Autres thèmes pertinents :
Dernière modification 16/06/2023

Evolution des habitacles (#4 : années 2010)


C'est la décennie du tout écran et de la personnalisation des habitacles.
Niveau infodivertissement, on commence enfin à avoir des systèmes qui ne rappellent pas les consoles 8 bits ... La finesse des dalles et leur taille permettent enfin d'attirer vraiment le regard. Les cartes GPS commencent enfin à être esthétiques et la taille augmentée des diagonale permettent de gagner en lisibilité. Le couplage avec le téléphone, en lien avec la démocratisation des smartphone, commence à rendre indispensable et attractif ce genre d'équipement.
Tout cet équipement permet aussi aux marques de rendre plus rapidement périssable leurs autos, un atout de taille pour stimuler les ventes lors de la sortie d'un nouveau modèle.


Voici les principales nouveautés qui vont se démocratiser au cours de la décennie (en général ce sont des options qui étaient présentes lors de la décennie précédente sur des autos plus haut de gamme, il y a toujours un décalage) :

  • Écrans tactiles et interfaces utilisateur avancées : Les écrans tactiles sont devenus de plus en plus grands et sophistiqués, offrant des interfaces utilisateur conviviales et des fonctionnalités étendues, y compris la navigation, la connectivité Bluetooth, les paramètres du véhicule, les applications embarquées, etc.
  • Systèmes de connectivité Internet : De plus en plus de voitures ont été équipées de systèmes de connectivité Internet intégrés, permettant aux conducteurs et aux passagers d'accéder à Internet, de recevoir des mises à jour en ligne, d'accéder à des services de streaming, etc.
  • Assistance à la conduite avancée : Les systèmes d'assistance à la conduite ont continué à évoluer, avec des fonctionnalités telles que l'assistance au maintien de voie, le régulateur de vitesse adaptatif, le freinage d'urgence automatique, la détection des angles morts, etc.
  • Caméras à 360 degrés : Les caméras à 360 degrés sont devenues courantes, offrant une vue complète de l'environnement autour du véhicule pour faciliter le stationnement et les manœuvres.
  • Intégration smartphone avancée : Les systèmes d'intégration smartphone ont été améliorés, offrant une intégration plus fluide avec les appareils mobiles, y compris la possibilité d'accéder aux applications, aux messages, aux appels, à la musique, etc., directement sur l'écran du véhicule.
  • Systèmes de recharge sans fil : Certains véhicules ont commencé à offrir des systèmes de recharge sans fil pour les appareils mobiles compatibles, éliminant ainsi le besoin de câbles de chargement.
  • Reconnaissance vocale avancée : Les systèmes de reconnaissance vocale se sont améliorés, permettant aux conducteurs d'interagir avec le véhicule en utilisant des commandes vocales plus naturelles et en accédant à une gamme plus étendue de fonctions.
  • Systèmes de sécurité active : Les systèmes de sécurité active, tels que l'alerte de collision imminente, le système de surveillance des angles morts, l'assistance au stationnement automatique, ont continué à se développer pour améliorer la sécurité routière.
  • Personnalisation et coloris : c'est l'arrivée de la personnalisation et de la multiplication des coloris pour les habitacles et planches de bord
  • Style : les planches de bord vont devenir rectilignes au milieu de la décennie, voir plus bas dans l'article


Voici par exemple l'évolution d'une Clio entre 2010 et 201, c'est surtout l'infotainment qui a ici évolué


Cette fois-ci ce n'est plus BMW ou une autre marque allemande qui donne la voie aux autres, mais bel et bien ce nouveau constructeur dirigé par un maniaque à la Steeve Jobs (il n'y a pas de meilleur moteur pour une marque qu'un dirigeant obsédé par ses produits et la réussite de ces derniers). La Model S, bien en avance, proposait un cockpit 100% digital et un écran XXL qui n'a toujours pas été battu aujourd'hui encore.


