Autres thèmes pertinents :
Dernière modification 09/01/2024

Evolution des habitacles (#1 : années 80)


Puisqu'il serait un peu optimiste de couvrir l'ensemble de l'histoire automobile, aujourd'hui déjà bien avancée, nous allons modestement débuter au début des années 80.


Plusieurs fonctionnalités ont été introduites dans les habitacles à cette époque. Voici quelques-uns des équipements qui sont devenus plus courants dans les habitacles :

  • Autoradio avec lecteur de cassettes : Les autoradios avec lecteur de cassettes sont devenus populaires dans les années 80, offrant aux conducteurs la possibilité d'écouter se propres musique plutôt que de se contenter de la radio
  • Systèmes audio haut de gamme : Les voitures des années 80 ont vu l'introduction de systèmes audio haut de gamme avec des enceintes de meilleure qualité, des amplificateurs intégrés et des options de réglage du son. La musique faisait partie des principaux divertissements "technologiques" à cette époque, il n'y avait pas la multitude de distractions qu'on retrouve aujourd'hui
  • Climatisation : La climatisation a commencé à apparaître dans quelques rares voiture européennes (bien plus répandu aux USA, et depuis déjà longtemps ..)
  • Verrouillage centralisé : Le verrouillage centralisé des portes a commencé à se généraliser dans les autos de gamme moyenne et supérieure (les voitures grand public restaient avec une serrure à chaque porte), permettant aux conducteurs de verrouiller ou de déverrouiller toutes les portes du véhicule à partir d'un seul bouton.
  • Vitres électriques : Les vitres électriques ont commencé à remplacer les manivelles manuelles pour l'ouverture et la fermeture des vitres sur les autos de gamme supérieure
  • Rétroviseurs électriques : Certains rares modèles de voitures des années 80 ont commencé à être équipés de rétroviseurs extérieurs à réglage électrique, remplaçant alors les systèmes par tringlerie
  • Ordinateurs de bord : Certains modèles haut de gamme ont commencé à être équipés d'ordinateurs de bord, fournissant des informations telles que la consommation de carburant, la distance parcourue, l'heure, etc.

 


C'est l'époque du tout carré, les angles étaient la norme pour le plus grand bonheur des esprits rationnels. Car oui, même si aujourd'hui ça semble peu ragoûtant, le rectangulaire permet d'optimiser l'espace à son maximum (même aujourd'hui encore, armoires et réfrigérateurs pour ne citer que ces deux exemples parmi des milliers) restent de cette forme. Mais comme la mode est cyclique, il est probable que cette tendance revienne : avec la démocratisation des écrans, forcément carrés, les habitacles ont tendance à retrouver des lignes plus "droites". Nous y reviendrons plus tard.


Les boutons (de taille importante) sont peu nombreux en raison d'un nombre d'équipements limité, leur aspect est lui aussi très sommaire et on pourrait presque croire qu'ils ont été empruntés à un des engins agricoles ... Mais à défaut, l'ensemble reste robuste et durable, une tendance qui s'est un peu atténuée. Au niveau des options de confort on en était encore à être heureux (et même très privilégié) d'avoir la climatisation (pour l'Europe en tout cas car dans les années 70 il y avait plus d'autos dotées de cet équipement aux USA qu'en France en 2000 !). Les vitres électriques et la direction assistée permettaient aussi de faire le malin, mais pour cela il fallait s'équiper chez la marque à l'étoile.

Bref l'ensemble était encore assez dépouillé et rustique, mais le confort général (suspension) était généralement supérieur à celui de nos autos (devenues trop lourdes pour les doter de suspensions souples). Il n'y avait pas encore d'électronique en pagaille comme on en trouve aujourd'hui, la fiabilité n'en était donc qu'améliorée à ce niveau là, les pannes électroniques immobilisantes n'existaient pas encore.
En revanche, le réseau de faisceaux était très complexe, inutilement long et souvent difficile à réparer en cas de pépin, le multiplexage est en effet bien plus futé !
 


Renault 21, à cette époque on pourrait penser que c'était les ingénieurs qui dessinaient les habitacles tellement c'était rigide et fonctionnel avant tout. Les commandes sont grosses car il y en a peu à caser, il faut donc "remplir" la console centrale. De plus, les commandes de chauffages étant mécaniques (boutons lis à des tringlerie), il était nécessaire qu'ils soient un minimum calibrés gros.


Même chez Ferrari ça reste assez peu séduisant, ici la 348



Citroën Visa


Citroën AX qui eut au passage le gros défaut de voir sa planche de bord se fendre dans le temps en raison des écarts de température (comme quoi plastique dur ne rime pas tout le temps avec solidité ..)


Volkswagen Polo de 1982


Ici une Mercedes 190 W201

Tous les commentaires et réactions


Ecrire un commentaire

Ce site est le vôtre ! Interrogation, complément d'information, conseil, anecdote etc... Toutes vos remarques sont les bienvenues.

Pseudonyme :


Mail * (non obligatoire) :


Votre commentaire :


* Soyez au courant des réactions sur votre commentaire. Il n'est pas obligatoire et restera confidentiel si vous l'indiquez.



Sondage au hasard :

Etes-vous pour les radars automatiques ?

Mon point de vue / Information complémentaire :
(votre commentaire sera visible sur la page de résultats)


Sur le même sujet

Nouveautés auto

Choisir une voiture

Fiabilité / Entretien

 

© CopyRights Fiches-auto.fr 2024. Tous droits de reproductions réservés.
Nous contacter - Mentions légales