Toutes les fiches Stelvio :

Comportement routier Stelvio (2017)


C'est donc une Giulia perchée

Vous connaissez déjà certainement tout le bien qu'on pense de la Giulia. C'est unanime, elle fait partie de la crème de la crème en ce qui concernent ses aptitudes sur route. Il faut dire qu'Alfa Romeo a mis les moyens en mobilisant un groupe d'ingénieurs spécial et en leur donnant quasi carte blanche. Le Stelvio est donc directement tiré de la berline, d'où d'ailleurs la non existence de la Giulia break, le rôle revenant alors au fameux Stelvio qui en a le gabarit (ce n'est finalement qu'une Giulia break haute sur pattes, dont la suspension aurait été durcie un poil pour le rendre plus rigoureux). ici on atteint une garde au sol de 20 cm, ce qui est dans la moyenne des SUV et il n'est donc pas particulièrement bas ... Pour la technique vous prenez le meilleur de ce qui se fait et vous savez de quoi est constitué le Stelvio. Premièrement l'architecture ne peut mieux faire : moteur longitudinal reculé le plus possible vers l'arrière. La Structure emploie beaucoup d'aluminium pour alléger et mieux répartir les masses (52/48 au passage). Le train avant bénéficie d'une double triangulation (comme sur un Q5 mais l'Allemand en a absolument besoin vu le positionnement de son moteur un peu trop en avant) et l'arrière de multibras évolués. Le système de freinage est totalement inédit, Continental l'a en effet dotée du dernier système IBS sans fil, enlevant donc le lien directe entre la pédale de frein et le conducteur. A ce propos cela réduit un peu le naturel sur la pédale mais pas de quoi vraiment poser problème au niveau des sensations, franchement ...
Niveau poids on se retrouve avec un engin qui pèse dans les 1650 kg à vide soit dans les 1725 kg en ordre de marche, donnée que j'affiche dans les données techniques. Les plus légers étant les versions diesel d'entrée de gamme disposant de moins d'équipements : 1605 kg à vide et 1680 en ordre de marche avec un conducteur à bord. Il n'est donc pas des plus légers même si pour la catégorie ça reste raisonnable.

Comportement :
17p 235mm :
Q2 :
Veloce :
QV :
Générosité/calibre pneus :
Tolérance à la charge :
Stabilité haute vitesse :
Agilité basse vitesse :
Confort de suspension :
17p 235mm :
Amort. Piloté :
Veloce :
QV :
Motricité :
Arrière ou 4X4
Hauteur :
1.67 m
Longueur :
4.69 m
Poids moy. approx. :
1700 kg
Empattement :
2.82 m (60% de la longueur)

(Plateforme Giorgio)



Quelque(s) véhicule(s) proche(s) : CX-5 II / GLC / X4 / Touareg / 5008 2 / Edge / Koleos II / XC60




Propulsion, Q4 ?

Le Stelvio se décline à la manière d'un X3, c'est soit propulsion (pour les entrées de gamme) soit 4X4 (ajoutant alors 55 kg sur la balance). La dénomination Q4 indique qu'il y a quatre roues motrices mais aussi un différentiel à glissement limité, bien plus la conduite sportive (surtout sur sol glissant). Les versions à propulsion n'ont donc semble-t-il pas de différentiel spécial comme sur les Giulia Q2 (propulsion + différentiel à glissement limité). Le seul moteur a être disponible en propulsion et 4X4 est le diesel 2.2 de 180 ch. Toutes les versions haut de gamme sont en Q4.

Boîte ?


Comme de plus en plus de premiums, le Stelvio a une boîte automatique (pas de manuelle contrairement à la Giulia) à convertisseur de couple d'origine ZF. Bref, tout constructeur qui a besoin d'une boîte pour moteur longitudinal va chez ZF (fournisseur allemand), comme BMW et Audi par exemple (pas Mercedes, tout est maison). Elle est donc excellente même si elle n'est pas des plus démonstratives en conduite sportive. Notez cependant que la programmation d'Alfa Romeo (car chaque constructeur paramètre ensuite la boîte comme il l'entend) est ici plutôt réjouissante en mode sport, on a alors des espèces de coups de gaz entre les rapports façon double débrayage, ça la rend donc plus pétillante que sur certaines concurrentes allemandes.
Vous aurez de sublimes et très pratiques palettes au volant pour la somme de 250 euros en option. Pour moi elles sont indispensables pour celui qui aime conduire dynamiquement.

