Enquête fiabilité > Quelle est la durée de vie d'une voiture ? 28/05/2021

Quelle est la durée de vie d'une voiture ?


C'est une question qui divise et qui n'a pas de réponse facile, quelle est la durée de vie effective et réaliste d'une voiture ?
Si le chiffre de 250 000 kilomètres est mentionné par beaucoup (avec des pièces censées être calibrées pour tenir cette échéance), nous allons tenter de voir si ce chiffre est à la fois pertinent et réaliste ...



Une voiture ça s'use ?

Bon, il me semble que même les moins membrés de la tête seront au courant : oui une voiture ça s'use ...
La question ici n'est pas de savoir si c'est vraiment le cas, mais plutôt de savoir comment ça s'use et à quelle vitesse.

Usure des trains roulants



Au niveau des trains roulants, l'usure concerne tout un tas de choses comme les roulements de roues, les silentblocs (bras, barre stabilisatrice etc.), les rotules, les pneus, les disques, les plaquettes, les amortisseurs (et leur butée dans le cas d'une jambe de force) et les ressorts. On peut aussi assimiler ici la direction, avec la crémaillère, l'hydraulique pour les plus vieilles (notamment pompe) et le moteur électrique des versions récentes.





Les rotules et tirants dotés de caoutchoucs sont hélas périssables ...



Comme vous pouvez le voir, les silentblocs sont parfois solidaires de certains éléments (ici un bras/triangle). Quand c'est craquelé il faut tout changer et refaire une géométrie

L'usure se produit donc principalement lors des contraintes verticales et latérales, faisant alors travailler les silentblocs qui ne sont que des caoutchoucs dont la durée de vie est limitée (surtout si les conditions climatiques les agressent particulièrement). Tout ce qui est métallique, à savoir les bras, ne subit pas vraiment de vieillissement (sauf choc). On pourra quand même mentionner que les trains arrière semi-rigide (essieux de torsion) one une durée de vie limitée (les possesseurs de Françaises en savent quelque chose ...) qui peuvent induire des coûts importants (alors  qu'à la base ils sont conçus pour coûter moins cher à produire ... Finalement le consommateur paiera plus cher par la suite).


Les essieux semi-rigide ne tiennent pas vraiment la durée, les rappels très fréquents sur les Française à ce niveau en sont une preuve (bruits, affaissement de l'arrière avec les roues qui s'écartent etc.)

Du côté de la suspension, les ressorts finissent par se fatiguer à force d'enchaîner les compressions détentes (c'est pire pour les boudins pneumatiques), et il faut aussi rappeler qu'un ressort travaille 100% du temps puisqu'il suspend l'auto en l'air (il subit donc l'accélération continuelle liée à la gravité, à savoir 1G en permanence). Les amortisseurs s'usent plutôt quand la voiture roule, car ils ne s'occupent que de "règlementer" les fameuses compressions / détentes. Ici ce n'est pas la partie métallique qui s'use (sauf corrosion) mais l'huile qu'il y a en leur sein (il y a donc malgré tout usure quand l'auto reste à l'arrêt, cela par l'oxydation du fluide interne), sans oublier les caoutchoucs d'étanchéité.

L'usure des trains roulants sera principalement accélérée dans le cas où vous avez des problèmes de géométrie ou de voilage de roues menant à des vibrations. Les vibrations dans les trains roulants consistent à les dégrader sérieusement et rapidement (rotules, cardans et silentblocs), il faut donc tenter de les corriger le plus tôt possible.


Quoi qu'il en soit, des trains roulants usés ne sont généralement pas immobilisants, et on peut faire perdurer les choses longtemps même quand elles commencent à se dégrader. Il faudra juste être rigoureux concernant les roulements de roues ou tout problème concernant les fixations des bras et jambes de force, car là vous êtes en danger de mort (une roulement anéanti peut vous faire perdre une roue par exemple).
Estimer la durée de vie de tout ce bazar n'est pas évident, car si certains ont des trains roulants sur les rotules (c'est le cas de le dire) en seulement 70 000 km, d'autres arrivent aux 200 000 sans le moindre problème. Tout dépend des types de routes empruntées, vos mauvaises habitudes (trottoirs !!!) ou encore votre monte pneumatique (les pneus à flanc haut limitent un peu les contraintes subies par les masses suspendues).


La transmission

Roulements de boîte/différentiel, embrayages divers, flectors, cardans et les différentes huiles (boîte, différentiel, visco-coupleur etc.).





Au niveau de la transmission, on a donc des risques qui se situent avant tout au niveau des roulements. En effet, ce sont eux qui s'usent dans une boîte de vitesses, tout comme les flectors en caoutchouc dans le cas d'un arbre qui porte le couple sur le différentiel arrière. Il faudra donc penser à bien vérifier que le niveau d'huile comme avec un moteur, car dans le cas contraire l'usure sera accélérée (une boîte vide attendra des chaleurs trop importantes qui pourront nuire aux engrenages et aux roulements qui pourront se dilater au delà du raisonnable).
N'oublions pas non plus l'embrayage qui pourra voir sa durée de vie raccourcie à cause d'un volant moteur bi-masse qui se décompose ou une mauvaise utilisation de votre part. Si vous souhaitez de la longévité prenez donc un mono-masse. N'oublions pas non plus de mentionner les synchros qui seront vite à bout si vous faites craquer les vitesses à leur passage.




Les boîtes automatiques à trains épicycloïdaux sont particulièrement robustes car c'est l'huile qui subit les principales contraintes. En effet, elle est ici brassée par les convertisseurs et embrayages multidisques humides, et les seuls contacts physiques un peu rudes se limitent au niveau des pignons solaires et satellites qu'on voit ici assez bien.




