Autres thèmes pertinents :
Dernière modification 10/05/2024

Pourquoi les distributions à chaîne sont (finalement) moins fiables ?


En mécanique, la croyance en la fiabilité incontestée des distributions à chaîne est profondément ancrée. Pourtant, une analyse plus subtile et concrète des choses montre que le principe de la distribution à chaîne mène souvent à des soucis plus importants qu'avec les courroies.

A lire aussi : les moteurs qui ont le plus de soucis de distribution

Durée de vie d'une distribution à chaîne

L'étude de la durée de vie ne se limite pas à la chaîne en elle même, mais tout ce qui compose le dispositif : pignons, gicleurs et tendeurs en l'occurrence. En règle générale, les fabricants conçoivent les chaînes de distribution pour durer aussi longtemps que le moteur lui-même. Cependant, comme nous allons le voir par la suite, les chaînes de distribution sont soumises à différentes contraintes et usures qui pourront la faire céder avant l'heure. En moyenne, une chaîne de distribution peut durer entre 100 000 et 200 000 kilomètres, et donc on est finalement loin de la durée de vie moyenne du véhicule (qui peut aller largement aller au delà).


Distribution à chaîne = distribution non contrôlée

L'un des principaux défauts des distributions à chaîne réside dans leur manque d'exposition. En effet, placées bien à l'abri des regards, elles échappent souvent aux contrôles visuels réguliers. L'absence de besoin d'entretien conduit souvent les propriétaires à les négliger, laissant les problèmes éventuels se développer sans être détectés. Cette dissimulation favorise donc une dégénérescence potentielle qui ne sera jamais jugulée.

Les faiblesses techniques

Galet tendeur

Un autre facteur critique réside dans la défaillance inévitable des tendeurs de chaîne au fil du temps. Ce composant essentiel, chargé de maintenir la tension appropriée, succombe inévitablement à l'usure un jour ou l'autre. Lorsque la tension diminue, la chaîne peut se décaler, provoquant des dommages majeurs, notamment dans les moteurs à soupapes croisées (quand le chemin des soupapes croise celui des pistons). Contrairement aux distributions à courroie où les tendeurs sont régulièrement remplacés (par la force des choses puisque la courroie doit être changée), les tendeurs de chaîne sont souvent laissés à l'abandon.


Chaîne

Un phénomène souvent méconnu est l'allongement naturel des chaînes au fil du temps. Contrairement à une croyance populaire, les chaînes ne restent pas statiques mais subissent une expansion graduelle due à l'usure des maillons. Ce processus, bien que lent, peut entraîner une perte de tension et des décalages, compromettant ainsi le bon fonctionnement du moteur. L'accumulation de jeu dans les liaisons des maillons et l'usure métallique contribuent à cet allongement progressif, sapant ainsi la fiabilité des distributions à chaîne. SI cette usure est trop prononcée, cela peut mener à la rupture pure te simple de la chaîne.


Notez au passage que dans de nombreux moteurs, les chaînes de distribution bénéficient d'une lubrification par l'huile moteur, qui est projetée sur la chaîne à travers des gicleurs ou des canaux spécifiques. Cette lubrification par l'huile moteur permet de réduire le frottement entre les maillons de la chaîne et d'éviter ainsi l'usure prématurée. Un souci de lubrification pourra mener à une usure plus rapide, car tout système qui utilise des maillons a généralement besoin d'être lubrifié, car les maillons métalliques de la chaîne frottent entre eux. C'est d'ailleurs aussi le cas pour les vélos et les tronçonneuses. Ca rappellera au passage l'idée de lubrifier aussi les courroies, dites humides.

En conclusion, bien que largement perçues comme un atout pour la fiabilité (Caradisiac en fait même une obsession), les distributions à chaîne ne sont pas à l'abri de ruptures ou de décalages. Leur dissimulation, combinée à la défaillance inévitable des tendeurs de chaîne et à l'allongement de la chaîne, expose les moteurs à des risques souvent sous-estimés. Pour garantir la longévité et la fiabilité du moteur, il est impératif de ne pas sous-estimer l'importance d'un entretien régulier (qui passe aussi par des contrôles visuels et auditifs du moteur), même pour les composants en apparence les plus robustes destinés à tenir toute la vie du véhicule.

Tous les commentaires et réactions


Ecrire un commentaire

Ce site est le vôtre ! Interrogation, complément d'information, conseil, anecdote etc... Toutes vos remarques sont les bienvenues.

Pseudonyme :


Mail * (non obligatoire) :


Votre commentaire :


* Soyez au courant des réactions sur votre commentaire. Il n'est pas obligatoire et restera confidentiel si vous l'indiquez.



Sondage au hasard :

Pour l'achat d'une auto vous optez pour :

Mon point de vue / Information complémentaire :
(votre commentaire sera visible sur la page de résultats)


Sur le même sujet

Nouveautés auto

Choisir une voiture

Fiabilité / Entretien

 

© CopyRights Fiches-auto.fr 2024. Tous droits de reproductions réservés.
Nous contacter - Mentions légales