Vie à bord Golf VI (2008-2012)


Sortie des usines en 2003, la Golf 5 avait un peu déçu. Un fait suffisamment rare pour être souligné. Si de nombreuses causes sont à l'origine de cet « événement », la qualité des finitions avait notamment été particulièrement pointée du doigt surtout en comparaison de la Golf 4 qui avait très impressionné pour son époque. Ne soyons pas trop cruels non plus car cette cinquième version faisait tout de même partie des meilleures compactes sur ce point, Volkswagen n'avait tout simplement pas pris en compte une concurrence féroce pour qui rattraper son retard en la matière était la préoccupation majeure. De fait, la cinquième génération de la Golf a souffert de la comparaison de modèles rivaux particulièrement soignés et en particulier l'A3. Vexé, le constructeur allemand semble avoir retenu la leçon en mettant toute l'application souhaitable à la réalisation de son modèle phare. Une application qui ne se traduit pas par une débauche de luxe et de gadgets à l'intérieur de l'habitacle. L'austérité est toujours de mise dans la Golf (on ne change psa une équipe qui gagne). Ce qui réjouit les adeptes du modèle et désespère les impies. Il ne faut toutefois pas se laisser berner par cette vision toute « monacale » de la 6 : accostages, moussé des plastiques supérieurs, surpiqûre des cuirs offre à la « sacro-sainte chapelle » (sic) Golf quelques enjolivements qui sans faire preuve d'un luxe ostensible s'avèrent d'une qualité appréciable. En tout cas supérieure à ce qui avait été présenté sur le modèle précédent. Dans sa quête de rédemption, Volkswagen a su épargner de précieux décibels aux occupants de la Golf sans pour autant rajouter de matériaux insonorisant. Cela étant principalement du au pare-brise aux multi-couches, aux moteurs optimisés (rampe commune) qui écartent les nuisances sonores provoquées par les injecteurs pompe. Malgré tout, si on se concentre sur les avis postés sur le site vous êtes une majorité à vous en plaindre, cela reste donc très perfectible.... Du côté des équipements, la compacte germanique se montre plus pragmatique que généreuse. Ainsi, l'équipement de base sommaire ( climatisation semi-automatique, ordinateur de bord et régulateur de vitesse) de l'entrée de gamme mettra à rude épreuve la foi des plus convaincus qui fuiront cet « ascétisme technologique » en montant de gamme. Quitte à s'acquitter d'une dîme particulièrement onéreuse. Loin de terrasser ses rivales, les prestations et le rapport prix-équipement de la Golf sont tout juste dans la moyenne et ne représente en rien un avantage concurrentiel. L'essentiel sans le superflu, le constat est le même en ce qui concerne l'ergonomie. Abandonnant les fioritures à d'autres, Volkswagen persiste dans l'épure en misant sur une planche de bord inédite qui fait toutefois penser à celle de la Polo V. Rien à redire du côté des rangements, suffisants et en nombre suffisant pour une compacte. L'habitabilité s'avère donc quant à elle très proche (voire identique) à la version 5 de la Golf, l'ensemble est donc très satisfaisant, les passagers arrières disposent de suffisamment de place pour ne pas avoir à se plaindre. En tout cas elle fait partie des très bons élèves dans sa catégorie. Conscients qu'on ne fait pas rentrer un bœuf dans un œuf aisément, certains souligneront l'optimisation de l'agencement, une garde au toit excellente et un espace aux genoux appréciable à l'arrière pour mettre en avant un niveau de confort plus qu'acceptable. D'autres ne manqueront pas de faire remarquer qu'on ne "s'entasse" tout de même pas aisément à l'arrière de la Golf lorsque l'on est trois ! La faute à un tunnel de transmission qui vampirise quelque peu « l'espace vital » dévolu aux jambes du passager assis en plein milieu. Le conducteur (comme son passager) n'a pas de tels soucis en tête. Son confort est assuré par un siège dont la vaste gamme de réglages et autres ajustements lui assure une position de conduite idéale. Le problème de ce gabarit restreint se répercute également sur le coffre, identique à celui de la Golf 5, d'une contenance de 350 litres. Correct mais tout de même loin des meilleures offres sur le segment. Avec ses 1 300 litres, la Golf est également dans la bonne moyenne lorsqu'elle se transforme en deux places. Dommage toutefois que seuls les dossiers des sièges à l'arrière ne se rabattent. Vous l'aurez compris, le plancher n'est alors pas à niveau.
Compléter cet article