Finissons enfin avec les différents cardans dont les articulations finissent bien souvent par fatiguer. Et il n'y en a pas qu'au niveau du différentiel (pour ceux-là il faut bien s'assurer que le soufflet est étanche), certains arbres de transmission en ont un et ça finit aussi par céder (j'en sais quelque chose ...).


Voici l'arbre de ma Série 5 GT ... Il a rompu au niveau du cardan, comme sur beaucoup de BMW longitudinales en XDrive (le remorqueur sur autoroute en avait une deuxième qui attendait d'être réparée pour le même souci !). J'ai eu la chance de ne rien casser d'autre, car généralement la boîte peut y passer

Le moteur

Dans le moteur on a évidemment beaucoup de choses qui s'usent : les durites, silentblocs de supports moteur/boîte, les différents paliers/coussinets (turbo, accessoires comme le compresseur de clim etc., bielles, vilebrequin, arbres à cames, pompe à eau, pompe à huile/eau), la segmentation, les pistons, les cylindres, les poulies (notamment souples avec la Damper), les injecteurs, pompe à injection, l'échappement (tube, catalyseur, FAP) et les sondes (lambda, débitmètre, eau, pression d'huile etc.) pour les principales.


Mais plutôt que de développer ici, j'ai plutôt décidé d'y dédier une page afin de ne pas rendre cet article trop indigeste : cliquez ici pour la consulter. Concernant sa durée de vie, si on estime généralement qu'un moteur arrive à la fin vers les 250 000 km en réalité ce n'est pas vraiment le cas. Les 500 000 km sont tout à fait atteignables, tout comme le double d'ailleurs ... Tout est question ici de tolérance vis à vis de la maintenance, celui qui ne supporte pas le moindre souci se sentira vite bousculé au premier turbo cassée. Le coeur du moteur, à savoir les cylindres/pistons, peuvent presque durer une éternité si il y a eu ménagement et respect de la mécanique. La segmentation ne souffre pas vraiment quand le taux de compression est raisonnable (pas top avec un turbo ou une reprogrammation éthanol cependant) et l'huile est ici pour justement éviter les frictions métalliques destructrices.

Le reste ?


Le reste n'est pas vraiment censé s'user, le châssis coque étant normalement traité pour tenir quasiment aussi longtemps que votre carcasse. Il faudra toutefois veiller à ce qu'aucun point de rouille n'apparaisse, car il va se propager et grignoter la caisse autoporteuse (idem pour les berceaux moteur et essieux). Quand vous êtes à la mer ou à la montagne il faut être vigilant car l'ennemi numéro un reste le sel (une voiture sur deux au Canada est rouillée, j'exagère à peine).
La caisse représente un peu les murs d'une maison, ça n'est pas vraiment éphémère tant qu'on les protège de l'humidité (on en revient toujours à elle)  ... Et on notera d'ailleurs qu'une maison, censée ne pas avoir de durée de vie fixée à l'avance, pourra se dégrader très rapidement si des négligences importantes il y a.
N'oublions pas les quelques joints de portes, pare-brise et antenne qui peuvent aussi finir par fatiguer, mais ça reste anecdotique.


Voiture électrique ?


Sur la voiture électrique on a aussi des usures, et même si cette technologie permet une meilleure durabilité de certains éléments, ils ne sont ni éternels ni conçus pour l'être (faut bien faire marcher le commerce ! A^près tout dépend si il s'agit de proposer de la location, dans ce cas les constructeurs élaborent étrangement des autos qui sont très durables ... Un peu comme les avions et les trains dont la durabilité est énorme). Le moteur électrique peut faillir (et ça arrive plus souvent que vous ne l'imaginez) en rompant un fil de bobine (une surchauffe peut par exemple mener à la soudure parasite de deux fils de cuivre, corrompant ainsi le circuit électrique du stator ou rotor concerné).


A lire aussi : fonctionnement des voitures électriques

Mais la crainte se situe surtout au niveau de la batterie qui passe son temps à perdre en capacité, plus ou moins vite selon les sollicitations et la fabrication de l'auto (refroidissement efficace et bien géré des cellules). Car si une Tesla peut avoir encore de belles ressources après 5 ans, certaines autos voient leur réserve s'effondrer (moins bonne qualité des cellules, gestion mauvaise de l'électronique de puissance ou encore refroidissement limité à l'air). Enfin viennent les composants électriques gérant la puissance : onduleurs et redresseurs qui peuvent flancher à force de subir de l'effet Joule qui fatigue certains composants électroniques calibrés trop petit (les possesseurs de Zoe ont pour beaucoup souffert du fameux chargeur Cameleon par exemple).
Bref, si la voiture électrique semble ne pas s'user en réalité ce n'est vraiment le cas. Malgré tout, si c'est construit avec sérieux (et l'envie que la chose dure ..) il est potentiellement plus facile de faire durer une voiture qui marche avec les électrons (les RER et TGV en savent quelque chose !). Mais il faut quand même savoir que les pannes potentielles sont bien plus couteuses qu'avec les thermiques, et donc qu'elles sont potentiellement plus rapidement considérée comme économiquement non réparable.

A lire aussi : la fiabilité des voitures électriques

Durée de vie en kilomètres : une bêtise ?

Il n'y a que deux points de repères facilement assimilables par les usagers, à savoir le temps et les kilomètres parcourus. On a donc choisi le plus pertinent : la distance parcourue plutôt que la durée (une auto qui ne circule pas pendant 5 ans va moins vite s'user que celle qui a roulé).
Si cela paraît plutôt judicieux, la réalité est hélas plus subtile que ça, et vouloir stipuler un kilométrage pour estimer la durée de vie une auto est finalement réducteur et caricatural.
En effet, une auto qui roulera en ville aura été bien plus sollicitée par rapport à une auto qui vit à la campagne, et je ne m'attache pas ici à viser les freins et autres embrayages.


