Essai Alfa Romeo Giulia 2016

Qualités

  • L'affiliation à Ferrari et Maserati (éléments de style et mécanique pointue) se voit et donne énormément de cachet à l'auto. Il y a bel et bien un peu de cheval cabré dans cette auto, et ça aucune Allemande ne pourra vous l'offrir (même si Ferrari s'est détaché du groupe en 2016 ...)
  • Si je n'étais pas forcément très convaincu de son esthétique au début, je lui trouve désormais beaucoup de charme et de prestance. Cette Giulia ne laisse pas indifférent c'est certain (elle est en plus particulièrement bien assise sur la route, avec une sensation de voiture large et basse qui en impose)
  • Noblesse mécanique au niveau de l'architecture et des trains roulants (que du très bon ...)
  • Comportement à toute épreuve, elle ne craint tout simplement personne grâce à son châssis fabuleux associé à un poids maitrisé
  • Palettes fixes et non disposées sur le volant, on sent bien que le tout a été développé par de vrais connaisseurs (la conception de l'auto a été faire par les meilleurs éléments de la marque qu'on appel les Skunks et qui sont dirigés par des membres de Ferrari ...)
  • Présentation et finition de très bon niveau. Un poil en dessous des Allemandes premium mais cela ne se joue pas à grand chose, sincèrement. Et si certains parleront de quelques plastiques durs, c'est la même chose dans une Série 3 ou Classe C donc ... Notez toutefois que la qualité perçue varie pas mal d'un niveau de finition à l'autre (comme sur les Allemandes encore une fois) en raison de plaquages différents
  • Qualité de finition encore meilleure depuis le restylage de 2020
  • Infotainement largement amélioré en 2020
  • Confort de suspension surprenant, sauf sur les Veloce où il devient bien plus sec
  • Puissance de la version Quadifoglio qui impressionne vraiment avec 510 ch
  • Rapport qualité / prix très intéressant
  • Consistance de direction qui a été améliorée à partir de la mise à jour de fin 2019 : direction un peu plus consistante qui remonte plus d'informations
  • Fiabilité pour le moment sans reproche (à part quelques bugs électroniques sans gravité et des pneus qui s'usent un peu vite)