Sensations, aptitudes ?


Si les Stelvio d'entrée de gamme avec les petites jantes de 17 pouces se révèlent assez confortables mais dotées d'un roulis assez perceptible, les versions à partir de 19 pouces commencent à être sérieusement assises sur la route quitte à faire remonter relativement clairement les imperfections de la routes. A partir de ce moment là une suspension "dynamique" ou active est plutôt recommandée pour les âmes les plus sensibles. Notez qu'en 20 pouces on monte clairement d'un cran avec 255 mm de large ! Les amateurs de sensations et d'agrément routier doivent se débrouiller pour les obtenir (toutes les autres montes sont en 235 mm, déjà généreux). Le Stelvio est simplement l'un des tout meilleurs de sa catégorie, approchant sans complexe un Macan.
La direction reste comme sur la Giulia un peu trop légère pour plaire aux "pilotes", et même le mode sport ne parvient pas à la rendre vraiment consistante (c'est un peu mieux avec les pneus larges). En échange sa démultiplication bien moins importante que chez la concurrence la rend très précise et directe. Cela peut même un peu perturber au début puisqu'il faut à peine toucher le volant pour que cela se ressente directement (à haute vitesse ça paraît donc assez sensible). Bref, comme quoi il n'y a pas besoin de petit volant pour avoir une direction ludique, il suffit de changer la démultiplication ...

Suspension dynamique ? Pilotée ?

Le Stelvio peut bénéficier en option, et comme sur la Giulia, d'une suspension pilotée. Il s'agit alors d'amortisseurs variables permettant de modifier le tarage à la volée (mais pas la hauteur de caisse donc). On peut donc opter pour plus de confort ou plus de rigueur en sélectionnant le mode voulu. L'engin étant un poil raide avec les grosses jantes, je ne pourrais que le recommander.
En plus de cela, il est possible d'avoir pour moins cher (400 euros) des amortisseurs dits de dynamiques. La chose n'est pas courante, il s'agit en effet d'amortisseurs passifs mais qui réagiront avec plus de douceur quand ils seront martelés par les défauts de la route. un système hydraulique interne permet donc de rendre l'amortisseur moins raide quand il reçoit des chocs à répétition. Dons si sur la première bosse venue


Compléter cet article









Pneus Confort
Efficacité
sur Stelvio
(~1700 kg)
Commentaire
235/65 R17
Flancs : 15.3 cm
10/10 6.8/10 Tendance au roulis importante
235/60 R18
Flancs : 14.1 cm
9.2/10 7.3/10 Tendance au roulis
235/55 R19
Flancs : 12.9 cm
8.2/10 7.8/10 Très légère tendance au roulis
255/45 R20
Flancs : 11.5 cm
7.1/10 8.9/10 Largeur de gomme généreuse (tenue de route) Consommation non négligeable / Aquaplaning haute vitesse


Synthèse de vos avis sur le comportement routier

Comportement routier : 39 aiment 1 n'aime pas

Capacités 4x4 : 1 aime

Roulis : 1 n'aime pas

Précision direction : 7 aiment

Consistance direction : 6 aiment 1 n'aime pas

Freinage : 6 aiment 5 n'aiment pas

Rayon de braquage : 5 n'aiment pas

Agrément : 33 aiment 9 n'aiment pas

Poids : 2 aiment 1 n'aime pas

Confort : 39 aiment 7 n'aiment pas




Vous possédez ou avez possédé une ALFA ROMEO Stelvio


Moteur :

Utilisation :

Autres infos utiles décrivant votre auto :
(Boîte, kilométrage, année, jantes, finition/millésimeetc.)


N'hésitez pas à développer / approfondir vos écrits, c'est très apprécié.

Qualités :



Défauts :



Consommation moyenne (L/100 km ou kWh/100km + autonomie électrique si VE) :



Problèmes / dysfonctionnements rencontrés :



Note :

/20

Assurance :

Tarif payé :    euros/an

Commentaire libre facultatif (ce dernier sera affiché à la suite de votre avis).



E-mail facultatif (permet la modification ultérieure de votre avis) :

Articles Alfa Romeo


Infos Alfa Romeo

Nouveautés auto

Choisir une voiture

Fiabilité / Entretien

Avis auto

 

© CopyRights Fiches-auto.fr 2024. Tous droits de reproductions réservés.
Nous contacter - Mentions légales