Autres thèmes pertinents :
Dernière modification 04/06/2024

Actualités semaine #23


Voici l'actualité de la semaine #23, n'hésitez surtout pas à commenter et ajouter les news oubliées qui mériteraient d'avoir leur place ici. Merci à tous et bonne lecture.

Système Intelligent Speed Assistant : liberticide ?


A partir de juillet, toutes les voitures neuves vendues dans l'Union européenne seront équipées de l'Intelligent Speed Assistance (ISA). Ce système limite automatiquement la vitesse du véhicule en se basant sur les données du GPS et les caméras d'aide à la conduite, afin de respecter les limites de vitesse affichées. Si le conducteur dépasse la vitesse autorisée, l'ISA émettra un avertissement sonore et visuel. Si les avertissements ne sont pas respectés, le système pourra réduire la puissance du moteur ou renforcer la résistance de la pédale d'accélérateur. Cependant, les conducteurs pourront désactiver l'ISA à chaque démarrage, bien qu'il paraisse évident que ça ne sera plus le cas à l'avenir (rappelez-vous des bonus écologiques devenus malus écologiques ..). Ce dispositif s'inscrit dans le cadre du plan "Vision zéro" (une expression tellement bien trouvée ! Car en effet, c'est zéro comme vision) de l'Union européenne, visant à réduire le nombre de morts sur les routes à zéro d'ici 2050. L'UE estime que l'ISA pourrait réduire de 20 % le nombre de décès sur les routes, 20% d'un volume très restreint si on fait le rapport morts / km parcourus, c'est même infime ... On peut presque d'ailleurs dire qu'on a atteint un plancher, et que seules des lois ultra liberticides pourront encore améliorer les choses.
Le deuxième objectif semble aussi de pouvoir prendre le contrôle des voitures, et habituer le conducteur à être asservi.

A lire : les voitures modernes sont-elles conçues pour nous asservir et nous apprivoiser ?

Salon de Genève : le cercle vicieux


C'était le seul salon que je fréquentais sans faute chaque année, et ce par la force des choses puisque c'est le seul salon international européen qui ouvrait ses portes tous les ans. C'est donc avec beaucoup de nostalgie et le coeur un peu serré que j'apprends la fermeture définitive de cet évènement. Chose étrange, j'avais ressenti quelque chose de spécial en 2019 lors de ma dernière visite, comme si mon instinct avait décelé que c'était la dernière fois (c'est même très étrange de ressentir de la mélancolie sans cause déterminée).
La raison de la fermeture est simple : en s'appuyant sur les chiffres médiocres de l'édition passée (environ 150 000 au lieu de 650 000 habituels), l'organisation a décidé de définitivement tourner la page. Et  il s'agit donc ici d'une sorte de cercle vicieux car l'édition 2023 était une coquille quasiment vide, et il était donc impossible d'y espérer une fréquentation consistante.


C'est donc après 120 ans de service que le salon ferme (à part au Qatar où il perdure, drôle de logique), et c'est sans doute encore un signe que notre époque est charnière dans tout un tas de domaines. Le monde change et nous sommes actuellement en plein virage (à la corde je dirais même). Reste à savoir si le monde arrivera à négocier proprement la sortie de ce fameux virage, mais j'ai hélas peu d'espoirs en la matière. En tout cas ce sera sans l'IAA de Genève.


Moteur thermique : coup de comm' des Jap'

C'est- une actualité qui ravira sans doute une majorité de mes lecteurs, qui sont probablement encore attachés au moteur "thermodynamique".


