Toutes les fiches Ibiza :

Comportement routier Ibiza (2017)


Une "compacte citadine" ?

Les citadines polyvalentes ayant plutôt bien grandi ces dernières années, jusqu'à devenir de vraies petites compactes, les constructeurs ne peuvent donc plus trop se permettre de les rallonger encore plus. Pour faire face au besoin accru d'espace intérieur et pour pouvoir faire face aux normes de crashtest toujours plus sévères, le groupe VW a donc décidé d'élargir ses citadines polyvalentes. En effet, la MQB A0 qui sert de la Golf à la Passat (toute VW à moteur transversal) a été employée ici pour les Ibiza et Arona. Résultat, on a une structure dont la largeur flirte donc avec les Golf et Passat.

Comportement (16p) :
15p 185mm :
17p 215mm :
FR 18p :
Générosité/calibre pneus :
Tolérance à la charge :
Stabilité haute vitesse :
Agilité basse vitesse :
Confort de suspension :
15p 185mm :
Amort. Piloté :
FR 18p :
Motricité :
Avant
Hauteur :
1.44 m
Longueur :
4.06 m
Poids moy. approx. :
1200 kg
Empattement :
2.56 m (63% de la longueur)

(Plateforme MQB-A0)



Quelque(s) véhicule(s) proche(s) : Zoe II / Fabia 3 / Ka Plus / Sandero 3 / Mini / Fiesta / Yaris 4 / Micra V

Par rapport à l'ancienne, son empattement gagne 10 cm (stabilité à grande vitesse accrue) et sa longueur 5 cm (porte-à-faux réduit donc).

Conséquence de cela, l'auto est bien mieux campée sur ses appuis et gagne aussi en mobilité à vitesse réduite, les épingles sont donc avalées avec une sensation un peu plus typée karting (disposition des roues plus vers une forme carrée que rectangulaire). Mais attention, n'allez pas croire que l'Ibiza est une machine à sensations. Car si elle vous fait bien ressentir la route par le biais d'un amortissement relativement ferme, le reste tend quand même vers le feutré. Ses origines VW sont donc ici en partie trahies, car c'est justement le réglage typique de la marque allemande.
La direction reste cependant très précise et l'auto se guide et se place presque au millimètre, mais bien évidemment il faudra éviter la première monte de 15 pouces qui se révèle un peu légère pour mettre en valeur cet excellent châssis (visez au minimum le 16 pouces et idéalement les 17 pouces si vous n'êtes pas trop sensible à la fermeté du châssis. Les 18 sont inutiles puisque de même largeur, juste de quoi rendre vraiment inconfortable). Et même si elle est électromécanique, il n'empêche qu'elle est plutôt naturelle au niveau des sensations. Non, l'Ibiza est extrêmement sympa à mener même en châssis standard.
La boîte de vitesse mécanique se révèle finalement un peu accrocheuse et moins agréable que par le passé.

Niveau poids (en ordre de marche, c'est à dire avec conducteur et fluides) on est situé entre 1090 et 1185 kg pour les essences et 1250 à 1260 kg pour les diesels, une valeur plutôt intéressante car pour ma part je n'aime pas les autos trop légères qui sont sensibles au vent et qui font perdre confiance une fois les 150 km/h passés (il arrive à tout Européen de passer de temps à autres sur l'Autobahn ...


Avouons quand même une petite déception sur cet exercice d'évitement réalisé par KM77 avec un survirage très prononcé. On ne pourra pas dire qu'elle n'est pas joueuse ... Notez cependant bien qu'on est ici avec les 16 pouces de 195 de large et non pas les plus performants 17 pouces.

Version FR ?

Pas de châssis sport en option sur l'Ibiza, il faut viser la finition FR qui propose alors des trains roulants rigidifiés à défaut d'être rabaissés (l'Ibiza est déjà assez basse d'origine). Là on atteint un niveau de plaisir supérieur puisque le châssis commence à délivrer des sensations de petite sportive, bien évidemment au détriment du confort qui pourra alors paraître un peu rude pour les sensibles. Les jeunes n'y verront en revanche pas vraiment un défaut bien que cela dépendra aussi de votre lieu d'habitation (quelqu'un qui circule sur du billard toute la journée appréciera, celui qui arpente des routes de campagne défoncées pourra finir par se lasser rapidement).
Bref, si l'agrément mécanique est pour vous une priorité ce châssis doit être privilégier.


