Autres thèmes pertinents :
Dernière modification 17/06/2024

Qu'est-ce qui rapporte le plus aux concessions automobiles ?


Les concessions automobiles jouent un rôle crucial dans la distribution et l'entretien des véhicules. Mais qu'est-ce qui leur rapporte le plus ? La réponse réside dans la répartition de leurs bénéfices, une donnée clé pour comprendre les dynamiques économiques de ce secteur. Selon les chiffres relevés par L'Argus en 2020, la majorité des bénéfices des concessions provient de l'atelier, avec une part significative dédiée aux entretiens et réparations.

A lire : les abus les plus courants chez les concessionnaires

Répartition moyenne des bénéfices


En prenant en compte les données fournies par L'Argus pour les différentes marques automobiles en 2020 (que vous pouvez retrouver plus bas), la répartition moyenne des bénéfices des concessions se présente comme suit :

  • Ventes de véhicules neufs : 27,1%
  • Ventes de voitures d'occasion : 8,4%
  • Atelier : 5,5%
  • Pièces de rechange : 57,8%
  • Autres : 1,1%


Ces chiffres montrent que la principale source de revenus pour les concessions provient des pièces de rechange, représentant en moyenne 57,8% des bénéfices (indiquant que les marges sur ces éléments sont colossales, et donc elle sont surfacturées), suivie par les ventes de véhicules neufs avec 27,1%, les ventes de voitures d'occasion avec 8,4%, les ateliers avec 5,5%, et les autres sources représentant 1,1%.


Selon la National Automobile Dealers Association (NADA) en 2021, une association américaine, voici la répartition des bénéfices des copncessions :

  • Ventes de véhicules neufs : 30%
  • Ventes de voitures d'occasion : 25%
  • Atelier (entretiens et réparations) : 45%

Cette répartition souligne l'importance cruciale de l'atelier pour la rentabilité des concessions. En effet, les services d'entretien et de réparation constituent près de la moitié de leurs bénéfices, ce qui en fait une source de revenus primordiale.

Ventilation des bénéfices par marque en 2020

Les données fournies par L'Argus montrent une ventilation détaillée des bénéfices pour différentes marques en 2020. Voici quelques exemples :

FCA (Fiat Chrysler Automobiles) :

  • Véhicules neufs : 28,8%
  • Véhicules d'occasion : 11,1%
  • Atelier : 5%
  • Pièces de rechange : 53,8%
  • Autres : 1,3%

Honda :

  • Véhicules neufs : 29%
  • Véhicules d'occasion : 11,4%
  • Atelier : 6%
  • Pièces de rechange : 44%
  • Autres : 9,6%

Jaguar Land Rover :

  • Véhicules neufs : 31%
  • Véhicules d'occasion : 11%
  • Atelier : 6%
  • Pièces de rechange : 52%

Kia :

  • Véhicules neufs : 22,3%
  • Véhicules d'occasion : 6,3%
  • Atelier : 3.1%
  • Pièces de rechange : 68,3%

Lexus :

  • Véhicules neufs : 32%
  • Véhicules d'occasion : 5%
  • Atelier : 3%
  • Pièces de rechange : 60%

Mazda :

  • Véhicules neufs : 30,5%
  • Véhicules d'occasion : 9%
  • Atelier : 4,5%
  • Pièces de rechange : 56%

Opel :

  • Véhicules neufs : 27%
  • Véhicules d'occasion : 2,9%
  • Atelier : 10.5%
  • Pièces de rechange : 58,8%

Renault :

  • Véhicules neufs : 23,5%
  • Véhicules d'occasion : 11%
  • Atelier : 8,1%
  • Pièces de rechange : 57,2%
  • Autres : 0,2%

Suzuki :

  • Véhicules neufs : 21%
  • Véhicules d'occasion : 9%
  • Atelier : 5%
  • Pièces de rechange : 65%

Toyota :

  • Véhicules neufs : 27%
  • Véhicules d'occasion : 8%
  • Atelier : 4%
  • Pièces de rechange : 60%
  • Autres : 1%

Volvo :

  • Véhicules neufs : 26%
  • Véhicules d'occasion : 8%
  • Atelier : 5%
  • Pièces de rechange : 61%

Ces chiffres montrent une tendance claire : la vente de pièces de rechange et les services d'atelier dominent les sources de revenus des concessions, bien au-delà des ventes de véhicules neufs et d'occasion.

Impact de la crise du Covid-19

Il est important de noter que ces données datent de 2020, une période précédant les transformations profondes induites par la crise du Covid-19. Cette pandémie a bouleversé de nombreux secteurs, y compris celui de l'automobile. La conjoncture économique difficile et les restrictions sanitaires ont poussé les concessions à adapter leurs stratégies commerciales. Il est probable que la part des bénéfices issue des services d'atelier ait encore augmenté, les clients préférant entretenir leurs véhicules existants plutôt que d'en acheter de nouveaux en période d'incertitude économique. Idem pour les bénéfices liés aux ventes de voitures d'occasion, qui ont été les gagnantes de la crise sanitaire.

Conclusion

La compréhension de la répartition des bénéfices des concessions automobiles éclaire les raisons pour lesquelles les services d'atelier sont si essentiels à leur rentabilité. Bien que la vente de véhicules neufs et d'occasion contribue significativement aux revenus, ce sont les entretiens et réparations qui constituent la principale source de profit. Les données de 2020 de L'Argus montrent une dépendance marquée des concessions envers leurs ateliers, une tendance probablement exacerbée par les défis économiques de la période post-Covid. Pour les consommateurs, cela signifie que les tarifs d'entretien et de réparation peuvent rester élevés, les concessions cherchant à maintenir leur rentabilité dans un marché en constante évolution.


Ecrire un commentaire

Ce site est le vôtre ! Interrogation, complément d'information, conseil, anecdote etc... Toutes vos remarques sont les bienvenues.

Pseudonyme :


Mail * (non obligatoire) :


Votre commentaire :


* Soyez au courant des réactions sur votre commentaire. Il n'est pas obligatoire et restera confidentiel si vous l'indiquez.



Sondage au hasard :

Que pensez-vous de la nouvelle Alpine ?

Mon point de vue / Information complémentaire :
(votre commentaire sera visible sur la page de résultats)


Sur le même sujet

Nouveautés auto

Choisir une voiture

Fiabilité / Entretien

 

© CopyRights Fiches-auto.fr 2024. Tous droits de reproductions réservés.
Nous contacter - Mentions légales