Pour être vraiment carré et pragmatique sur l'étude de ce sujet, il faut donc distinguer le groupe motopropulseur du reste de l'auto.
Pour le moteur, on devrait mesurer l'âge de ce dernier en comptant le nombre de révolutions qu'il a généré, à savoir le nombre de tours qu'a fait le moteur depuis le début. Le moteur ne s'use pas selon le nombre de kilomètres parcourus par l'auto mais plutôt par le nombre de mouvements internes qu'il a produit. C'est à chaque fois qu'un piston fait un aller retour qu'il y a de l'usure (segments, chemise, paliers, injecteurs etc.). Et si on reprend notre exemple ville/campagne, on pourra conclure que sur une même distance, le moteur des villes aura largement plus souffert que le moteur de province : il aura fallu bien plus de tours/minute pour faire 10 km que sur nationale (cela en raison que le moteur n'a pas fonctionner sur les mêmes rapports (faites 100 km en première, votre moteur s'usera bien plus, X fois plus que la démultiplication du rapport engagé). En revanche, pour les trains roulants c'est plus difficile à comparer car si la ville induit de plus petites vitesses (moins fatigantes pour les trains roulants), les freinages et accélérations (et les trottoirs) plus importantes compensent un peu tout cela.

Pour résumer, l'usure d'une voiture se détermine avant tout par le nombre de tours qu'a produit le moteur, le nombre de freinages et accélérations qu'on a effectuées plutôt que le kilométrage.

Durée de vie : un argument commercial ?


Il est impératif que les gens aient l'idée que la voiture soit périssable pour que notre système économique tienne debout ... En effet, ce dernier se base sur l'idée qu'il faut toujours vendre de nouveaux objets (la fameuse croissance qui est en réalité une régression intellectuelle grosse comme le nez au milieu du visage), et pour cela il faut bien qu'il flanche le fameux objet.
On nous a donc mis dans le crâne qu'une auto se limite grosso modo à 200 / 250 000 km, et il est vrai qu'à partir d'un moment on peut commencer à voir s'enchaîner les problèmes (l'usure programmée des pièces favorise cela, même si on peut plutôt parler de calibrage contrôlé destiné à tenir la durée décidée plutôt que de "casse programmée"). On joue donc sur la peur des gens pour les inciter à renouveler leur achat vers du neuf (ce qui est très onéreux si on veut être réaliste, de manière plus importante que de garder une ancienne auto en assumant tous les pépins). Le fait que certaines prestations soient chères (elles sont souvent gonflées artificiellement, les tarifs des concessions font parfois penser aux opticiens qui ont des marges insolentes et honteuses) et qu'une auto soit compliquée à appréhender (la majorité des gens n'y pigent pas grand chose, ce qui les transforment en proie facile) incitent souvent les gens à racheter du neuf pour se sentir rassurés.


Je suis ne première ligne pour le voir, vous êtes très nombreux à avoir peur des autos qui ont des kilométrages qui dépassent les 150 000 km (voir même les 100 000 pour beaucoup). Pour ma part c'était mon cas avant de commencer à connaître plus en profondeur les voitures et la mécanique. J'ai bien pris conscience que même les pires scénarios (ou presque) coûtaient toujours moins chers que de repartir sur une nouvelle auto.
Il faut malgré tout éviter les autos à problèmes car elles existent (rares mais elles existent, n'est-ce pas chère Renault Laguna 2 ?), et dans ce cas cela pourra devenir un véritable enfer.
Sachez donc que le kilométrage et l'âge ne font pas tout, je constate que beaucoup de gens ont plus de soucis avec leur voiture récente que moi avec mes autos qui ont toutes plus de 230 000 km. J'ai deux 3.0 litres BMW qui fonctionnent comme des moteurs neufs, et pourtant je suis loin d'être très rigoureux sur l'entretien (ah, les fameux cordonniers qui sont mal chaussés ..). L'économie que je réalise est très substantielle, et même si je me coltinais une casse de turbo et un joint de culasse je serais toujours comptablement gagnant par rapport à un renouvellement.

Estimer la vraie durée de vie d'une auto


Alors la question se pose, si ce n'est pas 250 000 km, quelle est la durée de vie approximative d'une voiture ?
Ma réponse peut potentiellement vous surprendre, mais c'est à peu près comme une maison : il n'y a aucune limite ! Une voiture est un ensemble de pièces qui fonctionnent de concert et qui ont des durées de vie propres à chacune. Tant que vous remplacez les organes qui flanchent vous pouvez continuer à rouler ... Concernant le moteur en lui-même, à savoir le coeur composé des cylindres et pistons, sachez que ces derniers peuvent tenir extrêmement longtemps ! Dans les faits, les moteurs ne perdent que très peu en compression et en puissance même après 25 ans de bons et loyaux services (si il n'y a pas eu de pépins graves ou de négligence extrême bien évidemment). Un bloc qui a 500 000 km peut conserver une très bonne compression, et il n'y aura que du côté des réglages de soupapes et leur ressort qu'il faudra possiblement faire une petite mise à jour.


