédentaires de la Prius Plug-in.

    - On peut aussi rajouter le fait que le surplus de poids entraine une plus grande récupération de l'énergie lors des phases de ralentissement (écoconduite) grâce à une plus grande inertie.

    De part ces deux paramètres, je crois humblement que la Prius Plug-in est plus frugale que la Prius Full Hybride.

(Votre post sera visible sous le commentaire après validation)

Suite des 5 commentaires :

Par r16 ts (Date : 2022-10-25 16:54:44)

En fait, il faut faire l'analyse et faire quelques calculs pour se rendre compte de l'intéret de l'hybride rechargeable.
Tant que l'on reste dans l'approximation, on peut dire tout et son contraire.
Un certain nombre d'études ont été faites pour calculer l'impact des divers types de vélicules sur l'ensemble du cylce de vie.
Je me réfère notamment aux suivantes:
– Life Cycle CO2e Assessment of Low Carbon Cars 2020-2030 (2013), une étude conduite en 2013 par le cabinet PE International pour le compte de la Low Carbon Vehicle Partnership, une association britannique pour la décarbonisation des véhicules au Royaume Uni, et mise-à-jour en 2018
– Cleaner Cars from Cradle to Grave (2015), une étude conduite par the Union of Concerned Scientists
– Bilans énergétiques, des émissions de gaz à effet de serre et autres impacts environnementaux induits par l’ensemble des filières de véhicules électriques et thermiques (2013), étude commandée par Agence française De l’Environnement et de la Maîtrise de l’Energie (Ademe) et co-écrite par PE International
– Aktualisierung Umweltaspekte von Elektroautos), étude suisse mandatée par l’OFEV et actualisée en 2018.

Sur ces bases, j'ai comparé l'impact des véhicules thermiques comparables en performance à mon hybride rechargeable (break PHEV 4x4 d'un peu moins de 300ch).

Tonnes équivalent CO2, fabrication et recyclage:
Modèle diesel: 10,7 tCO2
Modèle Essence: 9,7 tCO2
Modèle PHEV: 13,7 tCO2 avec une batterie de 12,3kWh
(Pure électrique: 30,6 tCO2, avec une batterie de 84 kWh)

Consommation moyenne (spritmonitor):
Modèle diesel: 7,3 l/100km
Modèle Essence: 8,5 l/100km
Modèle PHEV: 4,6 l/100km + 8 kwh/100km

Soit, émission de CO2 à la combustion:
Modèle diesel: 192 gCO2/km
Modèle Essence: 198 gCO2/km
Modèle PHEV: 107 gCO2/km

et émission de CO2 à la production de carburant et d'électricité (en France):
Modèle diesel: 44 gCO2/km
Modèle Essence: 42 gCO2/km
Modèle PHEV: 50 gCO2/km

Au final, le modèle PHEV a un impact écologique (calculé ici en equivalent CO2) inférieur à celui du diesel après 35000km, et inférieur à celui de l'essence après 45000km.
Une pure électrique équivalent (meme marque, meme taille, berline 4x4, plus puissante) demande 125000 km avant d'avoir un impact moindre que celui de la PHEV, à cause de la fabrication de sa grosse batterie.

En terme financiers, la PHEV est rentable par rapport au diesel avant le premier km, et demande 25000km pour etre financièrement intéressante par rapport à l'essence.


Il y a 2 réaction(s) sur ce commentaire :

  • Par syn80 (2022-10-28 11:25:06) : Merci pour ces calculs intéressants, bien qu'ils n'abordent que les équivalents CO2 c'est déjà instructif.

    pourriez-vous détailler l'usage correspondant à votre estimation de consommationde 4.6L/100 + 8 kWh/100, à savoir quel est approximativement le pourcentage de distance effectué exclusivement en électrique ?

    Car c'est bien là qu'est le problème, nombre de phev sont dans la pratique sous-employés en électrique.

    En digressant, A lire ces chiffres, afin de réduire son impact on comprend surtout que quelle que soit l'énergie choisie, il faut surtout choisir un véhicule plus modeste quand c'est possible. Une compacte et même une familiale diesel de performances dignes peuvent consommer moins de 5 litres au 100 en usage réel depuis plus de 20 ans ( expériences persos ) et auront un bilan bien meilleur que n'importe quel SUV pehv de + de 200 ch.
  • Par Admin ADMINISTRATEUR DU SITE (2022-10-31 10:53:15) : Merci beaucoup pour cette analyse fouillée et le temps que vous avez pris pour la partager.

