Dossiers-Conseils > Débats et réflexions diverses > Est-ce vraiment la fin du diesel ? 20/01/2019

Est-ce réellement la fin du diesel ?


Question maintes et maintes fois traitée, la disparition du diesel reste toutefois un sujet d'actualité qui mérite quelques analyses (avec je l'espère quelques contributions de votre part en bas de page pour faire avancer la réflexion).semble donc déjà être actée.
Il faut cependant l'avouer, les échos actuels semblent condamner ce carburant de manière à le faire disparaître sous peu. On pourrait alors clore le sujet et laisser disparaître celui qui est censé accumuler toutes les tares du monde : plus polluant, bruyant, plus cher à produire etc.. Tout semblerait donc aller contre lui et nous n'aurions que des avantages d'arrêter d'en "produire" et donc d'en consommer.
Faisons un petit bilan rapide des différents points, afin de voir si ce que l'on entend partout est censé et raisonné.

Plus polluant ?

Ah les particules fines, c'est donc la spécialité du diesel ... Quel sournois !
Hélas les raccourcis ont le dent dure et l'opinion publique se retrouve alors à absorber une donnée sans la soumettre à sa critique, ni même à éventuellement la remettre en cause ("aux infos ils l'ont dit !" vous rétorqueront-ils). Il faut cependant avouer que pour répondre à ce genre de question il faut mettre les mains dans le cambouis, et tout le monde n'a que faire de comment marche un moteur ! Car si certains d'entre nous sont des passionnés, beaucoup se contrefichent de savoir comment fonctionne une auto.


Et pour répondre à cette question, il n'y a pas nécessairement besoin d'être un ingénieur. Car si les médias vous ont comparé essence et diesel, ils ont en réalité comparé injection directe et injection indirecte sans s'en rendre compte. Car il faut comprendre ici que c'est le procédé de l'injection dire qui produit majoritairement les particules fines et les Nox ... En effet, alors que les diesels sont quasi tous devenus des injections directes depuis les années 2000, les essence ont largement tardé à le faire. Du coup ils ont une image plus vertueuse mais qui est en réalité déjà périmée.

L'injection directe permet un fonctionnement en mode pauvre, c'est à dire qu'on injecte le moins de carburant possible pour économiser les ressources fossiles (moins consommer). Cet état de fonctionnement induit une température de fonctionnement plus élevée qui induit alors la formation des ces polluants nuisibles. Et c'est donc en voulant réduire un peu la consommation que nos moteurs sont devenus de véritables gazeuses ambulante. C'est donc ici une aberration intellectuelle même si il faut nuancer ... Pour être moderne, un moteur se doit d'être en injection directe. Toutefois, c'est quand le calculateur cherche à faire du mélange pauvre que ça produit des polluants très néfastes (c'est au passage le principal risque à prendre quand vous tournez à l'éthanol, d'où les boîtiers et reprogrammations). Il vaut alors mieux qu'il fonctionne avec un mélange plus riche. Hélas, pour réduire au maximum les consommations, les constructeurs vont privilégier le mélange pauvre (c'est donc ce qui réduit le CO2, car cette variable ne dépend que de la quantité de carburant consommée). Et c'est justement l'avantage principal de l'injection directe ...


Vous le constaterez, les filtres à particules arrivent sur les essences, et heureusement car elles pouvaient émettre alors jusque là jusqu'à 10 fois plus de particules fines que les diesels. Des moteurs qui sont pourtant privilégiés en ville par rapport à des diesels plus propres, oui là vous comprenez que même les autorités sont larguées. La pollution émise par un moteur ne dépend hélas pas primitivement du fait qu'il s'agisse d'un diesel ou un essence, mais par la technologie d'injection, ses méthodes de dépollution (FAP, catalyseur, SCR) et sa plage de fonctionnement (température moteur).
Et pour être totalement transparent avec la population, il faudrait tout simplement que de vraies mesures soient faites sur toutes ces variables. et il ne faut en aucun cas stigmatiser le diesel sachant quand même qu'il fera toujours consommer moins ! Et consommer moins c'est réduire tous les polluants. Ca fait sourire mais on pourrait presque commencer à douter du fait que le diesel est meilleur, et c'est justement pour cette raison qu'il a été aussi en grande partie plébiscité ces dernières décennies. Ce n'est pas pour rien quand même (les réserves stratégiques françaises de la deuxième guerre sont loin de faire tout). Nous avons été très nombreux à profiter de cette consommation bien moindre que les moteurs essences. Mais voilà, ils sont passés à l'injection directe en premier et ils ont donc été tués par erreur.

Concernant les fumées noires des diesels sans FAP et souvent à injection indirecte, cette suie n'est pas aussi néfaste (grosses particules captées en grande partie par votre corps avant de pénétrer trop loin) à la santé que les particules fines (qui vont profond dans les poumons) et les Nox (irritant pour le conduit respiratoire). Ne limitez donc pas votre jugement à la simple allure des choses, même si évidemment ces panaches de fumées noires ne sont pas non plus très recommandées.


Quand un diesel fume de la sorte c'est qu'un dysfonctionnement important lui arrive (mais ces fumées grossières ne sont pas aussi mauvaises que les particules invisibles des moteurs à injection directe qui ne semblent rien rejeter si l'on en croit nos yeux ..). En injection indirecte, on constate aussi des panaches à pleine charge quand on brusque la mécanique (même quand il n'y a pas de souci), mais ces derniers sont donc moins nocifs à la santé. Hélas c'est ce genre d'image qui accentue la mauvaise réputation du diesel ... Et je veux bien l'admette car ces fumées peuvent être impressionnantes !


Tant que le diesel gardera cette avance, il ne sera pas près d'être "mis à la poubelle" ...



PM10 et PM2.5 correspondent au calibre (la taille) des particules fines étudiées


Carburant trop cher à produire ?