Une voiture vivra donc le temps que vous voudrez bien lui accorder. Et en général on l'envoie à la casse et l'abandonne quand on enchaîne plusieurs pépins d'affilés, avec cette fameuse idée : ça me coûterait moins cher d'en racheter une. Cette idée n'est pas forcément la bonne, et mis à part certaines voitures à problèmes désespérantes qui ont été très mal conçues, il sera souvent plus économique de garder l'ancienne et de lui offrir la maintenance qu'elle mérite (en plus ce sera vertueux pour l'environnement, ce qui prouve par la même occasion que la prime à la casse est un véritable scandale écologique et économique). Bien évidemment, la société fait tout pour stimuler notre envie de racheter une nouvelle : publicité, styles et modes, utilisation de la peur, technologies nouvelles (mais futiles dans la plupart des cas), marketing trompeur sur les voitures modernes censées être propres et économiques etc.
Mais pour revenir à l'enchaînement de pépins, ceux qui arrivent à ne pas se laisser avoir par ce biais trompeur ont tendance à ne pas le regretter par la suite, car une fois certains nuages traversés on se retrouve souvent avec une auto qui ne posera plus aucun problème pendant des lustres (les plus "faibles" craqueront et rachèteront du neuf ou de l'occasion récente, ce qui revient finalement un peu au même).

Il faut enfin distinguer les différentes voitures, car si parler de 250 000 km de durée de vie est grossier et réducteur, ça l'est aussi de vouloir mettre toutes les voitures dans le même sac. Une Citroën AX aura un peu plus de mal à résister au temps (quand on voir la taille des bras de suspension ou cardans ..) qu'une bonne vieille Série 3 TDS (certains feront des parallèles youtubesques ici ...). Il ne faut toutefois pas non plus trop accorder d'importance à ce paramètre car une AX peut tenir bien plus que vous ne pouvez l'imaginer si on cherche à la garder en vie ...

A lire aussi : conseils pour préserver son moteur

Profil type d'une voiture durable


L'idéal est de taper dans le haut de gamme dont la construction est plus sérieuse et plus durable. Le pire est que cela ne vous coûtera pas forcément très cher, à partir de 8 ans d'âge le prix des autos devient dérisoire, même sur les autos de prestige. Pour ma part je privilégie le combo longitudinal et 6 cylindres (une morphologie en voie de disparition) de conception allemande (de toute manière pas facile de trouver du longitudinal chez les Français par exemple).
Sachez donc qu'une Classe E de 1993 de 350 000 km pourra potentiellement être plus fiable qu'une auto moderne qui n'a que 50 000 km, c'est véridique !
En effet, plus une auto est moderne plus elle dispose d'organes "parasites" qui représentent des pannes potentielles : injection directe haute pression (sensible et soumis à de grosses contraintes de pression), FAP (colmatage), catalyseur SCR/Adblue, suralimentation systématique, échangeurs et capteurs électroniques partout, mécanique ayant besoin de tout un tas de calculateurs (qui peuvent faillir), électronique en général.
Bref, le profil type d'une voiture durable est un peu le même que celui de la voiture qu'il faudrait posséder en cas de fin du monde (je vous laisse consulter le lien). En gros il faut un diesel atmosphérique ayant le moins d'électronique possible. Le diesel est favorable car plus robuste au niveau du bloc (les compressions accrues ont mené à avoir des cylindres bien plus robuste) mais aussi parce qu'il ne dispose pas d'allumage commandé (source de problèmes). Ils peuvent en plus accepter des carburants de qualité moyenne et même de l'huile végétal sans la moindre modification (ces mécaniques sont très résilientes). Ce sont en revanche des moteurs assez peu agréables : rugueux et dans grandes ressources (je ne les aime pas du tout !). Et donc si pour vous la longévité est le plus important, tapez dans les 1.9d dont l'espèce est en voie de disparition.






Tous les commentaires et réactions


Dernier commentaire posté :


Par alex22031992 (Date : 2021-07-28 17:36:31)

Bonjour,

Je me sépare d’une polo essence de 2011 1,2l 70ch atmosphérique qui a 100000km. Aucun problème pour le moment mais des amortisseurs à changer prochainement, des pneus, un démarreur qui siffle plus que au début et une crémaillère qui a du jeu (défaut de fabrication d’après un garagiste …).

Mon choix s’est porté sur une Ford Fiesta neuve moteur 1.0l ecoboost FlexFuel 95ch.
Les premiers modèles datent de 2017, ce modèle dispose d’un moteur qui semble être reconnu par son agrément et fiabilité. Je vais effectué 1500km / mois à peu près d’où mon choix de partir sur de l e85 plutôt que de l’essence classique. Je ne veux pas de vieux diesel (même si je reconnais leurs robustesses: 2l HDI ou 1,9l D …) car il me serait impossible de me rentre dans les grandes agglomérations comme je fais souvent …

Qu’en pensez vous ?? Es ce un bon choix de s’être dirigé sur cette fiesta ??

Ma polo m’a coûté 9000¤ à 37000km
On me la reprends 6000¤ à 100000km
On me fait « un avantage client » de 3000¤

La fiesta Titanium me revient à 12600¤ avec extension de garantie 7 ans au total ou 105000km.

Merci d’avance pour votre réponse 😊

Alexandre

Il y a 1 réaction(s) sur ce commentaire :

  • Par Admin ADMINISTRATEUR DU SITE (2021-07-29 17:26:05) : Ca me paraît en effet être un choix intéressant, et j'ai donc aussi tendance à avoir le même axe de réflexion que le vôtre.
    Le 1.0 Ecoboost de 95 ch n'est pas officiellement Flexfuel mais a priori il le digère bien (mieux vaut un boîtier ou reprogrammation pour s'assurer que l'injection sera à la hauteur).
    Ford prévoit de les passer à l'éthanol le 1.0 Ecoboost cet été 2021, à savoir maintenant ...

