Essai BMW Serie 3 1998-2005

Qualités

  • Bon rapport confort/fermeté des suspensions
  • Finitions et assemblages de grande qualité même si certains plastiques et boutons ne sont pas parfaits et ont vieilli d'un point de vue style
  • Moteurs performants, voire même très performants ! Les concurrentes sont larguées au niveau de l'offre diesel en raison de l'excellent 3 litres qui offre un rapport puissance / consommation exceptionnel et une sonorité qui le place loin devant les autres. Plaisir et raison font la paire grâce à la 330d
  • Sonorité des moteurs essence principalement
  • Plaisir de conduite grâce à la propulsion et un châssis qu'envient toutes ses concurrentes (un peu moins spectaculaire sur les châssis standards à petites jantes (surtout quand elles ont des amortisseurs rincés)
  • Bonne protection des éléments de carrosserie et du pare choc
  • Insonorisation très convaincante voire même meilleure que l'E90
  • Qualité et bon étagement des boîtes de vitesses




Les derniers plus des internautes

Mieuw qu'une Golf 5 1.9 tdi qui pue le caca (316i 105 ch 95000)
Souplesse performance couple (330d 204 ch Bvm6 240 000km )
Moteur très souple très coupleux et consomme rien (330d 204 ch Boîte 6 manuelle, 315 000 km, 2004 pack luxe )
Confort longs trajets, tenue de route, qualité et fiabilité Entretien pas si cher (à part si vous allez chez BMW) (320d 150 ch Boite mécanique, 135 000km, 2004 phase 2)
Moteur très fiable. autonomie 1 000 Km d'autoroute (330d 183 ch 310000)
-ligne intemporel en pack M-fiabilité moteur/boite/pont "électronique"-pièce pas trop chère et simple à changer-son du 6 cylindres, même avec échappement d'origine-boite douce et réactive-voiture joueuse mais pas piègeuse-côte relativement stable, surtout en cabriolet (325i 190 ch Juin 2001, pack M, 200 000km, bva5, sièges électriques M, cabriolet)
Voiture remarquable, 75% Autoroute allemande (140/160km/h), 20% route, 5% ville. Conso. ~6,8l/100.Achetée en 2015 avec 114000 km (2ème mains) Moteur remarquable, couple impressionnant, fiabilité excellente si on en prends soin, respect temps de chauffe, vidange + filtres tous les 25000km..Changement triangle avant à ~220000km, butée d'embrayage défectueuse à 280000km (donc changement, avec kit d'embrayage et volant moteur, qui était fonctionnel mais "fatigué"), courroie accessoire. Objectif 400000km. (330d 204 ch 330cd 204cv BM6 285000 km 11/2004)
Bonne tenue de route , moteur souple (318i 118 ch Année 1998, 152000km, jantes chromés )
Véhicule acheté à 234000 kms. J'ai changé les freins avt/Ar, amortisseurs AR, vidangé la boite auto, géométrie complète, support palier de transmission. Par conséquent la vie à son volant est devenue réellement plaisante. Ayant eu de gros turbo diesel avant il m'a fallu un temps d'adaptation. Heureusement le couple est suffisant ce qui évite de multiples rétrogradages. Bon confort et position de conduite parfaite. A choisir je conseille les fauteuils conforts pour celles/ceux qui font de longs trajets. Niveau agrément et compte tenu de mes besoins j'avais longuement hésité avec une 330d e46 mais au final quel plaisir d'entendre le L6 surtout lorsqu'on accélère... Aucun mazout ne lui arrive à la cheville.Et lorsque vous décidez de passer en mode S, vous découvrez une autre facette (bluffante) de votre voiture.Niveau conso après donc un temps d'adaptation certain (couple) j'évolue en moyenne à 9,2l contre 10,5 au début. Je descends à 7,5l sur nationale et guère plus sur autoroute à 130.Côté pratique elle est équipée de la banquette rabattable c'est un vrais plus. (328i 190 ch Pack Luxe 1998, automatique, 243000 Kms)
