Dossiers-Conseils > Contrôle technique > Normes antipollution du CT 2019 : opacité des fumées 27/06/2018

Contrôle technique 2019 : durcissement des seuils d'opacité des fumées


Si les médias multiplient les annonces concernant les normes de mesures de la pollution en 2019 pour les moteurs essence et diesel lors du contrôle technique (chacun ayant son propre type de contrôle, mais le présent article se concentre sur le diesel uniquement), les informations qui en découlent restent maigres voire inexistantes. Seule chose à retenir, ce sera plus contraignant, mais a priori on s'en doutait un peu ... Essayons donc d'en savoir un peu plus.
Dans les grandes lignes, L'argus estime d'après ses données que les contre-visites (concernant le diesel) devraient alors passer de 1-2% à près de 15%. Même pire, les diesel jusqu'à Euro 3 seraient même quasiment inaptes (voitures avant 2001) à passer cette épreuve, même en bonne santé ! A lire: la norme Euro6 dans les détails.


Le but ici est d'enfin sortir des routes (ou plutôt réhabiliter) les véhicules diesels qui ont un soucis manifeste, et qui clairement polluent bien trop. Et si il faut préserver les plus modestes d'entre nous, on ne peut que plébisciter ce genre de mesure. Certains automobilistes sont en effet peu scrupuleux et se fichent totalement de conduire une auto qui pollue comme quatre, jusqu'à même pour certains à enlever catalyseur et FAP pour limiter les soucis liés à ces dispositifs (ou pour avoir un meilleure bruit moteur ...).

Notez que la mesure des opacités existe déjà depuis longtemps dans les points de vérification du contrôle technique, mais elle est tellement laxiste qu'elle ne sert finalement pas à grand chose.

Informations techniques officielles

Voici quelques informations trouvées sur les instructions techniques officielles délivrées par l'UTAC. Je rappelle encore une fois que je n'étudie ici que le document lié au diesel, un autre est disponible pour les moteurs essence.


Appareil de mesure : opacimètre

Dispose des équipements suivants :

  • un dispositif de mesure de la température d’huile moteur (sonde et/ou dispositif de mesure du rayonnement infrarouge du bloc-moteur et/ou lecteur OBD)
  • un prolongateur d'échappement, d’une longueur minimale de 70 centimètres, permettant de collecter un échantillon de gaz représentatif au niveau de la ligne d’échappement du véhicule
  • au moins deux dispositifs, connectés à l’opacimèt re, permettant de mesurer la vitesse de rotation du moteur

Seuils de l'opacité des fumées

Mesures et valeurs limites de l'opacité des fumées :

L’opacité des fumées en accélération libre, mesurée par le coefficient d’absorption, n’excède pas la valeur spécifiée par le constructeur lorsqu’elle existe ou à défaut les valeurs définies à l’appendice 2 de l’annexe I de l’arrêté du 18 juin 1991 modifié, à savoir :

  • 2,5 m-1 dans le cas des moteurs Diesel à aspiration naturelle ;
  • 3,0 m-1 dans le cas des moteurs Diesel turbocompressés ;
  • 1,5 m-1 pour tous les véhicules immatriculés ou mis en circulation à compter du 1er juillet 2008

Motifs rendant caduque le contrôle

  • absence ou détérioration de la sortie d’échappement
  • anomalie de fonctionnement moteur ;
  • niveau d’huile incorrect
  • défaut du système de refroidissement
  • fuite d’huile importante au turbo
  • fuite importante de carburant
  • bruit anormal du moteur
  • émission importante de fumées (quelle que soit la couleur des fumées)
  • fuite importante à l’échappement (y compris fuite de solution d’urée).

Causes des fumés ?

Beaucoup de causes sont liées aux fumées, et cela peut aller de la simple sonde à 30 euros à un moteur qu'il faut changer ...

Parmi les causes, voici les principales :

  • Sonde lambda qui devient muette
  • Catalyseur qui n'agit plus sur les gaz
  • FAP qui ne filtre plus les particules
  • Etanchéité moteur perfectible (soupapes, segmentation etc.) qui donnera lieu à une fumée bleue (consommation d'huile)
  • Consommation d'eau avec fumée blanche  : fuite à un échangeur ou joint de culasse
  • Injecteur fuyard / grippé qui envoie trop de carburant dans les cylindres : hydrocarbures imbrûlés en augmentation
  • Capteurs divers dysfonctionnant qui empêchent le calculateur de bien faire son travail (et donc d'engendrer une combustion la plus propre possible)
  • Vanne EGR grippée qui devient hors de contrôle du calculateur et qui fait recirculer en permanence les gaz d'échappement dans le moteur
  • Allumage commandé défectueux (bobine, tête de delco) : ne concerne que les essences
  • Bougie de préchauffage sur diesel : pollution moteur froid
  • Canister défaillant
  • Boîtier papillon défectueux qui ne dose plus parfaitement l'air à envoyer dans les cylindres (mauvaise combustion = pollution)
  • Débitmètre ou capteur de température d'admission qui ne permet plus au calculateur de bien travailler
  • Filtre à air colmaté
  • encrassement moteur (pièces recouvertes de suie)

Tous les commentaires et réactions




Quelque chose à ajouter ?

Ce site est le vôtre ! Interrogation, complément d'information, conseil, anecdote etc... Toutes vos remarques sont les bienvenues.

Pseudonyme :



Mail * (non obligatoire) :



Commentaire sur cet article :




* Soyez au courant des réactions sur votre commentaire. Il n'est pas obligatoire et restera confidentiel si vous l'indiquez.



Plutôt V6 ou L6 ?

Mon point de vue / Information complémentaire :
(votre commentaire sera visible sur la page de résultats)



Devenez testeur en jugeant votre auto !

Choisir une voiture

Fiabilité / Entretien

Culture auto

Divers

Nouveautés auto

Avis auto

Outils pratiques

 

© CopyRights Fiches-auto.fr 2018. Tous droits de reproductions réservés.


>> Nous contacter - Mentions légales
Fiches-auto.fr : Conseils et infos pour l'achat et la vente de voitures d'occasion. Fiches auto, essais, tests (fiabilité, consommation, les plus, les moins)