Comportement routier Serie 5 (2010-2016)


Sans dénigrer le confort, le comportement routier de cette grosse berline allemande s'avère être parmi les meilleures de sa catégorie. Attention tout de même, il y a BMW série 5 et BMW série 5... En effet, les aptitudes de la F10 varient quelque peu selon que vous preniez option avec suspension pilotée, le pack M ou encore les quatre roues directrices En configuration standard le comportement reste bien évidemment très affuté (tant que vous la chaussez correctement) mais la suspension pourra paraître un peu souple pour celui qui aime les châssis bien posés au sol (attention, souple ne veut pas dire pataud ici... Même en conduite dynamique elle reste bien tenue et ne se trouve pas débordée par les évènements). Avec la version pilotée vous aurez le choix entre un amortissement typé sport donc plus raide, ou un amortissement typé confort qui préservera votre dos sur les routes dégradées (n'espérez pas non plus une transfiguration de l'auto entre les différents modes, il ne s'agit pas ici d'une suspension active de type pneumatique multichambres. On reste sur de l'amortissement piloté des années 2010, à savoir peu de contraste entre les modes confort et sport).
Enfin il vous reste l'option châssis sport qui rigidifie la caisse ( amortisseurs tarés plus durs) et rabaisse un peu la hauteur de caisse, mais l'élégance de la série 5 en prend un petit coup avec des artifices qui ne sont pas forcément en Accord avec une auto de ce standing (le diffuseur arrière est certes sportif mais pas forcément des plus élégants).

Comportement châssis :
Comp. M-Sport :
Comp. Roues arr. directrices :
Comp. M5 :
Générosité/calibre pneus :
Tolérance à la charge :
Stabilité haute vitesse :
Agilité basse vitesse :
Confort de suspension :
Conf. Amort. Pilot? :
Conf. M-Sport :
Conf. M5 :
Motricité :
Arrière ou 4X4
Hauteur :
1.47 m 
Centre de gravité bas
Longueur :
4.9 m
Poids moy. approx. :
1750 kg  Poids non négligeable
Empattement :
2.97 m (61% de la longueur)  (Pour la route : peu agile en ville)

(Plateforme F/MKL)



Quelque(s) véhicule(s) proche(s) : A6 / A5 Sportback / CLS / A7

Notez que la M550D reste suspendue comme le reste de la gamme, et que seule la M5 se démarque vraiment avec un châssis qui n'a plus rien à voir : voies élargies et suspension autrement plus rigoureuse. Hélas, la puissance est difficile à exploiter en raison de son architecture propulsion (la génération d'après a corrigé le tir) et de son moteur désormais suralimenté qui amène "trop" de couple trop tôt.

Technique ?

Si l'on résume la technique de la Série 5, on a affaire à une auto ayant un moteur placé longitudinalement dont la puissance est envoyée aux roues arrière par le biais d'un arbre parcourant toute l'auto, les passagers arrière en seront d'ailleurs témoin (surtout celui du milieu !). Difficile de faire mieux jusque là même si ça reste la configuration classique des voitures premium.

La Xdrive rajoute une boîte de transfert en sortie de boîte qui fait repartir un arbre vers l'avant. Arbre qui anime un différentiel qui est donc lui-même relié aux roues avant via les cardans. Sachez qu'il n'est pas au niveau du Quattro d'Audi et que sur route glissante il semble parfois un peu dépassé par les évènements...

Boîtes ?

Vient ensuite la boîte automatique steptronic à convertisseur de couple Cette dernière va presque jusqu'à égaler une double embrayage mais avec le confort en plus ! Le convertisseur hydraulique évite en effet tout à-coup et se révèle plus pratique au niveau entretien
La M5 abandonne (ouf) la SMG7 pour passer à la DKG, à savoir une boîte double embrayage à la fois plus rapide et confortable Finis les grosses ruptures de couple entre les rapports !

Direction moins précise ?

Et bien force est de constater que la consistance et la précision de cette Série 5 privilégie avant tout le confort que le ressenti... En effet, la technologie électrique (encore un peu trop nouvelle à ce moment là semble-t-il) rend cette dernière un peu floue en son point milieu (sans compter une lourdeur trop artificielle en mode sport). Elle est donc moins rustique dans les sensations que sur l'ancien modèle, mais cela est au détriment de la précision. Notez toutefois que BMW a en partie corrigé le tir au courant de sa carrière suite aux mauvaises critiques. Evitez donc les premiers modèles sortis.