Puissante , consommation logique, confortable par rapport la E46 coupe. (323i 170 ch Boite mécanique , 262000 km , jantes 17)
- Moteur puissant et très souple, belle sonorité dans les tours, un peu grave en bas du compte tours. Performant malgré le poids très élevé (presque 1800 mesurés à la déchetterie). Très élastique mais assez peu démonstratif. Nettement moins que le V6 ES9J4 d'une 406 V6 194 ch par exemple, nettement plus creux en bas mais plus rageur en haut. Plus proche de la version 210 ch pour ceux qui connaissent, plein partout mais avec un caractère policé. Néanmoins, le compteur grimpe vite quand on appuie- La consommation est raisonnable quand on met tous les paramètres dans la balance, à savoir poids élevé, grosse cylindrée, transmission intégrale- Le comportement est bon. Toujours par rapport à la 406, on sent qu'elle est nettement plus tournée vers la précision de conduite. Là où la 406 est lourde de l'avant et avec un toucher de route moins communicatif, là c'est précis, la direction est nette et l'amortissement bien taré pour limiter le roulis et absorber le profil de la route, que ce soit les grandes ondulations ou les creux sur petites routes. Les 4 roues motrices sont pour moi un, vrai plus. La direction n'est pas du tout polluée par les mouvements de couple d'une traction puissante et ça dispense de penser en permanence à son train arrière sur le mouillé. Certes, l'ESP / antipatinage empêche les figures de style mais là, tout passe par terre, partout, proprement, sans régulation intempestive de la puissance qui castre le moteur. La rançon de cette tranquilité ? Un rayon de braquage un peu supérieur, c'est moins amusant pour ceux qui aiment se mettre à l'équerre (c'est clairement pas mon cas), ça consomme un peu plus, de l'ordre d'un bon demi litre je dirais et évidemment, qui dit plus de pièces dit aussi plus de possibilités de panne.- Les freins sont corrects. L'attaque est quelconque, la puissance aussi mais ça suffit pour un usage normal ou dynamique. L'endurance est paraît il très moyenne, je n'en sais rien, je ne l'ai jamais secouée pendant assez longtemps, malgré la puissance et le blason, ce n'est clairement pas une sportive- Le confort est correct. La suspension est quand même assez ferme, à des années lumières d'une 406 V6 encore une fois. L'une gagne en comportement ce que gagne l'autre en confort. Globalement, ce n'est pas inconfortable mais ce n'est pas le point fort du modèle. L'insonorisation est bonne sauf à très haute vitesse mais le principal défaut dans ce cas là est d'empêcher d'entendre la sirène de la voiture de police qui est en train de vous intercepter. En gros, ça commence à brasser vraiment au delà de 180, c'est à dire jamais longtemps, sauf sur quelques accélérations plaisir. La position de conduite est pas mal, les réglages permettent de trouver à peu près ce qu'on veut- La présentation est très chouette et vieillit plutôt bien mis à part certains plastiques et le bourrelet gauche du siège conducteur qui finit par se déchirer. C'est très bien fini et valorisant. L'ambiance est plaisante, un peu intimiste avec cette console centrale légèrement tournée vers le conducteur, les