Audi, dont le slogan est "l'avance par la technologie" n'a pas pu s'empresser de pomper la chose ... Même mieux, avec son imposante présence sur le marché, elle a presque repris à son compte cette innovation (dans la mémoire collective, les premiers combinés digitaux sont souvent attribués à tort à la marque aux anneaux)


Mercedes a répondu vigoureusement avec son fameux double écran que tout le monde veut avoir. Cela lui a aussi permis de réduire la qualité des matériaux dans certains modèles comme la Classe A IV, les regards des gens étant tellement happés par ces deux écrans accolés (les faisant bêtement croire qu'il s('agit d'un seul écran XXL ...) qu'ils en oublient de voir que ce qui a autour est plutôt cheap ... Un humain se trompe facilement puisque cela ne change absolument rien au fait d'avoir deux écrans séparés


Pour se garantir que les gens taperont dans les niveaux de finition supérieurs, Mercedes s'est permis de proposer des écrans ridicule sur les versions d'accès .. Le Multimédia est désormais un levier puissant, et le choix d'une auto se fait désormais presque autant sur cet aspect que le moteur ! Sachez bien qu'ici il y a plus de psychologie que de réelle innovation, une Golf 7 ou A3 ayant depuis des lustres le même type d'équipement (mieux intégré en plus ...). Avouons quand même que Mercedes a ici réussi un joli coup de poker en proposant moins bien (qualité de finition un peu limite) tout en ayant un succès d'estime monstre au niveau des prospects ...


Finalement il suffisait de coller maladroitement deux dalles LCD l'une contre l'autre pour que les gens se ruent dessus ...



Le double écran est désormais devenu une norme, même sur les autos d'entrée de gamme

Mode des planches de bord "plates"

C'est un peu un retour aux sources des voitures plus anciennes. Car si les voitures modernes ont vu leurs planches de bord enfler jusqu'à étouffer le conducteur, cette tendance fait toutefois marche arrière ces dernières années. Dans bien des voitures le choix d'une planche de bord rectiligne réduite a permis aux occupants de re-respirer de nouveau dans leur habitacle.
Une majorité de constructeurs s'y sont mis et ne pas suivre ce code amène parfois un sentiment d'obsolescence, car cela rappelle un peu les voitures du "passé".
Cette manière de faire est plus rationnelle, et je n'ai pas de doute que cela permet aussi aux marques de faire des économies de matière.
On peut estimer que c'est Audi qui a inauguré la chose à l'ère moderne avec son A6 de 2011 et plus significativement avec l'A3 de 2012.


L'A6 de 2011, suivie par l'A3 de 2012, ont amené ce nouveau code, et plus généralement Audi a largement contribuer à lancer des modes ces dernières années. C'est aujourd'hui moins le cas, la marque étant plutôt en panne d'inspiration et se retrouve à suivre la tendance plutôt que de la faire ...


Ensuite toute la gamme a suivi : Q7 II, A4 de 2015 etc.


Aérateurs prolongés

Le style des aérateurs qui traversent la planche de bord de part et d'autre confère un sentiment d'utilité majorée à la dite planche de bord, qui ne sert alors plus uniquement de décor fictif mais bien d'objet utile. Cette idée a sans doute germé dans un train ! (cf les vitres dotées d'un diffuseur d'air sur leur entière longueur).
Ca découle un peu des planches de bord rectilignes abordées dans le paragraphe précédent.


A4 2015


Q7 II


Mustang Mach e


Opel Astra

Carbone forgé sur le (très) haut de gamme

C'est une tendance encore assez récente, à savoir l'emploi de carbone forgé brut. On peut en voir dans les Aston Martin ou encore Lamborghini pour ne citer qu'elles, sans oublier les préparateurs (Mansory et compagnie) qui aiment de plus en plus l'intégrer. Le précédé permet à la fois de réduire les coûts tout en permettant la fabrication de pièces plus complexes. N'oublions pas non plus qu'il peut se recycler contrairement à l'autre méthode de fabrication.


