Autres thèmes pertinents :
Dernière modification 13/04/2016

Influence et évolution du bonus / malus


La notion de tarif est assujettie dans le cas d'un devis d'assurance auto à un élément d'importance capitale : le bonus/malus. C'est cet indice qui va déterminer le calcul de base différenciant le bon (voire très bon) conducteur du conducteur inexpérimenté, voire du conducteur “à risque”, cette notion hérissant le poil de tout assureur ...

Qu'est-ce que le système du Bonus/Malus ?

Le Bonus/Malus ou encore coefficient de réduction/majoration (CRM) s'applique à tous les véhicules de tourisme, camionnettes et cycles de plus de 80 cm3. 

Tous les automobilistes ont donc un Bonus. La cotisation à payer à chaque échéance annuelle est influencée par la baisse ou la hausse de cet indicateur qui reflète votre "manière" de conduire. Voyez par exemple les différences de prix qu'engendrent les variations du bonus et du malus sur cette page de qui comprend certains de vos témoignages.

Lorsque vous ne causez pas d'accident, vous bénéficiez d'un bonus et votre prime s'en trouve normalement diminuée. En revanche, si vous provoquez un accident, vous serez pénalisé d'un malus et vous payerez une cotisation plus élevée.

Sur quelle période est calculé mon bonus ?

Il est calculé sur une période de 12 mois consécutifs (précédant de deux mois l'échéance annuelle). Ce qui veut dire que l'assureur arrête la situation de votre contrat deux mois avant son échéance afin de pouvoir calculer votre prime et vous envoyer votre avis d'échéance.

DONC un accident qui surviendrait un mois avant votre échéance principale ne serait pris en compte que l'année suivante.
A titre d'exemple: pour un contrat dont l'échéance principale serait au 01 Janvier de chaque année, la période de calcul s'étendrait du 01/11 au 31/10 de l'année précédente.

Comment progresse le bonus ?

Le Bonus/malus progresse à chaque échéance principale. Il est calculé au moyen d'un coefficient multiplicateur, le coefficient d'origine étant égal à 100 (Jeune conducteur). La prime de base est multipliée par ce coefficient de réduction/majoration.

UNE ANNEE SANS ACCIDENT = REDUCTION DE VOTRE Coefficient de réduction majoration

Si il n'y a pas de sinistre au cours des 12 mois le bonus de l'année précédente est multiplié par 0.95 (soit 5% de réduction) en usage normal, et par 0.93 (soit 7% de réduction) dans le cadre d'un usage « tournées » ou « tous déplacements »
 Pour un véhicule particulier en USAGE NORMAL on obtient le tableau suivant:

Années sans
accident
Base de
calcul
Bonus
0 100 0%
1 100 x 0.95 5% (coefficient 0.95)
2 0.95 x 0.95 10% (coefficient 0.90)
3 0.90 x 0.95 15% (coefficient 0.85)
4 0.85 x 0.95 20% (coefficient 0.80)
5 0.80 x 0.95 24% (coefficient 0.76)
6 0.76 x 0.95 28% (coefficient 0.72)
7 0.72 x 0.95 32% (coefficient 0.68)
8 0.68 x 0.95 36% (coefficient 0.64)
9 0.64 x 0.95 40% (coefficient 0.60)
10 0.60 x 0.95 43% (coefficient 0.57)
11 0.57 x 0.95 47% (coefficient 0.54)
12 0.54 x 0.95 49% (coefficient 0.51)
13 0.51 x 0.95 50% (coefficient 0.48 plaf. à 0.50)
(et non pas 52% car plafonné à 50%)

La réduction maximale est donc de 0.50, soit 50% de réduction sur la prime de référence. Notez aussi que le malus maximum ne peut excéder 3.50 soit 250% de malus.

Cependant, notez qu'il faut 13 années de « bons et loyaux services » pour accéder à ce statut ! Lourde perspective pour les jeunes conducteurs qui débutent avec un malus de 100%.

Jeune conducteur / apprenti et bonus / malus


Quand vous avez moins de 3 ans de permis ou que vous n'avez pas été assuré en votre nom pendant au moins 3 ans, vous êtes considéré comme un jeune conducteur auprès des organismes d'assurance. De ce fait, ils vous infligent ce que l'on appelle une surprime pendant une période de 3 ans. Bien évidemment cette dernière est dégressive au cours de cette période, dont voici le détail :

Années sans
accident
montant de la
surprime
Calcul
(Base = prix avant application du bonus / Malus)
0 + 100% (Base + 100%) X Coef. (ex 0.95)
1 + 50% (Base + 50%) X Coef.
2 + 25% (Base + 25%) X Coef.
3 + 0% (retour à la normale) Base X Coef.

Le montant de la surprime sera deux fois inférieure pour les apprentis ayant bénéficié de la conduite accompagnée. Soir des taux de 50%, 25% et 12.5% au lieu de ceux indiqués dans le tableau ci-dessus.

Différence entre apprenti et "nouvel" apprenti (pas d'assurance pendant 3 ans)

  • Si vous êtes un jeune conducteur, vous n'avez aucun bonus ni malus. La calcul sera alors très simple : vous paierez un tarif double (+100%) la première année. Avec une base tarifaire de 400 euros, cela donnera : 400 + (400 x 1) = 800 euros
  • Vous êtes ici dans le cas d'une personne qui est redevenue un jeune conducteur. Notez qu'un bonus ne se perd jamais, tout comme le malus. De ce fait, si vous étiez à 30% de bonus (coef. 0.70) et que vous avez arrêté d'être assuré à votre nom pendant 3 ans, votre statut de jeune conducteur bénéficiera tout de même du bonus la première année. Le calcul sera alors le suivant (prenons le cas où la base est 400 euros) : (400 + (1 x 400)) x 0.7 = 560 euros. Dans le cas d'un malus cela aurait été la même chose mais le tarif aurait grimpé ... Dans la limite d'un coefficient de 3.5 (loi).

On applique donc la surprime au tarif de base puis dans un deuxième temps on applique le bonus ou le malus. Plus d'infos ici

Tous les commentaires et réactions


Ecrire un commentaire

Ce site est le vôtre ! Interrogation, complément d'information, conseil, anecdote etc... Toutes vos remarques sont les bienvenues.

Pseudonyme :


Mail * (non obligatoire) :


Votre commentaire :


* Soyez au courant des réactions sur votre commentaire. Il n'est pas obligatoire et restera confidentiel si vous l'indiquez.



Sondage au hasard :

Etes-vous satisfait de votre concessionnaire ?

Mon point de vue / Information complémentaire :
(votre commentaire sera visible sur la page de résultats)


Sur le même sujet

Nouveautés auto

Choisir une voiture

Fiabilité / Entretien

 

© CopyRights Fiches-auto.fr 2024. Tous droits de reproductions réservés.
Nous contacter - Mentions légales