Comme nous l'avons vu dans cet article, le gazole n'est pas de l'essence qui est plus raffinée. En réalité, le diesel fait suite à du pétrole raffiné d'une autre manière. Et c'est tout simple car il suffit de chauffer le pétrole un peu plus pour lui faire "dégager" les vapeurs de gazole. Donc là où est l'avantage de l'essence c'est qu'il faut moins chauffer le pétrole brut pour l'extraire (besoin de moins d'énergie, le rendement de production est potentiellement meilleur).
Donc arrêter le diesel serait rentable ? Pas vraiment, cela consisterait donc à jeter une partie du pétrole (27% quand même) brut à la poubelle, et donc jeter de l'énergie précieuse dans le néant ... C'est donc pour ça que les raffineries de pétrole (distilleries) extraient tout pour ne rien perdre, en chauffant le pétrole à 400 degrés.
Bref, on aura toujours du gazole / fioul tant qu'on traitera du pétrole, et il est inconcevable de jeter de la matière première incorporant encore de l'énergie.


Plus cher à l'entretien et à l'acquisition ?

Plus ou moins, avec l'apparition de systèmes de dépollution sur les essences (notamment FAP), le coût d'acquisition tend à être moins important même si évidemment un bloc diesel est un peu plus cher à fabriquer (compression plus importante donc bloc plus épais et lourd). Le surpoids a aussi tendance à se limiter entre les essence et diesels, mais encore une fois il est logique qu'une voiture un peu plus lourde va user un peu plus vite l'embrayage, les freins et les pneus (et donc aussi un besoin supplémentaire en carburant car il y a besoin de plus d'énergie. Ca n'empêche toutefois pas le diesel d'être plus sobre !).
Donc oui, le diesel devrait rester un peu plus cher à l'acquisition à l'achat et à l'entretien, mais cela tend donc à se réduire. Et comme l'écart à la base n'est pas non plus extraordinaire, le diesel reprend ici du poil de la bête avec l'apparition de l'injection directe sur les essences (surtout qu'elles s'équipent elles aussi systématiquement de turbo maintenant, ce qui était un peu moins courant que sur les diesels et qui amène encore des soucis potentiels).

Arrêter ? mais de quoi on parle exactement ?

Comme je le laisse sous-entendre dans les tout derniers mots du dernier paragraphe, la gazole c'est du fioul ... Et c'est d'ailleurs pour ça que certains se permettent de rouler au fioul domestique pour payer moins cher (les malins ... Mais mieux vaut pour eux de ne pas se faire attraper par la patrouille).
De ce fait, il faudrait recarder le débat. On parle de la disparition du fioul pour les voitures ou la disparition du fioul tout court ? Car sachez bien que dans la vie il n'y a pas que les voitures, et certains journalistes auto semblent oublier que le monde ne se limite pas au leur (là je tacle mais ma pensé n'est au final pas aussi malveillante qu'on pourrait le croire).
Et du coup il y a du client pour reprendre la juteuse affaire pendant que les automobilistes laisseront plus que jamais leur paie dans le carburant. Car un moteur essence qui est un peu sollicité boit beaucoup, même les modernes à injection directe au passage. Le manque de couple incite à monter dans les tours, et les tours c'est jamais bon surtout à pleine charge (accélérateur à 100%) : cycle rapide (5000 Tpm induit plus d'injections que 3500 ...).
Bref, ceux qui seront ravis de reprendre le flambeau seront les centrales à fioul, les chaudières (mais Macron annonce leur mort en France) et les camions qui ne sont pas près de rouler à l'essence (il leur faut du sérieux niveau couple ...).


Quand il s'agit de motoriser des engins lourds le diesel n'a pas d'équivalent (que ce soit chez nous, aux US ou dans le reste du monde)


Les grosses berlines dotées d'une boîte à convertisseur sont parfaitement adaptées au diesel. Et il est souvent parfois plus agréable à les mener que les versions essence : souplesse, couple et passages moins réguliers à la pompe (pratique quand on enchaine les kilomètres et quand on veut respecter la planète)

Conclusion


Ce qui paraît certain, c'est que le diesel ne disparaîtra pas tant que l'essence existe. Ou plutôt, le diesel existera tant que le pétrole existe, que ce soit avec ou sans les voitures. Mais une autre chose est certaine, c'est qu'une population de voitures à essence consommera inévitablement plus de pétrole et émettra plus de CO2 et de polluants puisqu'elles sont devenues elles aussi à injection directe.
Je vous invite aussi à donner votre avis sur le sujet, même si cela consiste à démonter entièrement mon argumentation.

Tous les commentaires et réactions



Dernier commentaire posté


Par Nanard (Date : 2019-01-29 17:21:59)

Merci à Hondiste convaincu de nous rafraîchir la mémoire.
Merci à "et du con" de ne pas tout gober & de le faire savoir.
Rappelons nous que pour ne pas polluer on à abandonné le moteur à crottin.
Alors, cherchons la vérité... du moment.

Il y a 1 réaction(s) sur ce commentaire :

  • Par Admin ADMINISTRATEUR DU SITE (2019-01-30 11:10:31) : Le moteur à crottin est le cheval ?

(Votre post sera visible sous le commentaire après validation)

Suite des 13 commentaires :


Par Alexys59300 (Date : 2019-01-20 12:55:24)


On est pour ou contre, moi personnellement avant j'étais comme Mr Toulemonde, je ne regardais qu'au prix à la pompe. Mais ça c'était avant !