Les derniers plus des internautes

Bonne sur la route en tenue mais un (2.2 diesel 160 ch)
Après une gt et une première giulia lusso, j'ai repris une giulia MY19 sport finition intérieure et freinage Véloce. Un Régal chaque jour de conduite. Direction super precise, chassis et freinage efficaces et rassurants, montée dans les tours bien jouissive, avec une conso entre 7,5l et 9l selon le style de conduite. Charme italien, propulsion, avec ce touché de route Unique... précision de la boite auto AT8 très bien étagée et sans à coup, confort malgré les chausses en 19 pouces, intérieur cuir de qualité italienne donc top finition, écran non tactile (je préfère,pas de traces de doigts) très bien intégré au tableau de bord avec carplay, gps, etc... j'ai en horreur ces écrans posés sur la planche de bord et bourrés de fonctions gadgets qui me sont inutiles... La clim est efficace.Les palettes au volant, heureusement, sont fixes. Quel pied à utiliser sur les routes des gorges du Verdon... Toutes les commandes tombent bien sous la main. Un plus ego-plaisir le bouton de démarrage/ arrêt moteur...comme sur Ferrari! les sièges sont bien confortables même sur longues distances et maintiennent très bien latéralement grâce aux réglages électriques. Les compteurs analogiques avec de beaux fûts, sont très lisibles et bien intégrés à l'ensemble tableau de bord. L'habitacle est très bien insonorisé, les montées en regimes n'ont pas la sonorité d'un busso c'est sûr, mais bon, cela reste quand même un peu chantant tout tout tout en haut... Pour les entretiens, tous les ans ou 15000km, (200/250¤), les pneus Pirelli, changés à 38000km, les plaquettes de freins, probablement à 55000/60000km en même temps que les bougies. Pour en terminer, un très grand plaisir de conduite avec une italienne rare sur nos routes, avec une robe noire pailletée sublime sous le soleil, une classe indéniable, doublée d'une efficacité chassis/moteur sans faille, surtout en mode Dynamic. Je ne m'en lasse pas! petit plus sympa Alfa-Roméo:Tous les 6 mois opération gratuite 36 points de contrôle avec remplissage/appoint des liquides (lave-glace, huile...)et 20% sur pièces... (2.0 Turbo 200 ch AT8, 44000km, MY19, jantes perf. 19p., finition sport, freinage et intérieur Véloce...)
Belle, bonne tenue de route (2.2 Diesel 136 ch Boîte mécanique )
Super Moteur, ayant un sacré répondant Châssis et tenue de route au top. Confort des suspensionsSensation de conduite (2.0 Turbo 200 ch)
Très bonnes qualités dynamique, tenue de route et confort sans défauts. Beaucoup de plaisir à son volant. (2.2 Diesel 180 ch Finition Lusso boite auto année 2016 79000kms)
Tenue de routeRéactivité directionConfort silenceBoute AT8FreinageDesign (2.2 Diesel 180 ch 100000km 2018)
Plastiques médiocres cuir de mauvaise qualité sur les sièges avants bruits de suspension boîte impossible à mettre au point mort moteur éteint (2.2 Diesel 210 ch 21000kms. 2016. Q4 véloce toit ouvrant cuir tabac noire volcano )
LignePlaisir de conduiteTenue de route (2.2 Diesel 210 ch 137000)
Tous sauf la boite manuelle (2.2 Diesel 180 ch)
Berline splendide, joueuse avec un moteur Ferrari qui pousse.Première alfa et très bonne découverte tant cette berline est rivé au sol avec ce qu'il faut pour l'apprivoiser.Boite rapide, design racé, ambiance lounge race, une femme fatale. (V6 2.9 / V6 Quadrifoglio 510 ch At8, 56000kms, 2017, rosso competizione sport pack)
Berline 4 portes avec 4 vrais places qui donne plus de sensation que bien des coupés. Plus vivante que toutes les allemandes, elle est très attachante et donne le sourire dès que nous la démarrons. (V6 2.9 / V6 Quadrifoglio 510 ch AT8 Sièges SPARCO 2017)
- La ligne- La position de conduite basse.- Le comportement routier jouissif direction légère, incisive et précise, suspension ferme mais qui absorbe bien les irrégularités de la route, passage en courbe imperturbable et freinage facilement dosable.- Puissance du moteur plus que suffisante au quotidien (reprises, dépassements...)- Très confortable pour les longs trajets (routes, voies rapide et autoroutes).- Consommation très raisonnable. - Sono Harman-Kardon. (2.2 Diesel 150 ch Giulia 2 Lusso BVM6 jantes17-2016-150000kms)
Très belle voiture, sobre, confortable, bien fini matériaux de qualité. (2.2 Diesel 180 ch at8 24400km 2016 18 pouces lusso.)
- Chassis fabuleux avec un équilibre confort tenue de route excellent.- Agrément de conduite - Moteur coupleux et disponible- Boite réactive et parfaitement étagée - Consommation très raisonnable- L'une des plus belles voitures de sa génération.Défauts - Quelques petits détails de finition- Peinture noire pailletée d'un ton différent sur les éléments en plastique.- Siège petit grincement- Beaucoup d'électronique embarquée - Rippage des pneus sur braquage important- GPS non tactile mais tout de même fonctionnel - Fiabilité moteur ( vanne EGR panne grave ) le liquide de refroidissement moteur qui refroidit la vanne est passé dans l'admission ce qui aurait pu tuer le moteur. Consommation moyenne 6,5Problèmes rencontrés A 45000 kms avec une garantie terminée depuis quelques mois, la voiture s'est mise à fumer blanc un matin s'en est suivi de gros dysfonctionnement moteur au point de devoir rapatrier sur dépanneuse. Niveau d'huile hyper haut, plus de LDR ... Après une recherche fastidieuse c'est la vanne EGR refroidit par le LDR moteur qui a un défaut et qui laisse passer le liquide vers l'admission. Heureusement l'arrêt rapide et le fait de ne pas avoir insisté a permis de sauver le moteur. Actuellement la voiture tourne sans vanne EGR ( circuits shuntés ) mais ça provoque des (2.2 Diesel 180 ch Giulia BA8 Lusso 2018)
Look extérieur élégant Design du tableau de bordPas une allemande C’est une AlfaPerformancesTenue de routeFreinage puissantDirection préciseQ4 irréprochable Consommation raisonnable (2.0 Turbo 280 ch BVA, 40000 km, 2018, veloce Q4)
Après avoir testé plusieurs marques européennes et asiatiques, c'est la voiture la plus agréable que j'aie jamais conduite. La précision de la direction est remarquable comme la tenue de route, l'efficacité de la boîte auto, les reprises, le confort général. Et… la ligne est jolie (2.2 diesel 160 ch boîte auto, 28000, achat fin 2019, modèle sport)
Superbe autoFinition au topConfortMoteur (2.2 Diesel 180 ch Boite auto, 38000km, Anne 2016 lusso)
Confort consommation très jolie coupeConduit très plaisante (2.2 diesel 160 ch)
La sportivité à l'italienne !Tenue de route Moteur de bonne volonté couplé à la boîte At8. (2.2 Diesel 180 ch 38000km finition lusso AT8 2018)
Conduite au quotidien.Finitions.Performance, reprise couple.Boîte automatique très réactive.Consommation Comfort Tenu de route (2.2 Diesel 150 ch Dsg8 auto,43000km année 2019, jantes 19", finition super + pack véloce )


