Dernière modification 01/11/2022

Quels leviers l'Etat va utiliser pour vous empêcher d'avoir une thermique ?


Difficile dans les pays des droits de l'Homme de vous priver abruptement de l'usage ou l'acquisition d'un bien physique ... En effet, lorsqu'un peuple est habitué à la liberté, il faut être subtil pour pour le lui retirer sans qu'il ne s'en rende vraiment compte. Et pour cela, l'Etat est devenu un spécialiste puisqu'il "élève" les citoyens tel un cheptel depuis déjà un bon bout de temps. Voyons donc dans cet article les leviers qu'il peut utiliser pour vous retirer votre voiture thermique.


Des bonus devenus méga malus


Si le bon vin a tendance à bien vieillir dans le temps, on peut dire que ce n'est pas vraiment le cas des bonus et malus écologiques. En effet, alors que ce barème cherchait à faire croire qu'il allait avant tout récompenser les voitures vertueuses, avec le temps il a finalement avoué que son principal objectif était de punir la voiture thermique de plus en plus sévèrement et de manière de moins en moins légitime. Car oui, avec des seuils qui se sont abaissés à des niveaux devenus intenables pour les lois de la physique (car même avec tout le progrès du monde, ils ne sont pas atteignables par les lois de la thermodynamiques : il faudra toujours un minimum d'énergie nécessaire pour propulser une masse de 1.5 tonnes en moyenne), on interpréter ça comme une envie d'éradiquer purement et simplement la voiture thermique du paysage.
C'est donc de manière insidieuse que le barème s'est introduit dans nos vie en 2008, avec une méthode bien connue des autorités : à savoir créer une règle qui paraît positive et fair play pour la transformer petit à petit en punition indigeste qui piège tout le monde. On rappellera aussi l'image très à la mode de la grenouille qu'on fait cuire en augmentant petit à petit la température, cela afin qu'elle ne se rende pas compte des choses, et aujourd'hui on peut dire que l'eau arrive à ébullition.


Alors qu'il fallait payer 2600 euros de malus en 2008 pour l'achat d'une voiture de plus de 250g/km, il faut maintenant tabler sur 40 000 euros de malus à payer au delà des 224 g/km.
Et avec un malus qui démarre dès 127 g/km, les marques adaptent leurs mécaniques pour passer sous les radars, avec comme résultat des voitures qui affichent des puissances toujours plus élevées mais avec des performances qui paraissent régresser, cela en raison de l'allongement excessif des transmissions. N'oublions pas non plus de mentionner l'aberration des hybrides rechargeables.
Résultat, l'agrément des thermiques est devenu si médiocre que cela favorise l'attrait pour l'électrique, et je suis désormais répugné de devoir essayer des moteurs thermiques de milieu de gamme tellement ils sont inférieurs à leurs équivalents électriques en terme de reprise et de sensation de poussé.

ZFE : tu circuleras partout sauf là où il y a de l'intérêt


Après avoir poussé le diesel pour sa sobriété, l'Etat a eu le culot (il paraît que les co.. ça ose tout) de faire marche arrière toute, à savoir bannir le diesel des villes. Et si cela est en partie logique pour des raisons sanitaires (en partie car les essences modernes produisent aussi du NOx et des particules fines en raison de l'injection directe qui induit un mélange pauvre une partie du temps), on peut dire que ce revirement de cap abrupte passe un peu pour un piège tendu ou encore le signe d'une incompétence flagrante (dans les deux cas ce n'est pas jojo).
On estime donc que d'ici 2025 (c'est à dire demain) qu'entre 10 et 15 millions de voitures pourraient être interdites de circuler dans plus de 40 métropoles françaises, qui réunissent donc la majorité de la population française (concentration vers les villes).
Sur près de 40 millions de véhicules, on peut dire que les ZFE vont faire un sacré ménage ! Et surtout l'impact psychologique sera si fort que les gens réfléchiront à deux fois avant de retenter l'aventure du thermique.
Car la punition est ici double, au delà de vous interdire d'utiliser votre auto librement, cela anéantira la cote de millions de véhicules qui ne trouveront alors plus acheteur. Les difficultés financières seront alors accrues pour ces gens qui auront encore plus de mal à financer une électrique (moins d'argent récupéré pour la vente et des prix bien plus élevés sur ce type de technologie, le double effet qui risque d'exclure une partie de la population de posséder une voiture particulière).

Aménagement des villes


C'est un phénomène qui date de bien plus longtemps et qui vient s'ajouter au ZFE pour "aérer" les villes, qui sont donc désormais dotées de deux armes stratégiques principales.
En effet, les premiers éléments sont apparus dès les années 90, avec les fameuses voies de bus qui ont plus pénalisé les voitures qu'elles n'ont aidé les bus ... Je me rappelle encore mon grand-père, qui circulait beaucoup sur Paris, se plaindre de l'aberration de la chose. Si il savait à quel point ce n'était que le début du cauchemar ...
Depuis les villes ont été transformées pour pourrir la vie des automobilistes, avec une optimisation qui s'oriente vers la dégradation des conditions de roulage. Il y a donc des gens qui cherchent à transformer nos villes pour qu'elles perdent en efficacité, et tout cela à vos frais chers internautes ...

