Autres thèmes pertinents :
Dernière modification 24/05/2024

Actualité semaine #21


La page dédiée aux news de la semaine ayant été stoppée pendant un moment, elle va agglomérer des actualités un peu plus anciennes, ne soyez donc pas étonnés.

Tarifs R5 E-tech électrique

La nouvelle Renault 5 E-Tech électrique vient de dévoiler ses premiers tarifs officiels. Actuellement, seule la version haut de gamme équipée de la batterie de 52 kWh est proposée, avec un prix de départ de 33 490 € pour la finition Techno (35 490 pour la deuxième finition : Iconic 5). Une fois déduits les 4 000 € de bonus CO2, le tarif descend à 29 490 €. Il faut rappeler qu'il est très usuel de débuter la commercialisation d'un modèle avec des versions plus élevées en finition. Cette stratégie est courante dans l'industrie automobile, visant à récompenser les premiers clients en leur offrant une exclusivité temporaire avec des modèles haut de gamme avant de proposer des versions plus accessibles. Ces premiers clients sont près à payer plus, avec donc des marges plus importantes pour les constructeurs, et donc cela mérite un retour. Renault prévoit bien évidemment de proposer des versions moins chères avec une batterie de 40 kWh en 2025, dont le prix de départ est annoncé à partir de 25 000 €.

EV3

Le Kia EV3, fait son entrée sur le marché. Avec son style proche de l'EV9, on peut dire que la gamme Kia semble s'orienter vers des SUV électrique au look qui rappelle un peu les Cadillac Escalade. Il y a donc comme une petite ambiance d'Amérique dans les lignes des dernières productions coréennes.


À l'intérieur, l'EV3 offre une planche de bord épurée surmontée de deux dalles numériques de 12,3 pouces chacune, une disposition que j'estime désormais datée et à revoir ... L'habitabilité est censée être généreuse selon la communication, notamment à l'arrière, grâce à un empattement généreux de 2.68 m et un coffre de 460 sous tablette. Les matériaux recyclés contribuent à une atmosphère "écolo", ou plutôt les matériaux concernés paraissent à la fois fragiles et issus le la "filière carton". L'ensemble est assez terne et triste mais l'espace obtenu grâce à l'épuration est pratique et agréable au quotidien.


Sous le capot (ou plutôt sur l'essieu), le Kia EV3 embarque un moteur électrique développant 204 ch et 283 Nm de couple, le propulsant de 0 à 100 km/h en environ 7,6 secondes. Ce moteur est alimenté par une batterie disponible en deux calibres : une standard de 58,3 kWh offrant une autonomie d'environ 410 km, et une batterie Long Range de 81,4 kWh permettant une autonomie allant jusqu'à 600 km en cycle mixte WLTP.
S'agissant d'une traction, on peut donc déjà deviner que l'agrément mécanique restera modeste.

Enfin, il est doté des technologies V2L (Vehicle-to-Load) et V2G (Vehicle-to-Grid), permettant respectivement d'alimenter des appareils électriques et de réinjecter l'électricité dans le réseau.

Le Kia EV3 sera disponible à partir de septembre 2024, avec des tarifs débutant autour de 35 000 €.

Nouvel Avenger hybride


La nouvelle déclinaison du Jeep Avenger hybride 4xe est une réponse à une lacune flagrante dans la gamme : l'absence de transmission intégrale, pour une Jeep ça ne le fait pas vraiment. Cependant, il est difficile de ne pas soulever le retard dans la mise sur le marché de cette version, avec un délai de près de deux ans depuis le lancement initial du modèle. La solution adoptée pour ce 4xe a été de marier un moteur essence 1.2 Puretech de 136 ch avec un moteur électrique intégré à la boîte de vitesses (l'hybridation e-DCS6) ainsi qu'un deuxième moteur électrique de 28 ch sur l'essieu arrière. Reste à voir si cette configuration un peu légère saura véritablement convaincre les amateurs exigeants, notamment en matière de capacités tout-terrain. Car il n'y a ici aucune sophistication mécanique de type glissement limité ou blocage de différentiel, tout se fera par l'électronique (les capacités dépendront donc du talent des programmeurs). Mais de toute manière ce modèle ne se positionne pas pour plaire aux spécialistes Jeep car il s'agit ici d'une petite base frêle de voiture populaire qui n'est pas du tout adapté à cet exercice, et la clientèle visée se fiche de ses capacités de franchisseur. Il est toutefois vital pour l'image du modèle de pouvoir être décliné en 4X4, c'est donc avant tout une solution destinée à la psychologie du prospect. Du côté design, quelques ajustements ont été apportés pour renforcer l'aspect baroudeur de l'Avenger 4xe, tels que des boucliers redessinés et une garde au sol rehaussée. Cependant, ces modifications esthétiques risquent de ne pas suffire à masquer les compromis effectués sur le plan technique, mais encore une fois la cible client n'y verra que du feu.