Toutes les autres qualités
ALFA-ROMEO Giulia signalées




Défauts

  • Infodivertissement obsolète avant la mise à jour de 2020
  • Manque de moteurs plus nobles sur les versions inférieures à la Quadrifoglio (2.2 côté diesels et 2.0 côté essences). Mais Alfa n'a hélas pas eu le choix
  • Différences entre les diesels assez douteuses ... Du 136 au 180 ch ils ont le même couple en boîte mécanique ! Idem pour les versions auto entre les 150 et 180 ch
  • Si le V6 de la Quadrifoglio est issu du V8 de la 488 GTB, force est de constater que sa sonorité déçoit ... Dommage car le prestige de ce moteur est tout particulier en ayant des gènes de Ferrari
  • Boîte qui manque un peu de précision dans le guidage, mais globalement elle inspire la qualité lorsqu'on la manipule
  • Modularité en option (banquette fractionnable / rabattable)
  • Pas de Break mais c'est parce qu'Alfa veut vendre des Stelvio. Donc dirigez vous vers ce dernier si il vous faut un peu plus de place
  • Emplacement douteux pour la plaque à l'avant qui nuit un peu à l'esthétique
  • Direction trop souple, le DNA ne change hélas pas grand chose même en sport (corrigé après restylage de fin 2019)
  • Diesels un peu bruyants et donc pas assez insonorisés
  • Avec des modèles sortis au compte goutte ces dernières années il semble que les clients potentiels ont du mal à franchir le pas. Bref, les ventes en sont pénalisées et la revente en occasion pourra aussi être problématique