Sachant que la majorité de la population habite dans les villes françaises (rien que l'Île de France représente à peu près le cinquième de tous les Français), toute action produite dans ces lieux a un impact fort sur la circulation automobile globale du pays.

Contrôle technique


Un levier très pratique qui permet de tuer les voitures thermiques est incarné par le contrôle technique. Les premiers signes ont d'ailleurs fait leur apparition il y a quelques années (2019) avec le fameux test de l'opacité des fumées ... Etant aux premières loges, j'ai pu constater ici des aberrations incroyables avec à la clé des injustices profondes entre les conducteurs. Il n'y a en effet pas de barème universel qu'il faut appliquer à tout le monde et toutes les voitures, mais plutôt un barème par voiture qui est lié aux spécifications techniques de l'auto. Il faut en effet savoir que chaque auto qui sort d'usine a une valeur d'opacité déterminée par le constructeur (un seuil que la marque promet de ne pas dépasser avec le moteur en jeu), et certains ont appliqué des seuils si bas qu'il est désormais presque impossible à passer ! Par exemple, certaines Renault ne doivent pas dépasser les 0.1 M-1 d'opacité alors que le barème autorise par défaut (quand l'auto n'a pas de valeur d'opacité attribuée par le constructeur) des valeurs situées entre 0.7 et 3.0 m-1. L'injustice consiste ici à ce que certaines autos qui produisent une opacité de 2 M-1 puissent être acceptées tandis que d'autres qui génèrent 0.2 M-1 (soit un moteur plus que propre ! Cette valeur est même exceptionnelle) peuvent être recalées ...
Mais ce n'est pas vraiment le problème ici même si je voulais rappeler cette aberration, mais plutôt que l'Etat a le levier du contrôle technique pour faire bannir encore plus de thermique de nos routes.

Prix du carburant


Avec des matières premières qui voient leur valeur progresser, le prix du pétrole est donc revu à la hausse. Avec des prix à la pompe qui ont dépassé les 2 euros (et qui auraient du le rester si l'Etat ne nuisait pas encore un peu plus ses caisses en instaurant des aides), on peut dire qu'il ne cherche pas vraiment à ménager ses citoyens propriétaires de voitures ... Les taxes restent en effet à des niveaux similaires montrant ainsi qu'il veut que les prix restent élevés. Bien entendu, les ristournes et autres plafonds de prix instaurés sont là pour le folklore et pour faire croire qu'il vous veut du bien ...


Crédit plus difficile ?

Sachant que la majorité des autos se financent par crédit, il suffit alors de rendre les conditions plus difficiles pour exclure une partie des Français de l'automobile.
Avec un rabaissement du taux d'usure autorisé par les banques (imposé par l'Etat) pour les crédits immobiliers, il faut donc prendre en considération que cela pourrait advenir la même chose concernant les crédits à la consommation (et donc les crédits auto).
Cela consisterait donc à empêcher le renouvellement de votre véhicule, avec à la clé une exclusion pure et simple qui vous empêcherait de continuer à faire partie de la catégorie des automobilistes.
De plus, avec le relèvement des taux des banques centrales, il sera probablement plus difficile d'emprunter puisque les taux proposés par les banques vont revenir à des valeurs plus consistantes (celles qu'on connaissait quand l'économie tournait encore un peu rond).

Conclusion

L'Etat dispose de tout un tas d'outils très efficaces qui lui permettront de vous interdire d'avoir une voiture sans que cette interdiction soit directe et franche. C'est donc par une manière détournée et hypocrite qu'il viendra à bout de votre voiture thermique, et plus généralement votre voiture tout court, car les prix de l'électrique sont encore très excluant.

N'hésitez pas à partager votre pensée et indiquer d'autres axes éventuels sur lesquels l'Etat pourrait aussi nous contraindre à mettre au rebus notre thermique.

Tous les commentaires et réactions


Dernier commentaire posté :


Par Relax (Date : 2022-11-10 00:15:24)

Bonjour,

Il suffit juste de garder sa voiture classée crit1 et puis c'est bon. Ma petite fiat 500 est crit1 et ne m'assassine ni à la pompe ni à la révision.