EV6 restylée

Le retylage du Kia EV6, intervenant à peine trois ans après son sacre comme voiture de l'année 2022, pourrait inutilement rendre obsolète la version précédente. Le design avant-gardiste et audacieux de l'EV6, qu'il s'agisse de la version initiale ou de sa version restylée, a forcément marqué les esprits lors de sa sortie. Toutefois, on peut estimer que ce style novateur peut potentiellement vieillir moins bien que les designs plus "purs" et classiques, avec des tendances évoluant rapidement dans le secteur automobile. L'excentricité n'a d'ailleurs que rarement rimé avec durabilité.


En ce qui concerne les spécificités techniques, le Kia EV6 restylé embarque désormais des batteries de 84 kWh (contre 77 auparavant), offrant donc une autonomie accrue par rapport à l'ancienne version pour stimuler l'intérêt du côté marketing.


Ainsi, bien que le restylage de l'EV6 puisse lui conférer une allure encore plus techno, il pourrait précipiter inutilement l'obsolescence de la version précédente qui plaisait pourtant déjà beaucoup (la nécessité de bouleverser la face avant est donc à double tranchant, car les clients de la phase 1 seront potentiellement contrariés). Notez en revanche que l'intérieur reste timide et bien moins audacieux, ce qui peut laisser sur sa faim et manquer de cohérence.

Qashqai restylé


Nissan dévoile le restylage tant attendu de son Qashqai, l'un des best-sellers du segment des crossovers familiaux en Europe. Les principales modifications se concentrent sur une nouvelle face avant, arborant une calandre métamorphosée et bien plus séduisante qu'auparavant, le rendant plus chic et original. À l'arrière, les changements sont plus discrets, se limitant à des feux légèrement retouchés, des boucliers revisités et des jantes actualisées. Mais c'est usuel, vous remarquerez que les restylages ont beaucoup plus de mal à impacter les poupes des voitures, cela pour des raisons techniques et économiques.


À l'intérieur, le tableau de bord conserve son écran tactile central de 12,3 pouces, mais bénéficie d'un nouveau système d'exploitation Google Automotive (ce n'est pas rien, les entrailles du système d'infodivertissement repartent de zéro ! Pas étonnant puisque Renault, qui appartient au même groupe fait pareil), reconnue pour sa rapidité. Cependant, les changements sous le capot sont absents, le Qashqai restylé continuant à proposer les mêmes motorisations, notamment une version à hybridation légère de 140 chevaux et une variante hybride E-Power de 190 chevaux. Malgré ces améliorations, ces modèles resteront soumis au malus écologique français en raison de leurs émissions de CO2, avec des valeurs minimum respectives de 141 et 117 g/km.


Grandland X II

La nouvelle génération de l'Opel Grandland se révèle avec des changements significatifs tant sur le plan esthétique que technique. Avec une longueur de 4,65 mètres, ce SUV (qui reprend la base du 5008 et non pus du 3008) élargi se positionne cette fois sur le segment des SUV familiaux de plus grande envergure. Son style plus affirmé (ce n'était pas difficile à produire) se caractérise par une calandre Vizor en 3D à l'avant, en reprenant donc ce qui a été initié sur les Mokka et Astra.




À l'intérieur, l'habitacle reste très germanique (malgré ses origines désormais françaises) avec une planche de bord triste qui manque d'être aussi novatrice que le style extérieur. L'écran tactile central de 16 pouces intègre la toute nouvelle interface Google Automotive, offrant une connectivité améliorée avec Apple CarPlay et Android Auto sans fil.


