Electrique > Faiblesses de la gamme Tesla : les fourberies d'Elon 18/05/2020

Faiblesses de la gamme Tesla : les fourberies d'Elon


Ils sont nombreux à être tombés sous le charme du personnage ... Elon Musk est en effet une célébrité un peu à part qui se distingue du reste de l'industrie automobile, une vieille industrie qui a du mal à se renouveler il faut l'avouer.
En débarquant avec les codes de la Sylicon Valley, Musk a littéralement donné un coup de pied dans la fourmilière. A la façon d'un Steeve Jobs, il a réussi à rendre tendance et technologique l'automobile : avec l'électrique et l'autopilot en fer de lance. Il va même presque jusqu'à prétendre qu'il a la solution pour préserver l'Homme, ou plutôt son mode de vie occidental très énergivore. Cela grâce à ses Giga Factory (des usines / batteries géantes) et ses panneaux solaires qu'il veut démocratiser sur nos toitures (et qui sont donc l'une des clés de ses Gigafactory, alimentées par le soleil).
Il n'en fallait pas moins pour séduire les esprits les plus faibles et matérialistes (j'en ai fait aussi partie) ... Car Elon est un illusionniste de talent qui arrive, tel un magicien, à vous faire regarder à un endroit pour ne pas que vous regardiez ailleurs.
Voyons donc pourquoi la marque Tesla ne devrait pas être autant idéalisée chez certaines personnes, car la gamme proposée par Musk a quand même quelques lacunes de taille.


Comme vous vous en doutez, j'aurai la dent un peu dure histoire de contrebalancer un peu. Elon Musk n'est semble-t-il pas un personnage méchant, il est juste perché haut, très haut ... Comme beaucoup d'autistes (ce qu'il est peut-être vu que certaines formes sont très discrètes et difficiles à déceler), il semble avoir développé des facultés très importantes d'un côté pour en perdre de l'autre. Un genre de surdoué qui pêche un peu par par son objectivité et lucidité sur certains aspects de la vie. Mais sans ce tempérament très particulier, et finalement ce manque de lucidité, il ne serait jamais arrivé à réaliser tous ces projets (les personnes censées n'auraient sans doute jamais tenté ces folles histoires : Paypal, Space X, Tesla, Neuralink, Hyperloop, Zip2, Open AI ...).

Prix premium, choix low-cost ...

Avec une entrée de gamme qui dépasse les 50 000 euros (on va rester sur le marché européen), pour le modèle le moins cher donc, on peut dire que Tesla fait partie des marques les plus premium du monde ! Même Mercedes arrive à proposer des produits bien plus modestes, c'est pour dire !


Et si on se cantonne à la Model 3, qui représente le coeur de la marque (et donc son seul espoir d'être rentable), on peut dire que ça fait un peu cher pour une berline qui propose aussi peu de diversité en terme d'options et de personnalisation. Même chez Dacia il y a bien plus de choses à faire sur le configurateur !

Côté couleur, vous avez le choix entre le blanc, le noir, le gris foncé, le rouge et le bleu ... De quoi rassasier un gamin de 8 ans mais pas vraiment un adulte un peu plus subtil dans la diversité de ses goûts. On reconnaît ici le côté high tech, avec des voitures qui se vendent comme des Iphone dont les coques se limitent à quelques couleurs. Bref, c'est surtout dans l'usine que ça permet de simplifier le travail, mal venu quand on vous fait raquer autant ...

A l'intérieur c'est encore plus simple, avec deux couleurs de skaï et deux types de plaquages (il y en a un seul dans tout l'habitacle ...) sans pouvoir changer les combinaisons : blanc (un plastique digne de PlaySchool) et bois (plus raffiné mais forcément lié à l'intérieur noir qui est des plus triste). Même une Clio 5 va plus loin.

Bref, de tête, je peux rapidement vous expliquer la gamme complète de la Model 3 : 3 puissances / 2 "transmission" (Dual ou pas), 4 couleurs, 2 types de jantes, 2 intérieurs, une option Autopilot. Les programmeurs du configurateur n'ont jamais eu de problème de burnout, c'est certain !

Conception pourtant simple

Les coûts de développement d'une voiture électrique étant à la base plus faibles, on pouvait donc espérer avoir affaire à des produits très concurrentiels. Hélas, comme la marque est en pleine croissance au niveau de son outil industriel et R&D, elle est couverte de dettes qu'il faut assumer.