plastiques de belle facture et de beaux sièges (sports alcantara pour ma part)En résumé, une familiale qui saura transporter tout le monde en sécurité, dans un confort très correct et qui permet de s'amuser sur petites routes en se tenant très honorablement pourvu qu'on oublie pas qu'elle est lourde et que par conséquence, étant de surcroit puissante, elle nécessite un peu de raison. Ce n'est pas une petite sportive de 1200 kg même si elle peut en avoir les performances. D'ailleurs, aujourd'hui, beaucoup de voitures sont plus performantes, y compris de simples diesels un peu puissants couple oblige...mais quel est le problème au vu de l'agrément procuré par le moteur, son élasticité, sa sonorité ? Aucun (330i 230 ch 330 xi Touring 2004 BVM6 145 000 km)
Bloc 6 cylindres qui apporte un agrément de conduite exceptionnel.En avance sur son temps à cette époque, ce qui renforce le sentiment de luxe.Le plaisir de conduite (j'aurais dû le mettre en premier)Rapport entre le dynamisme et le confort inédit.Boîte automatique agréable au quotidien. 4 roues motrices qui aseptise un peu l'auto mais la rends terriblementplus efficace.Très bonne tenue de route, véhicule polyvalent qui est autant à l'aise en ville que sur autobahn ....Position de conduite basse, on à l'impression de faire qu'un à son volant (330d 204 ch boite automatique 330Xd (4 roues motrices) 250000kms année 2003 )
ConfortableConsommation raisonnable (316i 115 ch Manuelle 5 rapport, 178000km, année 2002, jante tôle, aucun pack)
Chassis progressif, un vrai plaisir à conduire, modèle bien diffusé, beaucoup de pièces en casse, prix des pièces contenu, conception du véhicule assez simple, on peut encore faire lentretien classique soi même (freins, vidange), et changer pas mal de pièces d'usure hors du reseau BMW (chaine, embrayage, fluide divers, circuit de redroidissement, silentblocs divers, bobine bougies) (318ti 143 ch Acheté à 165000km ,190000 Km maintenant, 2002 BVM)
-beaucoup de place-très confortable-bien fini-boite automatique super agréable-moteur ultra performant-sonorité unique du diesel (330d 204 ch automatique 250mkm 2004)
Aspect de la voiture, bien fini comportement top sur autoroute accès facile au piece du moteur (320d 150 ch boite manuel, 220000km, 2002, pack luxe )
Design racé. Qualité perçus. Comportement propulsion marqué / moteur coupleux et boîte precise (320d 150 ch Jantes M.17" cuir noir / )
Confort routierfaible consommation qualité de fabrication (320d 130 ch 297000 KM 2000 PACK LUXE:)
Confort, bel espace du coffre avec siège rabattus, braque très bien, bonne tenue de route, sait tracter 1500 kg et belle place sous le capot pour réparer ou changer facilement des pièces. (320D 136ch Boîte manuelle, 342.000 km, bmw E46 touring de 2000 (phase 1))
Moteur M 57 sobre et coupleux, qui a conservé toute sa puissance malgré ses 417000 kms. J'ai acheté ce véhicule en décembre 2019 pour un prix modique. Moyennant quelques travaux (remplacement des chaînes de distribution 1100 euros, remplacement du turbo 750 euros, 2 injecteurs 500 euros, triangles de suspension AV et les 4 amortisseurs 800 euros), je pars sur une base saine. Ce véhicule est prêt à rouler au moins 200000 kms de plus. Après cette remise à niveau sur les pièces d'usure, tout fonctionne nickel malgré ses 19 ans de service. Contrôle technique vierge, ce qui est remarquable sur une voiture de cet âge. (330d 183 ch 2001 )