Amortissement piloté ?

Il est directement lié à la finition FR, et il n'est donc hélas disponible qu'avec cette dernière ... Alors certes il est relativement bon marché avec 310 euros mais ce prix semble avoir été possible parce que justement c'est une option disponible que sur un haut de gamme (là où la marque se fait déjà une bonne marge, elle évite alors de vous achever en vous facturant au prix fort l'option). Je rappelle pour les moins connaisseurs qu'il s'agit de changer le tarage des amortisseurs, rien ne vient toucher à la suspension.
Cette dernière ne fait en revanche pas de miracle, ça reste encore assez ferme en mode confort. Et à ce propos, notez d'ailleurs qu'il n'y que deux modes de conduite, sport et confort sachant que sport raffermit encore plus que le châssis sport d'origine (donc un vrai plus pour les amateurs de châssis affûtés).

DSG7

Pas disponible sur les moteurs les plus sensationnels (et c'est dommage, certainement lié aux malus environnementaux) la DSG montre encore une fois toutes ses qualités. Intelligente (ou plutôt bien programmée) et rapide elle ne pourra que vous conquérir ! On pourra cependant faire une petite critique sur le fait que le mode normal privilégient un peu beaucoup les sous-régimes tandis que le mode sport paraît parfois un peu trop énervé (gestion de boîte, et donc hauts régimes favorisés. Ca reste un classique toutefois). Il manque un mode qui permettrait d'ajuster personnellement son "niveau de sportivité" (surtout que ce serait très facile à proposer techniquement parlant).

Modes de conduite

Les modes de conduite (Eco, confort, Sport et Individual) ne sont installés de série que sur la finition FR. Pour les autres il faudra faire une rallonge de 120 euros. Notez quand même que c'est très loin d'être vital car ces modes sont plus artificiels qu'autre chose, ils ne servent en réalité que si vous optez pour une DSG et un amortissement piloté. Sans cela, ca ne fera que changer la sensibilité du potentiomètre d'accélérateur et l'assistance de la direction.

Aides à la conduite

Comme avec la Polo, l'Ibiza 6 s'équipe de série de série du freinage automatique à basse vitesse. Et moi qui suis un peu détaché de tous ces gadgets qui servent avant tout à enrichir les marques et financer le développement de la technologie, je trouve en revanche que cet équipement est vraiment utile et vital. Vient ensuite (sur Style) le détecteur de fatigue qui est encore une fois quelque chose de très intéressant.


Compléter cet article









Pneus Confort
Efficacité
sur Ibiza
(~1200 kg)
Commentaire
185/65 R15
Flancs : 12 cm
8.2/10 6.2/10 Petite tendance au roulis / Consommation réduite
195/55 R16
Flancs : 10.7 cm
7.3/10 7/10 Roulis maitrisé / Jantes exposées aux trottoirs / Confort dégradé / Consommation raisonnable
215/45 R17
Flancs : 9.7 cm
6.5/10 8.1/10 Roulis maitrisé / Jantes exposées aux trottoirs / Confort dégradé
215/40 R18
Flancs : 8.6 cm
5.6/10 8.5/10 Sur un rail ! / Jantes exposées aux trottoirs / Confort dégradé


Synthèse de vos avis sur le comportement routier

Comportement routier : 18 aiment 1 n'aime pas

Freinage : 1 n'aime pas

Agrément : 13 aiment 10 n'aiment pas

Poids : 1 aime 1 n'aime pas

Confort : 11 aiment 2 n'aiment pas




Vous possédez ou avez possédé une SEAT Ibiza


Moteur :

Utilisation :

Autres infos utiles décrivant votre auto :
(Boîte, kilométrage, année, jantes, finition/millésimeetc.)


N'hésitez pas à développer / approfondir vos écrits, c'est très apprécié.

Qualités :



Défauts :



Consommation moyenne (L/100 km ou kWh/100km + autonomie électrique si VE) :



Problèmes / dysfonctionnements rencontrés :



Note :

/20

Assurance :

Tarif payé :    euros/an

Commentaire libre facultatif (ce dernier sera affiché à la suite de votre avis).



E-mail facultatif (permet la modification ultérieure de votre avis) :

Articles Seat


Infos Seat

Nouveautés auto

Choisir une voiture

Fiabilité / Entretien

Avis auto

 

© CopyRights Fiches-auto.fr 2024. Tous droits de reproductions réservés.
Nous contacter - Mentions légales