Et si le prix de la batterie représente un coût qui n'existe pas sur les thermiques, cela se compense largement par la simplicité mécanique. Concevoir une thermique est techniquement bien plus compliqué (le moteur en lui-même est plus complexe qu'une Tesla en entier ...), à tel point que grand nombre d'organes le sont par des équipementiers. Et si on rapporte le prix des batteries aux fameux 190$ par kWh (qui va être de 100$ dès cette année de 2020), on se retrouve avec une Model 3 LR qui accueille 14 630 euros de batterie (10 450 pour la SR+), soit environ 15 000 euros au total. Sur les plus de 60 000 euros demandés ça paraît un peu faible ...
Surtout que le reste n'est pas vraiment une ruine, à savoir un châssis coque, quelques triangles et un système de freinage (les lidars et autres caméras ne sont pas une ruine). Le tout étant en plus conçu à la baisse au niveau qualité (certains Youtubers ont commencé à démonter des Model 3, et c'est pas forcément jojo ce qui se cache sous les belles courbes de l'auto).
Ce qui semble coûter le plus cher semble donc être les frais de développement qui doivent encore être amortis.

FSD / Autopilot

Dans le genre fourbe, le FSD est très sournois ... Car pour le moment, son FSD (full self driving : pilote automatique TOTAL) n'est qu'une grosse illusion. Une illusion qui vous délestera de plus de 6000 euros malgré tout !
Et pour vous inciter quand même à raquer, la marque a eu la fameuse idée d'y glisser le parking automatique et le summon (pouvoir faire avancer au pas son auto avec son smartphone).
Il y a aussi quelques promesses qui s'y glissent : "Arrivée prochaine de la conduite automatisée en ville et de la reconnaissance des panneaux".


Bref, l'autopilot de série ne semble pas nécessiter d'ajouter 6000 euros pour que l'auto ait juste en plus la possibilité de doubler sur autoroute (et encore, vous devez le piloter au clignotant ...), de se garer seule et de la faire avancer sur 3 mètres.
Et pour résumer, à partir du moment où on vend une option nommée "full self driving" qui ne "full drive pas seul" me semble juste être une pure aberration ! L'option devrait plutôt se nommer : "un jour peut-être il y aura l'autopilot, mais c'est pas certain du tout". Certes ça aurait moins de cachet, mais ça aurait au moins le mérite d'être plus honnête.
Maintenant, concernant vos Model 3 que vous allez pouvoir utiliser en tant que taxi autonome, il serait temps de se réveiller hein ! Les ambitions d'Elon sont souvent hors sol, et ce n'est pas parce qu'il a réussi à accomplir des choses spectaculaires qu'il arrivera à accomplir toutes celles qu'il a dans la tête (quand on voit ce qu'il envisage pour l'espace et Mars, il y a de quoi douter de l'objectivité du monsieur. Et ce malgré les exploits remarquables qu'il a réussi dans le domaine).

SAV fantôme ?

Dans le genre low-cost, on peut dire que le SAV Tesla a la palme d'or ! Plus réduit tu meurs.
Même un paquet de pâtes acheté au supermarché aura un meilleur service après vente, et au moins il est en dur.
Chez Tesla, vous avez juste un numéro de téléphone avec la plupart du temps des personnes qui ne parlent pas votre langue ... S'agissant d'une auto qui ne peut pas être réparée par le garagiste de coin, c'est d'autant plus handicapant. Rappelons aussi qu'elle ne peut pas être soulevée au cric, et une simple crevaison peut vous mettre sur le bas côté pendant longtemps.

Qualité de fabrication ?


Quand on fouine dans les Tesla, et surtout les Model 3 et Y, on finit vite par comprendre la stratégie de Musk, en mettre un maximum plein la vue avec un minimum de budget. L'habitacle de ces modèles est particulièrement bien réfléchi (à part le volant qui ne sort de je ne sais quel esprit torturé !) pour optimiser la rentabilité du constructeur. Pour cela, on vous met en évidence un écran XXL de grande qualité qui captera 80% de votre attention (les dalles LCD ne valent plus très chères, il peut donc se lâcher), ainsi qu'une présentation très épurée et novatrice qui captivera encore votre curiosité. Comme un magicien, cela permet de focaliser vos regards et pensées sur ces éléments clés, ce qui vous fera omettre dans un premier temps les lacunes de finition importantes qu'on retrouvera ailleurs. Car oui, dès qu'on inspecte un peu, on a parfois l'impression d'avoir affaire à un constructeur chinois low-cost. Mais encore une fois c'est astucieusement fait, et il faut un peu de temps pour s'en rendre compte (mais il est parfois trop tard, on a déjà fait le chèque !).