Dans la DB11


Dans une Huracan

Carbone

Le carbone produit plus traditionnellement (et même le faux) sont désormais très courants dans les habitacles contrairement à l'époque où on ne pouvait en trouver que dans les supercars.


Si dans une M4 il est vrai ...


... on ne peut pas en dire autant dans la Civic Type R

Laquage noir

C'est une mode que j'aurais préféré ne pas voir mais que voulez-vous ... Qu'il s'agisse des voitures lowcost ou de luxe, tout le monde s'emploie à utiliser cette matière qui est à la fois très fragile et salissante (le moindre doigt posé laisse son emprunte ...).


Le laquage se retrouve sur les voitures très grand public comme par exemple cette Ibiza, ou même encore dans le premium comme sur cette Classe E


Mais quoi qu'il en soit, cela reste fragile, salissant et pas franchement très valorisant


Classe C


C3 III


La laquage noir a toutefois comme avantage d'être honnête avec vous, quand c'est sale il vous le dit clairement ...

Retour du bois

Si il a été démodé il y a quelques années il revient en force sur les premium récents (mais pas que ...). Matière noble, le bois ne pourra de toute manière jamais se démoder, malgré l'invention de nouveaux matériaux synthétiques aux propriétés plus avancées (et de toute manière le bois est souvent faux). Les coloris sont désormais plus clairs afin de gagner en sobriété tout en évitant de trop ressortir. Personnellement j'adore le bois dans les habitacles, tellement plus chaleureux que le noir et l'aluminium ...


Ici dans une série 7 à 249 000 euros (non il n'y a pas d'erreur de frappe)


Dans la Série 5


Dans le Skoda Kodiaq


Dans cette Classe C, le bois gris est du plus bel effet


Même les autos milieu de gamme l'adoptent, ici la Talisman


XC60 II


3008 II


Même les citadines branchées s'y mettent


Métal

Le métal arrive en force dans le domaine du premium. La Classe C a été l'une des premières à offrir ce matériaux noble pour bon nombre d'éléments dont les boutons de vitre ou encore les grilles de baffles.
On passe encore à la vitesse supérieure sur la dernière Série 7 qui semble avoir remplacé tous les plastiques par du métal.
Pour moi c'est un véritable coup de coeur et la qualité perçue est alors vraiment au top ... Et niveau durabilité il n'y a aucune crainte à avoir.



Ici dans la classe E


Ici dans la Série 7


XC60 II

Eclairage d'ambiance

Si l'éclairage d'ambiance était surtout réservé au luxe, on en trouve désormais dans tous les niveaux de gamme. Si cela ne paraît pas très utile ça a le mérite d'amener une ambiance particulière la nuit (et donc finalement c'est utile ...).


Classe S


Classe E


Mégane 4



Talisman


Fausses coutures

C'est une nouvelle mode, on intègre des coutures aux plastiques ! Oui vous ne rêvez pas, du "plastique cousu" faussement.. Et si dans le principe c'est franchement moyen (comme les faux échappements) et bien dans les faits c'est plutôt pas trop mal ...


Peugeot 3008 II


Seat Arona


Scenic 4

Sièges Sport

Peu confortables et très encombrants (la visibilité des passagers arrière devient alors nulle), les sièges sport sont toutefois très à la mode et on les retrouve sur toutes les gammes.


Même la Twingo y a droit ... C'est particulièrement gênant pour les passagers arrière qui sont alors engoncés (claustrophobes s'abstenir !)


Habillage cuir (ou simili) de la planche de bord

C'était autrefois réservé au grand luxe mais c'est aujourd'hui monnaie courante. Certes il ne s'agit pas tout le temps de cuir mais la mode est bel et bien ancrée dans la mode automobile actuelle.


Mercedes GLA


Micra 4

Tissus et nouvelle matières

Si les Français sont à l'origine de cette mode, on peut commencer à voir d'autres constructeurs chercher à intégrer des matières nouvelles, notamment dans les CHR, Micra et Velar.