(Votre post sera visible sous le commentaire après validation)

Suite des 9 commentaires :

Par Skeoph (Date : 2021-06-10 09:08:00)


Bonjour,
J'ai vu que l'éthanol avait une combustion complète contrairement au SP98, et ne laisse donc pas de résidu. Il est cert moins lubrifiant par contre. J'aimerai donc savoir si un véhicule roulant à l'e85 aura réellement une longévité réduite niveau moteur par rapport à rouler au SP98 ?
Merci


Il y a 1 réaction(s) sur ce commentaire :

  • Par Admin ADMINISTRATEUR DU SITE (2021-06-14 08:20:16) : Les résidus avec le SP ne sont pas non plus énormes, ce n'est pas comme le diesel.
    Pour répondre à votre question : ça dépend des moteurs et des caractéristiques moteur concernant : sièges de soupapes, injection et robustesse des durits.

(Votre post sera visible sous le commentaire)

Par Obria (Date : 2021-06-01 01:29:21)


Bonjour

Enfin un peu d'étude de fond, je vous rejoins un peu sur tout ce que vous dites.
Cependant, dans le luxe comme rolls royce ou limousines allemandes, italiennes, anglaises, l'addition grimpe vite avec le temps et les kilomètres. Elles ne sont pas conçues pour durer mais pour être à la pointe du moment jusqu'à la prochaine et ainsi de suite. Américaines et japonaises sont déjà plus élaborées sur la longévité et éventuellement la fiabilité.
Je prends l'exemple d'une honda legend, qu'est ce donc me direz-vous.
La honda legend est considérée comme une limousine chez honda. Méconnue pour sa trop grande discrétion, elle décote encore plus que les allemandes mais contre balance avec une fiabilité quasi exemplaire.
Malgré tout, et c'est valable pour toutes les voitures de luxe, le prix des pièces reste quant à lui toujours haut perché, ce qui ne facilite pas le suivi. Cela induit aussi une rareté des pièces et un désintérêt des garages à s'occuper de ses voitures trop compliquées.

Un ami qui voulait se donner une belle image de réussite, s'est embarqué dans un cercle vicieux, voulant garder l'image de réussite mais n'arrivant pas à assumer le coût exorbitant de sa bentley continental coupé.

De mon côté, je suis motard en gex 1000 et ma voiture est une honda civic 8, la 1.8 ivtec en executive navi cuir de 2007 avec la boite ishit, une robotisée imparfaite. Elle a toutes les options honda, c'est le modèle le mieux équipé et elle se trouvait facilement il y a quelques années avec peu de kilomètres pour environ 15 000 euros, l'essence ayant moins la côte que le diesel. Avec le temps, le 1.8 ivtec s'est avéré toyjours aussi fiable et supportant sans problème des forts kilométrages, le diesel 2.2 ictdi revenant plus cher à des forts kilométrages.
La mienne a déjà plus de 210 000 kilomètres et tourne toujours aussi bien.
Elle affiche une très bonne santé, je l'emmène faire une révision honda tous les 2 ans et rien à redire.
Je dois quand même préciser que je n'ai pas échappé aux défauts propres de cette huitième génération.

Phares qui jaunissent : changement par des oem provenant de pologne.

Répétiteurs de rétroviseurs qui jaunissent : changement par des oem provenant de pologne.

Rétroviseurs qui fatiguent sur la fermeture : changement du fusible avec résistance pour chaque rétroviseur.

Soudures des écrans du tableau de bord qui s'oxyde : changement des écrans il y a peu en prévention, ayant celui du gps qui fatiguait sur l'affichage plus très frais.

Câble du frein à main remplacé en rappel, de même que la trappe à essence.

Défaut de soft de boite : corrigé chez honda en même temps qu'une vidange de boite.

Voiture vraiment très agréable à conduire tranchant avec l'égoïsme assumé de ma gex.

Je vais la garder le plus longtemps possible cette civic.

Dernière chose à dire, on emmène loin une voiture suivie par soi même ou par un garage à partir du moment où on respecte la mécanique.

Bonne semaine.












Il y a 2 réaction(s) sur ce commentaire :

  • Par Admin ADMINISTRATEUR DU SITE (2021-06-03 10:33:13) : Merci beaucoup pour ce partage et déballage d'idées et de pensées, j'aime connaître ce qui traîne au fon des crânes de mes semblables ;-)
    Les additions sont aussi souvent liées à des pièces exagérément chères, je le constate avec ma Ferrari 360 dont les pièces détachées sont hors de prix pour ce que c'est (il n'y a rien de particulier en plus, c'est juste de la marge bien grasse et abusive ... Genre petit joint qui vaut 2 euros vendu 50). Pour ma part ça a fini de me faire haïr ce genre de marque qui vend des choses à 20 fois son prix, je suis d'ailleurs en train de me séparer de la belle après 6 ans d'amour et de haine, car elle m'a coûté bonbon cette salo..erie. Je comprends donc tout à fait qu'on puisse tomber dans un cercle vicieux, comme vous le dites avec votre ami (que je pleins, il faut le sortir de là ! ).
    Pour vos Civic je vous invite vivement à donner un avis sur la fiche concernée, ça aide le site ! Surtout que vous avez pas mal de choses à dire (faites un copier coller de ce que vous avez mis ici si le temps vous manque).
    On emmène en effet loin presque n'importe quelle auto si on s'assure de régler les problèmes le plus vite possible sans les laisser traîner (je ne parle pas d'une vitre électrique qui foire hein ... Mais plutôt côté mécanique). Il faut aussi que le mécano en charge ait le coeur à ce que le travail soit bien fait, pour ma part j'ai été extrêmement déçu ces dernières années, tout le monde bâcle et se fiche de voir au delà de la réparation à effectuer (exemple tout bête, sur la Ferrari une faiblesse du relais d'activation de pompe F1 avait fait cramer la pompe en restant collé, le garagiste m'a changé la pompe mais pas le relais (qui a fini par se décoller tout seul) malgré mon explication, avec le risque donc que ça le refasse 30 bornes plus loin). Je devais d'ailleurs rédiger un avis sévère (Google, Pagesjaunes) sur ce garage qui a pignon sur rue et ne fait que de la me.. (pas par incompétence, par mauvais esprit, c'est ça le pire ... La Féfé a servi de rangement pour ses cartons de vis ! Avec marques sur le cuir à la clé + vitres ouvertes qui faisait entrer plein de poussière ... Et ce n'est qu'un exemple parmi d'autres. Bien entendu la Féfé trônait au milieu du garage pour bien montrer aux autres clients de passage qu'il faisant de l'Italienne de prestige).
    Et en gros il est devenu très difficile de trouver des gens consciencieux aujourd'hui, chacun cherchant avant tout à tirer le plus de fric de son prochain tout en limitant au maximum la prestation. Faire les choses soi-même façon Smell Like Gazoline est une voie à suivre, surtout dans un monde qui risque d'ici 20 ans de devenir un véritable épisode de Mad Max.
    Désolé pour mon hors sujet, c'est un peu ma marque de fabrique ;-)
  • Par Obria (2021-06-06 00:42:22) : Désolé pour vous surtout si vous en prenez soin et qu'elle ne vous le rend pas, surtout qu'une Ferrari ça doit être quelque chose. Dommage que l'atelier soit si vorace, c'est un peu comme ducati, toute proportion gardée.
    Vous devriez goûter à autre chose, un autre constructeur, autre vision. Une lotus ou une porsche ou la dernière alpine.