Il y a 2 réaction(s) sur ce commentaire :

  • Par Ray Kourgarou TOP CONTRIBUTEUR (2022-11-11 01:06:54) : C'est bête mais j'ai 4 voitures, trois crit'air 4 et une de collection sans même de crit'air qui totalisent en tout 900.000 km de bons services sans pannes majeures et d'entretien simple à effectuer soi-même pour pas très cher! Comment vais-je pouvoir faire ? 🤔
    Ah oui ! Je sais 😊👍 : je vais les brûler et dépenser 70.000 euros soit en gros 8 fois la valeur totale de mes voitures actuelles en occasion pour acheter 4 Fiat 500 avec une obligation d'entretien chez Fiat qui va me coûter une fortune pour des trottinettes en place de
    - ma Mercedes + mon fourgon Peugeot + la 206 de ma femme + ma 309 de collection.

    On peut mettre un canapé et quelques cartons ou encore une palette de marchandises dans le coffre d'une Fiat 500, comme dans mon fourgon ?

    Ça consomme combien une Fiat 500 ? (Ma Mercedes C200 CDI "Pack Design AVANTGARDE" consomme 5.3L/100 à 130 km/h sur autoroute)

    Pffff.... 🙄
  • Par Admin ADMINISTRATEUR DU SITE (2022-11-15 14:36:07) : Il y a quand même de la pertinence dans ce qu'il dit mon cher Ray adoré ;-)

    Les vignettes crit'air se destinent aux villes et non à notre cambrousse encore pleine de liberté !
    Et donc il est pertinent d'avoir une 500 en ville non ?

(Votre post sera visible sous le commentaire après validation)

Suite des 8 commentaires :

Par Bug Haty TOP CONTRIBUTEUR (Date : 2022-11-09 12:27:24)

ça y est, selon le jounral l'Argus, le kommissar européen Lebreton vient de reconnaître que les objectifs de passage au VE vont être revus ! C'est ce que prévoyaient sur ce site, les commentateurs les plus sagaces at corrosifs ! On a aller vers une "bi-motorisation" dans le meilmeur des cas. Des VE pour les gros salaires, ça sera la deuxième ou la troisième voiture, et le vulgum pecus, en transport en commun, et le droit à un véhicule à essence pour aller voir mémé à Noel. De préférence en location.


Il y a 2 réaction(s) sur ce commentaire :

  • Par Fab i trois TOP CONTRIBUTEUR (2022-11-09 22:52:23) : Bonjour,

    Oui, notre commissaire européen met en perspective quelques réflexions qui relèvent du bon sens. de toute façon dans ce qui a été voté en 2022, un état d'avancement a été prévu en 2026 pour faire déjà un 1er point, et un 2ème point est prévu en 2030. Le 31/12/2030 étant par ailleurs aussi la date butée pour qu'un état membre puisse subventionner la mobilité notamment en transition électrique, du moins suivant les testes actuels.

    Pour le reste certaines de ses interrogations ou affirmations pourront prêter à sourire, comme ce 70% des bornes de recharge d'Europe concentrées sur 3 pays, ou ces inquiétudes sur le Lithium, Le Cobalt et autres, alors qu'il est parfaitement au fait de l'évolution à venir sur ces points, par exemple, alors qu'il reste très silencieux sur les matières premières à prévoir pour le renouvelable dont l'éolien marin s'en inquiéterait-il moins ??.

    Pour ma part, un mixte énergétique est tout autant souhaitable, qu'une réduction drastique des gaz à effets de serre (GES), donc plutôt que de vouloir envoyer à la casse des véhicules déjà construits, mieux vaudrait viser par exemple le transport de fret longue et moyenne distance par camion en vue d'un transfert sur rail ou en fluvial, voir en maritime suivant les liaisons, un pousseur avec ses barges de 100 semi ou un train équivalent de 40 semi avec deux locs en tête en UM, apporteront à moindre frais au prix de terminaux multimodaux un effet immédiat en terme de tonnes de co² émis.

    Cordialement
  • Par Admin ADMINISTRATEUR DU SITE (2022-11-15 14:07:13) : J'aimerais aussi faire des pronostics, mais dans un monde occidental qui n'a pas connu de cataclysme depuis 1945 j'ai du mal à croire que d'ici 2035 il n'y en aura pas un qui aura rebattu toutes les cartes ...
    Et si on imagine une guerre qui rase les deux tiers de l'humanité, alors on (les survivants) pourra potentiellement tous rouler en V12 😎

(Votre post sera visible sous le commentaire)

Par Razrback (Date : 2022-11-08 20:40:47)

On se moque un peu de la définition exacte du pamphlet mais merci d'enrichir notre culture. On avait comprit où il voulait en venir, c'est là le principal.

L'électrique est à mon sens uniquement un moyen pour dégager encore plus de profit aux acteurs sur un secteur qui se casse la figure d'année en année.
La prochaine étape sera la chute progressive des concessions automobiles.
Cela va s'appliquer à plus grande échelle avec tous les petits artisans qui vont fermer aux profits des grands groupes qui feront toujours plus de CA et le bonheur des actionnaires.

L'avenir sera de toute manière bien sombre sur le plan politique et économique. Il suffit de voir en ce moment l'Euro mourir et l'État français s'endetter de plus en plus.