Et finalement, merci le gouvernement, je suis passé à l'essence et je ne regrette pas ! C'est bien plus adapté à mon usage, c'est beaucoup plus silencieux, plus nerveux et niveau consommation c'est selon les motorisations mais je peux vous assurer que mon essence actuelle consomme encore moins que mon ancien diesel, pourtant le moteur est plus gros et la voiture plus lourde. Je tapais dans les 8-9L au 100km avec un 1.3 Multijet 70cv, une aberration ! La voiture en question, une Suzuki Swift 1.3 DDiS 70cv de 2007 avec seulement 150 000Km, a très vite finie sur Leboncoin à cause de cette consommation de Porsche Cayenne ! Je précise que cette consommation était celle de d'habitude sans jamais allumer la clim sinon je vous laisse imaginer... Avec mon essence actuelle je suis à 7.5L/ 8L au 100km selon les usages et encore en appuyant sur le champignon, mais jamais plus.

En bref, faut plus me parler de diesel ! Surtout qu'en plus les constructeurs ne se sentent même pas honteux avec leurs injecteurs à 400¤ pièce ou leurs pompes à injection à près de 1000¤ ! Ils sont au courant que le français moyen gagne 1500¤ ?


Il y a 1 réaction(s) sur ce commentaire :

  • Par Admin ADMINISTRATEUR DU SITE (2019-01-21 09:45:20) : Merci d'avoir pris le temps de partager votre opinion.
    Je remarque cependant que vous avez vécu une expérience assez trompeuse puisque vous avez désormais l'image de petits moteurs diesel énergivores.
    Je profite au passage pour préciser qu'on se fait généralement une opinion sur ce que l'on vit personnellement, et parfois ça peut être trompeur.
    Une chose est certaine, deux moteurs équivalents en diesel et essence consommera toujours plus en essence (ce sont des lois de physique immuables. Un peu comme 1kg sera toujours plus lourd que 900g).

(Votre post sera visible sous le commentaire)

Par Ubikangre (Date : 2018-11-26 08:44:27)


Je viens de faire de belles découvertes et je n'ai pas tout lu, mais une chose est certaine, j'ai une voiture Diesel, il y a 4 ans, qui est équipée de tout derniers traitements d'échappement anti pollutions, je ne pense être une criminelle de la préservation de la nature, quand je constate, par expérience personnelle, avoir reçu une bouteille vide en plastique, lors d'un déplacement à pied pour mes courses, jetée d'une voiture en marche, où commence et où fini la pollution ?????


Il y a 1 réaction(s) sur ce commentaire :

  • Par Admin ADMINISTRATEUR DU SITE (2019-01-23 17:56:58) : Je vous rassure, vous êtes loin d'être une criminelle ... Ce n'est pas le diesel qui est néfaste mais surtout l'injection directe (en fonctionnement pauvre, ce qui génère particules fines et Nox irritant).

(Votre post sera visible sous le commentaire)

Par Xtof (Date : 2018-07-17 19:53:46)


Concernant l'électrique, essayez de rouler en hiver ...
2 possibilités :
- Un gros manteau pour arriver à destination,
ou bien recharger en cour de route si on veut avoir un peu de chauffage en janvier à 7 h du mat. Sans compter le dégivrage pare-brise ...


Il y a 1 réaction(s) sur ce commentaire :

  • Par Admin ADMINISTRATEUR DU SITE (2018-07-18 08:48:22) : Merci pour ce retour. Et en été il faut la clim ... Cet article pourra peut-être vous intéresser.

(Votre post sera visible sous le commentaire)

Par bobby (Date : 2018-06-04 09:04:33)


Moi, ce que je remarque c'est que je retape ma maison et ai une remorque et pour tout l'or du monde je ne veux pas tracter avec une essence. Pour avoir essayé avec des berlines soit disant pêchue : c'est une catastrophe, aucune patate, en montée n'en parlons même pas....
Bref l'essence ne résoudra pas tout, l'électrique encore moins.


Il y a 2 réaction(s) sur ce commentaire :

  • Par Admin ADMINISTRATEUR DU SITE (2018-06-04 09:28:43) : Sur ce point on est d'accord bien que l'électrique ait beaucoup de couple (mais en tractant l'autonomie devient risible).
    Et de toute manière, les gouvernements ont beau pousser l'électrique, si ça ne convient pas à la population ça ne marchera pas.
    Pour ma part, je pense que l'électrique se développera dans un premier temps (les 20 prochaines années) sur certains types de véhicules (citadines ?) mais pas tous. Une industrie à l'échelle de la planète ne se bouleverse pas en 5 ans et l'électrique est loin de convenir à toutes les utilisations (dès qu'on roule un peu c'est juste invivable, la logistique est aussi lourde qu'à l'époque des calèches car il faut prévoir les points de ravitaillements. Mais cela devrait changer avec le temps).
  • Par Vincent (2018-08-02 09:30:13) : Si, : il y a une solution, on prend un bon gros pick up essence US avec un V8 de plus de six litres de cylindrée et qui consomme un bras

    c'est ça l'écologie les gars, yeeaah
    et ouaip

(Votre post sera visible sous le commentaire)

Par r16 ts (Date : 2016-06-23 09:10:56)


Je trouve que l'article propage des clichés et des a priori qui n'ont plus lieu d'etre.

Le premier concerne les émissions de CO2. Comme l'a fait remarqué Akile, la différence à puissance égale est de l'ordre de 15%.
Cette différence, qui plus est, est mesurée par les constructeurs, sur le cycle d'homologation NEDC, dont on a pu constater récemment comnien il est inadéquat.
On observera dans les faits, en étudiant par exemple un panel représentatif d'usagers enregistrant leurs consommations sur un site tel que Spritmonitor,
un différentiel moindre, plutot de l'ordre de 8%.
Cela devient bien faible pour justifier les différents avantages fiscaux dont bénéficie le diesel.