Toyota, Mazda et Subaru ont annoncé un partenariat pour développer des moteurs thermiques (soi-disant) compatibles avec la neutralité carbone, en utilisant chacun leur spécialité pour que ça ait un impact marketing maximal : moteur à hydrogène pour Toyota, Boxer pour Subaru et rotatif pour Mazda. Ces nouveaux moteurs seront conçus pour utiliser divers carburants à faible émission de carbone, comme les e-carburants, les biocarburants et l'hydrogène liquide, tout en intégrant des technologies d'hybridation électrique (comme quoi il est difficile de faire sans ! Pas génial pour des personnes qui estiment que le thermique est supérieur). Inspirés par le sport automobile (encore un élément marketing-friendly), ces moteurs visent à améliorer les performances et l'efficacité énergétique, tout en respectant les réglementations d'émissions strictes (de très belles paroles que je relaie sans les transformer pour être totalement transparent). De plus, leur conception compacte permettra d'abaisser les capots des véhicules, améliorant ainsi l'aérodynamisme potentiellement aussi le design. Les trois constructeurs espèrent ainsi offrir une alternative durable aux véhicules 100 % électriques, contribuant à une adoption plus large des carburants neutres en carbone.
Ce que je pense de tout ça ? Bien qu'amateur de belles mécaniques thermiques, souvent peu eco-friendly (c'est même obligatoire si on veut un moulin qui donne du plaisir), j'ai du mal à comprendre cette persistance, à part dans le fait de sauver leur business model et donc leur activité (plutôt que la planète). En effet, quand on trouve quelque chose de mieux, il est particulièrement étonnant et atypique de s'accrocher à l'ancienne chose moins bien non ? Car ayant personnellement mis à l'épreuve l'électrique, il m'est tout simplement impossible de revenir en arrière malgré le temps qui passe et la lassitude potentielle liée à cette technologie (sauf supercar, mais c'est une niche que je ne préfère pas intégrer tant que 50% des français ne peut pas se payer une 911). Je fais donc partie des gens qui seraient malheureux si il n'y avait plus que du thermique à se mettre sous la dent dans les concessions.

J'ai donc tendance à voir la chose de cette manière, c'est un acte désespéré de groupes automobiles qui n'ont pas su prendre le virage tout en espérant que l'électrique reste une chimère (ce qui est favorisé en ce moment avec le déluges de nouvelles négatives sur les électriques). Et si cette nouvelle me semble un peu pathétique pour les trois marques concernées, elle aura au moins le mérite de mettre du baume au coeur à beaucoup d'entre vous ! Terminons en essayant de juguler le clivage thermique / électrique, car cette guéguerre n'a pas lieu d'être si on y réfléchis bien.

Model 3 folle à Paris : Tesla innocenté ?

Dans une l'affaire tragique survenue le 21 décembre 2021, un chauffeur de taxi au volant d'une Tesla Model 3 avait tué un jeune cycliste et blessé 21 autres personnes. Le conducteur avait affirmé que la voiture s'était mise à accélérer seule et qu'il était impossible de la freiner, même en appuyant sur la pédale de frein. Une plainte avait alors été déposée contre Tesla, le constructeur du véhicule.


Cependant, les experts mandatés par le tribunal ont contesté cette version. Selon les éléments de l'enquête, il a été prouvé (on se demande comment puisque toute trace se limite à des logs informatiques, et donc potentiellement des erreurs logicielle) que le conducteur n'a jamais freiné pendant la longue accélération et que ses déclarations concernant la pédale d'accélérateur ne correspondent pas aux données enregistrées par la voiture. Les experts concluent que l'accident est dû à une erreur humaine, le conducteur ayant probablement confondu les pédales d'accélérateur et de frein. La défense du conducteur, toutefois, exige une contre-expertise, qualifiant l'expertise actuelle de « lapidaire ».

Cette historie est particulièrement difficile à démêler, car il paraît impensable qu'un professionnel de la route produise une erreur aussi grossière et sur une durée aussi longue (aussi fatigué soit-il, carf dans ce cas on aurait régulièrement des cas similaires sur tout un tas de voiture. Si un humain peut faillir à ce point, il devrait statistiquement en avoir bien d'autres). De plus, il y avait eu des pistes qui permettaient de confirmer que les Tesla pouvaient devenir folles, voici un article qui détaille les choses. Quant aux preuves qu'on nous met ici en évidence, elles sont tributaires du bon fonctionnement des capteurs de pédale et du logiciel qui traite et écrit les logs (on est loin de l'indice physique lié à un élément matériel, à savoir une preuve irréfutable). Et vu le souci technique indiqué dans l'article que je vous ai indiqué, il semblerait qu'il induise aussi des problèmes dans l'enregistrement des potentiomètres de pédale. Quoi qu'il en soit, si le chauffeur de taxi est innocent il doit vivre une expérience très difficile, car vivre un accident traumatisant et subir en plus cette accusation fait beaucoup pour un seul homme.

