Autres thèmes pertinents :
Dernière modification 10/10/2023

Skoda Kodiaq 2 : finie la gueule cassée


Skoda renouvelle enfin son emblématique Kodiaq dont les ventes ont été très favorables malgré une apparence qui ne le laissait par forcément présager. Depuis son lancement en 2016, le Kodiaq s'est vendu à plus de 800 000 exemplaires, ce qui en fait un pilier important de la gamme de Skoda. Consciente de l'importance de ce SUV familial, la marque a choisi une approche prudente en matière de style et de design, privilégiant la conformité à "l'originalité" du premier opus.


Style

Sur le plan du style, le nouveau Kodiaq de seconde génération conserve les proportions de son prédécesseur tout en apportant du caractère (face avant) et de l'élégance (profil fluide qui cherche à être le plus long et fluide possible, avec notamment une sorte de pavillon flottant). On pourra toutefois regretter les optiques arrière qui manquent un peu de finesse et de subtilité dans leur approche. Ca fait un peu mastoc et plastoc contrairement à l'ancien qui se débrouillait un peu mieux.


Il présente clairement des similitudes avec l'Enyaq (sans doute le SUV électrique le plus beau du marché) et son museau (calandre) qui rappelle un peu un tigre, et dont le succès est plutôt au rendez-vous ("plutôt" car les ventes auto peinent un peu côté électrique malgré leur essor).

Les dimensions du véhicule ont été légèrement revues à la hausse comme c'est toujours le cas en occident (pour tenter de justifier l'inflation ?). Il mesure désormais 4,76 mètres de long, soit une augmentation de 6 cm par rapport à l'ancienne génération, tandis que l'empattement reste inchangé à 2,79 mètres (on reprend une base technique identique pour limiter au maximum les coûts, d'autant plus primordial en ces temps difficiles pour tout le monde). L'avant du véhicule arbore toujours des feux à deux étages histoire de garder une affiliation avec l'ancien, mais leur forme est plus droite et plus fine, avec une signature lumineuse plus rectiligne. Le bouclier avant est plus massif, ce qui lui confère une allure plus affirmée, et une calandre illuminée en pointillés traverse toute la largeur histoire de rappeler que l'auto appartient au groupe Volkswagen (qui met des calandres lumineuses à toutes les sauces).


Habitacle


À l'intérieur le Kodiaq continue de baser son inspiration sur l'Enyaq, avec par exemple des cuirs caramel qui rappellent largement ce modèle, tout en offrant offrant une certaine continuité avec le modèle précédent (comme pour l'extérieur on mixe les deux). Cependant, Skoda a apporté des améliorations intelligentes et fonctionnelles en libérant tout l'espace au centre grâce à un nouveau placement du sélecteur de la boîte vers le volant (un commodo comme on le voit depuis des décennies sur les voitures américaines, la meilleure disposition qui soit "ever"). Cela permet d'introduire un rangement supplémentaire et une recharge par induction capable de recharger deux téléphones portables simultanément (Depuis que Tesla le fait, tout le monde suit ...).










En ce qui concerne la capacité de chargement, le Kodiaq propose une banquette coulissante, permettant de passer de 835 à 910 litres en version 5 places et de 270 à 340 litres en configuration 7 places. Le volume maximal de chargement augmente également, passant à 2 105 litres en version 5 places (+40 litres) et à 2 035 litres en configuration 7 places (+30 litres).


Moteurs et châssis

En ce qui concerne la technique et les motorisations, le nouveau Kodiaq repose toujours sur la plate-forme modulaire ultra amortie et ultra déclinée MQB Evo. Il n'y aura donc pas de version 100 % électrique comme on peut s'en douter (ce qui cannibaliserait l'Enyaq) ... Les options moteurs incluent deux moteurs essence : le 1.5 TSI de 150 ch avec hybridation légère et un 2.0 TSI de 204 ch à 4 roues motrices (indisponible en France). Le diesel reste également au catalogue avec un 2.0 TDI disponible en deux puissances : 150 ch et 193 ch, cette dernière version étant équipée de la transmission intégrale.