Les (derniers) moins des internautes

Moi!... et ma peur de frotter ses jantes compétition sur le rebord d'un trottoir!Le coffre mais pas rédhibitoire pour moi...vacances à trois sans problème deux valises moyennes, un gros sac souple, un sac photo..ça se case! (2.0 Turbo 200 ch AT8, 44000km, MY19, jantes perf. 19p., finition sport, freinage et intérieur Véloce...)
Petit coffre usure pneu av (2.2 Diesel 136 ch Boîte mécanique )
Coffre trop petit et mal conçue Le hayon qui ne tient pas lorsque la voiture est en descente Le ripage du train avant en hiver et avec des pneus avec une certaine usure (2.0 Turbo 200 ch)
Ressort d'ouverture du coffre trop faible qui ne s'ouvre pas entièrement en stationnement en pente ou se ferme lors de petite rafales de vent. Bonjour la tête....Pneus runflat qui ripent lors des man½uvres remplacés par pneus normaux avec bombe anti crevaison . (2.2 Diesel 180 ch Finition Lusso boite auto année 2016 79000kms)
Capot de coffre à ouverture variable suivant La penteOuverture faible du coffre (2.2 Diesel 180 ch 100000km 2018)
Pannes récurrentes et mauvaise foi du service après vente voiture coûteuse et irréparable sans changer toutes les pièces que l on refacture au client. (2.2 Diesel 210 ch 21000kms. 2016. Q4 véloce toit ouvrant cuir tabac noire volcano )
Fiabilité (2.2 Diesel 210 ch 137000)
Boite manuelle, marche arriere dure a passer... pas de bouton ou autre pour sauter le crant est ce normal de forcer? Bruit comme une depression a chaque passage de vitesse (2.2 Diesel 180 ch)
Sav alfa catastrophique, c'est bien simple, je n'ai jamais connu aussi mauvais que ça.Sonorité moteur à libérer.Entretien vraiment très cher. (V6 2.9 / V6 Quadrifoglio 510 ch At8, 56000kms, 2017, rosso competizione sport pack)
Manque d'image ? (V6 2.9 / V6 Quadrifoglio 510 ch AT8 Sièges SPARCO 2017)
- Les passages de rapports sont un peu rugueux, pas très agréable au début, mais on s'y fait. - La marche arrière demande un effort musculaire important pour l'enclencher. C'est étonnant et reste désagréable avec le temps.- Le coffre, bien que d'un volume équivalent à celui d'une 407 berline, est moins accessible. Son ouverture étant moins grande et le coffre moins haut, il est difficile d'y faire rentrer des objets plus encombrant qu'une valise (poussette, vélo enfant, cartons.....).- Le son du moteur diesel à basse vitesse est un peu trop présent. Il claque un peu et on le souhaiterait un poil plus feutré. Il est plus présent que mon ancien 407/1.6HDI 110CV sur ces vitesses, mais beaucoup plus discret dès que ça roule.- Les Commodos des clignotants ne sont pas très sensitifs. On ne ressent pas bien la différence entre la commande mi-course(changement de voie) et son enclenchement complet.- On glisse un peu sur les sièges en cuirs et on aimerait un meilleur maintien latéral. C'est acceptable pour le conducteur et le passager avant, mais pour les passagers arrières, si la conduite est dynamique, c'est inconfortable.- La place du milieu sur la banquette est acceptable pour un enfant avec le tunnel central très encombrant, mais inconfortable pour un gabarit adulte et donc réservé aux courts déplacements. (2.2 Diesel 150 ch Giulia 2 Lusso BVM6 jantes17-2016-150000kms)
Coffre un peu juste et mal commode pour le charger. (2.2 Diesel 180 ch at8 24400km 2016 18 pouces lusso.)
Moteurs et un encrassement plus rapide du FAP. Note 15/20Prix assurance 650 euros/an (Assureur AXA) (type de contrat TR) (Bonus/Malus 50) (2.2 Diesel 180 ch Giulia BA8 Lusso 2018)
Limite en terme d’espace Coffre étroit Bruit quelconque Rupteur avant 6000 t/mSuspension électroniques trop souples en mode normalBruits d’air sur autoroute Pas de break Climatisation vite dépassée Sièges chauffants timides Ripage en man½uvresDécote (2.0 Turbo 280 ch BVA, 40000 km, 2018, veloce Q4)
Ouverture du coffre trop étroite. Pour des adultes de bonne taille, les places arrières conviennent pour de courtes distances mais pas davantage (2.2 diesel 160 ch boîte auto, 28000, achat fin 2019, modèle sport)
GPS non tactile mais il est plutôt bien faitPas d ouvertures et fermetures de porte mains libresAutonomie réservoir (2.2 Diesel 180 ch Boite auto, 38000km, Anne 2016 lusso)
Moteur bruyant Grattage du train avant lors de man½uvre (2.2 diesel 160 ch)
Usure pneus, rippage train avant, coffre mal étudié (2.2 Diesel 180 ch 38000km finition lusso AT8 2018)
Manque de garde au sol un peu haute tangue dans les virages.Coffre manque de charge utile difficile de passer des cartons ou valises. (2.2 Diesel 150 ch Dsg8 auto,43000km année 2019, jantes 19", finition super + pack véloce )