Mustang "familiale" : Ford exploite enfin correctement sa star


Forrd prévoit d'élargir la gamme de la Mustang en introduisant une version "coupé" à 4 portes tout en conservant l'esprit du modèle original (ce que n'a pas réussi le Mach-e électrique). Des versions hybrides sont bien entendues prévues, bien que les détails sur le type d'hybridation (full hybride ou hybride rechargeable) et les moteurs associés (quatre cylindres, V6 ou V8) restent à déterminer. Cependant, Ford a exclu la possibilité d'une Mustang 100% électrique, réservant cette énergie au SUV Mustang Mach-E. Ford veut semble-t-il éviter de se retrouver une nouvelle fois dans le bourbier de l'électrique, car le Mach-e est une véritable souffrance poru la marque américaine (échec commercial et financier consternant et handicapant).
En tout cas une chose est certaine, cette Mustang 4 portes est une belle alternative à la Dodge Charger, et le charisme indiscutable de cette nouvelle version devrait induire un beau succès commercial.


Twingo électrique : d'allemande à chinoise


Renault a annoncé que la future Twingo électrique, proposée à moins de 20 000 euros, sera développée en collaboration avec un partenaire chinois alors qu'il était question de traiter avec Volkswagen il y a encore peu. Cette nouvelle appuie encore plus notre vision des choses que vous pourrez lire dans cet article : les Français sont-ils soumis aux Chinois ? Car l'espionnage industriel a permis à la Chine de capter beaucoup de technologies occidentales, leur permettant désormais d'être totalement indépendants ... En traitant directement avec des enseignes occidentales, il est d'autant plus aisé de lorgner sur les technologies, bien qu'il n'y ait semble-t-il désormais plus grand chose à "pomper".
Le développement se fera principalement en France via la filiale Ampere, avec en théorie une production en Europe. Renault espère finaliser la Twingo en deux ans. Le choix d'un partenaire chinois permet de bénéficier de l'expertise et des économies d'échelle.  Renault mise également sur l'usage de nouvelles technologies de batteries, comme la chimie sodium-ion, pour réduire les coûts de production de 40 % par rapport à la Renault 5 Electric.

VW ID1 : la Twingo allemande


Volkswagen a confirmé l'arrivée de sa nouvelle minicitadine électrique, vraisemblablement nommée Volkswagen ID.1, pour une date assez tardive : 2027. Ce modèle, qui succédera à la Volkswagen e-Up!, sera proposé à un prix attractif inférieur ou égal à 20 000 euros (à voir si d'ici 2027 ce sera encore tenable, car la dévaluation des monnaies est plis prononcée que jamais). Thomas Schäfer, le patron de Volkswagen, a officialisé ce projet affirmant que le véhicule établira de nouvelles normes en termes de technologies, de design, de qualité et d'expérience client dans le segment d'entrée de gamme (d'o`la date tardive, les grandes ambitions nécessitent du temps). Avant l'ID.1, Volkswagen lancera la Volkswagen ID.2, une citadine 100 % électrique a priori plus conventionnelle et moins compétitive, à un tarif avoisinant les 25 000 euros d'ici fin 2025. Malgré des discussions initiales pour un développement commun avec Renault pour la Twingo que nous venons de décrire, Volkswagen a décidé de produire l'ID.1 de manière indépendante, après avoir échoué à s'entendre sur le lieu de production.

500e devient 500h ?

