Autres thèmes pertinents :
Dernière modification 17/03/2023

L'Italie et l'Allemagne contre l'arrêt du thermique en 2035 ?


L'Allemagne avec l'Italie, la République tchèque et la Pologne se sont réunis pour s'opposer à l'éviction des voitures thermiques à l'aube de 2035, à moins d'exempter les carburants de synthèse (E-Fuel) de cette législation.

Est-ce un progrès ou une régression ? Quelles en sont les causes ? Tentons de décrypter les choses.

Un progrès ?


Vouloir forcer les choses et imposer des moyens techniques (d'autant plus si ils ne sont pas maîtrisés) à une population représente un risque qu'il faut semble-t-il éviter.
En effet, si l'interdiction de voler ou d'agresser son prochain est évidemment positif, imposer une technologie spécifique sans en connaître totalement les conséquences s'avère être un pari risqué.
Avouons-le, et le diesel nous l'a déjà prouvé en partie (même si c'est un sujet qui peut être débattu), nous ne savons pas encore totalement les tenants et aboutissants de la généralisation des voitures électriques.
Et si il semble que ce soit de loin la meilleure solution technique, il est toujours préférable de laisser les choses se faire naturellement et progressivement, sans moyen de pression qui viendrait fausser l'équation. Dans le cas où l'électrique ne serait pas si bénéfique, il faudrait alors éviter qu'il ne se propage trop vite, ce qu'induit justement des législations libertaires. C'est la même chose à tous les niveaux, et les crises qui sont par exemple évitées (ou plutôt reportées) par le biais des injections monétaires et des taux bas ne fait qu'accentuer le problème à venir. Avec la voiture électrique c'est pareil, il faut laisser prendre la sauce et bien observer ce qui se produit. Vouloir forcer et accélérer sa diffusion n'est pas très judicieux, et l'expression confondre vitesse et précipitation est là pour nous le rappeler.

Une régression ?


C'est pour ma part une régression totale malgré tout ... En effet, à l'heure d'aujourd'hui il est désormais assez limpide que la voiture électrique surpasse de loin son équivalent thermique. Tesla rappelle quand même qu'une Model 3, pourtant plus lourde, est quatre fois plus efficiente qu'une Corolla (je ne sais plus si il parle d'une version HSD).
Si on veut sincèrement faire avancer les choses, alors vouloir rester le plus longtemps sur la technologie thermique n'est franchement pas très malin.
Car au delà d'être plus favorable côté CO2, la voiture électrique a bien d'autres avantages écologiques et pratiques : durabilité supérieure (renouvellement moindre = écologique), pas de panne (ou presque, ce qui limite la production de pièces détachées), rendement meilleur et continuel dans le temps (une thermique perd au fil des km), possibilité d'être alimenté par une énergie 100% renouvelable (et de manière facile et rapide), concentration de la pollution loin des hommes (a minima plus loin qu'actuellement) etc.


La voiture thermique est une sorte d'usine à gaz qu'il fallait finir par mettre à la poubelle. Cela est d'autant plus vrai avec les moteurs modernes qui sont devenus ingérables et trop peu fiables sur la durée. A la clé, des moteurs qui polluent bien plus que prévu, car un moteur qui vieillit mal produit plus de pollution : vanne EGR bloquée, encrassements divers (qui changent les caractéristiques moteur et son rendement), FAP fragile, catalyseur tout autant, Adblue (catalyseur SCR), pièces sensibles (turbo et injection hautes pression), downsizing (qui réduit le potentiel de durabilité), capteurs HS induisant des surconsommations (débitmètre, lambda etc.) etc. Le moteur thermique est devenu un objet diabolique tellement il est complexe et peu pérenne (devenu presque ingérable).


Sans oublier que pour fabriquer une thermique il faut des centaines de pièces (c'est presque devenu une aberration), ce qui induit des dizaines de métiers différents qui impliquent l'existence d'une multitude de sociétés qui polluent pour vivre, concevoir et fabriquer. Quand les médias et études comparent thermique et électrique, ils se limitent au coût en C02 à la fabrication uniquement, on ne prend pas en compte l'ensemble de la chaîne (ex : avec l'électrique pas d'équipementiers qui s'occupent des échappements par exemple, on retire donc de l'équation des bâtiments, des Hommes et beaucoup de dépenses énergétiques. Ca fait des chômeurs, mais ils n'entrent pas ici dans mon équation, et puis au pire un chômeur ça pollue moins qu'un actif ... Si la priorité est le climat, alors il faut plus de chômeurs [humour noir, mais humour quand même]).

Quant au recylage des batteries, bien qu'encore balbutiant, il est bien différent de ce que l'on peut entendre dans les discussions de comptoir : voir ici. Et pour les terres rares c'est pareil, pas de pénurie à l'horizon ...

Non, cette volonté de bloquer la loi est plus un signe de faiblesse qu'autre chose, et cela est assez étonnant provenant d'un pays puissant et développé comme l'Allemagne.  Pays qui semble d'ailleurs au début d'un déclin important, comme le reste de notre continent si on veut être objectif.