Tous les autres défauts
ALFA-ROMEO Giulia signalés




Certes arrivée un peu tard sur le marché, cette Alfa Romeo Giulia reste toutefois un produit qui inspire la passion. Découvrez dans cette fiche essai ses principales caractéristiques techniques ainsi que ses aptitudes routières.

Giulia en images

 
    OUVRIR    
 
 
    OUVRIR    
 

Moteurs ALFA-ROMEO Giulia

2.2 Diesel 136 ch 380 Nm Diesel
 
2.2 Diesel 150 ch 380 Nm Diesel
 
2.2 diesel 160 ch 450 Nm Diesel
 
2.2 Diesel 180 ch 380 Nm Diesel
 
2.2 diesel 190 ch 450 Nm Diesel
 
2.2 Diesel 210 ch 450 Nm Diesel
 
2.0 Turbo 200 ch 330 Nm Essence
 
2.0 Turbo 280 ch 400 Nm Essence
 
V6 2.9
(Quadrifoglio) 510 ch 600 Nm
Essence
 

Fiabilité Giulia

Voici certains de vos témoignages laissés par le biais des avis (bas de page) :

2.0 Turbo 200 ch Lusso avec options (toit ouvrant, Harman Kardon etc). 9500 Km : fonctionnement erratiques des capteurs d'obstacles AV en raison d'un support de plaque trop proéminent. Problème réglé par fixation de la plaque AV directement sur le pare-choc

2.0 Turbo 200 ch : détecteur obstacles capricieux, ouverture coffre ne répond pas toujours et surtout des comportements d'une 2 ch citroen des années 60 au démarrage. problème pour les bouchons et circulation en accordéon

2.0 Turbo 280 ch 12000 : bug du système multimédia, s'éteint et s'allume seul, crépitement des hauts-parleur gauches seulement en mode usb ou bluetooth, aucun problème quand c'est la radio..freinage d'urgence qui se déclenche pour rien exemple un ilot au milieu de la route..et de temps en temps un espèce de tremblement a l'intérieur a l'arrêt souvent lorsque la voiture est froide..écran de caméra de recul encore visible alors que je suis déjà en train d'avancer..1 ou 2 secondes..

2.2 Diesel 150 ch la touche BVA8 : ripage donnant lieu à une usure précoce des pneus

2.2 Diesel 180 ch Automatique, 2016, 14000km : bug du système multimédia, s'éteint et s'allume seul, crépitement des hauts-parleur gauches seulement en mode usb ou bluetooth, aucun problème quand c'est la radio... Quelqu'un pourrai m'aider? Je deviens fou avec ce bruit derrière et le garage ne m'aide pas!

