Autres thèmes pertinents :
Dernière modification 10/09/2023

L'évolution des prix des voitures mène à une Révolution dans notre façon de les posséder


Depuis le début de l'année 2020, le monde entier a été témoin d'une inflation économique croissante qui a touché de nombreux secteurs, y compris celui de l'automobile. Cette hausse spectaculaire des prix a obligé de nombreux clients à reconsidérer leur manière d'acquérir un véhicule. Même les voitures de base sont devenues inabordables pour de nombreux consommateurs. Cette tendance à acheter à crédit et à mensualiser les paiements s'aligne curieusement avec les prédictions de Klaus Schwab, l'organisateur du Forum Économique Mondial. Cette évolution soulève des questions fondamentales sur la propriété et les habitudes de consommation.
Petit éclaircissement sur les idées que j'ai en tête face à ce phénomène ...

L'inflation galopante et ses conséquences sur les prix des voitures

L'année 2020 a été le point de départ d'une inflation économique mondiale, avec une multitude de facteurs tels que la pandémie de COVID-19 (qui est considéré par les leaders politiques comme une occasion unique de démarrer le Great Reset, à savoir uen grande réinitialisation économique visant à changer nos habitudes et à rendre plus captifs les citoyens), les perturbations dans la chaîne d'approvisionnement et l'augmentation des coûts des matières premières. Cette inflation a eu un impact significatif sur l'industrie automobile, entraînant une augmentation rapide des prix des véhicules neufs. Même les voitures considérées comme abordables auparavant sont devenues inaccessibles pour de nombreux acheteurs potentiels.

A lire : l'inflation du secteur automobile : quelques chiffres comme repère

Le recours à la LOA et à la LLD : Une nouvelle norme


Face à cette montée des prix, de plus en plus de consommateurs se tournent vers des formules de financement telles que la LOA et la LLD pour acquérir leur véhicule. La LOA permet aux acheteurs de louer une voiture pour une période donnée tout en ayant la possibilité de l'acheter à la fin du contrat, tandis que la LLD permet une location à long terme avec la possibilité de changer de véhicule à la fin du contrat. Ces options offrent un certain soulagement financier en répartissant le coût de la voiture sur des mensualités, ce qui peut sembler attrayant à une époque où le coût de la vie augmente.
Cette méthode est toutefois vicieuse car elle permet aux gens d'acquérir des autos qui n'auraient normalement pas été dans leurs moyens, mais c'est un autre sujet ... De plus, le coût est au final plus élevé, ce qui accroît encore plus "l'agression" vis à vis du portefeuille du client, qui s'appauvrit encore plus vite !

Le parallèle troublant avec Klaus Schwab et sa vision du futur


Klaus Schwab, fondateur du Forum Économique Mondial, a évoqué une vision du futur (à horizon 2030 ?) où les individus ne posséderont plus rien, mais seront tout de même heureux. Cette vision semble s'aligner étrangement avec la tendance croissante à financer les voitures par mensualités plutôt que de les posséder intégralement. Alors que de nombreux consommateurs optent désormais pour la location et le financement à crédit, ils renoncent donc progressivement à la propriété traditionnelle de leur véhicule. Car dans le cas d'une LLD il n'est pas possible de l'acquérir et dans le cas d'une LOA le véhicule revient au final trop cher pour être avantageux de donner le reste à payer.

Les implications pour l'avenir de la propriété et de la consommation

La hausse des prix des voitures et la prévalence croissante de la LOA et de la LLD pourraient annoncer un changement profond dans notre relation avec la propriété. Les gens pourraient de plus en plus "choisir" l'usage plutôt que la possession, ce qui pourrait avoir des conséquences à long terme sur la manière dont nous considérons la consommation et la possession de biens matériels. Si cette tendance se poursuit, nous pourrions entrer dans une ère où la possession de biens matériels tels que les voitures devient de moins en moins courante, conformément à la vision de Klaus Schwab. Les crypto monnaies viennent aussi parfaitement compléter ce schéma (on ne pourra plus posséder de valeur qu'on puisse cacher, car toutes les blockchains sont publiques si on omet Monero), et on comprend alors pourquoi Musk s'y intéresse tellement en voulant les intégrer à X (Twitter), dont la destinée dépasse de loin celle d'un simple réseau social.


En fin de compte, la montée des prix des voitures et le recours croissant aux formules de financement mensuel marquent un changement significatif dans notre façon de posséder et d'utiliser des véhicules. Alors que nous nous adaptons à cette nouvelle réalité économique, il est essentiel de réfléchir aux implications à long terme pour notre société et notre perception de la propriété. Car ce qui se produit avec la voiture glissera peut-être vers les reste, et notamment l'immobilier qui devient extrêmement onéreux du côté du neuf (l'ancien étant rendu obsolète de manière artificielle avec les mesures environnementales, ce qu'on remarque aussi côté voitures ...).

Que pensez-vous de tout cela, l'inflation serait-elle finalement un levier (comme celui du CO2) qui permet aux Etas de nous mener là où ils veulent ? Ou s'agit-il d'une pensée paranoïaque d'un cerveau malade (ce que je n'espère pas car il s'agit du mien) ?...

Tous les commentaires et réactions


Ecrire un commentaire

Ce site est le vôtre ! Interrogation, complément d'information, conseil, anecdote etc... Toutes vos remarques sont les bienvenues.

Pseudonyme :


Mail * (non obligatoire) :


Votre commentaire :


* Soyez au courant des réactions sur votre commentaire. Il n'est pas obligatoire et restera confidentiel si vous l'indiquez.



Sondage au hasard :

Le nombre de radars bien plus élevé en France qu'à l'étranger, vous pensez que :

Mon point de vue / Information complémentaire :
(votre commentaire sera visible sur la page de résultats)


Sur le même sujet

Nouveautés auto

Choisir une voiture

Fiabilité / Entretien

 

© CopyRights Fiches-auto.fr 2024. Tous droits de reproductions réservés.
Nous contacter - Mentions légales