Autres thèmes pertinents :
Dernière modification 29/01/2024

Emissions de CO2 : plus de progrès depuis 12 ans ?


Hasard étonnant, je rédigeais il y a quelques jours, et sans que cela ne soit planifié ou prémédité, un article (finalement assez banal) qui tentait d'expliquer pourquoi les malus écologiques n'étaient pas logiques. Un article qui reste donc assez bateau et qui a déjà été mainte fois repris sur le site (certains parlent même de radotage, mais je rappelle qu'une roue de voiture passe sont temps à revenir à sa position d'origine, et pourtant la voiture avance malgré tout ... Analogie certes un peu bancale, mais qui aurait pu être pire pour quelqu'un qui radote).
Toutefois, au même instant sortait un rapport de la cours des comptes européenne qui venait étayer ce que j'observe de manière évidente depuis plusieurs années, à savoir que le downsizing ne permet pas vraiment de faire chuter les consommations contrairement à ce que prétendent les cycles d'homologation NEDC et WLTP. En validant à la main les près de 100 000 avis du site, j'ai vite fini par assimiler que les petits moteurs consommaient souvent beaucoup, ou a minima au moins autant que les plus gros moteurs qu'ils remplacent !

Et si il est toutefois vrai que ces moteurs consomment un peu moins, l'écart est extrêmement minime et il est annulé par la hausse du poids des véhicules. Pire, leur durabilité et fiabilité moindre les rend finalement moins écologiques que des moteurs qui consomment un peu plus mais qui sont plus robustes. Et enfin, moins un moteur consomme plus il produit de polluants néfaste pour la vie : NOx et particules fines.

A lire aussi : l'évolution du CO2 émis par les voitures (selon les organismes d'autorité ... CCFA, CITEPA, MTE/SDES/CCTN)


Ce sujet ne me paraissant pas anodin, et y voyant que tout le monde ne voyait pas l'énormité du souci, j'ai persisté dans d'autres articles comme celui qui étudie l'évolution des émissions de CO2 en France et en Europe. J'ai été stupéfait de voir que les bilans et constats se basaient sur les émissions de CO2 mesurés sur les cycles NEDC et WLTP.
Il est toujours marquant de voir des erreurs aussi aberrantes produites par des entités de cette envergure, et de constater en plus que personne ne voit et ne corrige cette énormité (pourtant, le décalage entre cycle et réalité est un sujet bien connu de tous).


A lire aussi : part de l'émission de CO2 des voitures

C'est donc une erreur qui semble enfin corrigée avoir été par la commission il y a quelques jours, dont voici le résumé.

Résumé de la cours des comptes (source) :

  • Objectifs non atteints : Malgré des objectifs ambitieux, la plupart des voitures en circulation en Europe émettent autant de CO2 qu'il y a 12 ans.
  • Émissions stables : Les émissions en conditions réelles pour les voitures thermiques n'ont pas beaucoup baissé au cours de la dernière décennie, restant stables pour les voitures diesel et diminuant légèrement pour les voitures à essence (-4,6 %).
  • Écart avec les tests en laboratoire : Les constructeurs automobiles avaient exploité des failles dans les tests en laboratoire pour réduire les émissions, mais un nouveau cycle d'essai en 2017 (WLTP au lieu de NEDC) a réduit l'écart entre les tests en laboratoire et les émissions sur route. A lire : Différences entre WLTP et NEDC
  • Rôle des véhicules électriques : Seuls les véhicules électriques ont contribué à une réduction significative des émissions moyennes de CO2 en Europe ces dernières années.
  • Obstacles à l'électrification : Les obstacles à l'adoption des véhicules électriques incluent l'accès aux matières premières pour les batteries, le manque d'infrastructures de recharge et le coût initial élevé.

On y lit donc que les autorités ont des compétences qui frisent celles de leurs stagiaires ... En effet, comment de telles aberrations peuvent se produire et perdurer autant dans le temps ?
Ce réveil tardif semble ici lié à l'envie de promouvoir encore plus la voiture électrique, comme pour justifier l'interdiction prochaine en 2035. Et si je suis personnellement favorable à ce type de propulsion, la manière dont est initiée la transition me semble toutefois brutale et injuste. Brutale car la date est très proche (même si tout est relatif) proche et injuste car le substitut n'est financièrement pas aussi accessible (voiture électrique bien plus chère que le thermique. Thermique qui avait déjà franchi la ligne rouge depuis quelques années déjà : il n'a pas fallu attendre la voiture électrique pour qu'elle ne devienne dispendieuse).

A lire aussi : le downsizing est-il vraiment efficace ?

Il s'agit donc d'un nouveau pavé dans la marre pour vous faire culpabiliser d'avoir une thermique et pour justifier le fait qu'ils vont pouvoir légitimer le fait de vous l'interdire.

Tous les commentaires et réactions


Ecrire un commentaire

Ce site est le vôtre ! Interrogation, complément d'information, conseil, anecdote etc... Toutes vos remarques sont les bienvenues.

Pseudonyme :


Mail * (non obligatoire) :


Votre commentaire :


* Soyez au courant des réactions sur votre commentaire. Il n'est pas obligatoire et restera confidentiel si vous l'indiquez.



Sondage au hasard :

Etes-vous attaché sentimentalement à votre auto ?

Mon point de vue / Information complémentaire :
(votre commentaire sera visible sur la page de résultats)


Sur le même sujet

Nouveautés auto

Choisir une voiture

Fiabilité / Entretien

 

© CopyRights Fiches-auto.fr 2024. Tous droits de reproductions réservés.
Nous contacter - Mentions légales