Toutes les autres qualités
BMW Serie 3 signalées




Défauts

  • Fiabilité qui déçoit avec le temps qui passe
  • Coffre peu pratique en raison d'une ouverture sans hayon, un classique sur les Allemandes toutefois
  • La fiabilité générale est un peu décevante pour cette génération de série 3 E46, la version E90 fait bien mieux à ce niveau là (on pense aux 320d et 330d qui ont connu quelques avaries graves)
  • Habitabilité moyenne, cette série 3 n'est pas si grande qu'on l'imagine. Cela est encore aggravé par la place importante prise par le tunnel de transmission (bon, après on le voit aussi sur pas mal d'autos à moteur transversal aussi donc ..)
  • Les versions avant restylage ont pris un vrai coup de vieux
  • Mauvais vieillissement des sièges cuir
  • Seulement 4 étoiles au crash test, dommage pour une berline de cette envergure
  • Boîte à gants limitée et nombre de rangements en nombre insuffisant
  • Place arrière centrale presque impraticable en raison de la dureté de l'assise




Les (derniers) moins des internautes

Aucun (trop belle à limite) (316i 105 ch 95000)
Freinage en conduite agressive Direction un peu floue (330d 204 ch Bvm6 240 000km )
Confort, électronique (330d 204 ch Boîte 6 manuelle, 315 000 km, 2004 pack luxe )
Attention sous la pluie, véhicule propulsion. (320d 150 ch Boite mécanique, 135 000km, 2004 phase 2)
Suspensions deviennent raides malgré un entretien normal (330d 183 ch 310000)
-consommation (12-15l)-puissance un peut juste-consomme de l'huile-visibilité arrière en cabriolet (325i 190 ch Juin 2001, pack M, 200 000km, bva5, sièges électriques M, cabriolet)
Ennuyeux... en ville!1ère vitesse... pourquoi faire? (330d 204 ch 330cd 204cv BM6 285000 km 11/2004)
Pare-brise ne supporte pas le froid , très embêté en hiver (318i 118 ch Année 1998, 152000km, jantes chromés )
Conso en ville si trop fréquents (mais j'étais prévenu).Fauteuil cuir ferme sur long trajet.Sono (328i 190 ch Pack Luxe 1998, automatique, 243000 Kms)
Ils sont plus nombreux que ceux qu'on peut souvent voir cités par beaucoup de propriétaires qui voient souvent leurs autos avec les yeux de Chimène- Le moteur manque un peu de caractère mais c'est affaire de goût et d'appréciation personnelle. C'est un très bon moteur manquant juste un peu de "mauvaise éducation"- L'habitabilité est très moyenne à l'arrière. Le coffre est pratique sur une Touring mais pas énorme. On ne l'achète pas pour ça, on le sait au départ et quelque part, ça concourt à l'ambiance particulière un peu "confinée" de l'habitacle- Le confort pourrait être meilleur. Il l'est nettement plus sur les BMW récentes pour un comportement à peu près identique. On est très loin du confort de certaines françaises de l'époque par exemple. Maintenant, si vous avez un SLK 320 comme moi, vous trouverez que c'est un canapé roulant -)- La consommation est raisonnable pour la voiture qu'elle est mais dans l'absolu, ça boit gentiment quand même. On le sait en l'achetant bien sûr mais au regard des consommations des voitures actuelles, c'est nettement au dessus- Entretien assez coûteux bien que les pièces d'usure soient plutôt endurantesLe "meilleur" pour la fin, le vrai point noir de cette voiture, contrairement aux légendes tenaces la fiabilité Voir plus bas (330i 230 ch 330 xi Touring 2004 BVM6 145 000 km)
Entretien très couteux dans le réseau BMW ou si véhicule mal entretenue.vieillit mal à certain endroits système audio qui aurait mérité au minimum une prise AUX qui reste indisponible peu importe le système choisi dommage! (330d 204 ch boite automatique 330Xd (4 roues motrices) 250000kms année 2003 )
Beaucoup de problèmes (316i 115 ch Manuelle 5 rapport, 178000km, année 2002, jante tôle, aucun pack)
Moteur avec maladies connues des joints de queue de soupapes, et chaine sujette à allongement vers 200000km.voyant airbag. Se traine en montée à la montagne, obligé de tirer dans les tours, aussi sur autoroute lors de dépassements ou insertions , plastiques de la console centrale vieillisant mal, le revetement s'en va lorsque qu'on le gratte (318ti 143 ch Acheté à 165000km ,190000 Km maintenant, 2002 BVM)
-moteur cassé a 250mkm-véhicule très dur au niveau des amortisseurs-coût entretiens très élevée (330d 204 ch automatique 250mkm 2004)
Fragilité du train arriere (320d 150 ch boite manuel, 220000km, 2002, pack luxe )
Fiabilité Turbo/ catalyseur / attractivité pour les voleurs et bandits (320d 150 ch Jantes M.17" cuir noir / )
Moteur un peu mou parfois (320d 130 ch 297000 KM 2000 PACK LUXE:)
Trop basse pour passer correctement un cric sous la voiture... ce qui ne facilite pas le travail mécanique. Vanne EGR qui s'encrasse, vitre électrique côté passager qui a parfois du mal à remonter. (320D 136ch Boîte manuelle, 342.000 km, bmw E46 touring de 2000 (phase 1))
Fragilité des mécanismes lève vitres. Réglage de la géométrie à confier à un vrai spécialiste (géométrie intégrale arrière et avant, avec vérification de la hauteur de caisse), sinon la sensation de flottement est très désagréable ! (330d 183 ch 2001 )