Il y a 6 réaction(s) sur ce commentaire :

  • Par Bug Haty TOP CONTRIBUTEUR (2022-11-09 12:18:11) : Bah non, les mots ça a un sens. Pas la peine de se plaindre des garagistes, si vous même vous massacrez la langue.
  • Par Razrback (2022-11-09 12:46:55) : Une nuance tout de même entre "massacrer la langue" et employer un mot pas forcément en contexte...
  • Par Ray Kourgarou TOP CONTRIBUTEUR (2022-11-09 15:51:06) : Certains mots n'ont pas de sens ou plutôt deux sens, les palindromes.
    😊😊
  • Par Bug Haty TOP CONTRIBUTEUR (2022-11-09 22:43:49) : @Razr Sur le fonds vous avez raison. L'introduction d'une battarie petite ou grosse a permis aux vendeurs d'augmenter leurx prix de façon inflationniste. ça devient grotesque. Ex Mereedes qui vend maintenant des VE à plus de 150000¤ (1 million de francs). Les Citroen et DS à 75000¤? Tout ça va augmenter l'endettement privé.
  • Par Fab i trois TOP CONTRIBUTEUR (2022-11-09 23:09:38) : Bonjour,

    Si en matière de prévision pour l'avenir, sauf à vraiment bien connaître les sujets abordés où être face à une évidence, je préfère jouer mon joker, mais je suis d'accord avec vous en ce qui concerne les concessions.

    Avec la baisse des ventes d'automobiles neuves, sauf à ce que ce marché se redresse ou à ce que le marché de l'occasion puisse le soutenir, il me semble difficile que le tissu actuel de concession perdure, et comme vous je pense qu'à brève échéance cela va tailler dans le vif.

    Est-ce que l'électrique a déjà un rôle là dedans, difficile à dire car elles ne sont pas encore assez nombreuses, la dégradation économique des entreprises, et les incertitudes liées au contexte actuel entre ZFE, inflation et coûts divers dont l'énergie qui explosent et autres sont vraisemblablement plus à mettre en cause.

    Bien à vous
  • Par Admin ADMINISTRATEUR DU SITE (2022-11-15 13:28:19) : Merci pour ce partage d'opinion.
    Pour ma part l'électrique a deux rôles :
    - Réduire le CO2 émis par voiture (car pour le moment ça semble indiscutable même si le contexte énergétique [type de centrale] a un impact sur les résultats)
    - Ecarter une bonne partie de la population de la mobilité individuelle pour accroître encore plus les réductions d'émissions de CO2 (grâce à l'inflation qu'induit ce type de propulsion, pourtant bien plus simple à concevoir et construire finalement)

    Quant aux actionnaires ils vont en revanche tous tirer la tronche, car c'est toute l'économie qui se contracte ... Les riches vont morfler et il n'y a que les ultra riches (bien plus rares) qui vont profiter de la situation (en regardant les simples riches se faire attaquer par les classes moyennes et basses, diviser pour mieux régner).

(Votre post sera visible sous le commentaire)

Par Terreetciel (Date : 2022-11-08 15:16:24)

Bonjour,
Votre pamphlet est juste expression de la réalité.
Personnellement, j'ai du mal à me dire que je vais mettre 20000 ¤ dans un monospace diesel qui ne me permettra plus dans quelques années de rouler à Lyon et à Grenoble. Et psychologiquement, cela me bloque au niveau de mon achat depuis maintenant un an car je n'ai aucune idée de sa valeur de la revente quand les critères de seront interdites.
On vit une période hallucinante sachant que les vendeurs essaient de nous réconforter en nous disant que cette mesure est inapplicable. Qui croire ? l'État ou les vendeurs ?


Il y a 5 réaction(s) sur ce commentaire :

  • Par yop (2022-11-08 15:45:43) : Les vendeurs vendent et l'état sanctionne et encaisse ;)
  • Par Bug Haty TOP CONTRIBUTEUR (2022-11-08 15:49:44) : Un pamphlet est un ouvrage substantiel à orientation polémique. Là il s'agit d'un ARTICLE qui a à la marge un aspect polémique. Cherchez dans le dictionnaire le sens du mot "polémique". Que je sache, le diesel ne sera pas interdit des villes, sauf les plus anciens. Le passage au tout électrique est un bluff qui va se planter lamentablement
  • Par Razrback (2022-11-08 20:44:23) : Ne jamais croire un vendeur de toute façon.
    Quoique vu notre gouvernement actuel, on est à peu près au même niveau...
  • Par Fab i trois TOP CONTRIBUTEUR (2022-11-10 00:14:18) : Bonjour à vous,

    Effectivement l'arrivée des ZFE pose interrogation et ceux d'autant que les règles peuvent varier d'une agglomération à une autre, soit en terme de classement crit'air des véhicules, soit en terme d'année de mise en oeuvre.

