Autres thèmes pertinents :
Dernière modification 08/05/2024

Mini Aceman : le ridicule peut (finalement) tuer


Le nouveau Mini Aceman est une tentative, qu'on qualifiera "d'audacieuse", de conquérir le segment des SUV (très) compacts, mais dans le cas de cette voiture, le dicton "le ridicule ne tue pas" semble ne plus pouvoir s'appliquer. Car en effet, et particulièrement s'agissant des voitures, le ridicule peut largement tuer la carrière d'un modèle. C'en est même devenu l'un des tout premiers critères de choix, avant même la praticité. Ayant eu l'occasion de jeter un œil au concept lors du salon de Bruxelles en 2023, j'avais déjà pressenti que l'Aceman pourrait laisser perplexe, pour ne pas dire plus (en gros j'ai esquissé un sourire suffisant en la voyant se dévoiler sous mes yeux, faisant alors ressurgir de mon être cet orgueil qu'il faudrait au contraire que je fasse taire, merci Mini !). Son esthétique, déjà peu attrayante sur le concept, ne semble guère s'être améliorée dans sa version de production (quoi que, ça semble finalement moins pire ..).


Stylistiquement, l'Aceman me semble donc très douteux, mais il est possible que avec le temps nous apprécions mieux la direction artistique choisie par Mini. Après tout, certaines voitures finissent par s'embellir à nos yeux à force de les voir, et il m'est déjà arrivé de tomber dans le piège des réactions à froid un peu trop sévères (il n'empêche qu'en général ça se cristallise définitivement sur cet avis originel). Son regard triste et sans confiance ne transmet pas l'assurance et le charisme que l'on associe à une marque premium comme Mini. À l'arrière c'est semble-t-il moins pire mais il perd son côté rétro qui fait l'identité de la marque, sans compter que les lignes moins verticales et perpendiculaires lui font perdre en robustesse.







Mini Aceman : le (vrai) nouveau Countryman ?)

C'est un SUV compact à motorisations exclusivement électriques. Mesurant 4,07 mètres de long, il mesure la même longueur que le premier Countryman sorti en 2010, ou plutôt 4 cm de moins. Il est donc particulièrement proche du Countryman originel, et il semble qu'il aurait pu porter ce patronyme et en laisser un nouveau pour le Countryman III (qu'on aurait pu appeler Familyman !).







On dispose de plusieurs signatures lumineuses, une mode que je mentionne dans l'article dédié à ce sujet

Intérieur


C'est sans surprise, ça reprend ce que l'on a déjà vu sur les Mini III (IV si on considère les antiquités) et Countryman II, avec ce fameux écran rond qui est pour le coup aussi audacieux (et idiot) que Peugeot qui veut placer ses compteurs au dessus du volant. Vouloir réinventer des choses qui marchent très bien reste une idée à la foi idiote et c'est le signe d'un certain orgueil. Un écran doit être rectangulaire, ce n'est qu'une question de logique implacable ... Avouons toutefois que pour l'interface d'une voiture ça peut encore passer, car le but n'est pas ici de travailler et donc d'optimiser l'espace d'affichage (on aura malgré tout des effets pervers, avec des vidéos qui ne peuvent par exemple pas être vues en plein écran, on ne peut donc exploiter les 24 cm de diamètre). Et puis derrière ma mauvaise langue j'avouerai que ça lui confère une certaine identité, et pour une fois la marque est allée au bout des choses avec ses ronds (auparavant le rond central affichait une image rectangulaire qui faisait un peu tâche).




En revanche je suis plus sceptique concernant les tissus, qui me paraissent pas forcément très chics et résistants (mieux vaut éviter de renverser quelque chose sur eux, ainsi que de trop les accrocher), on dirait qu'ils ont déjà des bouloches (sur toutes les Mini que j'ai vues j'ai eu ce sentiment, salons comme concessions). Les coloris choisis sont aussi très surprenants, car tout cela semble manquer de grâce et d'harmonie. On a par exemple du bleu/cyan qui se mélange avec du rouge/orange, ce qui est encore une fois peu harmonieux avec le sentiment que c'est un enfant qui a choisi ces correspondances sans connaissance aucune en couleur et matières, ça détonne trop. Cette ambiance est donc un peu psychédélique, avec le sentiment que ça sniffe un peu trop dans les sphères dirigeantes de la marque. Bon après le but n'est pas non plus de tomber dans la tristesse commune des voitures des années 90/2000 par exemple, avec leurs planches de bords noires et déprimantes.
Enfin, la qualité de finition est pénalisée par des plastiques bas de gamme (que j'estime être de la même matière que ceux que j'ai vus en vrai dans les nouvelles Mini), mais c'est une tradition chez Mini, depuis toujours ...