Compléter cet article








4.9 m

1.47 m

2.97 m

520 L

70L
Longueur
Hauteur
Empattement
Coffre
Réservoir

Man. 6
Auto. 8
(Boîte auto Steptronic à convertisseur)
Auto. 7
(Boîte robotisée double embrayage DKG)

5 pl.

Restylage :
05/2013

Transmisssion :
Propulsion
4X4

Poids moyen :
1750 kg
Poids non négligeable
 


Pneus Confort Efficacité
sur Serie 5
Commentaire
225/55 R17
Flancs : 12.4 cm
8.7/10 7.2/10 Petite tendance au roulis
245/45 R18
Flancs : 11 cm
7.7/10 8.5/10 Compromis tenue de route / consommation idéal
265/40 R19
(Arrière)
Flancs : 10.6 cm
7.4/10 9.6/10 Consommation non négligeable / Aquaplaning haute vitesse


Synthèse de vos avis sur le comportement routier

Comportement routier : 34 aiment 3 n'aiment pas

Précision direction : 4 n'aiment pas

Consistance direction : 1 aime

Freinage : 6 n'aiment pas

Rayon de braquage : 1 n'aime pas

Agrément : 26 aiment 15 n'aiment pas

Poids : 4 n'aiment pas

Confort : 105 aiment 22 n'aiment pas

Comportement routier : quelques notions de base

Voici quelques petites choses à savoir concernant le comportement routier des autos :

  • La monte de jantes/pneus a une incidence directe sur le niveau de confort et sur la précision de la direction. Plus les flancs sont hauts, moins le train avant sera précis mais plus le confort de suspension sera élevé. Plus la largeur du pneu sera importante plus la tenue de route sera au rendez-vous, mais cela ne sera pas favorable à la consommation ni à l'aquaplaning
  • Une direction électrique se révèle généralement moins précise et consistante qu'une version hydraulique
  • La hauteur de caisse influe sur le comportement. Plus la voiture est haute sur pattes et plus le roulis sera prononcé. Un centre de gravité réduit permet de virer à plat dans les virages en limitant le tangage, mais cela réduit le niveau de confort (suspension) puisque le débattement des roues est réduit.
  • Une version 4X4 sera plus lourde qu'une version ayant deux roues motrices, cela favorisera aussi le sous virage
  • Une traction aura une tendance au sous virage alors qu'une propulsion se dirigera plutôt vers un survirage
  • Une propulsion est généralement mieux équilibrée en terme de masse (répartition du poids entre l'avant et l'arrière)
  • Un empattement long permet de favoriser la stabilité à haute vitesse mais favorisera le sous virage. Un empattement trop court ne permet pas de rouler vite en étant serein, faites le test avec une Smart
  • Les voitures diesels sont plus lourdes et sont donc généralement moins bonne au niveau de la répartition des masses. Elles sont aussi parfois plus fermes en suspension pour contrer le surpoids






Vous possédez ou avez possédé une BMW Serie 5


Moteur :

Utilisation :

Autres infos utiles décrivant votre auto :
(Boîte, kilométrage, année, jantes, finition/millésimeetc.)


N'hésitez pas à développer / approfondir vos écrits, c'est très apprécié.

Qualités :



Défauts :



Consommation moyenne (L/100 km ou kWh/100km + autonomie électrique si VE) :



Problèmes / dysfonctionnements rencontrés :



Note :

/20

Assurance :

Tarif payé :    euros/an

Commentaire libre facultatif (ce dernier sera affiché à la suite de votre avis).



E-mail facultatif (permet la modification ultérieure de votre avis) :






À voir aussi

NEWS BMW

Infos BMW

Nouveautés auto

Choisir une voiture

Fiabilité / Entretien

Culture auto

Avis auto

Articles au hasard

Fiches au hasard


 

© CopyRights Fiches-auto.fr 2022. Tous droits de reproductions réservés.


>> Nous contacter - Mentions légales
Fiches-auto.fr : Conseils et infos pour l'achat et la vente de voitures d'occasion. Fiches auto, essais, tests (fiabilité, consommation, les plus, les moins)