    Si aujourd'hui le souci se pose pour l'ile de France et la région parisienne ainsi qu'un certain nombre de métropoles, au 1er Janvier 2025 toutes les agglomérations de plus de 15o ooo habitants devront établir leurs ZFE. Pour ces dernières seront exclus dans 1er temps les crit'air 4 et 5, puis les crit'air 3 à partir du 1er janvier 2026.

    A terme en ZFE et en 1er jet ne devrait donc rester à y être admises que les seules crit'air 2 et 1, sauf la nuit genre 20h/8h et le week-end où les crit'air 3, 4 et 5 seraient à nouveau admises, le tout sous surveillance de radars de plaque afin de pouvoir "arroser" les récalcitrants.

    Comme pour vous, pour moi ou d'autres personnes l'incertitude demeure, pour la longue distance le diesel était parfait mais bon les oxyde de machun, les particules et je ne sais plus quoi encore l'ont transformé en un vilain pas beau, bien que doter de FAP et autres pots catalysés, donc par quoi pourra-t-on remplacer nos routières ?? entre une hybride fulltruc ou rechargebidouille et une électrique immature cela me laisse dubitatif au milieu d'un océan de SUV en surcharge pondéral.

    Bien à vous
  • Par Admin ADMINISTRATEUR DU SITE (2022-11-15 11:10:22) : Il ne faut jamais croire le vendeur ... Surtout à notre époque où le mensonge est devenu une banalité (surtout avec des vendeurs affamés !).
    Quant à croire l'Etat c'est en effet du même niveau.
    Croyez plutôt en vos réflexions à partir du moment où vous sentez qu'elles ont été muries et bien réfléchies dans le temps.

    La meilleure stratégie semble d'acheter un véhicule à bas coût le temps de voir, un peu comme on sort de la bourse (se mettre en cash) quand ça devient incertain.

    La meilleure chose à faire, et ça va faire sourire, est d’acheter un diesel à bas cout (les bons plans se multiplient) et d'aller vivre en province. La vie y est plus douce et bien moins chère, c'est le choix que j'ai fait et j'en suis ravi (depuis 2009). Quand je repasse en région parisienne à l'occasion (ou même Toulouse), je remercie Dieu de m'avoir donné l'opportunité d'élever mes enfants à la campagne ... Le bourdon quand je revis l'ambiance de ces villes, à me pendre tellement ça me prend à la gorge ! C'est moche, puant, fatiguant, énervant, cher, malsain etc...
    Bref, avec Fiches-auto.fr vous avez même droit à des conseils immobiliers ;-)

(Votre post sera visible sous le commentaire)

Par pierrot2k (Date : 2022-11-05 18:13:23)

Article intéressant, on voit en effet qu'on se dirige de plus en plus vers une formule LOA/LLD, il suffit de regarder les publicités, on ne voit simplement plus le prix en achat comptant mais simplement une mensualité avec une astérisque.

En France, le LLD c était 27% en 2021, c'est énorme, parmis les 70% restant combien paye encore leur véhicule comptant et pas en crédit conso?

On parle bien d'un produit qui ne peut quasi que se dépréciser au fil du temps (dans quasi tous les cas).

Pire si jamais une casse immobilisante, on se retrouve avec un crédit sur le dos sans aucun actif adossé - pure perte.

Je trouve le prix des VE actuellement complètement délirants et le pire c'est qu'on en a moins pour plus cher !! Exemples :
- plus de roue de secours ni même de galette. Cela est vrai depuis maintenant 6, 8 ans c etait même une option il y a quelques annnés. Maintenant ca n'existe tout simplement plus.
- plus de vrai cuir mais du "cuir végétale", plus généralement du skai/plastique... bas de gamme
- de moins en moins de matériaux nobles (insert alu, fameux plastique moussé ect. ), quasi que du plastique dur avec une belle tablette au milieu
- par dessus le marché, des abonnements obligatoires "à vie" type souscription premium ou options en leasing ect...


Il y a 1 réaction(s) sur ce commentaire :

  • Par Admin ADMINISTRATEUR DU SITE (2022-11-15 09:57:17) : Merci à vous c'est très gentil.
    LOA et LLD c'est près de 50% pour les particuliers et plus de 80% pour les entreprises ...
    Votre commentaire est plein de bon sens, et de manière général je constate ce phénomène sur l'ensemble des produits manufacturés, et pas seulement la voiture. Les choses ne tiennent plus comme avant, tout devient de la camelote même chez les grandes marques, c'en est stupéfiant.
    La raréfaction des ressources (mais aussi de la matière grise) commence à bien se voir si on est un tantinet observateur, ce qui est votre cas.