    On a encore du temps avant de manquer d'essence, je préfère vivre l'instant présent.
    J'ai déjà donné un avis il y a quelques années sur ma civic. Je lis le site une fois par semaine, c'est intéressant.

(Votre post sera visible sous le commentaire)

Par Coolman (Date : 2021-05-30 22:49:15)


Potentiellement plus fiable


Tout va dépendre de ce qu'on achète et de comment ça a été traité/maltraité.
Je suis en loa sur deux ans et je renouvelle tous les deux ans avec une autre, ce qui m'assure une tranquillité d'esprit, la loa comprenant les révisions. Je trouve le concept idéal pour celui qui veut garder du neuf sans les inconvénients de devoir payer le prix neuf avec les pertes, dépenses hors prise en charge.
Je garde juste un roadster mx5 cc performance pour en profiter de temps en temps qui est une occasion sans dépenses surprises, une révision par an et c'est tout. Moins de 70mkms et je ne rencontre aucuns problèmes depuis son achat en 2014 avec dans les 20mkms.






Il y a 2 réaction(s) sur ce commentaire :

  • Par Admin ADMINISTRATEUR DU SITE (2021-05-31 16:05:15) : Rouler sur du neuf c'est en effet une technique assez efficace ... Toutefois, cela n'empêche pas la panne, je constate de mon côté beaucoup de voitures neuves ou très récentes qui finissent quand même en panne (défauts de jeunesse principalement). Ca s'est multiplié avec l'électronique pas forcément totalement mis au point lors de la première commercialisation.

    Et enfin, mais c'est hors sujet, ce n'est pas une manière de faire très vertueuse pour la planète ... (imaginez un peu, faire construire un engin de 1.5 tonnes tous les deux ans ! C'est pire que les emballages de yaourts, qui sont eux aussi une aberration extraordinaire quand on se penche un peu sur la question). J'ai personnellement les moyens de rouler en neuf (je touche du bois que ça perdure) et pourtant j'essaie de garder mes autos le plus longtemps possible, c'est aussi un état d'esprit que de vouloir faire durer les choses qui nous entourent (trop renouveler stimule aussi les mauvais côté de l'humain, la fameuse névrose du shopping et de l'achat compulsif pour satisfaire la chimie du cerveau. Chimie qu'on dérègle encore plus en prenant certaines habitudes).
    Bien entendu, rien d'accusatoire ici, je partage juste ma pensée.
  • Par Jp (2021-06-01 23:27:33) : Sans oublier que détruire un véhicule, cela pollue aussi !
    La LOA semble avantageuse pour le consommateur, elle l'est en réalité bien d'avantage pour les constructeurs! Un peu moins pour la planète... on pourrait toujours rétorquer, même en 2021, que l'on se fiche de la planète. Là où le bât blesse, c'est qu'il est interdit de circuler à bord d'une citadine essence parfaitement entretenue mais trop ancienne, sous prétexte d'écologie ...

(Votre post sera visible sous le commentaire)

Par Maxou (Date : 2021-05-30 09:51:57)


Mon mercedes c coupé sport datant de 2006 affiche maintenant fièrement ses 370 000 kilomètres non sans plusieurs pépins jusqu'à présent. Un 220cdi en boite manuelle qui me sert de routière journalière avec un cuir gris qui garde son éclat malgré mon gros fessier.
Je garde cette voiture pour son agrément, trop à perdre à la revendre vu tout ce que j'ai fait sur elle.
En parallèle, je flane au volant d'un roadster coupé de luxe qu'est le bestial sl 55 amg 2004. Un luxe qui se paye très cher à la pompe mais surtout à l'entretien qui met ma patience à rude épreuve tellement cette voiture n'est pas conçue pour durer dans le temps à cause d'équipements électroniques fantaisistes et des solutions obligatoirement hors de prix.
C'est la voiture que je roule le moins et qui m'agace le plus. Pourtant quand tout va bien je suis sur un nuage.
Elle va sur ses 200 000 kilomètres mais actuellement elle vient seulement de passer la barre des 190 000 kilomètres en début d'année.
Toujours en parallèle, une petite citadine citroen c1 3 portes en moteur essence qui ne consomme rien, d'une très bonne fiabilité moteur, il n'a que la finition low cost avec plusieurs pépins comme le commodo de climatisation qui casse, l'autoradio cd qui saute, les rossignols, on remarque très vite une finition très légère qui ne rassure. Il fallait bien faire des économies quelque part en même temps.
140 000 kilomètres environ et on compte bien continuer avec, se ne sont que des pépins se comptant en dizaines d'euros.
Un autre que je conserve est un rav4 d4d 3 portes de 2003, que ma femme roule régulièrement, un 4x4 ni bon ni mauvais, tout dépend des jours, il a dans les 250 000 kilomètres.
La dernière, un cas à part, une chevrolet volt de 2013 qui sert au fiston.