Tous les autres défauts
BMW Serie 3 signalés




Année
2008
2009
2010
2011
2012
2013
2014
Ventes
17.8K15K15K9.3K11.7K11.3K8.1K
2015
2016
2017
2018
2019
2020
2021
6.2K5.7KPas dans le TOP 100Pas dans le TOP 100Pas dans le TOP 1004.6K4.9K

Même si son style a sérieusement prix un coup de vieux face à la nouvelle version, cette série 3 garde un franc succès en occasion grâce encore une fois à des moteurs exceptionnels (sobres, puissants et silencieux), un comportement routier au dessus de la concurrence mais aussi une présentation et une finition intérieure remarquable. Cette série 3 pèche principalement au niveau de l'habitabilité aux places arrières.

Serie 3 en images

 
    OUVRIR    
 
 
    OUVRIR    
 

Moteurs BMW Serie 3

318d 115 ch 265 Nm Diesel
 
320d 130 ch 280 Nm Diesel
 
320d 150 ch 330 Nm Diesel
 
330d 183 ch 390 Nm Diesel
 
330d 204 ch 410 Nm Diesel
 
316i 105 ch 170 Nm Essence
 
316i 115 ch 180 Nm Essence
 
318i 118 ch 180 Nm Essence
 
318i 143 ch 180 Nm Essence
 
320i 150 ch 200 Nm Essence
 
320i 170 ch 210 Nm Essence
 
323i 170 ch 250 Nm Essence
 
325i 190 ch 270 Nm Essence
 
328i 190 ch 285 Nm Essence
 
330i 230 ch 390 Nm Essence
 
M3 3.2 343 ch 380 Nm Essence
 

Fiabilité Serie 3

Voici certains de vos témoignages laissés par le biais des avis (bas de page) :

320 d pack : casse turbo, SAV BMW de moins en moins généreux, résistance peinture

320 D : changement du débitmètre d'air

320d pack luxe : Turbo 150cv 2001_2003, débitmètre, pompe injection 1998_2001, casse moteur avec clapet d'admission qui se désolidarise et part dans les cylindres. tous ces problèmes me sont arrivés.

BMW 316i E46 1999 : fuite d'huile du support de filtre à huile, capteur de cliquetis HS, voyant d'airbags allumé...

323CI (2000) : ENTENDU DIRE...PROBLÈME LÈVE VITRE; PONT ARRIÈRE FISSURE; CAPTEUR ARBRE A CAME; DEFAUT AIRBAG; USURE PRÉMATURÉE JOINT DE PORTE...

316i fevrier 2004 : 73000 km et jusqu'à présent aucun [...] Tous les autres signalements >>

Vie à bord / Intérieur


Comme l'ensemble des séries 3, l'habitabilité aux places arrière ne se révèle pas vraiment généreuse. Si quatre personnes s'y installeront correctement, il faut avouer qu'elle manque de place au niveau des jambes. De plus, comme dans toute propulsion le tunnel vient prendre de la place au passager arrière central qui n'est déjà pas très confortablement installé. Les longs trajets risquent d'être pour lui assez difficile... La visibilité reste très honnête au poste de conduite et la rétrovision se révèle meilleure que sur la version précédente. Concernant le nombre de rangements il reste aussi pauvre que sur son aîné. Son coffre reste correct mais pas exceptionnel, avec un peu moins de 450 l il se situe dans la moyenne. N'oublions pas que la série 3 ne dispose pas de hayon comme sur une Laguna.

