Autres thèmes pertinents :
Dernière modification 21/02/2024

Quelles caractéristiques techniques induisent plus ou moins de survirage / sous-virage ?


Le survirage et le sous-virage sont deux types de phénomènes liés à l'action de tourner d'une voiture, que je vous invite d'ailleurs à réviser dans l'article dédié.

Dans cet article nous n'allons toutefois pas revenir sur leur définition, nous allons lister les variables et caractéristiques qui vont faire qu'une voiture a une tendance à survirer ou sous-virer. Je vous invite au passage à mentionner des caractéristiques qui auraient été potentiellement omises ici par le biais des commentaires (on ne sait jamais).

A lire : comment lire une fiche technique automobile ?


Empattement

L'empattement d'une voiture va influer ce phénomène, plus il est grand plus on aura une tendance à sous-virer. Pour être plus précis, car cette explication est lacunaire, c'est le rapport entre empattement et la largeur des voie qui va plus ou moins favoriser le sous-virage. Plus on tend vers un rectangle allongé plus on va sous-virer, plus on tend vers le carré (type karting) plus ou va survirer. Une Série 7 (très sous-vireuse) ira plus facilement tout droit qu'une Mini (très survireuse).


Largeur des voies

Si j'ai des voies avant plus étroites qu'à l'arrière je vais gagner en directionnel, et donc en survirage. C'est pour cela que les 911 ont des voies avant moins larges, pour compenser une répartition des masses très moyenne (ce qui n'est pas le cas sur les Boxster et Cayman qui ont un moteur central, et finalement ces deux petits modèles sont plus nobles que la grande soeur 911 !).


Répartition des masses

Généralement liée à la position du moteur dans le cas d'une voiture thermique (sur les électriques c'est généralement plus neutre et moins concentré sur une zone précise de la voiture), la répartition des masses va induire le fait que la voiture veuille plus ou moins tourner.

Quand on a un moteur tout au bout du capot avant (proue) on aura du sous-virage. C'est le cas sur les voitures à moteur transversal dont le moteur est mis tout à l'avant en position perpendiculaire à la voiture (pour le pousser le plus loin possible avec la boîte !). On peut aussi voir plus rarement le phénomène sur certaines voitures à moteur longitudinal, comme sur les fameuses Audi que certains taquins appellent les AudiSteer pour understeer (sous-virage en anglais). En effet, malgré un moteur placé dans la longueur, il est mis si en avant (moteur placé avant l'essieu) qu'on se retrouve presque avec un typage façon transversal.


C'est la même chose avec les 911 à moteur arrière (après l'essieu), elles ont tendance à sous-virer (bien qu'en donnant un coup de gaz en virage j'obtiendrai un survirage qui induira un tête à queue, typique des anciennes 911. Car plus le train arrière est lourd, plus il aura d'inertie une fois qu'il va décrocher : il décrochera donc plus fort et sera plus difficile à juguler). Le train avant est ici trop allégé, et donc il perd en grip (dommage car c'est lui qui induit le directionnel, d'où le sous-virage).

Barre anti-roulis

Le réglage de la barre anti-roulis va jouer sur ce phénomène. Pour exemple BMW a d'ailleurs revu celui de sa Série 1 traction / transversal pour lui conférer un peu plus de survirage, pour rappeler le tempérament de la version précédent à moteur longitudinal. Pour ça il suffit de desserrer la tension de la barre (ce qui désunit un peu plus les roues de gauche et droite).
Et pour résumer, plus une barre anti-roulis est tendue (il existe des barres actives) plus on aura de sous-virage. Mais cela est encore un peu plus subtil car faut idéalement "attendrir" la barre avant par rapport à celle de l'arrière.


Géométrie

A lire aussi : la géométrie d'une voiture

Un angle de chasse positif favorise généralement le sous-virage. En le diminuant on obtient donc plus de survirage.

Un angle de carrossage négatif (les roues inclinées vers l'intérieur) peut généralement favoriser le sous-virage. À l'inverse, un angle de carrossage positif (les roues inclinées vers l'extérieur) peut favoriser le survirage. Il est recommandé d'avoir une différence significative d'angle de carrossage entre l'avant et l'arrière afin de compenser le sous-virage naturel de la voiture avec sa géométrie d'origine.


Un pincement accru à l'arrière peut favoriser le sous-virage en améliorant l'adhérence des roues arrière et en aidant à stabiliser la voiture dans les virages. Cela peut aider à réduire la tendance naturelle de la voiture à partir tout droit dans les virages.

D'autre part, un pincement accru à l'avant peut favoriser le survirage en améliorant l'adhérence des roues avant et en aidant à tourner plus rapidement dans les virages. Cela peut aider à compenser la tendance naturelle de la voiture à glisser vers l'extérieur dans les virages.

Roues arrière directrices

Comme vous l'aurez deviné, les roues arrières directrices favorisent le survirage. La différence est qu'il n'y a pas de ripage du train arrière, ou alors il arrive beaucoup plus tard. La voiture ne fait donc pas un tête à queue incontrôlé, ou alors il faudra vraiment forcer pour y parvenir.


Torque vectoring

Favorisant le directionnel, le torque vectoring va réduire le sous-virage.

Type de conduite

La manière de conduire va aussi générer du survirage ou du sous-virage, quelque soit les caractéristiques de la voiture. En effet, si j'accélère alors que je suis en courbe, la voiture tirera tout droit (même si j'ai un moteur central arrière). C'est la même chose si je freine fort en arrivant bien trop vite dans le virage, je partirai tout droit quelque soit le typage de l'auto.


Pour le survirage, il va se produire si je déleste l'arrière. Cela peut se produire si j'effectue un freinage appuyé en ligne droite suivi d'un coup de volant brusque. 70 à 80% du freinage s'effectue sur l'essieu avant, quand je freine fort je transferts les masses sur le train avant, l'arrière est donc plus léger et moins rivé au sol.

Tout cela constitue des techniques de conduite qui seront exploitées par les professionnels et coureurs automobiles (dont le métier est de faire danser les autos et d'aller au delà de ce que le châssis peut offrir de prime abord).


Ecrire un commentaire

Ce site est le vôtre ! Interrogation, complément d'information, conseil, anecdote etc... Toutes vos remarques sont les bienvenues.

Pseudonyme :


Mail * (non obligatoire) :


Votre commentaire :


* Soyez au courant des réactions sur votre commentaire. Il n'est pas obligatoire et restera confidentiel si vous l'indiquez.



Sondage au hasard :

Vous aimez plutôt :

Mon point de vue / Information complémentaire :
(votre commentaire sera visible sur la page de résultats)


Sur le même sujet

Nouveautés auto

Choisir une voiture

Fiabilité / Entretien

 

© CopyRights Fiches-auto.fr 2024. Tous droits de reproductions réservés.
Nous contacter - Mentions légales