N'oublions pas non plus de citer les nombreux problèmes d'assemblages sur les Tesla. Presque toutes les autos doivent subir quelques correctifs au niveau des alignements, ce qui est encore une fois très mal venu quand on vient de débourser 60 000 euros et qu'on vient de nous livrer l'auto comme si c'était un micro-onde (car les livraisons c'est express !).


La peinture est aussi un beau résumer de Tesla. Sur le site on peut lire un très flatteur "peinture double couche" qui insinue clairement qu'on a quelque chose de particulièrement solide. En réalité, les possesseurs sont nombreux à se plaindre d'une résistance très moyenne ... L'exagération est poussé à son paroxysme chez Tesla, pour valoriser le plus possible les produits (comme partout, mais ici le trait est encore plus accentué).

Pub à moindre coût

On peut dire que Musk fait les fonds de tiroir, car le budget pub est quand même des plus modéré ... Que ce soit à la TV ou sur le web, on peut dire que les bannières pour Tesla sont rares, et même inexistantes.
Bon, après il ne faut pas avoir la dent trop dure, car Tesla en encore au stade de déploiement, avec des frais inhérents à ce que représente de mettre en place une machine industrielle aussi costaude.
Mais on voit encore fois que Musk est du genre à être très pragmatique au niveau des coûts, et qu'il est du genre à serrer la vis dur dur ! Cela laisse donc présager la même chose sur le produit en lui-même.


Mais Elon n'est pas non plus  idiot au point de croire que la communication et le marketing ne servent à rien. C'est même la clé de Tesla, son image techno (avec tous les groopies que ça induit) n'a pas été construite sur du vent. Au lieu d'acheter des espaces publicitaires, il a choisi une tout autre stratégie ... Plusieurs techniques sont utilisées ici, toujours très astucieuses et exploitant les biais cognitifs humains.

Tout d'abord il fait parler de lui grâce à la possession d'autres industries, et je pense surtout à Space X. Il a par exemple envoyé dans l'espace une Tesla Roadster comme charge de test. Tous les JT du monde l'ont affiché à l'oeil, ce qui représente une campagne publicitaire des plusieurs dizaines de millions d'euros (ça permet d'amortir un peu le lancement au passage).
Ces présentations pompées sur celle de ce cher Steeve (Jobs évidemment) lui permettent aussi d'avoir une bonne visibilité car ces rendez-vous sont toujours très attendus (entre révélations, surprises et ratages, il est toujours  croustillant d'aller voir ça ! Et c'est souvent relayé par l'ensemble de la presse ...).
Bref, il cherche à être affiché dans les différents organes de presse pour s'afficher à moindre coût, il créée le buzz et attend que ça se diffuse tout seul.


En ayant en quelque sorte hypnotisés certains geeks, Musk a fabriqué des "agents publicitaires" qui travaillent pour lui gratuitement. Voyez un peu toutes ces chaînes Youtube dédiées à la marque ou la Model 3, ces gens travaillent pour Musk sans s'en rendre compte. Et le pire c'est que souvent ça leur coûte plus que ça ne leur rapporte. Pour votre curiosité, sachez que les scientifiques ont remarqué que les gens fans d'une marque / enseigne, activaient les mêmes réseaux de neurones que les croyants ... Les marques sont donc perçues comme des dieux dans l'esprit de ces personnes. Je vous laisse méditer cela, et vous invite à vous désintoxiquer si c'était votre cas.

Un cours de bourse qui révèle le pot aux roses ?