Habitabilité 2ème rang :
Volume de coffre (350 L) :
Golf 6 SW (500 L) :
Confort de suspension :
Confort 15 pouces :
Confort R-Line :
Confort GTi :
Finition / Présentation :
Infodivertissement :
Places assises :
5
Empattement * :
2.58 m

* : l'empattement est un indice important sur l'habitabilité

Quelques véhicules proches :
Serie 1 / Civic / Auris / Megane 3 / Bravo







Synthèse de vos avis sur la vie à bord

Confort global : 170 aiment 30 n'aiment pas

Confort des sièges : 9 aiment 7 n'aiment pas

Confort banquette arri. : 1 n'aime pas

Insonorisation et bruit perçu : 132 aiment 29 n'aiment pas

Bruit roulement/pneu : 1 aime 17 n'aiment pas

Bruit d'air : 3 aiment 14 n'aiment pas

Bruits parasites : 2 aiment 16 n'aiment pas

Finition / qualité des plastiques : 149 aiment 29 n'aiment pas

Vieillissement des plastiques : 4 aiment 2 n'aiment pas

Sensibilité plastique : 8 n'aiment pas

Qualité des assemblages : 8 aiment 4 n'aiment pas

Présentation intérieure : 2 aiment

Luminosité : 1 aime 1 n'aime pas

Qualité son/autoradio : 29 aiment 1 n'aime pas

Modularité : 1 aime

Habitabilité : 37 aiment 7 n'aiment pas

Position de conduite : 3 aiment

Usure des sièges : 1 aime

Rétrovision : 2 n'aiment pas

Volume de coffre : 22 aiment 16 n'aiment pas

Volume du réservoir : 2 aiment

Nombre de rangements : 4 aiment

Roue de secours : 1 aime 5 n'aiment pas

Break Golf 6 SW

Coffre du break : 500 litres. Constituée de la même architecture que la cinquième version de la Golf SW, cette dernière propose donc 500 litres de contenance et se place dans la partie haute du tableau sans toutefois battre un record puisque le de nombreuses autres compactes dépassent les 500 litres. On regrette que la face arrière soit strictement identique à la cinquième version de la Golf surtout que cette dernière n'est pas franchement très excitante ... Rien à voir avec l'arrière d'une Passat (2010) bien plus réussi.



 
    OUVRIR    
 




Vous possédez ou avez possédé une VOLKSWAGEN Golf VI


Moteur :

Utilisation :

Autres infos utiles décrivant votre auto :
(Boîte, kilométrage, année, jantes, finition/millésimeetc.)


N'hésitez pas à développer / approfondir vos écrits, c'est très apprécié.

Qualités :



Défauts :



Consommation moyenne (L/100 km ou kWh/100km + autonomie électrique si VE) :



Problèmes / dysfonctionnements rencontrés :



Note :

/20

Assurance :

Tarif payé :    euros/an

Commentaire libre facultatif (ce dernier sera affiché à la suite de votre avis).



E-mail facultatif (permet la modification ultérieure de votre avis) :






À voir aussi

NEWS Volkswagen

Infos Volkswagen

Nouveautés auto

Choisir une voiture

Fiabilité / Entretien

Culture auto

Avis auto

Articles au hasard

Fiches au hasard


 

© CopyRights Fiches-auto.fr 2021. Tous droits de reproductions réservés.


>> Nous contacter - Mentions légales
Fiches-auto.fr : Conseils et infos pour l'achat et la vente de voitures d'occasion. Fiches auto, essais, tests (fiabilité, consommation, les plus, les moins)