3008 / 5008 II


Micra 4


Range Rover Velar

Coloris variés

L'époque veut qu'on soit de moins en moins frileux à prendre des couleurs vives pour habiller l'habitacle. Sauf peut-être en France où le noir a le monopole (peut-être voit-on la vie trop en noir justement ?).










Panamera II


Série 7


Yaris 3 deuxième restylage


Fiat 500


Fiat 124


Maserati Levante

Fonctionnalités

Cockpit virtuel

Inauguré par Land Rover dans son Range Rover au début des années 2010, c'est surtout Audi qui exploite pleinement cette fonctionnalité en la diffusant sur un maximum de modèles (même la Golf 7 restylée en profite désormais). Si cette chose est très intéressante d'un point de vue ergonomie (possibilité de moduler les affichages selon les besoins et de contrôler plus de choses sans avoir à décaler son regard vers l'écran de la console centrale) on peut dire que le rendu n'est pas toujours parfait pour le haut de gamme. En effet, certains écrans font parfois un peu minimalistes par rapport aux anciens manomètres en relief dont le rendu est très travaillé (adieu aiguilles design, reliefs et chromes, tout est désormais dématérialisé et ça peut manquer de consistance). Chez Porsche on mélange les deux histoire de contenter tout le monde !




Sur la dernière Panamera on mélange les deux


La Golf 7 a vraiment de l'avance sur la concurrence ...


3008 II


Classe S


BMW Série 7

Boutons tactiles

Un peu dans la même veine que le cockpit virtuel, l'apparition des touches dématérialisées permet ici de donner un aspect moderne. Les autos ayant un peu de mal à se renouveler, contrairement à d'autres époques, les constructeurs cherchent donc à trouver tous les moyens possibles pour rendre obsolète le modèle précédent ...
L'inconvénient ici est que ce genre de touche est associée à du laquage noir très salissant (l'habitacle se transforme vite en un endroit crasseux ...), exemple avec la dernière Panamera.


Dans l'A8 2017 tout est tactile, même le contrôle des aérateurs ! Pas top pour l'ergonomie (c'est vraiment faire compliqué pour rien) et affreux pour la propreté : observez toutes les traces de doigts (sans oublier les rayures qui s'accumulent à vitesse grand V sur ce type de laquage).


Le Range Rover Velar est aussi dans le coup et a donc aussi les mêmes inconvénients


Peugeot 308 II



Panamera II


LE CAyenne 2 reprend beaucoup de la Panamera


Range Rover Velar

Contrôle au mouvement

Proposé en premier lieu sur les BMW Série 5 et 7, la chose se démocratise sur les segments inférieurs, notamment la Golf 7 qui a décidément tout d'une très grande auto ... Avouons toutefois que l'utilité est vraiment anecdotique voire totalement inexistante, le bouton sur le volant étant bien plus rapide à atteindre et surtout plus ergonomique.

Modes de conduite

Tous ou presque proposent plusieurs modes de conduite par le biais d'une molette. Il s'agit généralement des modes : Sport, confort et économique (joue sur la réaction de la pédale, la cartographie et la consistance du volant. N'oublions pas non plus l'amortissement piloté des voitures qui en sont équipées.
Je trouve pour ma part qu'on est ici dans l'inutile le plus total ... En effet, ces modes ne sont là que pour brider les performances de l'auto. Avant les voitures étaient vendues avec toutes leurs capacités, tout simplement. Désormais, on fabrique des modes qui limitent les performances (modes confort et eco) par un changement de cartographie et de potentiomètre de pédale. On fait ensuite croire que le mode sport est une version plus sportive de l'auto alors qu'il ne s'agit en fait que du mode normal de fonctionneemnt du moteur ...
Notons quand même que le changement de consistance du volant peut être utile même si généralement le changement est trop limité. Idem pour le mode Eco qui peut aider à réduire la consommation de ceux qui ont un peu de mal à comprendre comment un moteur fonctionne (et qui sont trop souvent sur des plages de régime trop énergivores).