Sous le capot, le Grandland II repose sur la plateforme STLA Medium de Stellantis, offrant une gamme de motorisations plus variée les versions MHEV, PHEV et électriques comblent donc tous les besoins. La version micro-hybride 48V de 136 ch, qui venait à peine d'apparaître sur le modèle actuel, est reconduite. Elle fait appel au nouveau trois-cylindres turbo essence 1.2 PureTech à distribution par chaîne et à un petit moteur électrique de 21 kW (28 ch), associé à la transmission automatique e-DCS6 à six rapports de Punch Powertrain. Cette configuration se répand au passage sur bon nombre de modèles du groupe Stellantis ...


Frontera : C3 bis ?


Opel se lance dans la compétition des SUV compacts et relance un ancien nom du marché automobile avec son Frontera. Toutefois, ses similitudes frappantes avec le Citroën C3 Aircross soulèvent des questions sur son originalité. Malgré une esthétique qui cherche comme elle peut à se distinguer, il est difficile d'ignorer les emprunts à son cousin français. Le design arrive toutefois à le valoriser plus qu'avec la petite C3 Aircross, semblant alors le positionner plus haut en gamme (si les tarifs sont similaire, le C3 risque de souffrir car ce Frontera fait bien plus sérieux). Du point de vue technique, le Frontera se base sur l'existant (gamme Stellantis) et sera disponible avec une motorisation électrique dès son lancement, propulsé par un moteur de 156 ch et une batterie de 54 kWh, tandis qu'une version micro-hybride 48V sera également proposée ultérieurement, équipée du trois-cylindres 1.2 PureTech de 136 ch avec une boîte à double embrayage e-DCS6. Cependant,  Opel devra présenter des arguments convaincants pour se démarquer dans ce segment hautement concurrentiel, et ce sont bien évidemment les prix qui serviront d'arbitre, car c'est aujourd'hui l'axe central de la bataille entre les constructeurs.




i4 restylée


BMW poursuit le rafraîchissement de sa gamme 4 avec le restylage de la Gran Coupé et de l'i4 électrique. Les changements incluent une nouvelle signature lumineuse avec des barrettes de LED verticales (qui rappellent le regard d'un reptile) et des optiques arrière qui veulent gagner en subtilité avec des sortes de "fils lumineux" très fins qui peuvent un peu rappeler les Mercedes de certaines époques. L'intérieur est également mis à jour avec un volant à méplat, de nouveaux inserts décoratifs et des options de sellerie améliorées. Sur le plan technique, les modèles bénéficient du BMW Curved Display avec un ensemble à double écran incurvé. Le système iDrive est amélioré avec le QuickSelect (nom aussi utilisé pour des lave-vaisselles, pas inspiré le marketing BMW ?) pour une utilisation censée être plus intuitive (qui consiste à réorganiser les menus pour que ce soit plus intuitif, car c'est une grosse critique qui a été faite à la marque), et des widgets permettent d'accéder rapidement à des fonctions spécifiques. Sous le capot, la Série 4 Gran Coupé conserve ses blocs essence et diesel, tandis que l'i4 électrique propose une nouvelle variante xDrive40 avec transmission intégrale de 401 ch.
Bref, BMW essaie de lutter comme il peut car on reconnaîtra qu'on voit bien moins de Série 4 Gran coupé dans les rues que pour l'ancienne génération ...




Urus restylé = SE


Lamborghini restyle l'Urus et introduit la version hybride rechargeable Urus SE, équipée d'un V8 biturbo de 620 ch associé à un moteur électrique de 192 ch, offrant une puissance totale de 800 ch (on perd donc, et c'est tant mieux, sa puissance d'une valeur diabolique qu'on a pu voir sur la version Performante de 666 ch [et que je déplore donc]). Cette configuration permet des performances accrues avec une accélération de 0 à 100 km/h en 3,4 secondes. Le plaisir de conduite devrait toutefois en pâtir car le poids devrait commencer à devenir très excessif, bien que la marque compense généralement avec des gommes XXL et une rigidification châssis très accentuée. Il offre une autonomie électrique de 60 km et permet de rouler en silence jusqu'à 130 km/h, cela grâce à 25.9 kWh de batterie.


