Autres thèmes pertinents :
Dernière modification 18/06/2024

Défauts du 1.2 Puretech : pas d'indemnisation ?


C'est une nouvelle décevante pour de nombreux propriétaires de véhicules équipés du moteur 1.2 PureTech. Depuis 2012, ce moteur, fabriqué par PSA, est connu pour ses défaillances en raison de sa courroie humide qui baigne dans l'huile. L'action collective menée par Maître Christophe Lèguevaques, regroupant plus de 4 800 signataires via la plateforme MyLeo, est actuellement dans une impasse, selon les informations de La Provence.

Retrouvez les chiffres fiabilité du 1.2 Puretech pour évaluer le taux de défaillances

Malgré une extension de garantie proposée en mars dernier, offrant jusqu'à deux ans supplémentaires, Stellantis refuse de proposer une indemnisation financière individualisée. Cette indemnisation aurait varié selon plusieurs critères, tels que l'ancienneté du véhicule, la date d'acquisition et les événements survenus. L'avocat Lèguevaques a souligné que Stellantis "...n'entend pas ouvrir le porte-monnaie", rendant les négociations difficiles. Les plaignants, certains ayant subi des préjudices allant jusqu'à plus de 6 000 €, sont de plus en plus frustrés par cette situation.

On peut toutefois reconnaître que malgré les soucis il semble que certains cherchent aussi à profiter de la situation, l'idéal et le plus juste serait que la groupe accorde une réduction systématique de 50% sur le changement de courroie, car ce souci induit simplement un remplacement deux fois plus fréquent de cette dernière par rapport à ce qui était prévu. Etant aux premières loges concernant les soucis moteur, il faut reconnaître que le problème de la courroie humide n'est pas si dramatique qu'on veut bien le dire (il touche aussi le 1.0 Ecoboost sans qu'il n'y ait toute cette presse autour). Car si cela peut mener à une case du moteur et à la perte des freins (pas soudaine je vous rassure ...), les problèmes ne surviennent que si on espace de trop le remplacement du kit de distribution. De là à demander une indemnité pourquoi pas, mais on peut comprendre que le groupe trouve cela peu pertinent (surtout que ça coute cher de dédommagé des clients qui utilisent l'un des moteurs les plus diffusé en France !).


Les prochaines étapes

Face à cette impasse, une assemblée générale numérique est prévue pour le 18 juin. Un courrier personnalisé sera ensuite envoyé aux plaignants, qui auront un mois pour décider s'ils souhaitent continuer le bras de fer. En attendant, Stellantis a proposé un "label" pour certifier la durabilité des véhicules lors de leur revente, mais cette solution est loin de satisfaire les victimes. De plus, l'absence d'un accord à l'amiable pourrait pousser l'action collective vers une procédure judiciaire, une perspective longue et incertaine pour les clients.


Un impact négatif sur la revente

Les propriétaires de véhicules dotés du moteur 1.2 PureTech font face à une double peine : la crainte d'une casse de distribution (bien qu'encore une fois ce soit très facilement évitable : contrôler la courroie via le regard notamment) et une perte de valeur à la revente due à la médiatisation de cette affaire. Stellantis, pour l'heure, ne prévoit pas de dédommager chaque client, ce qui pourrait décourager certains plaignants de poursuivre l'action collective. Maître Lèguevaques estime que, bien que certaines propositions puissent satisfaire certains, beaucoup d'autres continueront la lutte, suffisamment pour que le dossier puisse être plaidé efficacement devant un tribunal.

Conclusion

L'affaire du moteur 1.2 PureTech de Stellantis montre les difficultés auxquelles les conducteurs sont confrontés lorsqu'ils se heurtent à des défaillances mécaniques massives. Alors que l'action collective est dans une impasse, la proposition de Stellantis de certifier la durabilité des véhicules pour la revente pourrait ne pas suffire à apaiser les frustrations et les pertes financières des propriétaires qui ont été victimes d'une casse moteur (bien que la garantie contre les vices cachés ait souvent pris en charge la grande majorité des réparations ..). Et si on peut estimer que le groupe a en partie fauté avec cette fameuse courroie, il semble ici qu'on cherche à lui faire la peau plutôt que vouloir résoudre le problème de manière constructive et juste. N'hésitez pas à partager votre point de vue dans les commentaires.


Ecrire un commentaire

Ce site est le vôtre ! Interrogation, complément d'information, conseil, anecdote etc... Toutes vos remarques sont les bienvenues.

Pseudonyme :


Mail * (non obligatoire) :


Votre commentaire :


* Soyez au courant des réactions sur votre commentaire. Il n'est pas obligatoire et restera confidentiel si vous l'indiquez.



Sondage au hasard :

Que pensez-vous des publicités sur l'automobile ?

Mon point de vue / Information complémentaire :
(votre commentaire sera visible sur la page de résultats)


Sur le même sujet

Nouveautés auto

Choisir une voiture

Fiabilité / Entretien

 

© CopyRights Fiches-auto.fr 2024. Tous droits de reproductions réservés.
Nous contacter - Mentions légales