(Votre post sera visible sous le commentaire)

Par M235i (Date : 2022-11-03 10:16:59)

Bon article comme (presque :)) toujours.
Une question/remarque cependant : "Sachant que la majorité des autos se financent par crédit", existe-il des chiffres sur le % de voitures neuves ou d’occasion financées par crédit car le terme "majorité" m'étonne.
Personnellement (et je ne pense pas être un cas unique), je n'ai et ne passerai jamais par un crédit pour financer 1 voiture. Donc j'ai commencé par une 106 à 1600¤ puis une clio 2 à 2400¤ puis une 208 à 12000¤ puis une 235i à 28000¤, le tout sans crédit (mais avec 1 sur ma maison où là on a pas le choix très souvent et c'est normal).

Sinon, je pense effectivement également que la solution VE dès 2035 est utopiste (car trop proche), en particulier pour tous les véhicules "lourds" du simple petit utilitaire au PL. Le poids de plus en plus élevé des voitures moderne (lié à l'hybride, aux transmissionx intégrales dont la moitié n'en a jamais l'utilité, etc...) est un gros problème selon moi également.


Il y a 3 réaction(s) sur ce commentaire :

  • Par syn (2022-11-03 10:28:58) : +1 pour les données sur le crédit, cela doit être aisé d'obtenir celles des loa/ldd, en revanche pour les crédits comme cela peut passer par divers organismes ( pas forcément via la banque de la concession ), ça doit être difficile à estimer.

    Pour les utilitaires 3.5t l'électrique devrait être une bonne solution, ces engins ont de la place pour les batteries et naviguent souvent dans une agglomération à basse vitesse, ... MAIS! avec un bon pack de batteries ils passeront la limite des 3.5t justement ( pour m'être intéressé à la question les fourgons benne font souvent autour de 2.8t à vide, rajouter 2-3 personnes, du matériel de travaux, la surcharge administrative arrive très très vite dès qu'il faut charger des matériaux)
  • Par Fab i trois TOP CONTRIBUTEUR (2022-11-05 00:22:34) : Bonjour à vous,

    Oui, on arrive assez facilement à avoir ce type de données sur la toile, un site comme l'Argus par exemple en donne, suffit de taper les bons mots dans le moteur de recherche et ensuite de faire les vérifications usuelles afin de savoir si ces informations sont correctement sourcées ou non.

    De fait avec un salaire médian à peine au dessus de 1700 euros et environ 1/3 de ce dernier qui part dans le logement, plus les dépenses contraintes, à moins de bosser à deux, la marge de man½uvre pour les personnes avec ou assez largement approchant ce chiffre est très réduite pour un achat "cash" même à 5000 ou 6000 euros. Car l'épargne est très difficile à constituer et peut partir très vite sur un imprévu. Donc finalement la solution crédit ou LOA et autres LDD ont de l'avenir, apportant une certaine souplesse en terme de trésorerie.

    D'autre part le prix des voitures n'a cessé d'exploser au fil des années, tenez par exemple, mon 1er break achat 1994 d'occase de 2 ans, prix du véhicule base 1, le 2ème achat 2008 d'occase de 2 ans prix sur base 1 x 2,5, et là si je voulais le changer j'en serai à base 1 x 5...., pour le même produit d'occase. Quelque soit vos revenus à ce rythme tôt ou tard vous ne pouvez plus dès lors les solutions évoquées çi avant sont choisies.

    Pour ce qu'il en sera à l'avenir autour et après 2035, "joker" bien malin qui peut présager de l'avenir, par contre ces gros véhicules de particuliers autour de 2 tonnes voir bien plus sont totalement hors jeux en regard de ce dont avec quoi nous devrions rouler, mais bon ils se vendent bien donc condoléances à la planète et allons y gaiement pourvu que la marge soit bonne, et que les égots des clients aisés et autres prospects du "un jour peut être" soient satisfaits.

    Pour les utilitaires dit 3,5t, ils sont souvent plus que limite en charge utile, d'ailleurs suivant châssis, roulage et équipements, un châssis long, des roues jumelées, un tri-benne et une petite grue auxiliaire et les 500 kg maxi de charge utile sont vite atteints en véhicule thermique, camping car idem, alors en version électrique avec le poids des batteries aïe !!.

    Vous remerciant de ces commentaires constructifs

    Bien à vous
  • Par Admin ADMINISTRATEUR DU SITE (2022-11-12 11:17:07) : Merci beaucoup !
    Le financement des autos neuves est à peu près de 80% en LLD et LOA ...
    Les gens se ruent dessus car ça leur permet plus facilement d'accéder à des modèles plus hauts en gamme, c'est donc une fuite en avant et une volonté de vivre au dessus de ses moyens.