Il y a 1 réaction(s) sur ce commentaire :

  • Par Admin ADMINISTRATEUR DU SITE (2021-05-31 12:01:54) : Eh bien merci pour tous ces retours !
    Je remarque avec le temps et l'expérience que les autos les plus chères (à savoir plus de 100 000 euros) sont souvent des nids à problèmes. J'en parle sur une page du site, tout ce qui est 10 et 12 cylindres est généralement à craindre (c'est déjà mieux sur V8 car beaucoup diffusé dans certains pays, il y a donc des blocs mieux fiabilisés).
    Les mécaniques ne sont pas fiabilisées car ce sont des petites séries sur lesquelles on a mis moins d'attention et d'ingénieurs (sur les productions de masse c'est une erreur interdite, sous peine de ruiner la marque). De surcroit, ce genre d'autos concerne des clients qui ne les gardent pas très longtemps (les "richards" changent assez régulièrement, rien que pour sauvegarder leur image et avoir toujours un véhicule dernier cri, ça fait partie du jeu), et donc il n'y a pas non plus besoin de proposer des produits durables.

    En tout cas merci pour tous ces retours, et je vous invite vivement à témoigner sur les fiches avis du site (je n'ai hélas pas tous les véhicules cités ..).

(Votre post sera visible sous le commentaire)

Par Hugo (Date : 2021-05-29 13:50:13)


Autre remarque : doit-on considérer la consommation d'huile du moteur qui augmente lentement mais sûrement comme un signe d'alerte ? (Yaris 2 essence de 2006,javascript:void(0) 3 cylindres 1KR-FE 140 000Km)


Il y a 1 réaction(s) sur ce commentaire :

  • Par Admin ADMINISTRATEUR DU SITE (2021-05-31 11:35:24) : Ca signale (en général) une usure des segments, il faudrait donc procéder au contrôle des compressions.
    Dans ce cas ça pourrait se corriger en partie en changeant d'huile : viscosité à chaud un peu plus importante.
    Mais en même temps il y a tellement de manière de consommer de l'huile que rien ne garantit que ce soit lié à une usure de la segmentation.

    Je vous invite au passage à témoigner ici pour aider le site et les internautes. Merci d'avance !

(Votre post sera visible sous le commentaire)

Par Hugo (Date : 2021-05-29 13:00:29)


Excellent article. Néanmoins, quid de la sécurité dans une voiture des années 90/début 2000, avec notamment les airbags dont la durée de vie serait de 15 ans ?


Il y a 2 réaction(s) sur ce commentaire :

  • Par Admin ADMINISTRATEUR DU SITE (2021-05-31 11:27:16) : C'est certain, le dispositif pyrotechnique a une durée de vie limitée. Mais connaissant les marges concernant les échéances des industriels, quand ils disent 15 ans c'est que ça peut tenir 25 sans trop de souci ...
    Et puis rien n'empêche de remplacer les blocs d'airbag.

    En tout cas c'est un point que j'aurais du aborder en effet, vous faites donc bien de le rappeler.
  • Par taurus TOP CONTRIBUTEUR (2021-06-02 08:56:42) : La durée de vie surement plus importante, car un bloc airbag et tout simplement constituer d'un sac et d'une charge de poudre qui elle ne se dégrade pas voir les obus des dernières guerres qui sont toujours actif.

(Votre post sera visible sous le commentaire)

Par Nico74 (Date : 2021-05-27 20:53:12)


Super article, je me sens directement concerné. J'habite en montagne et me déplace en petit 4x4 pratique quand sur les routes enneigées. Il s'agit d'un suzuki ignis 4x4, un petit véhicule cinq places qui avait il y a 15 ans du succès par chez nous avec un tarif en neuf très compétitif et du costaud.
Je le garde précieusement car il est d'une fiabilité exemplaire, ne me coute pas cher. Il a déjà plus de 230 000 kilomètres et il tient toujours bien.


Il y a 6 réaction(s) sur ce commentaire :

  • Par Ray Kourgarou TOP CONTRIBUTEUR (2021-05-28 00:23:02) : Vous faites preuve de grand bon sens, continuez.
    J'ai la même vision des choses, 3 voitures et un scooter que j'emmènerai au bout tant que ça roulera en sécurité et que je serai légalement autorisé à circuler avec par les "z'écolos":
    - Peugeot 206 2.0 HDI de 2003 = 290.000 km (à ma femme)
    - mercedes C200 CDI de 2001 = 255.000 km (pour la route)
    - Fiat Scudo de 1998 = 265.000 km (fourgonette pour trimbaler des trucs et le "tous les jours")
    - Scooter en tôle Piaggio PX125 de 1999 = km inconnus (pour le fun).