Stellantis a annoncé la transformation de la Fiat 500 en un modèle "hybride" (j'y mets des guillemets et vous allez comprendre pourquoi), actuellement commercialisée en version 100% électrique. Cette décision vise à relancer les ventes de la petite citadine italienne et à stabiliser l'emploi à l'usine Stellantis de Mirafiori (pour améliorer les relations tendues entre le groupe et le gouvernement italien ?), affectée par des périodes de chômage partiel en raison d'un manque de la demande. La nouvelle version hybride intégrera un moteur thermique essence micro-hybridé MHEV (d'où les guillemets, car cette hybridation n'en n'est pas vraiment une tellement elle est anecdotique), permettant ainsi d'atteindre des tarifs plus digeste pour les peuples européens qui souffrent d'une inflation galopante. Cette adaptation permettra de produire 125 000 unités de la version hybride et 75 000 unités de la version électrique par an (77 000 500e ont été produites l'année dernière), répondant ainsi à la pression du gouvernement italien pour augmenter la production nationale et à la concurrence croissante sur le marché des véhicules électriques.

Golf 8 GTi Phase 2 : que du vent ? Obsolète ?

La Volkswagen Golf GTI Clubsport 2024 conserve le moteur essence 2.0 TSI turbocompressé de l'ancienne version, mais elle offre quelques mises à jour anecdotiques histoire d'avoir un peu de contenu à livrer aux journalistes qui servent ici de panneau publicitaire. Ce moteur délivre toujours une puissance de 300 ch et un couple maximal de 400 Nm, transmis aux roues avant via un différentiel à blocage électronique (du torsen aurait été plus prestigieux et honnête, car ici les plaquettes souffrent !). La boîte de vitesses DSG à sept rapports reste également inchangée, permettant une accélération de 0 à 100 km/h en 5,6 secondes (ce qui est peu remarquable à l'époque du tout électrique). La vitesse maximale est bridée électroniquement à 250 km/h mais peut être augmentée à 267 km/h avec le pack « Race » (qui permet à VW de gagfner de l'argent en vendant du vent, car ici tout est immatériel, il suffit juste de changer la limite dans le calculateur, à savoir une simple variable/constante pour un programmeur).


La nouvelle Clubsport se distingue par l'introduction d'un mode de conduite "Special", conçu sur le tracé du Nürburgring pour améliorer le comportement sur les routes de campagne bosselées (en gros un micro peaufinage de l'ESP, qui doit être si mineur que les ingénieurs doivent rire de lire toutes ces annonces). Ce mode vient en complément des modes de conduite existants : Eco, Confort, Sport et Personnalisable. Bien que les changements esthétiques soient subtils, le regard e la Golf est enfin séduisant. A cela s'ajoute de nouveaux déflecteurs, un logo illuminé, des feux affinés, et des jantes inspirées de la cinquième génération de la Golf GTI (sans doute les plus belles qui aient existé sur les Golf GTi). Les modifications intérieures incluent un écran central majoré et un retour aux boutons physiques sur le volant, en réponse aux critiques des clients sur les commandes haptiques de la version précédente (et de toutes les VW d'une manière plus générale).

Porsche 911 991.2


La 911 restylée a brisé beaucoup de coeurs en France ... En effet, alors qu'on espérait tous voir une 911 sans malus grâce à l'hybridation il n'en n'est rien. Porsche n'accorde semble-t-il pas beaucoup d'importance à notre marché, ou plutôt la marque estime peut-être que les riches de France n'ont pas besoin d'aide pour le malus car il faut rappeler que notre pays est l'un des plus doté en millionnaires ... Et donc avec des écarts particulièrement importants entre "riches" et "pauvres", notre marché peut être qualifié de binaire : soit tu peux acheter très cher, soit pas du tout. On est donc ici sur un malus de 60 000 euros, qui représente à peu près la moitié d'une 911. Et pourtant ce type de cylindrée est encore considérée comme "normale" sur beaucoup de marchés.


Bref, la 911 persiste avec le thermique et ça se comprend puisque la période est relativement négative pour la voiture électrique : mauvais chiffres de ventes, des doutes de la part de grands constructeurs etc. Voici un résumé des deux premières déclinaisons présentées, car pour le moment il n'y a que la Carrera (= modèle de base) et la GTS.