L'esthétique de l'Urus SE est légèrement revue mais cela se voit très nettement (les détails font souvent toute la différence), avec des ailerons flottants qui baignent dans une calendres XXL noire et des optiques qui ont été affinés pour lui donner un regard plus langoureux. À l'arrière, les optiques baignent désormais quant à eux dans un bandeau noir qui fait la largeur du hayon, avec la plaque d'immatriculation déplacée vers le bouclier. L'intérieur reçoit également quelques retouches subtiles, notamment avec un écran central tactile agrandi à 12,3 pouces. Bref, c'est la Volkswagen (base Touareg) la plus chère que vous puissiez acquérir.


Formentor restylé


Le Cupra Formentor restylé se présente sous une nouvelle robe pour prendre du large par rapport à ses racines d'origine Seat. Rappelons que c'est un modèle important car il a bien accroché commercialement parlant, décisif en cette période de difficultés pour Seat. À l'avant, la calandre typée Seat est remplacée par un "shark nose" surplombant un bouclier plus ajouré (pas forcément vital pour refroidir des 1.5 TSI ..). Les entrées d'air sont donc agrandies pour donner l'illusion d'une machine de course, et les feux avant arborent une nouvelle signature lumineuse en forme de triangle (inspirée de dents de requins ? Puisqu'on parle de shark ...). À l'arrière, un bandeau lumineux intègre le logo de la marque, et les optiques reprennent encore ces fameux crocs de requins, comme quoi l'automobile de vient un grand zoo ! Peugeot avec des griffes / crocs, Cupra avec des requins ...).


À l'intérieur, quelques retouches subtiles sont apportées pour limiter le coût de revient, notamment au niveau de la console centrale. L'écran multimédia passe à 12,9 pouces (le nouvelle écran du groupe VW qu'on voit aussi dans le Tiguan) de diagonale et intègre une présentation spécifique Cupra (une charte graphique différente, qu'on appelle template dans le milieu de l'informatique). Les matériaux utilisés sont de plus en plus issus de la filière du recyclage, avec des tissus de sièges en alcantara à 73 % recyclé, bien pour la communication en cette époque de greenwashing.

Sous le capot, les moteurs sont tous revus. Le 1.5 TSI passe en "Evo2" avec une micro-hybridation 48V. Les hybrides rechargeables voient leur batterie augmenter à 19,7 kWh (environ +7 kWh), permettant une autonomie électrique de plus de 100 km (qui devient la norme). Le 2.0 TSI voit sa puissance passer à 333 ch en version 4Drive. Mais malheureusement, le 5 cylindres 390 ch disparaît en France (on se demande bien pourquoi !), bien que sa sonorité avait tellement été éteinte qu'il en avait perdu en intérêt. L'hybride de plus grande puissance passe de 245 à 272 ch, histoire de ..


La transmission utilise un système amélioré de vectorisation du couple, avec la possibilité d'envoyer 100 % du couple et de la puissance au train avant ou arrière (qui devrait utiliser les freins pour forcer la chose et non pas une boîte de transfert évoluée, pauvre mécanique !  Je rappelle qu'on est ici sur du moteur transversal, et donc il n'existe pas vraiment de boîte de transfert adaptée pour). Un mode drift est également disponible, le genre de chose futile qui n'a comme seule conséquence d'inciter à prendre des risques sur la voie publique. La commercialisation est prévue pour le 3e trimestre 2024, les prix n'ont pas été communiqués.

Notez que la Leon profite de la même évolution mais qu'elle passe un peu inaperçue car la clientèle la boude.

Tous les commentaires et réactions


Ecrire un commentaire

Ce site est le vôtre ! Interrogation, complément d'information, conseil, anecdote etc... Toutes vos remarques sont les bienvenues.

Pseudonyme :


Mail * (non obligatoire) :


Votre commentaire :


* Soyez au courant des réactions sur votre commentaire. Il n'est pas obligatoire et restera confidentiel si vous l'indiquez.



Sondage au hasard :

Combien payez-vous votre assurance auto ?

Mon point de vue / Information complémentaire :
(votre commentaire sera visible sur la page de résultats)


Sur le même sujet

Nouveautés auto

Choisir une voiture

Fiabilité / Entretien

 

© CopyRights Fiches-auto.fr 2024. Tous droits de reproductions réservés.
Nous contacter - Mentions légales