Le deuxième cliché concerne le couple, dont la valeur max est généralement plus élevée sur un diesel.
En soi, le couple max n'influe pas sur les performances ou l'agrément.
Il suffit d'une boite de vitesses étagée plus courte pour compenser une valeur de couple moteur plus faible.
Ce qui compte vraiment, ce sont d'une part le régime minimal auquel le couple max est disponible, et d'autre part la plage de régime sur laquelle le couple délivré reste proche du couple max.
Sur ces aspects, un turbo essence moderne fait souvent mieux qu'un turbo diesel.
Et l'on voit de plus en plus de turbo essence avoir de meilleures reprises sur les derniers rapports que leurs équivalents diesel de meme puissance,
et etre plus aptes à tracter ou à gravir une rampe d'autoroute en 6ième.
Grace à leur plus grande allonge, et à un couple délivré dès les bas régimes, ces moteurs turbo essence proposent une souplesse d'utilisation qui fait défaut aux moteurs diesel récents,
pour lesquels on est obligé de multiplier le nombre de rapports de boite (8, 9 ou 10) afin de garantir une souplesse similaire.
Le cliché du diesel coupleux bénéfique à l'agrément de conduite remonte aux années 80, en comparaison de moteurs essence atmosphériques, multisoupapes, dont le couple et la puissance devaient se chercher à régime élevé.

Reste le point des rejets d'Oxydes d'azote, quasiment inexistants sur le moteurs essence et dont l'explosion est liée à la généralisation du FAP sur les véhicules diesels.
L'article fait relativement l'impasse sur le sujet.
Cependant aujourd'hui, auncune solution ne permet de gérer les rejets de ces gaz toxiques afin qu'ils restent dans les normes, en toutes circonstances.
La meilleure solution technique reste le SCR.
On estime cependant qu'il faudrait multiplier la consommation d'ADBlue dans le système d'un facteur 5 à 10, pour garantir des rejets conformes aux normes en toutes circonstances d'usage.
Ne parlons pas du filtre à NOx, utilisé par une majorité de constructeurs, et qui est une insulte à l'intelligence des consommateurs.



(Votre post sera visible sous le commentaire)

Par art-chitecte (Date : 2016-04-02 13:09:48)


Je suis anti diesel depuis que j'ai le permis de conduire et que je peux conduire.
Et vous oubliez quelque chose de très important.
Fiscalement, le diesel est une catastrophe, le français moyen ( à la moyenne de plus en plus faible ) pense gagner de l'argent mais la Belgique qui a le même de taux de diesel qu'en France vient de révéler que 85 % des rouleurs perdent de l'argent en diesel.
Il faut 136 000 km pour amortir un renault captur DCI.
50 % du diesel vendu en France vient par la route d'Espagne, d'Italie...
1 milliard de perdu dans les caisses de l'état tous les mois car nous achetons très cher le diesel et revendons à perte notre super.
42 000 morts par an selon AFSSE
les nouvelles particules invisibles à l'oeil nu sont plus cancérigène qu'avant.
Selon les Etats Unis, un cas sur deux d'autisme dû aux particules.
Un véhicule diesel est plus cher à l'achat, plus cher à assurer, plus cher à entretenir et ne se revend plus aussi bien.

Vivement que l'on fasse payer ces abrutis de pollueurs.


Il y a 2 réaction(s) sur ce commentaire :

  • Par Admin ADMINISTRATEUR DU SITE (2016-04-02 15:54:21) : Sans vouloir faire de propagande, je n'en ai absolument aucun intérêt, les FAP filtrent une majorité de particules une fois arrivé à température. En revanche, les plaquettes de frein, les pneus et les routes émettent 41% du total des particules fines ... Par dessus cela, vous ajoutez le fait que les essences récents émettent beaucoup de particules fines (injection directe en mode stratifié) et vont devoir bénéficier d'un FAP d'ici peu.
    Un diesel consomme moins de carburant et économise donc à grande échelle les énergies fossiles (c'est ça en moins de rejeté dans l'atmosphère, avec bien moins de CO2 à la clé).
    Je suis ni pro diesel ni pro essence, je sais juste qu'être totalement pour l'un ou pour l'autre est une erreur, chacun ayant ses qualités et ses défauts.
    Pour aller plus loin, une voiture électrique a besoin de rouler 100 000 km avant de pouvoir se prétendre plus écologique qu'une voiture thermique (car la production de batteries est extrêmement polluant).
    Enfin, question rentabilité essence / diesel c'est un autre sujet. Et là vous avez raison, il faut plus longtemps pour amortir financièrement un diesel.
  • Par candide (2016-05-29 16:25:38) : Coucou, revoilà les 42000 morts annuels des particules du diesel !!!
    Même sourcés AFSSE , ce qui n'est pas très vérifiable... Serait-ce trop demander que ceci soit réellement mis à plat? Quelle est la fourchette raisonnable de l'estimation actuelle, et de son évolution au fur et à mesure de la généralisation des voitures équipées EURO6? Personne ne semble avoir été frappé du fait que la tricherie de VW aux USA est sur les NOx et pas sur les particules...

(Votre post sera visible sous le commentaire)

Par nico (Date : 2015-02-23 17:54:06)


Une chose me choque un peu dans ce que vous affirmez à savoir qu'un FAP doit être chaud pour bien fonctionner. De ce que j'ai pu en lire sur le fonctionnement du FAP (descriptif de Peugeot, je ne le cache pas) il s'agit d'un système physique qui bloque mécaniquement les particules telles une passoire. Est-ce que votre passoire laisse passer vos pâtes quand elle n'est pas chaude ? Par contre, il est aussi vrai que les régénérations qui consistent à brûler les particules emprisonnées pour "nettoyer le FAP" nécessitent elles une température très élevée (700 ° pour les FAP non additivés). Donc le FAP pose des problèmes de fiabilité pour des voitures qui roulent essentiellement en ville mais de ma compréhension pas de problèmes de pollution. Sur l'histoire des particules qui se reforment plus loin il y a une étude sérieuse sur le sujet car je n'ai pas d'à priori sur la question mais je me méfie des "on dit" ou des reportages parfois très approximatifs des journalistes....