2.0 Turbo 200 ch : ripage, pneus facettés à 20000 km, dysfonctionnement ouverture coffre [...] Tous les autres signalements >>

Vie à bord / Intérieur


Habitabilité / coffre

Si la Giulia peut attiser la passion, elle n'en oublie cependant pas d'être pratique. Certes les berlines tri-corps sont loin d'être les meilleurs engins pour cela mais force est de constater qu'elles ont tout de même beaucoup de qualités. En fait, vous n'aurez de problème qu'à partir du moment où vous devrez emporter des objets très encombrants, la malle ne proposant évidemment pas une ouverture énorme ... Malgré tout, elle permet d'isoler les occupants de l'habitacle du coffre, ce qui permet de l'ouvrir en hiver sans que tout le monde ne soit frigorifié dans l'auto (plus utile pour un Canadien qu'un Français je vous l'accorde). C'est d'ailleurs le point fort principal des voitures tri-corps. Enfin, avec ses 480 [...] Suite du chapitre de la vie à bord >>

Comportement routier Giulia


Forza Italia !

Comme il fait du bien de voir une auto pointue qui ne vient pas d'Allemagne. Pas parce que je n'aime pas les Allemandes, bien au contraire, mais tout simplement parce qu'un peu de fraîcheur fait du bien.
Sachez donc que la Giulia n'est pas une berline comme les autres, tout connaisseur saura d'ailleurs reconnaître en sa mécanique une noblesse rare contrairement à l'ancienne 159 bien plus conventionnelle techniquement parlant. Voyons donc tous les points importants ...

Structure ?

Commençons tout d'abord par l'architecture générale de l'auto, il s'agit donc bien évidemment d'une disposition à moteur longitudinal (dans la longueur de l'auto) dont la version standard est une propulsion. La plateforme "Giorgio" employée ici est [...] Suite du chapitre du comportement routier >>

Equipements

De série

(Source Alfa Romeo mars 2017) A partir de 30 900 euros : Alfa D.N.A. Evo // Système Alfa™ Connect 6,5” (radio, MP3, Aux-In, Bluetooth®) // Rotary Pad (Contrôle du système multimedia) // Start/Stop // Système d’alerte anti-collision (FWC) avec détection piétons // Système de freinage d’urgence // Système de freins intégré (IBS) // Système d’alerte de franchissement de ligne blanche // Radar de recul // Kit Fix&Go• Climatisation automatique bi-zone // Régulateur de vitesse // Frein de parking électronique // Capteur de pluie et de luminosité // Jantes en alliage 16” // Étriers de freins en aluminium // Phares antibrouillard // Projecteurs et éclairage de jour halogène // Feux arrières à LED // Sortie d’échappement simple (Diesel 136ch & 150ch. Essence 200ch) // Instrumentation de bord TFT 3,5” en couleur // Réglage manuel de sièges avant 6 positions // Siéges en tissu noir // Moulures et détails intérieur noirs // Bouton Start sur le volant // Volant gainé de cuir

Super

A partir de 36 700 euros : Série +  Système Alfa™ Connect Nav 6,5” (Nav) // Phares Bi-Xénon 25W* // Feux avant éclairage diurne LED // Rétroviseurs rabattables électriquement // Jantes en alliage 17” aluminium (Sauf 2.2 Diesel 180ch AT8 Advanced Efficiency) // Double sortie d’échappement (sauf 150 ch Diesel et 200ch Essence) // Chromeline // Sièges en tissu et cuir (3 combinaisons disponibles) // Planche de bord et panneaux de portes bi-tons // Rétroviseur intérieur électrochromatique

Lusso

A partir de 41 000 euros : Super + Système AlfaTM Connect 3D Nav 8,8” (Nav 8,8” 3D Évoluée + Radio Numérique) + instrumentation de bord 7” TFT couleur // Phares Bi-Xénon 35 W directionnels // Radar de parking avant // Caméra de recul avec ligne indicatrices // Jantes en alliage 17” Luxury // Sièges en cuir Pleine Fleur // Planche de bord en cuir // Tunnel avant et inserts de planche / portes en bois // Réglages électriques sièges avant 8 positions // Volant en cuir Luxury // Accoudoir arrière + banquette arrière rabattable