Palettes

Autrefois rarissimes, les palettes se retrouvent aujourd'hui sur toutes les gammes. Si une majorité les accroche au volant, les marques familières de la sportivité ne font pas cette erreur en les plaçant derrière de manière fixe. LE pire reste BMW et Porsche qui sont même allés jusqu'à proposer des boutons sur le volant sachant que chacun d'entre eux peut à la fois rétrograder et passer la vitesse (parfait pour conduire en mangeant un hamburger mais pas vraiment pour la conduite sportive).


Une présentation qui comble une baisse de qualité ?

Dans un même temps, il n'est pas rare de voir de nouveaux modèles bénéficiant d'une qualité de matériaux légèrement inférieure par rapport à la génération précédente. Il semble donc qu'on cherche à faire diversion en proposant des présentations très osées, en espérant que le client ne se rende pas compte que les plastiques ont baissé en qualité.
Pour être plus précis, on peut constater que les généralistes grimpent pendant que les premium baissent.

Les tendances d'aujourd'hui

Présentation intérieure

  • Originalité : ça y est, depuis les années 2000 et en particulier après 2010, les constructeurs se lâchent enfin et proposent des intérieurs audacieux. En effet, avant il était de mise de rassurer le client en lui offrant quelque chose de commun qui ne se démarque pas trop des normes. Aujourd'hui tout cela a bien changé mis à part chez certaines marques allemandes qui restent parfois très conservatrices ... L'intérieur d'une auto fait désormais partie intégrante de l'identité d'une voiture.



PSA est presque devenu le spécialiste de l'originalité, avec toutefois des prises de risques parfois grandes ...
 
  • Matériaux et qualité : certaines matières ont la cote dans l'intérieur de nos autos. Hélas, ce n'est pas toujours pour le meilleur ... Parmi la tendance, on constate le "fameux" plastique noir laqué, la multiplication de chrome pour entourer divers éléments, l'imitation de carbone (du vrai carbone pour les voitures haut de gamme), l'alcantara qui profite d'un regain d'intérêt ces dernières années. Concernant la qualité, elle est en baisse sur pratiquement l'ensemble des modèles actuels car oui, les constructeurs ont tous décidé d'augmenter leur rentabilité, et surtout de compenser les coûts liés à l'apparition d'infodivertissement toujours plus évolué. Et pour ceci le mieux est de proposer des matériaux qui coutent moins chers, en essayant (mais pas forcément en y arrivant) de proposer une qualité qui parait au moins égale au modèle que la nouvelle voiture remplace.
    L'utilisation de nouveaux matériaux et le développement de planches de bord bien plus originales servent justement à camoufler les baisses de qualité au niveau des matériaux ... Car le but des constructeurs est à la fois de proposer quelque chose de valorisant (on met du chrome et matières brillantes un peu partout) en réduisant les coûts d'un autre côté.

Chez Audi on joue un peu la carte Tesla, on propose un style futuriste d'un côté mais on réduit la qualité des matériaux de l'autre, le genre de méthode employée par les magiciens, qui vous invitent à regarder d'un côté pendant qu'ils font une manip de l'autre ...


Tous les commentaires et réactions


Ecrire un commentaire

Ce site est le vôtre ! Interrogation, complément d'information, conseil, anecdote etc... Toutes vos remarques sont les bienvenues.

Pseudonyme :


Mail * (non obligatoire) :


Votre commentaire :


* Soyez au courant des réactions sur votre commentaire. Il n'est pas obligatoire et restera confidentiel si vous l'indiquez.



Sondage au hasard :

Entre gendarmes et policiers, qui vous semblent les plus compétents ?

Mon point de vue / Information complémentaire :
(votre commentaire sera visible sur la page de résultats)


Sur le même sujet

Nouveautés auto

Choisir une voiture

Fiabilité / Entretien

 

© CopyRights Fiches-auto.fr 2024. Tous droits de reproductions réservés.
Nous contacter - Mentions légales