Causes ?

Elles sont faciles à déceler ... Vouloir continuer à vendre du thermique consiste à appuyer sur le bouton populisme. Le citoyen lambda est encore peu éduqué en la matière et reste attaché de manière irrationnelle au moteur thermique. Ne pas accepter cette loi consiste à faire le plein d'électeurs ...

A lire : pourquoi l'électrique est autant critiqué ?




L'autre raison concerne la protection du tissu économique de ces pays là. Au lieu de vouloir changer de paradigme avec la technologie électrique (et donc progresser), ils préfèrent rester sur leurs acquis et continuer d'exploiter une méthode ancienne et obsolète (mais qui a fait leur gloire passée). On est typiquement ici dans l'exemple des vendeurs de bougies qui persistent à vouloir en vendre malgré l'apparition de l'ampoule à incandescence.  Et cette comparaison existe à d'autres échelles : Tesla remet toujours tout en cause à l'inverse de ses concurrents. Résultat, Tesla a un coût de revient bien inférieur aux autres (plus grosse marge au monde) et la marque prévoir de la réduire encore de 50% .... Cela uniquement grâce à la remise en cause des process de fabrication (c'est toutefois très contraignant à mettre en oeuvre).
Persister en ce sens me semble être pathétique même si encore une fois il est préférable de limiter le plus possible les interdictions (je distingue ici la volonté d'être libre, sur ce en quoi je suis d'accord, de la volonté de faire perdurer le thermique, qui est cette fois bien plus douteux).




E-Fuel


C'est le dernier bricolage des Allemands pour tenter de faire perdurer le thermique, à savoir forcer et pousser la technologie en étant de mauvaise fois. Là on touche le fond ... Ca consiste, en gros, à mettre de l'hydrogène dans les moteurs à pistons, rien de plus rien de moins. Donc si vous suivez, il faut générer ce carburant avec de l'électricité pour ensuite le mettre dans les réservoirs de voitures qui ont un rendement médiocre et en plus déficitaire dans le temps (usure mécanique comme expliqué plus haut).
On a donc ici une double perte en terme de rendement : côté génération de l'hydrogène (45% de perte à le fabriquer) et côté moteur (75% de perte en chaleur).
Le seul argument des concepteurs est qu'il est produit avec des énergies renouvelables ... Eh bien autant les utiliser pour recharger directement les voitures non ?...
Aujourd'hui à 10 euros le litre, ils espèrent arriver à 2 euros dans quelques années. On est loin du miracle que certains essaient de croire de tout leur coeur, mais il faut dire que la propagande allemande a pris le pas (quand on voit tous les Youtubers qui se sont fait embrigader, juste parce qu'on leur a mis à disposition une 718 Boxster sur neige ... Il en faut peu pour être heureux et relayer cette "mauvaise" information).


Conclusion

Vous serez une majorité à accueillir avec joie cette nouvelle. Je tenais toutefois à modérer cette dernière car la réalité des choses ne va définitivement pas en faveur de la voiture thermique. C'est peut-être dur pour certains mais il faut en faire le deuil ... Et à tous ceux qui ont des crises de panique à la vue de cette idée, sachez que l'électrique vous donnera bien plus de plaisir que le thermique. Les lecteurs qui me lisent régulièrement le savent mais je le répète, je suis un ancien anti-électrique qui roulait en 360 Modena. J'avais des boutons d'imaginer un jour rouler en électrique. Puis fut venu le jour de m'obliger d'essayer une sèche cheveux roulant, à une Model 3 LR. Il m'a fallu à peine 2 km pour vouloir me débarrasser de la Ferrari (qui paraissait très mollassonne comparée à une Model 3 Perf) et de tout ce qui fumait dans mon jardin (l'expérience va même au delà que la conduite, c'est toute la puissance de l'électrique). Sachez donc que pour ma part la transition a été très douce, et que plusieurs années rien n'a changé. Il me paraît donc évident que ce sera le cas pour tout le monde, alors faites un tout petit effort, testez avant de vous fixer un avis définitif !

Tous les commentaires et réactions


Ecrire un commentaire

Ce site est le vôtre ! Interrogation, complément d'information, conseil, anecdote etc... Toutes vos remarques sont les bienvenues.

Pseudonyme :


Mail * (non obligatoire) :


Votre commentaire :


* Soyez au courant des réactions sur votre commentaire. Il n'est pas obligatoire et restera confidentiel si vous l'indiquez.



Sondage au hasard :

Etes-vous satisfait de votre concessionnaire ?

Mon point de vue / Information complémentaire :
(votre commentaire sera visible sur la page de résultats)


Sur le même sujet

Nouveautés auto

Choisir une voiture

Fiabilité / Entretien

 

© CopyRights Fiches-auto.fr 2024. Tous droits de reproductions réservés.
Nous contacter - Mentions légales