Caractéristiques techniques

Basé sur la même plateforme que la Mini électrique citadine, il est possible que l'Aceman ne propose pas de version thermique à l'avenir, mais cette plateforme de thermique permet toutefois de vite pouvoir faire marche arrière en y intégrant un moulin qui fume, qui rame, qui coûte et qui fait du bruit. Ca dépendra de l'évolution de la législation européenne, et Mini a en tout cas de quoi faire marche arrière, ce qui n'est pas le cas de certaines autos qui ne peuvent être qu'électriques.

À son lancement cet hiver, il sera proposé en deux versions : le Mini Aceman E et le Mini Aceman SE.

Le Mini Aceman E est équipé d'un moteur électrique de 135 kW/184 ch, générant un couple de 290 Nm. Il peut accélérer de 0 à 100 km/h en 7,9 secondes et atteindre une vitesse maximale de 160 km/h. Sa batterie d'une capacité de 42,5 kWh offre une autonomie allant jusqu'à 310 kilomètres.

Quant au Mini Aceman SE, il dispose d'un moteur électrique plus puissant de 160 kW/218 ch, avec un couple de 330 Nm. Il peut atteindre 100 km/h en 7,1 secondes et une vitesse maximale de 170 km/h. Sa batterie haute tension de 54,2 kWh (la puissance des électriques dépend aussi de la puissance de la batterie, exprimée aussi en kW) lui permet d'atteindre une autonomie pouvant aller jusqu'à 406 kilomètres.

Il offre la possibilité de recharger sa batterie avec un courant alternatif jusqu'à 11 kW. En ce qui concerne la recharge en courant continu, il propose une puissance de recharge de 75 kW avec la petite batterie tandis que celle du SE (grosse batterie) atteint 95 kW. Tout cela est dans la moyenne, ni bonne ni mauvaise, mais pour une auto à vocation citadine ça reste très suffisant, bien qu'une voiture locale doit aussi pouvoir aller loin quand on en a besoin (même si c'est un besoin rare). Et dans ce cas ça sera largement possible mais pas dans le meilleur des conforts, ce que l'on pourrait pourtant prétendre d'une auto premium.

Grâce à cette configuration, une recharge rapide en station est possible, permettant de recharger la batterie de 10 % à 80 % en un peu moins de 30 minutes.

La marque annonce un comportement enjoué, elle appuie bien dessus, et on peut donc estimer qu'on aura affaire à un châssis bien dur à la Mini, chose que ne fait plus trop le Countryman II en étant devenu Familyman.


Conclusion

En conclusion, l'Aceman semble être un pari risqué sur le plan esthétique. Alors que Mini a toujours su séduire avec des designs rétro-modernes et objectivement séduisants (car oui, la beauté a bien des caractéristiques mathématiques et donc objectives), ce nouveau venu laisse une impression mitigée, voire décevante. Attendons de voir si le temps permettra à nos yeux de s'y habituer, mais pour l'instant, la prudence est de mise lorsqu'il s'agit de juger ce modèle.

Fiches Mini

Tous les commentaires et réactions


Ecrire un commentaire

Ce site est le vôtre ! Interrogation, complément d'information, conseil, anecdote etc... Toutes vos remarques sont les bienvenues.

Pseudonyme :


Mail * (non obligatoire) :


Votre commentaire :


* Soyez au courant des réactions sur votre commentaire. Il n'est pas obligatoire et restera confidentiel si vous l'indiquez.



Sondage au hasard :

Pour quelle raison PRINCIPALE achèteriez-vous une voiture électrique ?

Mon point de vue / Information complémentaire :
(votre commentaire sera visible sur la page de résultats)


Sur le même sujet

Dernières fiches Mini :

Nouveautés auto

Choisir une voiture

Fiabilité / Entretien

Avis auto

 

© CopyRights Fiches-auto.fr 2024. Tous droits de reproductions réservés.
Nous contacter - Mentions légales