Veloce

A partir de 50 200 euros : Super + Système AlfaTM Connect 3D Nav 8,8” (écran 8,8 , radio, MP3, Aux-In, Bluetooth®, Nav 3D Évoluée, radio numérique) // Instrumentation de bord 7” TFT couleur // Phares Bi-Xéno 35 W directionnels // Radar de parking avant // Caméra de recul avec ligne indicatrices // Jantes en alliage 18” // Pare-chocs avant et arrière sport // Black-Line extérieur // Sièges sport en cuir // Tunnel avant et inserts de planche / portes en aluminium // Réglages électriques sièges avant 6 positions // Volant sport // Pédalier aluminium // Accoudoir arrière + banquette arrière rabattable

Quadrifoglio

A partir de 79 000 euros : Alfa Active Aero Splitter // Alfa D N A Pro (Mode Race) // Alfa Active Suspensions // Alfa Chassis Domain Control // Système Navigation 3D 8,8” // Radio Numérique // Instrumentation Bord 7” // Phares Bi-Xénon 35W* directionnels // Lave-phares // Système de détection des angles morts // Radar de Parking avant // Caméra de recul avec lignes indicatrices // Rétroviseurs rabatables électriquement // Jantes en alliage 19” Leggera // Sortie d’échappement Quadrifoglio (4 sorties) // Étriers de freins noirs // Pare-chocs arrière sport // Dark-Line (inserts extérieurs noirs) // Grille avant Quadrifoglio // Sièges en Alcantara® et cuir // Moulures et détails intérieurs en fibre de carbone // Planche de bord avec cuir // Rétroviseur intérieur électrochromatique




Les concurrentes

Modèles Longueur Poids moy. Coffre
A4 (2015) 4.73 m 1500 Kg 480 L
A5 Sportback II (2016) 4.73 m 1600 Kg 480 L
Serie 3 (2012) 4.62 m 1550 Kg 480 L
Serie 4 Gran Coupe (2014) 4.64 m 1650 Kg 480 L
Serie 3 (2019) 4.71 m 1700 Kg 480 L
XE (2015) 4.67 m 1650 Kg 455 L
IS (2013) 4.67 m 1600 Kg 480 L
CLA (2013) 4.63 m 1500 Kg 470 L
Classe C (2014) 4.69 m 1600 Kg 480 L
CLA 2 (2019) 4.69 m 1550 Kg 460 L
508 2 (2018) 4.75 m 1550 Kg 487 L
Octavia (2013) 4.66 m 1350 Kg 590 L
Octavia (2019) 4.69 m 1450 Kg 600 L
Model 3 (2018) 4.69 m 1900 Kg 542 L
V60 (2018) 4.76 m 1900 Kg 529 L
 


Vous possédez ou avez possédé une ALFA-ROMEO Giulia


Moteur :

Utilisation :

Autres infos utiles décrivant votre auto :
(Boîte, kilométrage, année, jantes, finition/millésimeetc.)


N'hésitez pas à développer / approfondir vos écrits, c'est très apprécié.

Qualités :



Défauts :



Consommation moyenne (L/100 km ou kWh/100km + autonomie électrique si VE) :



Problèmes / dysfonctionnements rencontrés :



Note :

/20

Assurance :

Tarif payé :    euros/an

Commentaire libre facultatif (ce dernier sera affiché à la suite de votre avis).



E-mail facultatif (permet la modification ultérieure de votre avis) :





Articles Alfa Romeo


Infos Alfa romeo

Nouveautés auto

Choisir une voiture

Fiabilité / Entretien

Avis auto

 

© CopyRights Fiches-auto.fr 2022. Tous droits de reproductions réservés.
Nous contacter - Mentions légales