Avec un cours à plus de 800$ (au moment où ces lignes sont rédigées) et une capitalisation qui dépasse les plus grands constructeurs aux alentours de 100 milliards), il y a de quoi être plus que vigilant ... En réalité, si on fait le rapprochement entre les actifs, la machine industrielle et la capitalisation, on a tout simplement affaire à une bulle financière (là ça vous parle non ?). Tesla est tout bêtement surcoté, que ce soit une marque prometteuse ne change rien à cela. Si je veux vous vendre mon micro-onde à 7000 euros, même si il a un smartphone intégré et qu'il est très innovant, je doute que ça vous intéresse.
Cela reflète donc un peu tout le reste, beaucoup d'émule autour de quelque chose qui n'a pas l'envergure escomptée.
Pour ma part je m'abstiendrais d'acheter des actions de la marques, les risques (à 800$) sont terriblement élevés.

Conclusion : ne soyons pas trop mauvaise langue non plus ...

En gros, comme je le sous-entends, tout est fait à moindre coût pour être vendu à maxi coût. Et si c'est génial quand on est actionnaire, ça l'est quand même un peu moins quand on paie plein pot une auto qui ne vaut finalement pas son prix (comme beaucoup de voitures modernes toutefois, Tesla n'est pas la seule marque à vendre à prix d'or des produits conçus au rabais, ou en partie).
Mais il faut aussi savoir rester objectif et accepter de voir que la marque a aussi beaucoup de qualités.


Tout d'abord, comme déjà dit, il fait du bien de voir une enseigne active et innovante, avec des autos à l'identité très forte, un agrément de conduite au top et un réseau de supercharge qui rend réellement viable l'électrique (les autres marques sont totalement à la ramasse, et ça va leur coûter cher si ça perdure). Et malgré quelques couacs dans le passé, et des produits pas toujours assemblés parfaitement, la fiabilité reste extrêmement solide.
Mais s'agissant d'une marque particulièrement séductrice et idéaliste, je préfère rester méfiant et campé sur mon esprit critique (méfiez-vous des choses qui paraissent trop belles ...). Et sachez bien que les clients ne sont pas les seuls à s'être laissé séduire, même les banques et états se sont aussi fait charmer en accordant des prêts gargantuesques, alors que la marque n'a jamais dégagé aucun bénéfice. Ne serait-il finalement pas l'arnaquer du siècle ? Plus fort que Madoff ?







Fiches Tesla

Tous les commentaires et réactions


Dernier commentaire posté :


Par Francois (Date : 2020-05-22 22:07:05)

La force de Tesla réside surtout dans son propre réseau de chargeurs gratuits ou au tarif intetessant. Petite histoire lors du confinement National, une partie des superchargeurs se trouvant dans l'enceinte des hôtels fermes se trouvaient de fait inaccessibles...bonjour la galère...mais comme les déplacements privés étaient interdits seuls les pros pouvaient être pénalisés.

Il y a 3 réaction(s) sur ce commentaire :

  • Par Admin ADMINISTRATEUR DU SITE (2020-05-23 09:53:16) : Merci pour l'anecdote. Et du coup la stratégie concernant les positionnements des superchrgeurs sera peut-être re-réfléchie à l'avenir (à côté des hôtels mais pas dans la zone clôturée).

    Concernant cet avantage concurrentiel, il va peut-être s'évanouir si les offres alternatives déboulent. Car même si en ce moment c'est un peu moyen, rien n'empêche d'être surpris d'ici 2 à 4 ans ... Et dans ce cas ça peut devenir un facteur pénalisant pour Tesla, qui aura à sa charge (c'est le cas de le dire, Ray relèvera ;-) un réseau de recharge qui augmentera le prix de revient de ses produits (qui intègrent forcément le coût du réseau de supercharge).
  • Par Ray Kourgarou TOP CONTRIBUTEUR (2020-05-23 12:34:58) : À Admin :

    - À la décharge du personnel et des opérateurs de Tesla en charge de l'installation des points de recharge je dirais qu'ils obéissent aux consignes des cadres chargés d'évaluer les meilleurs emplacements du matériel de recharge de leur réseau. Ils n'ont pas charge de discuter et donner leur avis sur les décisions des chargés de mission qui définissent leur charge de travail et l'emplacement des chargeurs. Charge à chacun donc d'effectuer son travail sans se décharger sur les autres de tout ou partie de sa charge.
    Pour l'utilisateur du point de recharge, quand près de l'un d'eux "t'es là" tu en profites pour recharger et quand tu es en route la batterie en charge de la propulsion se décharge, évidemment, c'est donc au conducteur de bien surveiller la charge jusqu'au point suivant de recharge.
    À noter qu'à force de charges et décharges une batterie vieillit puis "meurt' et doit être recyclée mais surtout pas mise en décharge !