911 Carrera de Base


Nouvelle Version (991.2)

  • Moteur : 3.0 litres, six cylindres, suralimenté 394 ch.
  • Performances: 4.1 secondes. 294 km/h.
  • Améliorations : Échangeur des 911 Turbo pour un meilleur refroidissement + Turbos de l'ancienne 911 GTS pour une performance accrue.
  • Prix : 131 700 €

Ancienne Version

  • Moteur : 3.0 litres, six cylindres, suralimenté 385 ch.
  • Performances : 4.2 secondes.
  • Vitesse maximale : 290 km/h.
  • Prix : 124 885 €.

911 GTS Hybride


Nouvelle Version (991.2)

  • Moteur : 3.6 litres, six cylindres, simple turbo avec assistance électrique 541 ch 610 Nm.
  • Système Hybride : Moteur électrique de 55 ch intégré à la boîte de vitesses + Batterie de 1,9 kWh (capacité brute). Voltage élevé (400 V), suppression de la courroie accessoire, compresseur de climatisation piloté électroniquement. Environ 50 kg de plus que l'ancienne GTS.
  • Prix : 174 900 €

Ancienne Version

  • Moteur : 3.0 litres, six cylindres, biturbo 450 ch 550 Nm.
  • Prix : 158 715 €.

Ypsilon HF : du sport sans les odeurs et le bruit

Lancia a dévoilé la version HF de sa nouvelle Ypsilon, une sportive électrique de 240 ch qui devriat hérissez les poils des plus conservateurs, ainsi que la version rallye de l'Ypsilon. La Lancia Ypsilon HF, attendue pour 2025, est équipée du même moteur électrique que l'Abarth 600e et l'Alfa Romeo Junior Veloce, avec une puissance de 240 ch (sur le train avant hélas .. Tuant donc toute prétention) et une batterie de 54 kWh. Elle atteint le 0 à 100 km/h en environ 5,8 secondes avec une autonomie estimée à environ 400 km selon la norme WLTP. Le modèle présente une hauteur de caisse rabaissée, des voies élargies et des optimisations de suspension et de direction (les classiques). Le design de l'Ypsilon HF est marqué par une face avant redessinée, un nouveau logo HF, des sièges sport avec appui-tête intégré, et des couleurs emblématiques rappelant les modèles historiques de la marque. Reste à savoir si ce produit est pertinent, car les fans de Lancia sont à mon avis plus portés sur le thermique que l'électrique.

Parallèlement, Lancia a confirmé son retour en rallye avec l'Ypsilon Rally 4 HF, qui sera équipée d'un moteur essence 1,2 litre trois cylindres turbo de 212 ch (ce qui paraît léger au passage). Contrairement à la version routière, ce modèle de rallye sera une thermique avec une boîte de vitesses manuelle à cinq rapports et un différentiel mécanique torsen. L'Ypsilon Rally 4 HF vise à renouer avec les succès passés de Lancia dans les années 70 et 80 dans le but de se recréer une image (car Lanci est mort depuis longtemps chez nous), en participant dès l'année prochaine aux compétitions de Rallye 4 pour jeunes pilotes (on comprend mieux les 212 ch).

Tous les commentaires et réactions


Ecrire un commentaire

Ce site est le vôtre ! Interrogation, complément d'information, conseil, anecdote etc... Toutes vos remarques sont les bienvenues.

Pseudonyme :


Mail * (non obligatoire) :


Votre commentaire :


* Soyez au courant des réactions sur votre commentaire. Il n'est pas obligatoire et restera confidentiel si vous l'indiquez.



Sondage au hasard :

Entre gendarmes et policiers, qui vous semblent les plus compétents ?

Mon point de vue / Information complémentaire :
(votre commentaire sera visible sur la page de résultats)


Sur le même sujet

Nouveautés auto

Choisir une voiture

Fiabilité / Entretien

 

© CopyRights Fiches-auto.fr 2024. Tous droits de reproductions réservés.
Nous contacter - Mentions légales