Autres thèmes pertinents :
Dernière modification 03/04/2024

La suspension indépendante


L'évolution de la technique automobile a constamment recherché à améliorer les trains roulants, dont la conception influe beaucoup sur la manière dont va travailler le châssis dans les différents contextes de roulage. Au cœur de cette quête se trouve la suspension indépendante, un système qui a transformé la façon dont les véhicules se comportement sur la route, offrant ainsi une plus grande efficacité mais aussi un confort accru (l'un nuisant pourtant généralement à l'autre). Cet article explore la signification du terme suspension indépendante et détaille les différents types d'essieux à roues indépendantes.

Qu'est-ce qu'une suspension indépendante ?

La suspension indépendante est un système de suspension dans lequel les roues d'un essieu sont montées séparément, permettant à chaque roue de se déplacer verticalement sans affecter directement l'autre. C'est donc le type de suspension le plus évolué et le plus sophistiqué. Cela contraste avec les systèmes de suspension rigides, où les mouvements d'une roue peuvent influencer l'autre. En pratique, cela signifie que si une roue rencontre un obstacle ou un trou sur la route, le mouvement résultant ne perturbe pas la roue opposée, maintenant ainsi une meilleure adhérence et stabilité.


Notez que cette totale indépendance n'est pas toujours idéale, d'où l'apparition d'une barre anti-roulis sur ce type de suspension.

Types d'essieux à roues indépendantes

Il existe plusieurs configurations de suspension indépendante, chacune offrant des avantages spécifiques en termes de performance, de coût et d'espace :

  • Suspension MacPherson : Caractérisée par un seul bras de suspension et un amortisseur par roue, la suspension MacPherson est donc de type indépendante.
  • Suspension à double triangulation : Utilisant deux bras de suspension (ou "triangulations") il s'agit d'une sorte de "double Macpherson", il s'agit donc de roues indépendants.
  • Suspension multibras : Cette configuration utilise trois bras ou plus pour chacune des roues, permettant une totale indépendance entre les roues d'un même essieu.
  • Suspension à bras tirés semi-rigide ? : Dans une moindre mesure, les essieux semi-rigide sont relativement indépendants ... Ce n'est certes pas très rigoureux à dire, mais les roues d'un même essieu ont une dépendance faible, à savoir que les mouvements de la roue d'un côté influe très légèrement celle situé à l'opposé. On peut donc la qualifier de semi-indépendante.

Avantages des suspensions indépendantes

Le principal avantage des suspensions indépendantes est leur capacité à améliorer le confort de conduite et la maniabilité, et en gros ça apporte  des trains roulants plus sophistiqués et raffinés. En permettant à chaque roue de réagir individuellement aux conditions de la route, elles minimisent les perturbations sur la trajectoire du véhicule et améliorent le comportement. De plus, elles libèrent plus d'espace, ce qui permet de proposer des coffres plus spacieux et profonds ou encore de laisse un maximum de place au moteur situé à l'avant (sur les thermiques).

Tous les commentaires et réactions


Ecrire un commentaire

Ce site est le vôtre ! Interrogation, complément d'information, conseil, anecdote etc... Toutes vos remarques sont les bienvenues.

Pseudonyme :


Mail * (non obligatoire) :


Votre commentaire :


* Soyez au courant des réactions sur votre commentaire. Il n'est pas obligatoire et restera confidentiel si vous l'indiquez.



Sondage au hasard :

Pour quelle raison PRINCIPALE achèteriez-vous une voiture électrique ?

Mon point de vue / Information complémentaire :
(votre commentaire sera visible sur la page de résultats)


Sur le même sujet

Nouveautés auto

Choisir une voiture

Fiabilité / Entretien

 

© CopyRights Fiches-auto.fr 2024. Tous droits de reproductions réservés.
Nous contacter - Mentions légales