    Le bons sens et la logique sont de nature supérieure que l'étude de chiffres dont la fiabilité n'est pas vérifiable et dont le protocole d'étude n'est pas forcément fiable non plus.
    "Modèles équivalents", à quel point ? CO2 basé sur une production nucléaire et qui ne reflète pas le mix mondial ?
    Spritmonitor ne prend pas en compte que la conduite entre ces différents carburants peut être différent entre les conducteurs. C'est donc très peu scientifique comme données.
    Ex : un conducteur d'hybride joue la carte de l'éco-conduite généralement par rapport aux autres carburations, ce qui tend à baisser les chiffres. Les possesseurs de diesel roulent généralement à des vitesses moyennes supérieures (car cette carburation est d'avantage choisie pour les gros rouleurs sur autoroute) etc. etc.
    Beaucoup de subtilités entrent en jeu et la comparaison via le cycle WLTP serait presque meilleur.
    Et à partir du moment où ces chiffres ne sont pas fiables avec une égalité totale dans le protocole d'étude, tout tombe à l'eau ... Et à ce jeu là on pourra trouver des études contraires qui sont très négatives vis à vis de l'hybride rechargeable (j'en avais partagé une sur le site).

    Ici la logique est évidente et INCONTESTABLE : un engin plus puissant et plus lourd ne peut qu'être plus énergivore à travail égal (ce qui ne peut pas être le cas dans les chiffres Spritmonitor). Il n'y a rien à faire, et chercher des études chiffrées pour infirmer une logique aussi limpide consiste à vouloir s'embrouiller l'esprit (et je sais que vous pensez l'inverse vis à vis de moi, à savoir que je ne veux pas creuser plus loin que cette base logique).
    Cela pourrait être remis en cause si les hybrides rechargeables avaient une capacité exceptionnelle à récupérer l'énergie cinétique, mais en réalité ça ne représente qu'une part très mineure, voire anecdotique.

    Il me semble donc que vous ayez quitté le tronc de la logique pour aller chercher une autre vérité dans les branches du haut, qui sont plus touffues et moins limpides ... Il y est donc plus facile d'y trouver une conclusion qui va à l'encontre de la logique de base qui se trouve au niveau du tronc. Et donc je vous retourne le compliment, avec des chiffres tronqués et biaisés on peut conclure sur des contre-vérités, bien qu'ici il faut avouer que vous avez mis du coeur à l'ouvrage pour être carré au maximum.
    Mais si les chiffres de base exposés ici ne sont pas recevables, alors la conclusion ne l'est pas non plus. Et dans ce cas une réflexion logique de base a plus de valeur que ces tentatives chiffrées (un peu comme la somme des entiers est égale à l'infini alors que certaines démonstrations mathématiques puissent prouver que c'est plutôt égal à -1/12 par exemple).

(Votre post sera visible sous le commentaire)

Par pierrot2k (Date : 2022-10-23 08:24:44)

Le mercedes GLC 300e avec sa batterie de 33kwh (dans le coffre) est une bonne illustration de cette course a l'hybride.
Surcout de 10.000eur sur le modèle thermique, 400kg en plus sur la balance, perte d'espace de coffre significatof, bref...
Sans utilisation du mode tout élec, on parle de 15L/100 en essence avec bien sur une capacité de réservoir réduite sue ce type de véhicule.
Pour 70.000eur, sans option donc, on a le droit à un bloc 2L essence de 204 chevaux
Un fois la batterie élec à sec, le bloc est plutot adapté à des CLA, GLA et à mon avis aura bien du mal à assurer un semblant d'efficacité pour tracter la masse de 2.5t



(Votre post sera visible sous le commentaire)

Par Priuslux (Date : 2022-10-20 15:57:10)