Break Serie 3 E46 Touring

Coffre : 430 litres. Avec 430 litres de contenance pour la version break que l'on appelle Série 3 Touring, on pourra rester quelque peu sur notre faim car pour la catégorie des berlines familiales cela reste plutôt modeste sans toutefois être catastrophique. En effet, on aurait espéré atteindre les 500 litres au minimum. L'esthétique de cette version Touring reste correcte sans toutefois faire vraiment rêver ...

Comportement routier Serie 3


Comme toutes les séries 3 cette version de 1998 propose un comportement routier digne des meilleurs. De prime abord la propulsion procure un plaisir particulier qui ne se retrouve pas partout, à part chez Mercedes qui utilise la même architecture (Audi aimant la traction, même sur les autos à moteur longitudinal !). Plaisir de conduite et efficacité sont les priorités de cette série trois bien qu'il y ait un delta non négligeable entre les versions d'entrée de gamme à châssis standard + petites jantes (là il y a du roulis et une sensation de lourdeur). De plus grâce à l'ESP de série sur une majorité des modèles il n'y a plus à se soucier des routes mouillées (mais n'espérez pas de motricité [...] Suite du chapitre du comportement routier >>

Equipements

318i

D'abord disponible en berline 4 portes, en avril 1998, la Série 3 E46 a ensuite eu le droit à plusieurs déclinaisons de carrosseries : le coupé, le break (Touring) et le cabriolet. Au lancement, trois finitions. Les 1.9 118 chevaux et 2.8 193 chevaux, en trois finitions. La 318i dispose des airbags frontaux, latéraux et rideaux , l'ABS, , l'antipatinage, les freins de virage ou encore la direction assistée en ce qui concerne le chapitre sécurité. Quant aux équipements d'agrément, la 318i offre les vitres électriques avant, les rétroviseurs électriques, le verrouillage centralisé par télécommande, la radio, ou encore le volant réglable en hauteur. A partir du restylage de septembre 2001, la climatisation manuelle est de série sur cette finition. (26 350 euros)

318i pack

Fournit en supplément la climatisation automatique, les rétroviseurs dégivrant et la banquette rabattable 40/60. (27 900 euros)

328i

En finition haut de gamme 328i (disponible avec le moteur 2.8), la Série 3 en offre davantage : les vitres arrière électriques, les antibrouillards et les jantes en alliage. (39 250 euros)

320i, 318d et 320d

De nouveaux moteurs font leur apparition : un 2.0 de 150 chevaux et (170 partir de septembre 2000), ainsi que les diesels 2.0 de 130, pour la 320i (incluant la climatisation en plus des équipements de la 318i) et 320d (équivalent diesel de la 320i). Lors du restylage de septembre 2001, la 320i passe de 1.9 à 2.0 et de 118 à 143 chevaux. Quant au diesel, il adoptera la technologie de la rampe commune et gagnera 20 chevaux. La 318d récupérera l'ancien moteur en le dégonflant à 115 chevaux. A partir de juin 1998 (30 300, 26 900 et 28 600 euros)

325i à partir de juin 1998

La 325i est dotée des mêmes équipements que la 320i, mais avec un 2.5 de 170 chevaux (qui en gagne 22 à partir de septembre 2000). (32 600 euros)

316iPrès d'une dizaine de mois plus tard, en mars 1999, est lancée la motorisation 1.9 de 105 chevaux, correspondant à l'appellation 316i, d'équipement identique à la 318i. Cette motorisation constitue la version d'appel dans la panoplie de moteurs essence de la Série 3 E46. Mars 1999 est aussi la date d'arrivée sur le marché de la version coupé, disposant des motorisations essence des berline et Touring. (24 400 euros)