(Votre post sera visible sous le commentaire)

Par larvernois (Date : 2022-11-02 20:39:16)

Ouaiiis... mais vous occultez le fait que l'humanité produit beaucoup trop de Co2 et tout un tas d'autres cochonneries. Le président, après avoir stigmatisé le modèle "amish" a bien du finir par admettre que ce que nous disent les scientifiques et les écolos depuis 30 ou 40 ans est en train de se produire. Ainsi, l'état, après avoir soutenu la doctrine du "tout-voiture" en serait donc devenu le premier opposant ? Le fait est que nous avons vécu dans le déni pendant toutes ces décennies et que les pouvoirs publics sont ce que nous en avons fait. Aujourd'hui, nous voilà au pied du mur et il faut bien reconnaître que la voiture individuelle est un des facteurs, parmi d'autres, qui nous a conduit dans l'impasse. J'ai bien conscience que tout un secteur qui pèse des milliards et que des millions d'emplois sont en jeu, mais que faut t'il faire ? Continuer ainsi au risque de tout perdre, à la fois toute une industrie et l'environnement ? Je travaille dans une association qui promeut l'usage du vélo en milieu urbain et il est certain que des changements importants vont s'imposer pour la mobilité dans les villes. Dans dix ou quinze ans, on se demandera ce qui nous a pris d'avoir favorisé un modèle aussi consommateur d'espace et de matière première.


Il y a 6 réaction(s) sur ce commentaire :

  • Par Bug Haty TOP CONTRIBUTEUR (2022-11-02 22:58:34) : Bon petit troll persuadé d'être écolo alors qu'il a été zombifié par le forum de Davos et ses séides.
  • Par Ray Kourgarou TOP CONTRIBUTEUR (2022-11-03 11:45:44) : Je comprends le propos.

    Néanmoins cela me fait me remémorer ce qui s'est passé en Chine avec les vélos mis en 'libre service' à disposition des habitants sur 'incitation' du gouvernement afin de 'limiter la pollution des véhicules' ; des millions de cycles abandonnés qui finissent dans des décharges :

    https://www.courrierinternational.com/article/grand-nettoyage-en-chine-bientot-la-fin-des-cimetieres-velo

    https://www.francetvinfo.fr/replay-radio/en-direct-du-monde/en-direct-du-monde-la-chine-ne-sais-plus-quoi-faire-de-ses-vieux-velos_4120851.html

    À voir les nombreux vélos volés, dépouillés, jetés à l'eau et/ou abandonnés sur la voie publique dans la plupart de nos grandes villes en comparaison de leur encore très faible distribution je me pose la question de l'avenir si l'on commet les mêmes erreurs que les chinois.

    On n'est pas la Hollande et 'le français' n'a pas le sens civique de certains 'peuples' du nord.
    Des centaines de milliers de vélos sans les infrastructures dédiées et un code de la route respecté ça risque de devenir un beau bordel.
    Déjà le problème des 'trottinettes tueuses' utilisées à deux, sans casque ni gilet réfléchissant, avec des écouteurs dans les oreilles, à contresens ou au milieu des voies et zigzaguant entre les bagnoles, ajoutons les vélos en masse 🤔... les hopitaux vont se remplir. 🙄

    Nota bene : je circule aussi à vélo (et non 'EN'* vélo) assez régulièrement et je m'applique à respecter le code de la route assez scrupuleusement ; 9 sur 10 des 'cyclistes' (et je suis optimiste) s'en foutent royalement.
    Je 'répè-pè-te', ça risque d'être un beau bordel. 🤞

    (*) pour les médiocres en orthographe, on va 'à' vélo, 'à' trottinette, 'à' moto comme on monte 'à' cheval ; 'à' parce qu'on se trouve 'sur' le véhicule et qu'on n'est pas 'dans' le véhicule.
  • Par larvernois (2022-11-03 16:28:51) : @bug haty Merci pour ce commentaire inutile qui sert plus ma cause qu'il ne la dessert. ;)
  • Par larvernois (2022-11-03 17:04:37) : @Ray Kourgarou je ne vois pas trop ce que vient faire la Chine ici. En France, on trouve des autos abandonnées un peu partout, y compris au fond des lacs et barrages si on va par là, cela ne fait qu'illustrer l'absence de sens civique des français. Vous faites le constat très juste que des centaines de milliers de cyclistes circulent désormais et c'est bien pour cette raison qu'il faudra adapter les infrastructures routières. Le vélo aura un rôle incontournable pour ce qui est de la mobilité, surtout en milieu urbain. Pour autant, je ne crois pas que certaines catégories d'usagers se comportent plus mal que d'autres, simplement, j'ai plutôt tendance à croire que ceux qui se comportent mal dans la vie, le font aussi qu'ils soient à vélo, en voiture ou même à pied. Je ne suis pas "anti-voiture" comme certains semblent le penser, j'en possède d'ailleurs une, comme beaucoup de gens, mais j'essaie d'en faire un usage rationnel. Lorsque viendra le moment d'en changer je me demande vraiment si j'en reprendrai une vu tous les coûts et les contraintes que cela suppose.
  • Par Vrai Kangourou (2022-11-06 23:42:37) : Et on va au B et chez le coif ?
    on monte 'à' cheval ; 'à' parce qu'on se trouve 'sur' le véhicule et qu'on n'est pas 'dans' le véhicule.
    CQFD
  • Par Admin ADMINISTRATEUR DU SITE (2022-11-12 11:13:22) : On produit trop de CO2, mais il faut aussi prendre en compte que l'automobile est loin d'être la première source d'émissions ;-)
    Tout est donc à relativiser et à mettre en perspective.