Il y a 1 réaction(s) sur ce commentaire :

  • Par Wanu1966 TOP CONTRIBUTEUR / MECANO (2015-02-23 19:31:23) : Est ce que le FAP joue son rôle vu l'état de l'air ? Le FAP, ce n'est qu'un gouffre à pognon !

(Votre post sera visible sous le commentaire)

Par Tri selectif (Date : 2015-02-21 23:29:53)


---------------
Les idées reçues sur la particules fines vont en prendre un coup : Il y a bien moins de particules qu'avant ... En effet, nos grands-parents et arrières grands-parents respiraient beaucoup plus de ce gaz, car tout le monde se chauffait au bois "pardi".
---------------
Pardi, je raconte des salades!
1/ On ne mesurait pas le taux de particules dans l'air en 1930...
2/ La cheminée de la centrale à charbon est loin de mon nez. Le pot d'échappement du dieseleux est juste devant les grilles d'aspiration de mon auto, juste sous mon nez de cycliste, juste à la hauteur de la poussette. C'est quasiment de l'intubation.
3/ Etc.






Il y a 6 réaction(s) sur ce commentaire :

  • Par Wanu1966 TOP CONTRIBUTEUR / MECANO (2015-02-22 09:31:11) : Aucune comparaison entre avant et aujourd'hui, les FAP qui coûtent une fortune était censés réduire les particules fines, et on est toujours aussi pollué qu'avant, tout est basé sur le pognon, c'est tout !
  • Par Admin ADMINISTRATEUR DU SITE (2015-02-22 09:52:49) : J'ai reformulé ma phrase et ajouté un graphique qui donne le détail de la réduction des particules fines depuis 1990.
    Pour finir, je tiens à préciser que le but n'est pas ici de faire de la propagande pour ou contre le diesel, mais plutôt d'étudier (enfin essayer ...) la chose de la manière la plus juste possible. Ma conclusion précisant bien qu'il n'est pas facile de trancher.
    Je vous remercie donc tous pour votre participation (qui aide à amener de nouveaux éléments) mais il est vraiment inutile de réagir de manière "violente" puisque aucun parti n'est pris ici ! Même si vos réactions semblent montrer que je favorise trop le mazout dans le texte ...
  • Par Hondiste convaincu TOP CONTRIBUTEUR (2015-02-22 21:12:06) : J'ai vu un jour dans une émission à la télé une mesure de particules fines de diésel effectuée par un labo indépendant sur un véhicule récent équipé d'un FAP en bon état et à la bonne température: eh bien voilà ce qui a été constaté, la sonde placée directement à la sortie du pot n'a rien détecté, mais à 50cm les particules fines étaient très nombreuses (un peu comme un "précipité" apparaissant dans une solution), une pure question de température? malheureusement je ne me souviens plus de quelle émission il s'agissait, quelqu'un pourrait-il confirmer?
  • Par Admin ADMINISTRATEUR DU SITE (2015-02-23 10:01:28) : Intéressant comme phénomène ...
  • Par Hondiste convaincu TOP CONTRIBUTEUR (2015-02-25 00:02:46) : Admin, j'ai retrouvé l'émission dans laquelle on parle du phénomène que j'ai cité plus haut: il s'agit du Documentaire Arte, Diesel le scandale français d'une durée approximative de 55min et encore disponible sur Youtube, le phénomène est cité vers la 49°min (pour ceux qui ne voudraient pas tout regarder).
    Néanmoins je conseille à tous ceux qui n'auraient pas vu l'émission de la regarder en entier car elle me paraît objective.
  • Par Eduquons (2019-01-25 20:11:25) : Si c'est dit à la télévision!!!!!etc..etc..

(Votre post sera visible sous le commentaire)

Par Mathur1 (Date : 2015-02-20 23:38:37)


C'est un article propagande pro-diesel. Je me demande bien ce qu'il vient faire dans fiches-auto.fr. Encore un site dont je vais retirer le bookmark.


Il y a 2 réaction(s) sur ce commentaire :

  • Par Admin ADMINISTRATEUR DU SITE (2015-02-21 10:22:44) : Désolé de ne pas tomber dans la psychose anti-diesel qui est très à la mode en ce moment ... Le but est d'avoir une vision objective. Si ce n'est pas le cas, n'hésitez pas à argumenter !
  • Par Iso (2015-02-21 14:41:42) : De toute façon, bientôt les diesels vont être proscrits. Quand je vois Renault qui propose 3 moteurs sur 4 en diesel pour un vehicule me fait doucement rire. C'est pas une fois que l'essence sera plus favorable à la pompe qu'il faudra se mettre à développer l'éssence. Tous les efforts de fiabilité fait sur les diesels vont être remis à zero car nous n'avons aucune expérience sur l'éssence et les problèmes de fiabilité des essences vont apparaitre à ce moment la. En gros : on a du retard et on en auras toujours car aucune anticipation et aucun initiative.

(Votre post sera visible sous le commentaire)

Par Akile (Date : 2015-02-19 15:26:30)


Je m'étonne du contenu de cet article...qui contient beaucoup d'approximations.
En matière de pollution: un essence rejette "bien plus" de CO² qu'un diesel? La différence à moteurs de puissance équivalents, est de 15% environ (Clio DCi 90 vs Clio TCe 90 par exemple). Le terme "beaucoup" semble exagéré...
De plus, le CO² n'est pas un polluant que je sache, mais la brique élémentaire de la vie sur terre. Il n'est pas dangereux directement, sauf à de très grosses concentrations. Son défaut: il produit un effet de serre qui n'est pas LOCAL comme dit dans l'article, mais GLOBAL.
Les particules émises par les moteurs diesel ne peuvent par contre pas être comparées à celles des bois de chauffage par exemple. Les mesures actuellement effectuées pour la qualité de l'air ne les différencient pas par leur nature.
Pourtant! Les particules diesel ont ceci de différent qu'elles sont réputées cancérigènes, contrairement à des particules de combustion de bois.
C'est directement lié à leur nature de suie, qui agrège de nombreux autres composés plus ou moins dangereux. Leur finesse leur permet de pénétrer profondément dans les poumons, de passer dans le sang, de provoquer maladies cardio vasculaires et respiratoires, allergies diverses, bronchiolites... et probablement cancers sur le long terme.
De plus, les oxydes d'azote, largement produits par les diesels, renforcent l'inflammation du système respiratoire et donc la dangerosité de ces particules.
Les filtres à particules? Ils sont certainement très efficaces...à chaud... et quand la voiture est neuve!
Autre problématique: quid des particules invisibles, les plus fines et donc les plus dangereuses?
On se retrouve également avec des motorisations qui frisent le ridicule: catalyseur à CO², catalyseur d'oxydation pour Nox, filtres à particules... Le coût prohibitif de ces systèmes de dépollution nécessaires pour rendre le diesel "présentable" ne remet-il pas en cause la viabilité économique de ce carburant?