    Ceci juste pour préciser le propos. 😎
  • Par Admin ADMINISTRATEUR DU SITE (2020-05-30 14:58:34) : Je précise à notre aimable audience que Ray est champion de France et amateur de jeux de mots. Il s'est lâché avec tout un paragraphe ... Grosse pulsion ce jour là !

(Votre post sera visible sous le commentaire après validation)

Suite des 2 commentaires :

Par CClaude (Date : 2020-05-19 22:07:15)


Merci pour cette analyse lucide, il en manque tellement dans l'automobile, comme dans beaucoup de domaines...
La passion n'est pas forcément contradictoire avec la raison.
Vivement une vrai concurrence à Tesla, avec enfin une bonne finition, concurrence qui reste à mon humble avis encore trop dans les schémas techniques du thermique (exemple: pourquoi garder encore des rétroviseurs dans une voiture qui comporte déjà plusieurs caméras, 2 ou 3 caméras de plus permettraient d’annihiler tout problème d'angles morts).
toujours concernant la mobilité électrique, je trouve plutôt aberrant aussi d'avoir encore une chaîne sur un VAE (vive la courroie).
Cordialement


Il y a 3 réaction(s) sur ce commentaire :

  • Par Admin ADMINISTRATEUR DU SITE (2020-05-20 10:45:25) : Merci beaucoup, ça fait plaisir à entendre. J'ai hésité un moment à retirer l'article, je vais donc le garder si il vous semble avoir quelque intérêt.
    Je n'ai pas d'animosité particulière à vouloir que la concurrence terrasse Tesla, mais il est vrai que ça permettrait peut-être de modérer la passion de certains pour cette marque (ça me fait peur les gens aveuglés de passion pour une enseigne, ça éteint tout leur sens critique et c'est là que les abus peuvent arriver).

    Pour les rétroviseurs il y a parfois des normes gouvernementales qui ralentissent les choses. Sans rétroviseurs, il me semble que le contrôle technique français serait difficile à passer (le contrôleur se retrouverait bien bête, malgré que ce soit un peu le cas sur les e-Tron).
  • Par Foxtf (2020-05-22 18:54:45) : Merci beaucoup pour cet article qui essaie de faire la part des choses honnêtement.
    Chose que je n'ai pas encore comprise pour les rétroviseurs digitaux : comme il n'y a plus de parallaxe (effet 3D quand on bouge la tête devant le miroir) puisqu'on regarde un petit écran : n'est-ce pas plus dangereux qu'autre-chose ?
  • Par Admin ADMINISTRATEUR DU SITE (2020-05-30 14:56:35) : Merci beaucoup.
    Le fameux effet parallaxe reste finalement assez limité, et la modulation des angles de vue sur les rétroviseurs digitaux permettent de largement compenser. Le plus dur reste de s'habituer à regarder aussi bas ... Et j'ajouterai que d'un point de vue environnemental c'est une aberration : remplacer les rétroviseurs par des caméras (polluantes à produire et quasi non recyclable) est bien moins avantageux que d'avoir quelques mWh de consommation en plus aux 100 km ... Le seul avantage est côté client, qui aura un peu plus d'autonomie (quitte à faire un peu plus mal à l'environnement).

(Votre post sera visible sous le commentaire)

Ce site est le vôtre ! Interrogation, complément d'information, conseil, anecdote etc... Toutes vos remarques sont les bienvenues.

Pseudonyme :


Mail * (non obligatoire) :


Votre commentaire :




* Soyez au courant des réactions sur votre commentaire. Il n'est pas obligatoire et restera confidentiel si vous l'indiquez.



Pensez-vous que l'auto stagne

Mon point de vue / Information complémentaire :
(votre commentaire sera visible sur la page de résultats)



Sur le même sujet

Dernières fiches Tesla :

Nouveautés auto

Choisir une voiture

Fiabilité / Entretien

Culture auto

Avis auto

Articles au hasard

Fiches au hasard

 

© CopyRights Fiches-auto.fr 2020. Tous droits de reproductions réservés.


>> Nous contacter - Mentions légales
Fiches-auto.fr : Conseils et infos pour l'achat et la vente de voitures d'occasion. Fiches auto, essais, tests (fiabilité, consommation, les plus, les moins)