    J'oubliais ma Peugeot 309GR de 1989 "véhicule de collection"... 😊😊
  • Par Kadir257 TOP CONTRIBUTEUR (2021-05-28 03:12:30) : Vous avez de tout Ray! Une citadine archiconnue,une berline qui repond present aux accélérations,un scooter,un ptit utilitaire pour les meubles d’ikea et sans oublier la rustique 309.. C’est des tres bon choix et c’est assez varié 😁
  • Par Ray Kourgarou TOP CONTRIBUTEUR (2021-05-28 13:21:02) : Le seul souci est qu'il me faudrait une grange pour ranger tout ce fourbi et j'en ai pas. 😏🙄
    Le scooter dans le salon ça fait "meuble rétro" mais c'est encombrant ! 😊😊😊
  • Par Admin ADMINISTRATEUR DU SITE (2021-05-28 15:50:45) : Merci pour votre témoignage, je suis heureux de voir que le sujet trouve de l'écho chez certains !
    J'avais peur qu'il n'y ait pas suffisamment de valeur ajoutée et que ce soit interprété comme un article dénué de contenu.
    Pour ma part j'incite un maximum de monde à conserver son auto, c'est un peu ma B.A envers ma bonne vielle planète ! Et puis finalement on peut finir par s'y attacher à nos bagnoles, ça nous rend plus humains et sentimentaux ;-) A notre époque ça fait pas de mal ...

    @Ray : en effet, ça commence à prendre de la place tout ça ! Et le budget assurance doit commencer aussi à prendre un peu de place dans les charges mensuelles ... Comme dit Kadir il a un engin par type de besoin, et il ne lui manque plus qu'un petit tractopelle pour compléter tout ça ;-)
    Bref, je dois d'ailleurs aller voir ça en vrai lors d'un barbeuc, hein Ray ! Je finirai par venir à un moment, nos camisoles commencent à se desserrer du côté des autorités.
  • Par Ray Kourgarou TOP CONTRIBUTEUR (2021-05-28 23:02:34) : Bah, on paie environ 850¤ annuellement pour tous les véhicules cités, bonus maxi 50 + bonus supplémentaire assureur. Et avec le vol/incendie sur les principaux. 🙄
    Mon Barbeuc est petit mais ma terrasse fait 38 m2 et mon terrain 2800 m2, on peut faire un feu de palettes et poser dessus la grille du portail... 😊😊😊
  • Par Admin ADMINISTRATEUR DU SITE (2021-05-31 10:54:29) : Donc on fait cuir la vache entière ? Et toi tu vas la traire avant si tu vois ce que je veux dire (private joke ..).

(Votre post sera visible sous le commentaire)

Par Olivier TOP CONTRIBUTEUR (Date : 2021-05-27 20:41:40)


Salut admin
Cette article est une merveille 😘
J’avais 2 questions , comme vous venez de le dire la plupart des premiums sont plus robustes que les généralistes, Je voulais que vous me fassiez un classement entre (mercedes, bmw, audi, porsche, maserati, range rover)
Et la 2eme question
Entre un 6 en ligne diesel moderne et un 6 en en ligne essence moderne, lequel est plus durable en général?


Il y a 4 réaction(s) sur ce commentaire :

  • Par Akr2.X (2021-05-28 03:27:27) : Pour répondre à ta première question
    Je dirais les allemands suivi des italiens enfin les anglai
  • Par Admin ADMINISTRATEUR DU SITE (2021-05-28 15:39:30) : Vous me faites rougir ;-)
    J'avoue quand même avoir hésité à le faire car finalement ça part un peu dans tous les sens sans apporter de chiffres plus précis sur les estimations. Malgré tout, il me semble que ce soit quasiment impossible tellement il y a de variations possibles. Certains ont des autos de 180 000 km qui semblent être sur les rotules quand d'autres à plus de 300 000 km ont quelque chose de très sain qui inspire confiance. La durabilité est très difficile à estimer, selon le type d'auto, le type de propriétaire, de l'utilisation etc.

    Bref, pour le classement il serait présomptueux de ma part d'en faire un. Très compliqué sachant que dans une même marque on peut avoir du bon et du moins bon, mais aussi que selon les générations les choses ont évolué.
    Et franchement, et c'est rigolo, l'ordre que je mettrais est le même que celui de votre liste ... Mercedes en premier donc, BMW, Audi/Porsche (beaucoup de choses en commun, sachant que même chez Porsche il y a pas mal de matériel provenant de ZF, notamment PDK), Maserati (avec les Italiens c'est jamais gagné, bien que l'Allemange ait investi la mécanique, ce qui aide à améliorer les choses) et Land Rover (c'est unanime, avec un Land les soucis ne sont jamais très loin, en tout cas avec les Range Rover longitudinaux, les Evoque sont déjà plus pérennes).
  • Par taurus TOP CONTRIBUTEUR (2021-05-29 09:31:24) : Vous avais une vu étriquer pour affirmer que les voiture étrangères son plus fiable, les autre marques font autant de KM et certainement plus que les italienne.
  • Par Admin ADMINISTRATEUR DU SITE (2021-05-31 10:48:56) : @Taurus : on a parlé de voiture française ici ?

(Votre post sera visible sous le commentaire)



Ecrire un commentaire

Ce site est le vôtre ! Interrogation, complément d'information, conseil, anecdote etc... Toutes vos remarques sont les bienvenues.

Pseudonyme :


Mail * (non obligatoire) :


Votre commentaire :




* Soyez au courant des réactions sur votre commentaire. Il n'est pas obligatoire et restera confidentiel si vous l'indiquez.



Trouvez-vous la presse automobile honnête

Mon point de vue / Information complémentaire :
(votre commentaire sera visible sur la page de résultats)



Sur le même sujet

Nouveautés auto

Choisir une voiture

Fiabilité / Entretien

Culture auto

Articles au hasard

Fiches au hasard

 

© CopyRights Fiches-auto.fr 2021. Tous droits de reproductions réservés.


>> Nous contacter - Mentions légales
Fiches-auto.fr : Conseils et infos pour l'achat et la vente de voitures d'occasion. Fiches auto, essais, tests (fiabilité, consommation, les plus, les moins)