Quand au "couple" du diesel, il n'est véritablement intéressant que pour les véhicules industriels (et encore, les chars de la deuxième guerre mondiale fonctionnaient très bien à l'essence...). Le couple est apporté par le turbo; ni plus ni moins.
Voir: une Golf GTD 2.0 (couple 380NM) vs Golf GTi 2.0 (couple 350NM). Dans les faits les performances en reprises sont édifiantes:
http://www.zeperfs.com/duel4624-4623.htm
La boite de vitesses d'un diesel est toujours beaucoup plus longue car le moteur prend moins de tours minute, donc un couple équivalent se traduit par moins de puissance à la roue...
Donc en matière d'agrément, il n'y a pas de match possible.

Le portefeuille lui, sera épargné de rouler en essence, non pas à la pompe (mais bientôt le prix sera le même entre essence et diesel...), mais en assurance, en entretien, en réparations...
Car demandez à n'importe quel garagiste, les diesel ont des problèmes graves quelle que soit la marque. Ils ne supportent même plus la moindre trace d'eau dans le carburant sans engendrer des réparations très couteuses...
Un moteur essence reste plus fiable et ce n'est pas un on-dit, c'est une réalité.
La fausse bonne idée du diesel reste bien ancrée en France, soutenue par les lobbys dieselistes...
L'avenir est de toute façon sur de l'hybridation électrique-essence dans un premier temps, puis hydrogène-électrique ensuite. Le diesel est une technologie désuète, il faut l'accepter et c'est totalement stérile de continuer à le défendre corps et âme. L'essence le sera bientôt également...


Il y a 4 réaction(s) sur ce commentaire :

  • Par Admin ADMINISTRATEUR DU SITE (2015-02-20 08:55:33) :

    Si je veux bien prendre acte que le terme "beaucoup" est peut-être un peu fort, j'ai plus de mal à accepter que le CO2 ne soit pas un problème. Ce n'est pas parce que nos poumons n'en sont pas directement victimes qu'il n'est pas nocif (les bonus et malus sur le CO2 ne seraient donc que du vent ?). Et pourtant je ne suis pas du genre à être un "hypocondriaque de l'environnement", loin de là ! Car il faut bien comprendre qu'un excès de CO2 provoque un déséquilibre au niveau planétaire qui pourra être bien plus dangereux que ces chères particules. La planète étant un grand système complexe régulée au millimètre, elle pourrait rapidement basculer vers quelque chose de bien moins habitable (ex : coupure / modification importante des courants régulateurs comme le Jet-stream par exemple) avec une Europe où le mot tempéré n'aurait plus sa place ...
    Après, me concernant, j'ai tendance à ne pas voir cela comme la plus grande des fatalités. La Terre a connu de nombreuses extinctions et des climats extrêmement plus rudes qu'actuellement, pourtant la vie a perduré (Ca l'a même stimulée ! Aboutissant sur une plus grande variété d'espèces). Ce sera donc une extinction de plus, avec cette fois comme originalité que c'est l'une des espèces l'habitant qui l'aura déclenchée. Un fait presque banal dans l'univers ...
    Bref, le CO2 n'est pas à prendre à la légère même si il est souvent injuste de tout mettre sur le dos des automobiles.
    Pour ce qui est de l'effet qui ne serait pas LOCAL mais GLOBAL, pourquoi alors les pics de pollution (contenant donc du CO2 en partie) se concentrent sur les grandes villes en été ? Je suis loin d'être expert en la matière, mais il me parait logique qu'il y ait plus de CO2 dans les régions où elles sont émises, même si les vents finissent pas les emmener/dispercer plus loin (Cf Wikipedia).

    Pour revenir aux particules cancérigènes, j'ai su par le biais d'une vidéo de ce cher Renaud Roubaudi (un blogueur/journaliste que j'aime bien suivre. Voir ici à 1.59 min) une étude américaine (cf le dossier de Caradisiac) qui démontre clairement que les diesels post 2007 ne seraient quasiment pas cancérigènes ... Je vais d'ailleurs ajouter cela dans l'article dès maintenant.

    Pour le reste je laisse les internautes répondre, voire corriger les erreurs que j'ai pu dire ...