Touring et 330d

En octobre de la même année, la déclinaison break, dénommée Touring arrive dans la gamme le tarif (entre 1400 et 1700 euros doivent être rajoutés à l'achat selon les finitions). Le moteur 3.0d de 184 chevaux arrive au même moment et chapeaute la gamme diesel. (36 000 euros)

330i

Juillet 2000 voit le lancement du nouveau moteur 3.0 de 231 chevaux, sur la finition , en substitution de la 328i. 3 mois auparavant sortait le cabriolet, dotée des mêmes moteurs essence que ses soeurs de gamme. A partir du restylage, une boîte robotisée est disponible au catalogue. (39 250 euros)

330xi et 330xd

En septembre 2000, La transmission intégrale fait son apparition et s'ajoute au contrôle dynamique de stabilité. La finition Pack luxe, agrémentée des équipements de la Pack, surenchérit en proposant les vitres arrière électriques, les jantes alliage, ainsi que le volant et la sellerie cuir. La redoutable version M3 (uniquement disponible en coupé et cabriolet à respectivement 58 000 et 65 200 euros), forte de 343 chevaux, est présentée au même moment. Lors du restylage, le contrôle en descente à traction intégrale fait son apparition. Apparition en septembre 2000 (41 850 et 38 600 euros). A noter qu'en 2003, le coupé s'arme d'un 3.0 diesel de 204 chevaux. Ce moteur prendra place sous le capot des berline et Touring, en remplacement du 3.0d de 183 chevaux. C'est seulement en 2005 que le cabriolet bénéficiera de cette motorisation.

Options

La Série 3 E46, comme toutes BMW, affiche une longue liste d'options. En voici quelques unes : Airbags latéraux arrière à 350 euros, contrôle de pression des pneus à 440 euros, ESP (en série sur les versions X et M3) à 540 euros, toit ouvrant électrique affiché à 990 euros, sièges avant électriques à 1250 euros, ou encore sièges avant sport (490 euros) ou chauffants (350 euros)...




Les concurrentes

Modèles Longueur Poids moy. Coffre
156 (1997) 4.43 m 1300 Kg 380 L
A4 (2001) 4.59 m 1500 Kg 445 L
C5 (2001) 4.6 m 1450 Kg 455 L
Classe C (2000 ) 4.53 m 1450 Kg 430 L
Primera (2002) 4.58 m 1350 Kg 460 L
Vectra (2002 ) 4.6 m 1450 Kg 480 L
406 (1995 ) 4.6 m 1350 Kg 430 L
Laguna 2 (2001) 4.59 m 1400 Kg 470 L
Laguna 1 (1994 ) 4.51 m 1300 Kg 450 L
Toledo (1999 ) 4.44 m 1250 Kg 500 L
Octavia (1997) 4.51 m 1250 Kg 530 L
Avensis (1998) 4.52 m 1400 Kg 500 L
 


Vous possédez ou avez possédé une BMW Serie 3


Moteur :

Utilisation :

Autres infos utiles décrivant votre auto :
(Boîte, kilométrage, année, jantes, finition/millésimeetc.)


N'hésitez pas à développer / approfondir vos écrits, c'est très apprécié.

Qualités :



Défauts :



Consommation moyenne (L/100 km ou kWh/100km + autonomie électrique si VE) :



Problèmes / dysfonctionnements rencontrés :



Note :

/20

Assurance :

Tarif payé :    euros/an

Commentaire libre facultatif (ce dernier sera affiché à la suite de votre avis).



E-mail facultatif (permet la modification ultérieure de votre avis) :





Articles BMW


Infos Bmw

Nouveautés auto

Choisir une voiture

Fiabilité / Entretien

Avis auto

 

© CopyRights Fiches-auto.fr 2022. Tous droits de reproductions réservés.
Nous contacter - Mentions légales