Vie à bord Ioniq 5 (2021)


Une familiale digne de ce nom ?

Une compacte peut-elle être digne d'une familiale ? Car si la marque positionne l'auto comme un SUV (c'est plus tendance et branchouille), il suffit d'avoir un seul oeil et un score de 1/10 à ce dernier pour s'apercevoir que ça ressemble à tout sauf un SUV...
Bref, de prime abord la Ioniq 5 s'apparente donc à une sorte de compacte, ce qui peut inquiéter vis à vis de ses prestations sur le terrain familial...
Mais attention, il faut bien prendre en considération l'échelle de cet engin, à savoir un beau bébé de 4.64 mètres et un empattement de 3 mètres (digne d'une Classe S de génération 2013) ! Oui, la Ioniq 5 est loin de se limiter à être une compacte malgré ses airs de voiture à longueur mesurée (c'est le hayon et le profil général qui le laisse croire à notre subconscient). Les passagers arrière profitent donc d'un espace qu'on ne retrouve que sur très peu d'autos, même si on pourra (comme presque toujours) critiquer la place centrale pour son assise rudimentaire. Dommage que le rangement et les prises USB viennent aussi gêner les pieds... Tout cela aurait pu être moins proéminent.

Habitabilité 2ème rang :
Volume de coffre (584 L) :
Confort de suspension :
Confort 20p 255mm :
Finition / Présentation :
Infodivertissement :
Places assises :
5
Empattement * :
3 m

* : l'empattement est un indice important sur l'habitabilité



Voici l'habitabilité banquette reculée


Le généreux coffre de 527 litres

En ce qui concerne le coffre on est ici sur une valeur de 527 litres ( VDA, sans compter l'avant que nous allons voir après) en configuration classique, à savoir banquette reculée et inclinée au maximum. C'est un peu plus que le Kia EV6 qui a pris le parti d'offrir un coffre un peu plus petit pour favoriser l'espace pour les passagers arrière. Bien entendu, l'écart se voit plus facilement avec les chiffres qu'avec le yeux... Chose étrange, la logique aurait voulu l'inverse puisque l'empattement de l'EV6 est légèrement inférieur (favorisant donc plus le coffre que l'espace à vivre au deuxième rang, mais passons c'était juste pour vous faire un peu réfléchir sur la chose). Ce volume pourra donc grimper en avançant la banquette et en relevant un peu l'inclinaison, à savoir une valeur qui titillera les 600 litres (et même un peu plus en chargeant au delà de la plage arrière, ce que je déconseille pour des raisons de sécurité évidentes). Notez de plus que la banquette est divisée en deux parties (60/40), ce qui permet de faire coulisser l'une ou l'autre partie (ou les deux évidemment...).
Ajoutez à cela que le dossier du deuxième rang est aussi ajustable, mais je ne trouve cependant pas cela très déterminant car la position inclinée au maximum est la seule qui permet de s'y sentir vraiment bien (redresser n'a donc que peu d'intérêt au quotidien, et donc dans la pratique...).


Une partie de la banquette (coulissante donc) est ici avancée


On le voit mieux ici (13.5 cm d'amplitude)

N'oublions pas de mentionner le coffre avant qui culmine à 57 litres en 4X2 et 24 litres en 4X4 (car le moteur avant prend forcément un peu de place). On pourra d'ailleurs regretter la manière dont ça a été intégré, un peu de manière bricolée...


Le coffre avant de la version 4X4, bien plus petit avec 24 litres

Concernant la modularité on a donc une banquette qui se fractionne en deux et qui mène à un plancher presque plane quand les sièges sont rabattus, avec un volume de 1587 litres (VDA) à la clé. Et pour résumer, on peut dire la Ioniq fait un sans faute. Pour arriver à une notre de 10/10 il aurait fallu une banquette fractionnable en trois parties (c'est assez rare) et un plancher 100% plat. Bref, on est quand même dans le haut du panier.










Rangement avant sous console centrale


Rangement arrière central


Ce n'est pas un haut-parleur mais un espace pour y scratcher des choses...