  • Par Climatique (2015-04-29 23:42:25) : CO2 anthropique comme cause de changement climatique? Une hypothèse, sans plus.
  • Par Romain (2015-05-24 20:56:51) : Je vois qu'il y a pas mal de choses encore incomprises. Sachez que le CO2 provient très peu de nous, les hommes, la terre est en plein recxhauffement climatique (et oui période de glaciation, période de réchauffement) et savez vous combien de kilo de co2 lors d'une seule éruption volcanique ? Et comme par hasard, on est en plein dans un rush d'éruptions ces dernières années. Et les pics de pollution... On en prevoir de source sûr qu'il y en aura un l'année prochaine !! C'est lors de la répartion d'engrais par les agriculteurs qu'il y ces pics ! Cessons de tout mettre sur l'automobile bon sang !
  • Par flo (2019-01-27 13:58:33) : le problème du co2 il ne faut pas le prendre à la legère, si la temperature globale monte de plus de 2° on aura bien plus de problèmes que les particules fines et plus de morts. Je suis anti diesel même si j'ai un véhicule diesel pour les trajets longs, et une hybride pour la ville, je bosse dans le transport frigorifique avec un gros parc de SPL qui fait tourner les frigos au fioul 24/24 , les chauffeurs de park bossent 8heures près de ces fumées cancerigènes mais ils vont bien et bientôt à la retraite, perso je ne peux pas rester longtemps sur le park je retiens ma réspiration quand je sens l'odeur du gasoil, si je réspire qqs secondes ça suffit pour que je tousse et irrité pour plusieurs heures, l'AdBlue qu'ont tous ces camions à mon avis ne sert à rien ça irrite toujours les voies resp. Le diesel doit être réservé à ceux qui ne font que transiter les villes et font beaucoup de kms

(Votre post sera visible sous le commentaire)

Par Idée noires (Date : 2015-01-25 11:06:25)


On savait déjà que les particules de goudron sont le lit du cancer, mais des informations récentes mettent en corrélation l'inhalation de ces particules avec la survenue d'un AVC dans les 5 jours suivant. Samedi, tu "manges bon" dans les bouchons en revenant des vacances au sud. Lundi, tu pètes une durite de ta cervelle de retour au boulot.


Il y a 3 réaction(s) sur ce commentaire :

  • Par Admin ADMINISTRATEUR DU SITE (2015-01-25 11:10:06) : Pas très rassurant, une source concernant cette info ?
  • Par Idées noires (2015-01-25 17:48:46) : http://www.francetvinfo.fr/france/particules-fines-va-t-on-vers-un-nouveau-scandale-sanitaire_756667.html
  • Par Hondiste convaincu TOP CONTRIBUTEUR (2015-01-25 20:12:17) : Ce qui est triste c'est que nos chers politiques (qui ne sont pas toujours de bons scientifiques) n'ont vu que le côté émission de CO2 pour satisfaire les écologistes (pas tous scientifiques non plus) sans tenir compte des autres émissions des diésels, en particulier les oxydes d'azote NOX et particules ultrafines dont la rétention par les fap n'est pas encore prouvée, d'autant que les régénérations de fap ne sont pas souvent efficaces, si elles se font! Or en ville ce n'est pas le cas!
    De plus une taxe à l'achat favorise les diésels et pénalise les essences, conséquence: de plus en plus de moteurs essences 3 cylindres turbo, peut-être moins émetteurs de CO2, mais dont la fiabilité n'est pas encore prouvée par manque de recul.
    Ah cette obssession du CO2! A ce train-là on aura bientôt des moteurs bicylindres de 2cv, Diane, LN, .... avec des turbos à toutes les sauces.
    On voit même apparaître maintenant des supercars hybrides, pour se donner bonne conscience?

(Votre post sera visible sous le commentaire)

Par Hondiste convaincu TOP CONTRIBUTEUR (Date : 2015-01-24 20:43:35)


Il serait intéressant de faire des statistiques de pannes entre les diésel et essence, je n'ai jamais fait le compte exact sur la rubrique "Derniers Commentaires des Internautes" mais il me semble que le pourcentage des pannes diésel y dépasse nettement les 75% (pourcentage approximatif des diésels en circulation, essence 25%), moralité: prenez une essence atmosphérique afin d'éviter volant moteur bimasse, turbo, bougies de préchauffage, fap (et ses problèmes de régénérations), batterie plus chère car capacité et ampérage supérieurs, filtre à gasoil à remplacer périodiquement, ...... donc entretien plus cher qui ne sera pas forcément rattrapé à la pompe sans compter l'odeur de camion........ et oubliez les diésels.


Il y a 8 réaction(s) sur ce commentaire :

  • Par Wanu1966 TOP CONTRIBUTEUR / MECANO (2015-01-24 20:52:58) : Je l'ai toujours dit : C'est la technologie qui tue la technologie !
  • Par Hondiste convaincu TOP CONTRIBUTEUR (2015-01-24 21:33:18) : C'est bien vrai et on pourrait dire la même chose de la quantité d'électronique embarquée:
    c'est devenu un délire.
  • Par Admin ADMINISTRATEUR DU SITE (2015-01-25 13:10:54) : Avec un pays qui comporte une majorité de diesels, il reste logique d'avoir plus de retours concernant ces derniers. Et puis comme vous le dites, ils sont équipés d'éléments sensibles qui n'aident pas à favoriser la fiabilité. Toutefois, si les choses sont bien faites et conçues, il n'y a pas de raison que les soucis perdurent. C'est d'ailleurs le cas avec les Renault de ces dernières années, bourrées d'EGR, de turbo et compagnie ... Elles ont pourtant très bien tenu et la fiabilité est bel et bien au rendez-vous. Les choses sont donc en train de changer même si quelques uns (comme VW) n'ont pas encore vraiment prouvé qu'ils avaient corrigé leurs erreurs. En tout cas merci pour cette réaction et désolé d'avoir réagi aussi tardivement, votre message m'avait échappé ...
  • Par Luis (2015-01-25 14:48:47) : Un des gros problème aussi, c'est que nos gouvernements (France, Belgique, ...) ont toujours favorisés le diesel,
    En Belgique par exemple, jusqu'à il y a 5 ans, toute voiture qui émetait moins de 99gr avait droit e 15% de réduction fiscale + avantage du concessionnaire. A l'époque il n'y avait que des diesel qui savait atteindre un telle niveau et la Toyota Prius.
    Donc énormément de monde achetait un diesel sans toute fois en avoir réellement besoin, je connais énormément de monde qui ne part court que 15.000km/an, vive la rentabilité du diesel.
    Et quand j'entends certains me dire que le plaisir du diesel, c'est le couple, je me demande bien ce qu'ils font de leur journée pour avoir besoin de couple. Ils tirent des remorques?
    Moi, je roule avec une Civic 1.8 140ch essence, ca consomme 6,8l. Le couple est de moins de 200nm ca ne m'interdit pas de tiré une remorque charger.
    Puis bon, y a le fun de temps en temps de tirer un peu sur le moteur, un diesel quand il atteint les 4000t/min, on dirait les que les pistons vont sauter du moteur... ;-) (je parle de moteur diesel standard, pas d'une golf GTD)
  • Par Hondiste convaincu TOP CONTRIBUTEUR (2015-01-25 21:12:25) : Dieu et surtout les ingénieurs vous entendent, cher Admin, car je suis heureux d'apprendre qu'il y a des progrès et des remèdes apportés aux nombreuses difficultés qu'avaient rencontrées certaines marques, même premium!