Bonjour,

Vous n'avez pas pris en compte les bons élèves en matière de faible consommation:
Il faut savoir qu'une hybride rechargeable n'est efficace que si au départ elle est efficace en full Hybride. Les constructeurs qui ont développé les Full Hybrides sont: Toyota, Honda, Ford, Hyundai, Kia, et Renault plus récemment.
La consommation de la plupart des modèles de ces constructeurs consomment en moyenne autour des 5 litres au 100Km en réel.
Avec l'adjonction d'une plus grosse batterie pour les rendre rechargeables, les mêmes modèles améliorent leur consommation lorsque la batterie de propulsion n'est plus suffisamment chargée.
Car il faut savoir que le poids induit par une plus grosse batterie est pris en compte et compensé par l'utilisation d'une partie de la puissance de la grosse batterie qui, lorsqu'elle est "déchargée" ne l'est pas complètement.
Il est vrai que la fabrication de la batterie nécessite de l'énergie et une dépense de CO2 supplémentaire mais si le véhicule est traité et conduit de manière convenable et respectueux de l'environnement, il peut à la longue rembourser la dette carbone surtout si on en prend soin et qu'on le garde longtemps.
Pour ma part, j'ai une prius 3 (136 CV) acheté en occasion et 2014, qui jusqu'à aujourd'hui ne consomme que 4,7l / 100Km en moyenne et en réel, été + hiver en faisant principalement de la ville. Mon désir serait de me procurer la Prius 4 rechargeable (122 CV) qui est encore plus frugale et qui respecte la logique dont vous avez citée, à savoir baisser la puissance pour une moindre consommation.
Certes, je ne suis pas expert et je fais peut-être un mauvais calcul mais ce qui est sûr c'est que plus on garde longtemps sa monture et plus on améliore son bilan carbone.
Les autres constructeurs, dans l'empressement et pour éviter d'être soumis à la taxe carbone, ont fait le choix d'ajouter une grosse batterie + 1 ou 2 moteurs électriques sur leurs modèles thermiques déjà existants. Ce qui gonfle la puissance totale qui est la résultante de celle du moteur thermique et de celle(s) du ou des moteur(s) électrique(s).
Quand vous faites un procès aux hybrides rechargeables, faites bien la distinction au niveau des constructeurs.


Il y a 2 réaction(s) sur ce commentaire :

  • Par Denis (2022-10-24 22:55:07) : Toyota c'est différent, le cycle n'est pas le même.

    Une hybride se recharge en roulant.
    Une hybride rechargeable doit obligatoirement être rechargée car le fait de rouler n'est pas suffisant pour recharger.

    Au mieux certaines hybrides rechargeables peuvent récupérer jusqu'à 30% en roulant en théorie car dans la pratique c'est 10%.

    On commence enfin à voir les retours négatifs des rechargeables, volvo, stellantis et même hyundai, on voit bien que la communication foireuse fait gronder les clients.

    10 ans que je roule en hybride non pas pour le bien de la planète mais pour moins consommer en ville qu'avec mon ancienne essence. Sur autoroute une hybride est en outre moins économique.
    Toujours aussi ravi de mon rx450h.
  • Par Admin ADMINISTRATEUR DU SITE (2022-10-25 11:33:40) : En réalité toutes les technologies hybrides sont des full hybrides le sont, sauf les alterno-démarreurs de 12 à 48V ... Ne parlons donc pas de full hybride car ça embrouille plus qu'autre chose, et cela pour rien.

    De plus, vous faites l'erreur qui est justement dénoncée dans l'article (que vous n'avez donc pas lu), à savoir ne se concentrer que sur les consommations de carburant.

    J'apprécie votre commentaire, votre envie de bien faire et votre sincérité. Toutefois vos réflexions mènent pour certaines à des biais trompeurs :
    Votre analyse du surpoids est d'une logique relativement perfectible ;-) Qu'il reste un peu de jus dans la batterie ne remet pas en cause ce souci majeur. Et le peu qu'il reste est alors très vite consommé et doit donc être rechargé par le moteur qui va alors surconsommer. Seule l'énergie récupérée à la décélération est gratuite, mais le souci est qu'elle est très très limitée en terme de volume.

    La consommation de votre Prius est aussi liée à une conduite éco-friendly, et beaucoup de jolis scores sont aussi liés à la conduite différente qu'ont les gens sur une hybride. La Golf 4 TDI de mon père consommait 4.5 litres en 2000 par exemple, soit l'équivalent d'une hybride finalement (l'écart de poids avec la Prius n'est pas si énorme). Et sur Autoroute la Golf est probablement plus sobre qu'une Prius. En version rechargeable vous ferez de moins bonnes consommations, sauf si vous la rechargez évidemment.

    Enfin les autres constructeurs ont très bien fait les choses même si c'est différent que sur une Prius, et les consommations sont très proches.

    Je mets donc tous les constructeurs dans le même sac car il est juste de le faire. Et au lieu de distinguer les constructeurs, je distingue hybride d'hybride rechargeable. Cet article s'attaque à la deuxième catégorie et non la première.

    Merci à vous d'avoir réagi en tout cas !

(Votre post sera visible sous le commentaire)

Par Syn (Date : 2022-10-20 11:26:29)

Vous n'avez pas l'esprit mal tourné puisque cette analyse fait plutôt désormais consensus, au point que l'Europe a décidé de revoir sa formule de calcul des rejets pour ces véhicules ( le mal sera toutefois fait puisqu'il est question de 2025 à 2027 ).

Fiscalité favorable, en particulier aux entreprises, là où les recharges sont les moins fréquentes ( 15% des trajets en électrique vs 70% pour le calcul des rejets ): il s'agit bien d'une politique aberrante.