    Pour le vélo je pense que ce serait un bordel tout à fait acceptable ... Un peu comme il y a des foules de gens à pieds qui marchent les uns à côté des autres sans qu'il n'y ait de souci particulier. La faible vitesse autorise une utilisation plus sauvage et moins contrainte par le code de la route, comme cela s'est fait de tout temps avec le cheval et le vélo, car cela a déjà existé dans l'histoire.

(Votre post sera visible sous le commentaire)

Par Bug Haty TOP CONTRIBUTEUR (Date : 2022-11-02 18:56:25)

Un article comme vous en avez le secret. Je pense que le problème sera résolu différemment. Il apparaitra au fur et à mesure que l'nn s'approche de 2035, que la solution du VE sera utopique. Il y aura donc au contraire un assouplissement de la norme, sauf à faire imploser l'économie. On va repousser de cinq puis dix puis vingt la date butoir, ad vitamm eternam, comme la réalisation du socialisme en URSS, de plan en plan.


Il y a 4 réaction(s) sur ce commentaire :

  • Par Ray Kourgarou TOP CONTRIBUTEUR (2022-11-02 20:54:49) : J'ai la même optique que Bug. 'Haty' raison ? Je ne sais et je ne suis pas devin (de vin parfois, mais avec du fromage) mais je ne vois pas la possibilité de supprimer complètement les véhicules thermiques pour cette échéance et les remplacer par des électriques. C'est MATÉRIELLEMENT une UTOPIE à mon avis, non seulement il n'y aurait jamais assez d'énergie électrique disponible et d'autre part une pénurie très probable de composants et matériaux destinés à la fabrication de batteries.

    Ce sera probablement comme l'indique Bug une "remise à plus tard" et "nouvel échelonnement" pour parvenir "un jour" à "peut-être", "si c'est possible", "à moins que et si", "enfin on verra"...

    Je garde mes thermiques jusqu'en 2035, année de mes 82 ans et ensuite j'achète... un fauteuil roulant que je motorise avec un moteur de tondeuse à gazon deux temps bien fumant, rien que pour faire ch*er les z'écolos ! 😊




  • Par Bug Haty TOP CONTRIBUTEUR (2022-11-02 23:03:33) : La majorité des gens pensent comme nous mais sont terrorisés à l'idée de devoir penser librement. Et je suis un vrai écolo. Je pense qu'il faut limiter l'usage du transport individuel en général.
  • Par Ray Kourgarou TOP CONTRIBUTEUR (2022-11-03 12:06:38) : @ Bug :

    Je pense également être relativement écolo dans l'âme (et dans l'action même si je possède plusieurs véhicules* thermiques) car depuis mon tout jeune âge on m'a appris déjà à ne rien jeter, à recycler, à respecter la nature au mieux du possible et à consommer avec modération uniquement ce qui est nécessaire à la vie courante.

    Je suis né en 1953.
    'On' était pour la plupart un peu tel Monsieur Jourdain, 'écolos sans le savoir', simplement parce que nos Parents nous éduquaient en ce sens et que les mots 'économie', 'ne pas gaspiller' avaient non seulement un sens mais étaient souvent une nécessité vitale.
    Nous avions alors encore certaines 'valeurs' (et pas que pour les rillettes).

    (*) tous mes véhicules ont été du 'recyclage', puisque d'occase, sauf UN : une seule voiture achetée neuve, une petite Opel Corsa, gardée 15 ans et qu'un salopard m'a emplafonnée en refusant une priorité, je l'aurais gardée encore longtemps sinon.
  • Par Admin ADMINISTRATEUR DU SITE (2022-11-12 11:07:35) : Merci beaucoup Bug !

    Mon avis est qu'il y aura un évènement d'ampleur mondial qui va rebattre les cartes, et il est donc impossible d'anticiper sans vivre ce signe noir ...
    @Ray : merci pour ces partages ;-) Tu es donc un écolonome.

(Votre post sera visible sous le commentaire)



Ecrire un commentaire

Ce site est le vôtre ! Interrogation, complément d'information, conseil, anecdote etc... Toutes vos remarques sont les bienvenues.

Pseudonyme :


Mail * (non obligatoire) :


Votre commentaire :


* Soyez au courant des réactions sur votre commentaire. Il n'est pas obligatoire et restera confidentiel si vous l'indiquez.






Sur le même sujet

Nouveautés auto

Choisir une voiture

Fiabilité / Entretien

 

© CopyRights Fiches-auto.fr 2022. Tous droits de reproductions réservés.
Nous contacter - Mentions légales