    Quant à Luis je suis entièrement de son avis, du moins en ce qui concerne la Civic 1,8 140ch essence: consommation moyenne exacte, couple largement suffisant, moteur très agréable et linéaire que j'apprécie beaucoup... et si vraiment ça ne suffit pas il faut prendre une type R, une S2000 ou une NSX (modèles malheureusement disparus ou qui se font souvent attendre) mais uniquement vraiment exploitables sur circuit.
  • Par Luis (2015-01-25 22:51:55) : Ahhh, le type R, trop chere en taxe en Belgique, c'est le gros avantage que vous avez en France.
    Nous, on a une taxe de mise en circulation ( selon kW - neuve ou occasion 2450€), une taxe annuelle (selon cylindré de la voiture 401€) et un malus CO2 (215gr/km = 700€)
    Donc je me limite à la 140ch. :-) puis je préfère la 5 portes, mieux pour la famille.
  • Par Psyk (2015-02-20 12:47:39) : Il faut aussi que certains arrêtent de choisir leur véhicule en fonction du prix à la pompe au litre mais par rapport à leurs besoins.

    Ce site est une belle vitrine de personne achetant des diesels récents pour faire majoritairement de l'urbain/petit trajet et viennent se plaindre qu'ils ont des pannes a répétition.

    Pour régler le problème on a prit une avec un moteur diesel qui fait les plus gros trajets (~50000km/an) et pour les autres petits trajets une essence (atmo que 135nm de couple) mais finalement les 2 sont plaisantes à conduire, c'est juste pas la même façon de conduire.
  • Par PATRICE (2015-02-23 08:13:32) : Tout comme Psyk, nous disposons de deux voitures : une moyenne berline diesel et une format citadine 1.2l. Nous utilisons la diesel au max. Nous privilégions l'essence pour les petits trajets. La diesel est montée en température chaque matin, tranquillement, etc et nous n’avons encore eu aucun problème, ni frais dessus en quasi 230 000 bornes.
    Résidant en campagne la diesel est indispensable, pour nous. En ville les bobos de Paris en Fiat 500 et autres Mini diesel c'est autre chose, je ne dis pas.
    La nouvelle mode est de clouer au pilori les diesels. Il y a de ça 15 ans ma berline diesel avait la pastille verte !!
    Que dire des voitures électriques super écolo, mais l'on n'oublie l'origine de l’électricité européenne (nucléaire, charbon, etc).
    Que dire des véhicules hybrides avec leurs belles batteries haute puissance qui sont un désastre écologique sans nom. A peine la moitié sont recyclées. Les gars qui bossent dans ce genre de boite portent un masque à oxygène toute la journée. C'est dire comme c'est écolo !

    Mais les électriques et les hybrides ont leurs collent un joli logo "fleur verte" à l'arrière ou un beau ptit "nuage bleu" tant c'est bon pour dans notre corps et pour mère nature !! Je rigole doucement.

    Nous et notre méchante diesel, nous privilégions les trajets urbains à pieds. Je vais chercher le pain à la maison à pied ou à vélo, nous allons chercher les enfants à pieds, trois quarts d'heure de marche (pour ceux qui le peuvent) n'a jamais tués personne. Je covoiture au maximum possible dans le cadre professionnelle. On fait attention à notre consommation en roulant intelligent. Nous trions nos déchets. On valorise nos déchets verts et alimentaires.
    Nous éduquons nos enfants dans le respect d'autrui et de la nature
    On regarde à notre consommation d'eau. Les lampes ne sont allumées que si nécessaire à la maison. Les appareils sont systématiquement débranchés et non pas mis en veille. Nous produisons notre petit potager et ne mangeons que des fruits et légumes de saison, etc. Nous changeons notre électroménager, hifi, téléphone, voiture etc que quand c'est indispensable et non pour rester dans la mode.
    Alors je veux bien que l'on critique à présent le diesel, mais n'est-ce pas l'arbre qui cache la forêt ?





(Votre post sera visible sous le commentaire)

Quelque chose à ajouter ?

Ce site est le vôtre ! Interrogation, complément d'information, conseil, anecdote etc... Toutes vos remarques sont les bienvenues.

Pseudonyme :



Mail * (non obligatoire) :



Commentaire sur cet article :




* Soyez au courant des réactions sur votre commentaire. Il n'est pas obligatoire et restera confidentiel si vous l'indiquez.



Avez-vous peur de vous faire contrôler par la police même quand vous êtes en règle

Mon point de vue / Information complémentaire :
(votre commentaire sera visible sur la page de résultats)



Devenez testeur en jugeant votre auto !

Choisir une voiture

Fiabilité / Entretien

Culture auto

Divers

Nouveautés auto

Avis auto

Outils pratiques

 

© CopyRights Fiches-auto.fr 2019. Tous droits de reproductions réservés.


>> Nous contacter - Mentions légales
Fiches-auto.fr : Conseils et infos pour l'achat et la vente de voitures d'occasion. Fiches auto, essais, tests (fiabilité, consommation, les plus, les moins)