La grande nouveauté réside dans l'introduction d'une motorisation hybride rechargeable de forte capacité en terme de batterie. Cette version combine le 1.5 TSI de 150 ch avec un moteur électrique de 110 ch, offrant une puissance cumulée de 204 ch (une configuration qui existe sur de nombreux modèles du groupe). Skoda annonce une autonomie de 100 km en mode tout électrique (la fameuse barre psychologique à franchir ..) selon le cycle WLTP, grâce à une batterie de 26 kWh. Cependant, cette version sera disponible uniquement en configuration 5 places en raison de l'encombrement de la batterie, avec un volume de coffre de 745 litres sous tablette et de 1 945 litres une fois la banquette et les sièges rabattus.

Enfin, pour les amateurs de conduite sportive, Skoda prévoit toujours une déclinaison sportive badgée RS qui devrait enrichir le catalogue vers la fin de 2024, bien que les détails précis n'aient pas encore été révélés.
Mais de toute manière une chose est certaine, en terme d'agrément mécanique l'Enyaq lui sera toujours supérieur grâce à ses motorisations 100% électriques bien plus pêchus et agréables. Je n'ai donc qu'un conseil à donner, c'est de vous pencher sur l'Enyaq si vous êtes un client captif du Kodiaq, il est temps de passer à l'étape d'après et de ne plus perdre son temps sur les motorisations ancestrales que sont les moteurs thermiques (surtout qu'on doit composer ici avec du 1.5 TSI franchement peu ragoûtant).

Conclusion

La commercialisation du Skoda Kodiaq de seconde génération est prévue pour le printemps 2024 mais les tarifs n'ont toutefois pas encore été communiqués. Pour les adeptes de la marque et les propriétaires actuels du Kodiaq, cette mise à jour offrira des améliorations qui resteront du domaine du subtile, tout en maintenant les atouts qui lui ont permis de se positionner très bien dans les classements de ventes. Cependant, ceux qui attendaient des nouveautés plus audacieuses ou l'arrivée de motorisations électriques pourraient être légèrement déçus par cette nouvelle génération, et c'est d'ailleurs mon cas même si j'ai bien conscience que la MQB-Evo n'est pas du tout adaptée à cet exercice (c'est du côté de la MEB qu'il faut aller, et donc l'Enyaq). Et en gros les temps ont changé et rien ne garantit qu'il continuera de se vendre aussi bien que le précédents. Il y a toutefois beaucoup de gens qui restent méfiants vis à vis de l'électrique et qui ne franchiront pas le cap vers l'Enyaq, on peut donc estimer que le Kodiaq aura une carrière relativement sereine (surtout que les bases techniques chez Volkswagen se vendent comme des petits pains sur ce segment : Karoq, Tiguan etc. Le groupe a réussi à pondre des modèles particulièrement appréciés par les familles, voyant en eux des véhicules à la fois pratiques et rassurants).

Fiches Skoda

Tous les commentaires et réactions


Ecrire un commentaire

Ce site est le vôtre ! Interrogation, complément d'information, conseil, anecdote etc... Toutes vos remarques sont les bienvenues.

Pseudonyme :


Mail * (non obligatoire) :


Votre commentaire :


* Soyez au courant des réactions sur votre commentaire. Il n'est pas obligatoire et restera confidentiel si vous l'indiquez.



Sondage au hasard :

Trouvez-vous l'entretien de votre auto trop cher ?

Mon point de vue / Information complémentaire :
(votre commentaire sera visible sur la page de résultats)


Sur le même sujet

Dernières fiches Skoda :

Nouveautés auto

Choisir une voiture

Fiabilité / Entretien

Avis auto

 

© CopyRights Fiches-auto.fr 2024. Tous droits de reproductions réservés.
Nous contacter - Mentions légales