Autres thèmes pertinents :
Dernière modification 03/04/2024

Suspension Macpherson et pseudo Macpherson


Equipant la très grande majorité des trains avant de voiture, l'innovation de Earle S. MacPherson a marqué un tournant décisif au début des années 50. Conçue initialement pour la Ford Vedette avant d'être adoptée par General Motors pour sa fameuse Chevrolet Corvair, la suspension MacPherson s'est rapidement imposée comme une référence, révolutionnant la conception des suspensions en associant simplicité et efficacité. Aujourd'hui, bien des décennies après son introduction, la suspension MacPherson continue d'être un pilier dans l'industrie automobile. Cet article vise à explorer ce système ainsi que les différentes variantes.

Le Principe MacPherson


La suspension MacPherson est un modèle de suspension indépendante simplicité et d'efficacité. Elle se compose principalement d'une jambe de force qui intègre un amortisseur et un ressort hélicoïdal, ainsi que d'un bras de suspension qui relie la roue au châssis du véhicule. Ce système permet un gain de place considérable à l'avant, là où on doit placer un très encombrant moteur (ce qui est moins le cas avec les électrique, qui se mettent à adopter plus facilement le double triangle), tout en offrant une suspension robuste capable d'absorber efficacement les irrégularités de la route.

Et même si tous les Macpherson fonctionnent d'une manière semblable, il existe trois grandes variantes qu'il est intéressant de voir.

MacPherson vs Pseudo MacPherson

La distinction entre le MacPherson "classique" et le Pseudo MacPherson réside dans la conception du bras de suspension. Le MacPherson utilise un bras standard, linéaire, tandis que le Pseudo MacPherson adopte un bras en forme de triangle. Cette différence de forme a un impact direct sur la façon dont les forces sont réparties et gérées par la suspension.



Le système Pseudo MacPherson, presque omniprésent dans les véhicules modernes, offre une bonne gestion des contraintes longitudinales et transversales dans un espace limité. Il est presque systématiquement associé à une barre anti-roulis, qui est reliée directement à la jambe de force ou au bras de suspension, jouant un rôle crucial dans la réduction du roulis / tangage du véhicule dans les virages. Sans elle, la suspension est totalement indépendante, ce qui peut générer un manque de cohérence et d'harmonie entre le train de gauche et de droite.



Macpherson à Double Pivot

Une évolution notable dans la famille des suspensions MacPherson est le système à double pivot. En séparant les points d'attache du moyeu de la roue, cette configuration permet une meilleure répartition des forces de direction et de suspension. Le double pivot contribue à une précision de direction accrue et à une réduction des effets de couple sur la direction (torque steer), un atout majeur pour les véhicules à traction avant puissants ou les véhicules à propulsion.



Tous les commentaires et réactions


Ecrire un commentaire

Ce site est le vôtre ! Interrogation, complément d'information, conseil, anecdote etc... Toutes vos remarques sont les bienvenues.

Pseudonyme :


Mail * (non obligatoire) :


Votre commentaire :


* Soyez au courant des réactions sur votre commentaire. Il n'est pas obligatoire et restera confidentiel si vous l'indiquez.



Sondage au hasard :

Plutôt V6 ou L6 ?

Mon point de vue / Information complémentaire :
(votre commentaire sera visible sur la page de résultats)


Sur le même sujet

Nouveautés auto

Choisir une voiture

Fiabilité / Entretien

 

© CopyRights Fiches-auto.fr 2024. Tous droits de reproductions réservés.
Nous contacter - Mentions légales