Faire une sieste ne sera plus une épreuve dans la Ioniq 5. Certes on ne peut pas basculer la base de l'assise comme dans une Série 5 GT mais le repose mollets reste appréciable

Infodivertissement


Presque identique à celui de la Kia EV6 pour des raisons de rationalité industrielle, on est donc ici sur quelque chose qui est très convaincant et consistant. Rapide, fin, dotés de couleurs profondes et de fonctionnalités évoluées (notamment Apple Car Play et Android auto de série), on peut dire qu'il ne manque presque rien... Alors certes les menus ne sont pas aussi tendances que sur une Mercedes (ni la qualité d'image), et la taille des écrans n'impressionnent pas face à une Tesla, mais en réalité elle est plus généreuse : deux fois 12.3 pouces ici contre un seul écran de 15 pouces dans le Model Y. Des bornes de recharge sont introduites dans la "bibliothèque" du GPS et d'une manière générale l'auto profite de tout un tas de fonctionnalités qui vont pour certaines dépasser ce que l'on retrouve chez la marque américaine (qui n'est pas aussi dotée qu'on veut bien le croire, il y a des carences stupéfiantes et je ne suis pas trop mal placé pour en parler puisque je possède une Model 3).




Vous pouvez opter pour un style blanc, qui varie aussi selon la luminosité (de nuit le thème noir est plus sécurisant)








Finition / présentation


Une chose est certaine, je ne suis pas du tout fan de la présentation intérieure de l'auto... J'ai bien plus aimé celle de l'EV6 qui est pourtant un clone technique (disposition identique mais style bien plus sympa et moderne). Je trouve ici certains éléments dépassés et datés, telle la forme de la planche de bord (malgré les codes actuels avec les aérateurs qui se prolongent sur la largeur) ou encore certains éléments comme les poignées de porte intérieur (ça fait carrément low cost ou années 90/2000). Mais à côté de ça on a des matières assez novatrices qui cherchent à rendre l'habitacle accueillant et relaxant. Cela se fait par le biais de matériaux souples et doux, telles des tissus et des cuirs soyeux et mats.


L'intérieur blanc est disponible gratuitement à partir du dernier niveau de finition Executive, en dessous ce n'est même pas accessible en option...

En tout cas il en ressort un sentiment d'espace important, que ce soit à l'avant ou à l'arrière, avec notamment une sorte d'accoudoir flottant entre les occupants de l'avant qui aèrent encore un peu plus l'habitacle. Et comme certains disent, c'est en effet un peu une voiture salon qui cherche à vous choyer et vous faire sentir bien à l'intérieur (malgré des couleurs un peu blafardes il faut le concéder), mais cela a été pensé par Hyundai, ce n'est pas un hasard (les réglages de suspensions sont cohérents avec ce package).











Compléter cet article








Synthèse de vos avis sur la vie à bord

Confort global : 4 aiment

Confort des sièges : 1 aime

Insonorisation et bruit perçu : 2 aiment

Bruits parasites : 1 n'aime pas

Finition / qualité des plastiques : 1 n'aime pas

Présentation intérieure : 1 aime

Modularité : 1 aime

Habitabilité : 1 aime

Volume de coffre : 1 n'aime pas



 
    OUVRIR    
 




Vous possédez ou avez possédé une HYUNDAI Ioniq 5


Moteur :

Utilisation :

Autres infos utiles décrivant votre auto :
(Boîte, kilométrage, année, jantes, finition/millésimeetc.)


N'hésitez pas à développer / approfondir vos écrits, c'est très apprécié.

Qualités :



Défauts :



Consommation moyenne (L/100 km ou kWh/100km + autonomie électrique si VE) :



Problèmes / dysfonctionnements rencontrés :



Note :

/20

Assurance :

Tarif payé :    euros/an

Commentaire libre facultatif (ce dernier sera affiché à la suite de votre avis).



E-mail facultatif (permet la modification ultérieure de votre avis) :





Articles Hyundai


Infos Hyundai

Nouveautés auto

Choisir une voiture

Fiabilité / Entretien

Avis auto

 

© CopyRights Fiches-auto.fr 2022. Tous droits de reproductions réservés.


>> Nous contacter - Mentions légales
Fiches-auto.fr : Conseils et infos pour l'achat et la vente de voitures d'occasion. Fiches auto, essais, tests (fiabilité, consommation, les plus, les moins)