Parions que cette catégorie de véhicules ne fera pas long feu et qu'à l'aube de 2035, on cherchera soit à s'équiper d'un véhicule 100% électrique, soit d'une bonne occasion thermique parmi les modèles les plus fiables.


Il y a 4 réaction(s) sur ce commentaire :

  • Par PriusLux (2022-10-20 16:13:34) : Pour rajouter à mon précédent commentaire, je dirais que les critiques que vous avez formulées sont bien fondées mais elles concernent tous les constructeurs qui n'ont pas cru bon de développer un moteur Full Hybride avant de proposer des modèles Hybride rechargeables "bricolés" à la va vite et qui trainent le poids mort d'une batterie partiellement déchargée et incapable de compenser efficacement le surpoids du véhicule, d'où une surconsommation d'essence quand ladite batterie est "déchargée".
  • Par Admin ADMINISTRATEUR DU SITE (2022-10-25 11:11:51) : Merci pour votre réaction !

    L'expression full hybride revient en force ces derniers temps, je l'entends sur toutes les lèvres en ce moment !
    Elle ne sert pourtant à rien car n'importe quelle hybride de base est une full hybride ...
    Seules les versions ultra légères qui aident le moteur via la poulie damper ne sont pas des full hybrides, mais pour ma part je ne les considère pas vraiment comme des hybrides.

    De plus il n'existe pas de "moteur hybride", ni même de dispositifs conçus à la va-vite.
    Toutes les architectures sont très propres et aussi bien conçues les unes vis à vis des autres (car il n'y a rien de sorcier ni de contraignant à bien faire les choses), bien que Toyota utilise un système qui gratte jusqu'aux dernières miettes pour mimiser l'efficience. Mais il ne faut pas non plus l'idéaliser, ça reste assez conventionnel en terme de prestations (agrément et conso).
    Bref, pas de "moteur hybride" car le dispositif hybride et le moteur sont bien séparés et n'ont rien en commun. Tous les moteurs sont des thermiques classiques qui sont associés à des boîtes électrifiées.
    Je parlerais donc plus de "boîtes électrifiées" que de moteur hybride (cette expression est finalement complètement trompeuse et fausse quelque soit le cas).

    Mon article va même delà de la problématique du poids mort, puisque même en retirant ce problème de l'équation on arrive toujours à un véhicule qui est en contradiction avec la notion d'écologie, car c'est bien plus polluant à produire et surtout les puissances proposées sont bien à l'opposée de l'idée d'économie d'énergie (grosse puissance = grosse consommation d'énergie potentielle).
    Donc oui, et même si on ferme les yeux sur certains aspects négatifs, on arrive encore et toujours à un bilan mitigé voire mauvais.

    En tout cas merci encore pour vote intervention ;-)
  • Par syn (2022-10-25 11:41:54) : J'ai aussi toujours tiqué sur cette expression marketing 'full hybride' qui est une belle contradiction.

    Ça revient à écrire '100 % compromis'

    Mais je dois être fatigué, je vais prendre mon café 100% pur blend
  • Par Mycki72 (2022-11-20 09:17:01) : Je réagis par rapport au type de conducteur en relation avec le type de véhicule.
    J'ai longtemps été un conducteur un peu lourd sur les pédales d'accélérateur et de frein, ce qui évidemment ne favorise pas l'économie d'énergie
    Depuis que j'ai une boîte automatique, et il n'y a que cela de changé par rapport à mes anciens véhicules, ma conduite est devenue plus douce et plus coulée : la voiture fait le conducteur !
    J'attends avec impatience mon véhicule hybride rechargeable qui me sera livré au printemps et qui me permettra de faire des économies d'énergie avec ma conduite souple et douce.
    Il est à noter aussi que pour utiliser pleinement une hybride rechargeable il faut avoir la possibilité de la recharger (CQFD) or beaucoup de personnes n'ont pas de prise de courant à leur disposition près du lieu de stationnement de leur voiture, surtout dans les cités, évidemment.

(Votre post sera visible sous le commentaire)



Ecrire un commentaire

Ce site est le vôtre ! Interrogation, complément d'information, conseil, anecdote etc... Toutes vos remarques sont les bienvenues.

Pseudonyme :


Mail * (non obligatoire) :


Votre commentaire :


* Soyez au courant des réactions sur votre commentaire. Il n'est pas obligatoire et restera confidentiel si vous l'indiquez.






Sur le même sujet

Nouveautés auto

Choisir une voiture

Fiabilité / Entretien

 

© CopyRights Fiches-auto.fr 2022. Tous droits de reproductions réservés.
Nous contacter - Mentions légales